Capitalisme à la française : autopsie d’un cadavre

Capitalisme à la française : autopsie d’un cadavre

C’est bien beau, et c’est bien le moins aussi, de rendre un quasi-hommage national à la personne d’Édouard Michelin et, au-delà, au symbole d’une forme efficace et indiscutablement humaine du capitalisme qu’il constitue. Qui ne voit qu’un groupe qui n’aurait pas eu ce caractère familial aurait depuis longtemps disparu, face à une concurrence exacerbée ? Car ce n’est pas seulement par sa technique que Bibendum est le numéro un mondial, c’est aussi grâce à son organisation, à sa structure, et à la concentration du contrôle de son capital dans quelques mains.

Observons néanmoins qu’il y a un peu plus de trente ans, le groupe eut la sagesse de mettre à l’abri, dans une compagnie financière sise en Suisse, le contrôle de sa Manufacture. Protégé par un ministre des Finances nommé Valéry Giscard d’Estaing. Un peu plus tard, et sous le même ministère, L’Oréal passait sous le contrôle de Nestlé, la principale actionnaire de la première société devenant à cette occasion celle de la seconde… On peut penser que ni Michelin ni L’Oréal ne seraient encore des groupes réputés « français », s’ils ne s’étaient pas, à temps, réfugiés en Suisse…

À l’exception de quelques autres exceptions qui confirment la règle, il n’y a plus, en France, que très peu de grands capitalistes industriels. Et comme l’ISF a été institué pour empêcher l’émergence de nouvelles grandes fortunes, on peut parier que le capitalisme à la Michelin ne se reproduira plus. On notera que les exceptions évoquées ne sont pas pour autant des anti-exemples. On les trouve dans les secteurs de l’armement ou du BTP, où les commandes publiques sont évidemment dominantes. Ou bien, ce sont des groupes comme LVMH ou PPR qui, au départ, doivent tout à la technostructure de l’État.

Le contraste entre cette forme de capitalisme authentique et désirable, mais aujourd’hui résiduel, est saisissant quand on la compare à celle que symbolise le groupe Arcelor. Celui-ci, sans doute remarquable au plan technique, est, au plan industriel et financier, le fruit d’un meccano politique. Son capital n’est contrôlé par personne. Les dirigeants du groupe parlent comme s’ils en étaient les propriétaires, qu’ils ne sont pas. Aujourd’hui, pour résister à l’OPA du groupe Mittal – dont le principal tort semble d’être contrôlé par une famille d’origine indienne… – Arcelor est prêt à se livrer au groupe Severstal, russe donc douteux. De toutes façons, les jeux sont faits : demain la sidérurgie française aura bel et bien vécu.

Partager cette publication

(20) Commentaires

  • sas Répondre

    Ca y est la dégringolade , annoncé par SAS…d’airbus industrie est en marche….380 non livré,le baril à 70 dollard artificiellement, le gros porteur mort né avec ses 4 moteurs gourmands rolls royce(pour inpératif européistes), lagardère, les anglais et les allemand quirevendent leur parts en profitant « d’initiés »….l’affaire claire stream et gergovin qui font chanter la ripoublique…LES SITE D AEDS QUI FERMENT ET CHANTAGE AU CHOMAGE….c’est ca le modèle economique « maçon » de france… sas qui se marre: petits porteurs attachez vos ceintures…tout comme pour le tunel: bonjours le bouillon.

    16/06/2006 à 13 h 23 min
  • grandpas Répondre

    Deuxiéme essais,quand je parlais de coloré cher(e) ami(e),il s’agissait de la couleur des uniformes.un peu d’uniformologie,vous ferez le plus grand bien. En espérant ne pas être sanctionné.

    06/06/2006 à 13 h 07 min
  • sas Répondre

    A grepon…la tv,le gsm zapper….c’est déjà fait….et si tu crois que bouygues,sfr,orange…prennent des risques…(avec le pognon des autres) c’est que tu crois encore au pere noel…pour ton modèle USA….prend alliburton ou carline, les contrats étaient signés bien avant l’invasion de l’irak….danger pour le monde entier…3 EME ARMEE DU MONDE….détenteur de l’arme atomique….NECESSITANT LA COALITION DE 30 PAYS de « l’axe du bien » pour récupérer un un pauvre bougre dans un « trou »….le tout au nom de la démocratie…..il est clair que notre modèle n’est pas brillant grépon….mais celui des yankee assurément pas non plus…l’ultraliberalisme de la haute finance internationnale est un poison radical plus grand que le socialisme et l’économie d’etat qui est une merde grave…. seule la voie du milieu en économuie peut nous sauver …l’homme n’a pas besoin de plus de richesse…mais de plus d’intelligence….et ca ,cela ne s’exporte pas. sas sas

    05/06/2006 à 13 h 17 min
  • un_ami_qui_vous_veut_du_bien Répondre

    Salut les déglingos ! Une avalanche de messages ultra-libéraux et ultra-xénophobes auxquels répondre, on ne sait plus où donner de la tête ! « Que les défilés du 14 Juillet vont être beau et coloré,de nouveau les chasseurs d Afrique,les goumiers,les spahis » Hihi (petit gloussement amusé devant l’indignation du franchouillard teigneux) : pouvez-vous m’indiquer l’URL où vous vous indigniez de la présence de troupes allemandes lors du défilé du 14 juillet? Je ne la retrouve pas 😀 Notez bien que je me moque qu’il y ait des Allemands, ils ont purgé leur peine, mais quitte à s’indigner contre quelqu’un, prenez la saine habitude d’être plus vigoureux envers les anciens nazis plutôt que contre les « bazanés » Félicitations a Strapon-le-Vexant qui choisit toujours les meilleurs modèles pour justifier l’ultra-libéralisme, j’ai nommé « General Motors », entreprise qui rame grave de chez grave (si vous me passez l’expression). Remarquez que du point de vue des lecteurs de ce site ils ne sont pas tant en difficulté que ça : « Je produis, je licencie, je produis, je licencie ». Pour certains c’est une excellent mode de gestion. J’ai cru lire (je n’en croyais pas mes yeux), que l’économie devait être libérée au maximum, et que « les plus forts gagnent », MAIS QUE cela n’empêche pas automatiquement que les industries françaises perdent à ce jeu. Certes. Dans une arène où un agneau (sans aucune ressource en matières premières, en plus!) affronte un lion de 3 milliards d’habitants, vous pariez sur l’agneau? Je suis sûr que les investisseurs continueront aussi d’avoir confiance en l’agneau après qu’il se soit fait manger trois pattes. Je vous embrasse fort.

    05/06/2006 à 11 h 31 min
  • grepon le texan Répondre

    Je me souviens pas d’avoir suggere que la redistribution de revenus par l’etat etait une bonne idee. Je suggere plutot le contraire. Laissez beaucoup plus de l’argent que les francais gagnent, et ils bosseront plus, et ils bosseront mieux(car le resultat leur revient), et ils vendront and acheteront plus, creant ainsi plus richesse, plus de capitaux, et ainsi de suite. Ca marche, mais vous ne pouvez pas savoir cela dans votre propre experience, ou l’etat ne fait augmenter son poids sur tout et sur tous. Meme histoire pour votre histoire d’automobiles en France. Ce n’est pas a l’etat de dicter sur quoi ils devraient depenser leur argent. Leur donner des rabaits sur tel categorie de fabriques franchouilles, apres avoir pris cette argent directement de leur poche, n’est pas une idee que suggererais non plus. Plutot, ne pas prendre leur argent en premier lieu, et puis, laissez-faire le marche. C’est ce « liberte » truc que les francais ont perdu de vue depuis longtemps. Par aillieur, ne me dit pas combine coute les composant d’une telephone GSM. Rien que les puces principale n’approchent pas encore les 3$. Rien que les puces. Par aillieurs, Cegetel, Orange, SFR et compagnie ne sont pas « les riches ». Ces boites la sont detenus par des proprietaires, qui prennent des risque et prennent des raclees plus souvent qu’ils ne gangnent. Les investissements qui marche bien payent pour ceux qui marche moins bien, et ils payent tant de salaires, rendent tant de services aux millions de clients, et permettent a investir dans d’autres projets..risques, toujours..pour l’avenir. Si vous voulez protester contre ce processus, ecrasez votre portable toute de suite, jeter votre ipod, votre clavier, etc, allez vivre sous un rocher. Les systemes alternatifs ne cree pas ce genre de truc, mais plutot misere et tas de cadavres.

    05/06/2006 à 3 h 40 min
  • sas Répondre

    A grepon l’ami texan…l’argent circule parceque beaucoup d’invidus ont un pouvoir d’achat…Lapalice n’aurait pas dit mieux…plus il y a d’indidus:plus il y a de masse d’argent DISPONIBLE POUR LE COMMERCE….mais selon la mode,la nécessité ou le besoin fonfamentale….le pris varie en fonction de la demande….et l’endroit où l’on désire fixer la plus value arbitrairement. ainsi faisant….par exemple la téléphonie….les gsm , remplis de composants et d’electronique….de plastique de coque et de moule pour injection….ca vaut plus rien 1 euros….en revanche les multinationales propriértaire des monopoles d’exploitatation SFR,BOUYGUES,orange….se gavent de trésorerie et de rente…..donc sas redit que la finance fonctione en différence de potentielle des plus riches vers les moins riches….et que si d’aventure il y a nivelement economique ,donc de technologie et de fabrication: il y aura momentanément augmentation des volumes échangés,puis stagnation puis déclin…c’est évident. Quand à grépon , augmenter les revenus sociaux en france(augmenter la finance des individus), pour relancer la croissance….à toujours échoué dans la durée…et c’est une recette socialiste, quand je te parle des marchés monétaires (bourses,cde de la grande industrieetc,etc) toi tu me réponds panier de la ménagère. Regarde l’automobile….le parc français a été renouvelé….c’est fini et les chiffres se casse la gueule…et si les chinois et les pays du tiers monde ne nous achètent pas nos caissses, ce sera bientot un drame dans ce secteur…où par ailleurs les chinois commence a produire en masse. sas qui pense que si la misère est si bien entretenue , c’est qu’il y a une raison très simple…

    04/06/2006 à 18 h 56 min
  • DABAN Répondre

    ENCORE UN PETIT EFFORT ET IL NE RESTERA PLUS DE GRANDE ENTREPRISE FRANCAISE DES QUE LES CHINOIS AURONT AVALÉ QUELQUES MARQUES ET CRÉÉ LES LEURs PAR LA RECHERCHE ET LE TRAVAIL ACHARNÉ. PAS POSSIBLE DITES VOUS? SOUVENEZ-VOUS …LE JAPON, IL Y A TRENTE ANS, TRES PEU DE MARQUE ET MAINTENANT? PANASONIC , TOYOTA , MAKITA , YAMAHA ECT ECT… DANS TOUS LES DOMAINES. Ni la Chine , ni les Indes ne pourront concurencer le 3eme milliard d’Asiatique parfaitement équipés en homme , finance, et marque qui vont nous démolir…Taiwan, Vietman, shrilanka , Indonesie,CORÉE DU SUD… PARCEQUE EUX VEULENT SE BATTRENT . FINI LA CIVILISATION DU LOISIR PRONÉE PAR NOS (DIRIGEANTS ) DEPUIS 25 ANS… J’ai acheté un Nikon D70 fabriqué en ? Thailand !!! Bravo à tous les MIchelins de France qui subsistent encore.

    04/06/2006 à 5 h 42 min
  • grepon le texan Répondre

    Euh, non, sas. L’argent « circule » quand quelqun, ou quelqun qui bosse pour une organisation, ACHETE quelque chose, une service ou un produit ou un bien. CE sont des individus qui font circuler l’argent. Ce n’est pas comme h’hydrolique ou l’electricite, car c’est des individus qui decident de ce qui se passe avec dollar. En electricite c’est les equations de Maxwell, et de Shroedinger aussi. En hydrolique c’est de la physique classique bete. Les dollars et euros ne tournent pas du tout « parcequ’il y a des pays pauvres et des pays riches ». Toute au contraire, plus il y a de pays riches(c.a.d. moins il y a de pays pauvres) plus il y aura d’argent dans les mains de plus d’individus. Si ils agissent comme las plupart des gens ayant moyens, ils se mettront a acheter et vendre, services, bien, produit financiers… « La production inutile » est define pour chaque individu pour lui meme par lui meme. Il achete ou pas un truc, service, ou produit financier, et quant il l’achete pas, ca veut dire que c’est inutile pour lui (ou du moins au prix de l’offre). Ainsi, le marche vient decider ce qui est de la « production inutile », merci aux decisions des individus. Si vous voulez pas tel truc ou service produite, ne l’achetez pas donc!! Vous voter avec vos ressources. Si vous voulez plus d’effet sur tout cela, allez produire quelque chose qui a de la valeur pour quelqun d’autre. Le lui vendre a prix le haut que votre cout a vous. Accumulez des moyens, et achetez le genre de productions que vous voyez comme utile en plus grand quantite, et surtout n’acheter pas des production que vous ne voulez pas, vos « productions inutile » a vous. N’essayez pas de me forcer par aucun moyen de ne pas produire ou acheter ce que JE veut. Je suis plutot libre dans ce sens aujourdhui, je suis armee, et je vis dans un pays ou tout ceci est normale. Un grand pays tres riche.

    03/06/2006 à 19 h 35 min
  • sas Répondre

    A lestoret, fondamentalement, combler les différences de potentiels mondiales(economiques),c’est niveler et lisser cette même economie, stabiliser les transferts financiers,etc,etc,etc….tout comme l’hydrolique ou l’electricité, l’argent et la finance circule et tourne que parcequ’il y a des pays pauvres et des pays riches…le sud le nord…les acheteurs les fournisseurs…aller contre cela c’est assurément limiter voir bloquer ce principe.D’où le maintient des frontières,la limitation de circulation des biens et des personnes…ce qui economisera en plus en energie et matière première, en risque sanitaire….en transfert de populationb…bref restreindra la production inutile. Vision utopiste et conservatrice ? oui ,certe ,mais pragmatique et réelle. SAS

    03/06/2006 à 13 h 36 min
  • grepon le texan Répondre

    Chiche: Ami, je prends un point de penalite. « fuite des capitaux » Evidemment, la realite est chiant pour les communistes. Combien de fois devez vous voir vos croyances dementi, vos bonnes intentions dementi par souffrances et morts a large echelle, vos programmes economiques a 5 ans finir en catastrophe, avant de mettre tout cela en question? Pour Arcelor, les economistes anglosaxon ont une formulation plus courte « Nobody ever washed a rental car » Il en est de meme avec les actifs detenu et controlle par personne.

    03/06/2006 à 8 h 30 min
  • LESTORET Répondre

    Eh oui, la sidérurgie française n’existe plus et elle a entrraîné avec elle toute l’indiustrie lourde de notre pays. Et comme nous n’avons jamais voulu nous lancer dans l’industrie de la machine outil pour mettre en place une industrie qu’on pourrait qualifier de « légère », l’industrie française a tout simplement cessé d’exister. Tout le monde le constate, nos distingués économistes en tête, mais personne ne semble se préoccuper des raisons qui nous ont amenés à cette situation. Or il se peut que notre grand commerce de distribution tombe aussi par le même mal dans quelques temps. Allons nous laisser la France devenir une nation primaire qui n’aura plus pour employer ses citoyens que le petit commerce et les professions libérales ou des sociétés étrangères ? Allons nous nous laisser entraîner jusqu’au rang des nations sous développées d’Afrique et d’Asie centrale ?? Nous n’aurons plus besoin à ce moment de 620 députés et d’autant de sénateurs, de conseillers généraux,régionaux ou municipaux. Il nous suffira d’un petit dictateur chef de bande pour diriger le pays.

    02/06/2006 à 19 h 44 min
  • sas Répondre

    C’est exactement le modèle de ripoublique à dimensions variables qui se sert de nous…selon le SEUL critère qui existe: QUE TU SOIS INITIE OU PAS…… sas

    02/06/2006 à 12 h 02 min
  • hf Répondre

    Barratin et l’ami-tyville constituent-ils le clan des demeurés ? Comment peuvent-ils sortir autant d’idioties/mauvaise_foi à chaque phrase ???? Il est évident que l’économie doit être libérée au maximum, et que « les plus forts gagnent ». Mais, est-ce que cela empêche automatiquement que les industries françaises puissent gagner dans ce jeu ? Est-ce qu’on n’a pas le droit d’être chauvin avec nos entreprises, et espérer qu’elles puissent donner leur max, et éclater la concurrence, dans un marché concurrentiel ? (sans les contraintes de l’état). A vous écouter, on croirait entendre des supporters d’un match de foot qui regrettent que l’arbitre n’ai pas (été acheté pour avoir) une préférence pour l’équipe de France ! Et que si l’équipe de France est livrée à elle-même face aux méchantes autres équipes du monde, elle n’a aucune chance de gagner une coupe. Avec des supporters tels que vous, on comprends que les « joueurs de foot » que sont nos entreprises nationales aillent se faire « racheter » (déplacer) dans d’autres « clubs » (pays). A se demander si le problème de ce pays ne réside pas plus dans la mentalité pourrie et la mauvaise foi de gens tels que vous … bande de vautours, vous crachez sur l’économie qui vous remplit la gamelle !

    02/06/2006 à 11 h 51 min
  • grandpas Répondre

    Pour l’ UAQVDB Ségolene veut envoyer l’armée dans les banlieues.La vilaine,elle trahit ses amis méditérannéns ou alors c’est le retours des » bat’d’af ».C’est nous les Africains qui revenos de loin ect,ect……. Que les déilés du 14 Juillet vont être beau et coloré,de nouveau les chasseurs d Afrique,les goumiers,les spahis mais pas les zouaves car ils étaient d’origine europénne. Pour les arabes,ils ne nous dérangent pas mais leurs alliés rouges oui!

    02/06/2006 à 10 h 11 min
  • un_ami_qui_vous_veut_du_bien Répondre

    Barratin I° : voilà, tout à fait. Sur ce site on voudrait : – une économie non faussée mais avec des règles « pour ma gueule », – une liberté de l’individu mais sans arabes dans les rues. De toute façon je ne parle pas à des gens qui n’ont même pas le niveau Bac (rappel de la conclusion de tous les sujets de philo du monde sur le thème : « est-ce que faire ce que je veux c’est être libre? » –> réponse : NON, c’est même le contraire)

    01/06/2006 à 10 h 47 min
  • Ado Répondre

    « Je voulais savor si le « modèle capitaliste à la Française » était comme le « modèle social français », dont on prétend ici qu’il n’existe pas (ou dans le meilleur des cas est néfaste). » Le capitalisme à la française, c’est un capitalisme sans capitaux, avec beaucoups d’énarques dedans qui se tienent la main.

    01/06/2006 à 8 h 37 min
  • Barratin I° Répondre

    Je ne vous comprends pas : vous érigez en modèle la mondialisation de l’économie, la concurrence libre et non faussée, et parallèlement vous semblez regretter maintenant l’absence de capitalistes industriels en France. Il est pourtant clair que ce que vous déplorez est la conséquence directe de ce que vous prônez.

    31/05/2006 à 21 h 50 min
  • jacques Répondre

    « 57 % des sociétés de l’indice SBF 250 sont des entreprises familiales  » « Force est de constater que les entreprises familiales pèsent extrêmement lourd d’un point de vue économique. En Europe, elles emploient 45 millions de personnes, soit le quart de la population active » « de nombreuses études montrent que les rendements sur le long terme des entreprises familiales sont supérieurs à la moyenne » Source: http://doc-iep.univ-lyon2.fr/Ressources/Documents/Etudiants/Memoires/MFE2002/menaina/these_body.html De quoi donner un infarctus à Jaurès, s’il par malheur il lisait cela…

    31/05/2006 à 21 h 34 min
  • un_ami_qui_vous_veut_du_bien Répondre

    Bonjour, Je voulais savor si le « modèle capitaliste à la Française » était comme le « modèle social français », dont on prétend ici qu’il n’existe pas (ou dans le meilleur des cas est néfaste). Je tendrais à pencher vers cette hypothèse de non-existence puisque d’une part Jean Rouxel lui oppose le capitalisme « normal », où le plus fort rachète le plus faible. Et comme c’est le seul modèle défendu sur ce site, je suis émerveillé par ce subit grand écart. De plus je vois mal comment on peut qualifier de « à la française » une technique qui consiste à se réfugier en Suisse. PS : un point de pénalité par réponse comportant les expressions « laxisme de la gauche » et « fuite des capitaux ».

    31/05/2006 à 15 h 05 min
  • sas Répondre

    Très bon article mr rouxel….c’est exactement le problème du capitalisme à la française, il faudra bien choisir un jour entre liberalisme et soviétisation de l’économie…La réussite des rares groupes franco/français est rarement du à la compétence et la domination naturelle? mais par un pseudo système de monopole ou dérogatoire qui les confortes dans une position dominante en quasi monopole organisé par un état hyper présent(lyonnaise et genérale des eaux)….que ces structures se retrouvent en situation de concurrence dite normales et naturele et elles explosent….donc solutions:qu’un michelin ou un jean luc lagardère disparaissent opportunément et dans des conditions suspêctes au moment où leurs groupes doivent envisager des délocalisations ou des rendements à leurs investisseurs conformes à ce qui ce fait ailleurs….pratiques contraires à leurs habitudes ronronnantes….et on se retrouve dans ce type de situation où bien malin celui qui peut dire si ces disparitions ne sont pas voulues…. la france devra bien choisir un jour entre economie de marché libérale et soviétisation de l’économie.. sas

    31/05/2006 à 12 h 59 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: