Absurde politique énergétique

Posté le décembre 15, 2020, 9:52
3 mins

La fermeture de Fessenheim, présentée comme une victoire écologique, se révèle être – en même temps – un handicap pour la production d’électricité, en quantité et en qualité.

Cette fermeture impose de remettre en service des centrales à charbon, fortement émettrices de C02.

Selon des sources généralement bien informées, le gouvernement serait peu pressé de préparer le projet de loi créant le «délit d’écocide».

En effet, l’augmentation des émissions de CO2 risque de donner à des esprits – certainement mal intentionnés – la tentation d’accuser le gouvernement d’attenter à la vie d’autrui et de contribuer à la destruction de la planète.

Par ailleurs, le gouvernement mobilise les experts du GIEC pour s’assurer que le réchauffement climatique se poursuivra pendant l’hiver.

Tout refroidissement entraînerait une hausse de la demande en électricité que la France ne pourrait pas satisfaire.

La ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a déjà prévenu qu’il fallait s’attendre à des coupures de courant – comme ma génération en a connues pendant la guerre (aujourd’hui nous sommes en guerre contre l’ineptie et ce n’est pas gagné!).

Le gouvernement va se saisir du problème à bras-le-corps.

Il va mettre en place un groupe de travail ayant pour mission de recenser la position de tous les EHPAD, de façon que les coupures de courant affectent le moins possible les zones à forte densité de personnes âgées vulnérables.

Un second groupe de travail aura pour mission de cartographier les zones en fonction de leur niveau de revenu moyen.

Ainsi, par solidarité, les coupures de courant pourront être ciblées sur les zones à plus forts revenus, puisque leurs habitants auront plus de moyens pour recourir à des modes de chauffage alternatifs.

Un troisième groupe aura pour mission de faire la synthèse des travaux précédents, et de présenter au gouvernement un ensemble de mesures.

Un dernier groupe sera naturellement chargé du suivi des décisions prises.

Grâce à cette politique énergique et volontaire, la France sortira de cette épreuve plus grande, plus forte, et les Français plus … et moins …

3 réponses à l'article : Absurde politique énergétique

  1. ELEVENTH

    15/12/2020

    Les Barbara Pompili et autres pourraient chanter, comme dans les manifs syndicales de jadis (maintenant c’est allah ouakbar) :
    « ce n’est qu’un début, poursuivons le combat » – avec des mots bien frappés pour que cela entre mieux dans la tête.
    En effet, tous ces apprentis sorciers n’ont pas vu, ou pas compris, que leur volonté du « tout électrique » ( voitures, chauffage etc …), dans l’état de la science actuel, les envoient droit dans le mur. Et fissa. Qui a dit : rien ne se créé, rien ne se perd, tout se transforme ?
    – lorsque l’on ferme une unité genre Fessenheim (pourquoi pas si l’on a une autre équivalente non nucléaire et non polluante) sans rien mettre à sa place, ça craint.
    La dadame explique qu’il pourrait y avoir des coupures de courant et qu’il faudra « consommer moins » .
    Sans courant sur la ligne, sûr que cela va le faire.
    Pour ceux qui n’ont pas connu, vous allez voir comme c’est drôle.
    Les amateurs d’odeurs soufrées vont se régaler avec les fumées de charbon made in GROSSDEUTCHLAND dès centrales thermiques de remplacement. C’est déjà lancé…
    – la promo a outrance des bagnoles électriques, archi subventionnées par nos impots, et qui font l’admiration de leurs possesseurs grâce au coût d’énergie, pour le moment inférieur, va vite connaitre ses limites quand , sans aucun doute possible: la tarification de l’énergie électrique va bondir. Ce sera sans problème, même « a la maison » avec les compteurs « intelligents » qui repèreront et taxeront à fond le prélèvement de charge des bagnoles.
    Pour les incrédules, qu’ils s’ interrogent sur le moyen par lequel l’ Etat va récupérer les taxes sur les carburants qui lui manqueront.
    – la promotion pour les pompes à chaleur est une bonne chose si l’on considère que le ration conso kw consommé/kw produit – environ 2 à 4 selon les cas – est favorable. Mais quid en cas de pannes de courant longues et à répétition. Je précise que j’ai une PAC payée plein pot et non avec l’argent publique , mais que je crains qu’elle reste souvent sans alimentation lorsque chacun se chauffera à l’électrique dont la production sera défaillante.
    Dès lors qu’il sera interdit de bruler du charbon, du gaz ou du gasoil, voir du bois, il faudra se remémorer la vieille chanson gauloise de jadis (sur l’air des Bretons) : « une famille de misérables qui n’avaient rien pour se chauffer, ils chi…ent sur la table et se chauffèrent à la fumée » .
    Belle perspective d’un joyeux retour sans le passé.
    Comme dit le célèbre J.J. Bourdin, moraliste à deux sous chaque matin « continuez comme cela ».
    On ne change pas une équipe qui gagne…le cocotier.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      19/12/2020

      et toujours votre référence à l’ étron

      Répondre
      • ELEVENTH

        20/12/2020

        Que voulez vous Q.Q. : le fait de votre présence sur ce site ne peut m’ empêcher d’y penser. Par association d’idées.
        A part cette nouvelle ânerie, quelque chose d’utile et en rapport avec l’article à dire ? Non ? Nous nous en doutions.

        Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)