Catastrophique revenu universel

Posté le 02 octobre , 2018, 4:26
5 mins

Revenu universel, nous y voilà à nouveau ! Idée tout à fait « novatrice » dont on trouve l’émergence dans les années soixante, la monnaie hélicoptère, plusieurs essais différents dans les tribus indiennes des USA et des Natifs au Canada. Expériences dont le résultat n’est pas à mettre au crédit de cet argent tombé du ciel !

Universel : pour tout le monde donc. Sinon, où est l’universalité ?

Nous allons nous contenter du cas français. On pourrait aussi envisager l’universel mondialiste, mais restons en France.

Il nous faut reprendre l’idée trotskiste qui voulait que tout le monde reçoive le SMIG, car c’est un « droit » qu’une fois arrivé au monde, l’on doit recevoir !

Le seuil de pauvreté est fixé depuis peu à la hauteur de 1 015 €, il n’est donc pas décent de donner moins à chacun.

Nous prendrons 1 000 euros ; les chiffres ronds ayant la douceur du portefeuille.

Certains énoncent l’idée que l’on doit toucher ceci depuis le berceau, ce qui nous ferait une jolie cagnotte à 18 ans : 216 000 €.

Bon, on va faire plus simple : on touche cela seulement à 18 ans. Cela nous fait une population de grosso modo 46 millions ayant droit au Revenu Universel X 12 000 € par année. Soit 552 milliards ! La somme totale des aides sociales est de 750 milliards, dont 250 milliards pour les maladies.

Ici, on peut relever que, dans les aides sociales, les retraites sont concernées. (J’aime bien l’idée d’aides sociales pour désigner les retraites.)

Les retraités seront contents d’apprendre qu’ils sont « aidés » à la hauteur de 260 milliards.

Donc il reste pour le RU, 750 milliards moins 260 moins 250. Soit 230 milliards disponibles.

Dites-moi si je me trompe : dans ces hauteurs stratosphériques, on perd vite le nord !

Résultat : 444 € mensuels par personne et, si l’on prend toute la population, 308 €. Une misère !

Ce montant étant insuffisant, trop loin du seuil de pauvreté, il faudrait sans doute augmenter la charge fiscale de 240 à 500 milliards.

Ce qui met l’ardoise à 1 000 ou 1 200 milliards. Ponctionnons encore et encore !

Imaginons ce dispositif simple et automatique, qui bénéficierait au Français né en France, à celui qui y vient en fraude, à celui aussi qui y est accueilli.

Je rappelle, que 200 000 personnes étrangères arrivaient en France par année, avec les papiers et tout et tout, sous Sarkozy.

240 000 sous le Hollandais président et, l’année dernière, avec le « p’tit Mitron », si les chiffres se confirment, 300 000.

Donc 1 million, plus 1,2 million, plus 300 000 … J’ai à nouveau mal à la tête.

Joli appel d’air et pourquoi la terre entière, dans ce monde « mondialisé », ne pourrait-elle pas en bénéficier ?

Imaginons encore le jeune homme d’aujourd’hui à qui l’on offrirait d’office 1 000 € mensuels. Je doute qu’il se lèverait tôt, s’habillerait chaque matin pour travailler dur comme aurait dit un président que chacun regretterait presque, vu l’état de ses successeurs.

Et si le pactole de 216 000 € à 18 ans se confirmait, trouverait-on un seul d’entre eux pour monter une entreprise ?

On est bien d’accord : l’État-providence, c’est la jungle et le grand bazar ; le système est complexe et difficilement réformable.

Dépensons, mais arrêtons de subventionner chacun et mettons notre exigence sur la recherche pour, effectivement, sortir du marasme dans lequel nous mettent, de façon délibérée, les jolies personnes que nous mettons en place…

250 milliards, il y aurait de quoi faire travailler les cerveaux français et leur donner les moyens de rivaliser avec le monde entier.

Le mieux serait de ne pas cautionner et véhiculer des idées d’extrême gauche reprises par notre représentant du grand capital…

« Si tu donnes un poisson à quelqu’un, tu le nourris une journée. Si tu lui apprends à pêcher, tu le nourriras toute sa vie. » (Proverbe chinois)

23 Commentaires sur : Catastrophique revenu universel

  1. Théophile

    7 octobre 2018

    Si vous avez simplement une flat tax comprise entre 40 et 50 % (calcul à faire pour couvrir aussi en plus du RU le remboursement des soins, l’école et la formation pour adulte) et un RU à 480 euros par adulte et 240 euros par enfant vous remplacez la CSG actuelle, les cotisations non contributives et les deux premières tranches de l’impôt sur le revenu (tranches à 14 et 30%). Vous supprimez la quasi totalité des allocations sauf l’AH et l’aide au logement qui resteraient spécifiques et distribuées en plus….et surtout vous pouvez réduire de façon importante les effectifs des impôts et des CAF. Vous remarquerez que si vous êtes dans la tranche à 30% de l’impôt sur le revenu ça ne change pas grand chose pour vous puisque le crédit d’impôt lié au quotient familial est égal aux RU distribués aux membres de votre famille…

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      7 octobre 2018

      La redistribution n’enrichit pas elle appauvrit tout le monde.
      Celles et ceux à qui l’on prend perdent leur initiative de créer et cette même initiative de créer est inhibée chez celles et ceux à qui l’on donne.
      Dans le long terme nous retournons à l’âge des cavernes.

      Répondre
  2. Gérard Pierre

    5 octobre 2018

    Il n’y a qu’une chose qui soit vraiment universelle : LAKONERY !

    Pour s’en convaincre, il suffit d’observer la façon dont les universalistes français (d’autres disent mondialistes) font marcher la France ! …… Tiens ! … La France en Marche ! …… Ça me rappelle quelque chose ! ! ! …… Vous avez dit bizarre ? …… comme c’est bizarre !

    D’autres proposent de créer une deuxième chose qui fut universelle : un revenu éponyme ! …… une sorte de sosie de LAKONERY ! ! !

    Ça ne risque pas de faire double emploi ?

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      5 octobre 2018

      Après le DOL (droit au logement) on créera le DOR (droit au revenu).
      Le progrès par le progressisme et le volontarisme.
      Il suffit de vouloir…

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        5 octobre 2018

        Pardon, il faut lire DAL et DAR au lieu de DOL et DOR.
        daldardoldor, sur l’air du tralala…

        Répondre
        • Gérard Pierre

          6 octobre 2018

          Nos gouvernants pratiquent, … jusqu’à l’excès, … le DAM ! …… le Droit Au Mensonge !

          Vivement la commercialisation du robot détecteur de mensonge ! ! ! …… mais je ne suis pas certain que nos dirigeants soient favorables à la ‘’démocratisation‘’ de sa vente ! …… à preuve, l’anecdote suivante :

          [Jérôme rentre chez lui avec deux heures de retard. Son père vient d’acquérir un robot détecteur de mensonge et d’en charger la batterie !

          – Le père : D’où viens-tu ?
          – Jérôme : Je suis resté à la bibliothèque pour me documenter en vue d’un devoir !

          Le robot lui colle une baffe !

          – Le père : Où étais-tu ?
          – Jérôme : Chez un copain !
          – Le père : Et que faisais-tu ?
          – Jérôme : On a regardé un film, … Les Dix Commandements !

          Le robot lui colle une baffe !

          – Le père : Quel film ?
          – Jérôme : Un porno !
          – Le père : À ton âge, je ne racontais pas d’histoires à mes parents !

          Le robot lui colle une baffe !

          – La mère : Ah ben celui-là, c’est bien ton fils !

          Le robot lui colle une baffe ! ]

          Moralité : Faut quand même s’méfier d’la ‘’modernité‘’ !

          Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          6 octobre 2018

          Èvitons de chercher les poux chez les autres, nous avons tous assez de saleté à balayer devant notre porte.

          PS: j’avais oublié le DAE (droit à l’enfant) qui va bientôt primer les droits de l’enfant.

          Répondre
  3. Michel

    5 octobre 2018

    Qu’est-ce que l’argent sinon la représentation d’un travail, d’un service ??Pour le distribuer avec tant de générosité, il faut donc le
    prendre à ceux qui créent de la richesse pour le distribuer à ceux qui attendent la manne sans rien faire ….A ce rythme, petit à petit
    tout le monde préfèrerait faire partie de la deuxième catégorie que celle des pigeons de la première ! Le système s’écroulerait de lui
    même, n’était pas viable sur le long terme . (Tout comme le système des retraites par répartition, n’est-ce pas ?)

    Répondre
    • Théophile

      5 octobre 2018

      Sauf que c’est ce qu’on fait aujourd’hui mais maladroitement. La redistribution est inévitable et suppose que le jeu soit à somme nulle ; s’il n’y avait pas de redistribution, l’économie s’effondrerait car il n’y aurait plus de demande (les riches étant beaucoup moins nombreux que les pauvres). Aux riches on prend proportionnellement à la richesse (mais pas tout à fait : en réalité on affiche que c’est progressif mais avec la fraude et les niches ça redevient plutôt régressif) et on retire les crédits d’impôt (mais avec des fluctuations complexes selon les mécanismes). Aux pauvres on donne des allocations qui correspondent à des crédits d’impôt en changeant de signe (à une majorité mais pas à tous) et qui sont dégressive avec la CSG et les cotisations (qui correspondent à l’impôt que tous les pauvres payent bien)…Une seule flat tax pour tout le monde (type CSG) et un seul revenu universel (identique par adulte, identique par enfant) venant en déduction ne coûterait pas beaucoup plus cher que tout ce magma et serait infiniment plus simple, plus efficace et plus juste.

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        5 octobre 2018

        // (les riches étant beaucoup moins nombreux que les pauvres). //
        Très juste constatation.

        Grâce au RU les riches auront bientôt disparu de la surface de la terre:
        Le commentaire de l’intervenant Michel l’explique très bien.
        Et comment va-t’on continuer sans les riches?

        J’ai ma petite idée.
        Cetains affirment que dans le fin fond du jardin de l’élysée existerait un puit magique.
        Il suffirait d’y jeter un seau pour le ramener rempli de louis d’or.
        Si c’est vrai, Macron ne nous dit pas toute la Vérité.
        L’utilise-t’il pour lui tout seul?

        Répondre
        • Théophile

          7 octobre 2018

          Il ne faut pas agiter le RU comme un chiffon rouge. Il existe déjà en France mais avec un mauvais mécanisme. Regardons d’abord ce qui existe et on verra que le RU ne serait qu’une simplification de l’existant.

          Répondre
          • HansImSchnoggeLoch

            7 octobre 2018

            La redistribution n’enrichit pas elle appauvrit tout le monde.
            Celles et ceux à qui l’on prend perdent leur initiative de créer et cette même initiative de créer est inhibée chez celles et ceux à qui l’on donne.
            Dans le long terme nous retournons à l’âge des cavernes.

  4. Théophile

    3 octobre 2018

    Les gens qui connaissent le sujet ne proposent pas plus que le RSA socle hors forfait logement (soit moins de 500 euros) et moitié moins pour chaque enfant. C’est probablement ce que fera le RUA de façon automatique mais en retirant évidemment mettons 30% du revenu imposable pour remplacer la prime d’activité..et on s’apercevra vite qu’on ne peut absorber ni l’AH ni les APL qui n’ont rien à voir avec l’universalité. Après il ne vous reste plus qu’à supprimer la tranche à 14% de l’IR et vous l’avez le revenu universel…car vous oubliez que le quotient familial le donne déjà. Grande simplification donc. Quant aux retraites il suffit de les verser nettes d’impôts avec le RSA en moins et vous pouvez alors les financer par la TVA (du coup, finies les cotisations et à l’Etat de reprendre le social !). L’avantage outre la simplification est de pouvoir baisser intelligemment le coût du travail faiblement qualifié car le RU vient ici annuler la CSG et l’impôt direct du SMIC. Bref, les gens n’ont encore pas compris que ce n’était pas une mesure de gauche mais plutôt une mesure libérale proposée d’ailleurs par NKM à la primaire de la droite et proposée en son temps par Lionel Stoléru (qui n’était pas de gauche) sous Giscard. Il ne s’agit pas de donner plus d’argent à ceux qui n’ont pas de revenu, mais plutôt de ne pas pénaliser ceux qui travaillent par rapport à ceux qui touchent le RSA aujourd’hui.

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      4 octobre 2018

      N’êtes vous pas en train de construire une nouvelle usine à gaz?

      S’il y a un mastodonte à dégraisser dans ce pays c’est celui de Bercy, d’où vient une foultitude de maux qui empoisonnent la vie de tous les jours.
      Rien ne sert d’appliquer des rustines sur ce débit ininterrompu de mesures privatives, ce qu’il faut c’est un choc.
      Par exemple une loi qui forcerait Bercy à embaucher prioritairement des créateurs de startups ayant échoué dans leur entreprise à cause de lourdeurs administratives et/ou fiscales.
      Ce serait bien la moindre des choses de récompenser ainsi des premiers de cordée ayant été éliminés non par leur faute mais par les carences du système actuel.

      Avec le temps on verrait émerger un Bercy nouveau, léger en bouche et peuplé presque exclusivement de gens réalistes et non par des automates formés à l’ena.

      Un simple voeu pieux…

      Répondre
      • Théophile

        5 octobre 2018

        L’usine à gaz c’est le système actuel avec son impôt positif à paliers et exceptions qui ne fait pas la jointure avec l’impôt négatif à plafonds (les allocations), le tout désincitant à produire et occupant une armée de gens pour contrôler. La vertu du RU couplé à une flat tax est d’abord en effet de supprimer cela.

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          5 octobre 2018

          // La vertu du RU couplé à une flat tax est d’abord en effet de supprimer cela. //

          Je n’ai pas bien compris.
          Pourriez-vous être plus clair?
          D’avance merci.

          Répondre
          • Théophile

            7 octobre 2018

            Si vous avez simplement une flat tax comprise entre 40 et 50 % (calcul à faire pour couvrir aussi en plus du RU le remboursement des soins, l’école et la formation pour adulte) et un RU à 480 euros par adulte et 240 euros par enfant vous remplacez la CSG actuelle, les cotisations non contributives et les deux premières tranches de l’impôt sur le revenu (tranches à 14 et 30%). Vous supprimez la quasi totalité des allocations sauf l’AH et l’aide au logement qui resteraient spécifiques et distribuées en plus….et surtout vous pouvez réduire de façon importante les effectifs des impôts et des CAF. Vous remarquerez que si vous êtes dans la tranche à 30% de l’impôt sur le revenu ça ne change pas grand chose pour vous puisque le crédit d’impôt lié au quotient familial est égal aux RU distribués aux membres de votre famille…

          • HansImSchnoggeLoch

            7 octobre 2018

            En clair, je te prends et c’est moi qui décide combien je te rends.
            La définition parfaite de l’usine à gaz.
            Chez nous on appelle cela une “Schnappsidee”.

        • vozuti

          6 octobre 2018

          distribuer à tout le monde à parts égales la somme qui est actuellement offerte à des “ayant droit”, choisis arbitrairement et contrôlés par une armé de fonctionnaire…l’idée n’est pas mauvaise.

          Répondre
  5. Alain PROTTE

    3 octobre 2018

    Faire des gosses, c’est apparemment assez simple et à la portée du plus grand nombre. Mais pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer. Mais à qui va profiter cette idée saugrenue? Voilà la vraie question.

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      4 octobre 2018

      // Mais à qui va profiter cette idée saugrenue? //

      Certainement pas aux gosses qui seront produits par ces idées.
      Quand leurs géniteurs seront sous-terre après une vie de luxure et de jouissance ces gosses devenus adultes seront encore là à se poser des questions.

      Qui leur répondra alors?
      Que vont-ils répondre à leurs propres gosses quand ceux-ci demanderont le nom des grand-parents?

      Répondre
  6. Alain PROTTE

    3 octobre 2018

    Il s’agit d’organiser la société en un immense magma d’ex-citoyens devenus irresponsables et géré par des énarques aux ordres de banquiers internationaux.

    Répondre
  7. HansImSchnoggeLoch

    3 octobre 2018

    Il y a quelques semaines nous avions eu droit à un article nous montrant les bienfaits de ce revenu universel, cette fois c’est l’inverse.
    Je dois avouer que la version de cet article me plait mieux.
    Les chiffres cités nous démontrent l’absurdité de ce revenu universel.
    Bravo, le bon sens semble revenir…

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)