Allocation de rentrée scolaire et retour à l’uniforme

Allocation de rentrée scolaire et retour à l’uniforme

Le ministre de l’Éducation nationale a affirmé, dimanche, que l’allocation de rentrée scolaire était parfois utilisée pour « acheter des écrans plats ».

S’il convient d’insister sur le caractère minoritaire de ces comportements, il faut également reconnaître qu’ils existent et représentent un problème dans le système solidaire français.

Depuis quelques jours, une partie de la droite propose une loi « anti-détournements », avec notamment la distribution d’un bon d’achat.

Je souhaite apporter au débat ma contribution, avec une proposition de réforme en profondeur du système de l’allocation de rentrée scolaire.Je propose de remplacer cette allocation par une dotation financière aux établissements scolaires, chargés ensuite d’équiper eux-mêmes tous les élèves avec une tenue scolaire identique et des fournitures identiques.

En outre, je propose la création d’une véritable coopérative scolaire.Selon des statistiques ministérielles, 700 000 jeunes disent avoir déjà subi des attaques répétées à l’école, notamment en raison d’une prétendue « particularité » vestimentaire ou accessoire qui n’appartiendrait pas à une « normalité » dictée par la tendance.

La fourniture d’un matériel scolaire identique à tous les élèves participe à faire tomber ce qui pourrait détruire moralement un jeune, qui n’aurait pas les ressources financières suffisantes pour être épargné par les insultes ou les violences.

Nous devons préserver nos jeunes de ce sentiment d’exclusion et de rejet fondé sur un matérialisme délétère, dont les parents en difficulté se sentent injustement coupables.

Dans le sillage d’une crise sanitaire inédite et de ses conséquences économiques et sociales, elle constituerait un soulagement financier pour un grand nombre de familles et l’opportunité d’accélérer notre stratégie de reconquête industrielle par la souveraineté nationale des productions.

De même, la tenue scolaire identique est une proposition d’apaisement, qui promeut l’égalité des chances en luttant contre la culture du paraître.

À l’école, le milieu social, les convictions religieuses, les modes de vie ne doivent préempter sur rien, et notamment pas sur la capacité à réussir et à s’intégrer.

Pour ces raisons, la création d’une coopérative scolaire est une mesure de bon sens et d’égalité entre tous les élèves et leurs parents.

François Jolivet

Partager cette publication

(2) Commentaires

  • ELEVENTH Répondre

    En addendum à mon commentaire ci-dessus et pour faire plaisir à JOJAURES et les siens, je m’empresse de vous rassurer.
    Allah merci, la jeunesse scolaire actuelle à changé- ou évolué si vous préférez- (en quoi, c’est une autre affaire et aussi un présage) : lors de sa visite dans la Willaya de Marseille, notre président a été accueilli par le sang neuf du francistan par les représentants de la « Californie on meditérranée « , comme vous pourrez le voir sur la photo suivante : https//www.causeur.fr/marseille-grande-ville-magrebine-209551.
    Attention néanmoins, cette photo contient un intrus : regardez au centre la seule tronche de fromage blanc rameutée là pour faire « diversité ».
    Dire qu’une mère de famille magrebine bachée comme il se doit réclamait au même Macron l’arrivée de son école d’enfants « cefran ». Quel inconscient irait envoyer son gosse dans ces bordels pour servir de punching ball.
    Pour peu que le gniard soit blond et de sexe féminin, ce sera la totale.
    Mais les traitres genre JOJAURES vous diront la main sur le coeur qu’il ne s’agit que d’illusion d’optique de « vieux males blancs éthéro-sexuel de plus de 50 ans ». Leurs propres pétasses ont déjà décidé de bien ouvrir les cuisses à ces nouvelles énergies viriles sous les regards attendris de leurs cornards.
    Pour paraphraser un autre titre du même magazine (septembre 2021) : c ‘est « SOURIEZ VOUS ETES GRAND REMPLACES »
    avec photo a l’appui.

    10/09/2021 à 2 h 31 min
  • ELEVENTH Répondre

    La photo publiée à l’appui de cet article va faire hurler la bien-pensance pour deux raisons majeures :
    a) sur le devant de la scène des « corbeaux » sont présentés : intolérable pour les laïcards à géométrie variable
    b) offense suprème à notre très chère « diversité » : on ne distingue aucune – ou je vois très mal – tronche de « chances »
    C’est passible de poursuites par les assos qu’entretiennent nos impots. Vite un commentaire à Radio Pravda .
    Qu’en pense notre cher « sarrazin » ? C’est « tonteux » n’est ce pas ?
    Vous vouliez une preuve de bon fonctionnement du remplacement actuel ? Vous l’avez sous les yeux.

    07/09/2021 à 23 h 51 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *