Coronavirus: le piège se referme sur la France

Posté le mars 10, 2020, 9:32
3 mins

J’ai dû en énerver quelques-uns avec mon entêtement à dénoncer (dans mes précédents articles et mon dernier livre «Quarante ans de nullité économique») le laxisme français dans la gestion de ses déficits chroniques qui atteignent 2 400 Mds€ (6 000 avec la dette hors bilan).

Le moment de vérité est peut-être en train d’arriver et par un événement que personne n’a anticipé – je veux parler du «COVID19».

Rien n’est encore sûr, mais il semble inévitable que nous soyons dans une pandémie (épidémie mondialisée) et que cet ennemi implacable nous réserve des lendemains qui déchantent:

– Dépenses sanitaires et médicales difficiles à chiffrer, mais dont on sait déjà qu’elles seront colossales.

– Certainement encore beaucoup plus important, une crise économique sans précédent avec le ralentissement, déjà observé en Chine, ou, pire, l’arrêt de nombreuses industries et, par conséquent, du service qui les accompagne. «Les Échos» prédisent plus de morts de PME que de morts humaines du virus!

La note se comptera, à n’en pas douter, au mieux, en centaines de milliards d’euros, voire en milliers de milliards.

Tout chef d’entreprise sait que, s’il ne dispose pas d’une réserve de trésorerie suffisante, c’est la faillite assurée, sauf à trouver des banquiers complaisants, si ces derniers jugent que l’endettement est et restera raisonnable.

C’est le moment de comparer deux scénarios, l’un en France l’autre en Allemagne.

Je rappelle que nos deux pays avaient, au début des années 2000, un taux d’endettement identique.

Alors que nos voisins, prévoyants et pragmatiques, ont pris les mesures adéquates (dans un premier temps avec les lois HARTZ 10 pour rendre leur industrie compétitive, ce qui a permis, dans un deuxième temps, un désendettement important ramené à 60% du PIB), nous, Français, avons voté les 35 heures, maintenu une retraite à 60 ans et fait exploser notre dette à plus de 100% du PIB.

Le coût de la pandémie plus le plan de relance indispensable sera énorme.

Les Allemands pourront débloquer, sans problème, une somme équivalente à 30% de leur PIB, soit 1 000 Mds€ – ce qui portera leur endettement à 90% du PIB (encore 10 points de moins que chez nous actuellement).

Et la cigale française, que pourra-t-elle faire  Si elle a la même ambition que notre voisin, son endettement, à condition qu’elle trouve à le financer sur le marché, sera de 142%.

Coucou le FMI, qui nous imposera les réformes jusqu’à ce jour refusées et des taux d’intérêt à 10 % minimum qui feront passer notre charge annuelle de la dette de 42 Mds€ à 340 Mds€!

Le piège se referme donc. Finis les «beaux jours» pour au moins 20 ans!

16 réponses à l'article : Coronavirus: le piège se referme sur la France

  1. Gérard Pierre

    17/03/2020

    Extrait d’un article de Thierry FEDRIGO paru ce matin en bas de page 2 du journal quotidien Le Républicain Lorrain, sous le titre « Une annulation sans précédent » :

    [Annulation … Report … Les élections municipales sont très codifiées. Qu’autorise le droit ?

    Étienne CRIQUI, professeur de sciences politiques à l’université de Lorraine : À ma connaissance, le code électoral prévoit que, s’il y a annulation du second tour, c’est l’ensemble des opérations électorales qui sont annulées. En décidant qu’il n’y aura pas de deuxième tour dimanche prochain, le gouvernement reporte en fait les élections municipales.

    L’un annule l’autre. Les deux tours sont indissociables ?

    Oui, on ne peut pas les fractionner. Donc, on repart à zéro. On ne peut pas dire qu’on va reporter le second tour de huit jours ou plusieurs mois puisque le code électoral dit bien qu’il faut un deuxième tour une semaine après le premier tour. C’est assez logique, puisque ça voudrait dire qu’il y a des maires élus quand, dans d’autres communes, il y a des maires, mais ce sont des maires qui gèrent les affaires courantes. Y compris dans les intercommunalités. C’est inenvisageable.

    À moins de modifier le code électoral dans l’urgence … Ou de faire jouer le fameux article XVI de la Constitution, comme il a été évoqué ces derniers jours. Pouvez-vous expliquer ce qu’il contient ?

    Cet article existe dans la Constitution de 1958. Il a été appliqué une fois au moment du putsch des généraux pendant la guerre d’Algérie. Il accorde des pouvoirs étendus au président de la République qui peut prendre des mesures qui requerraient normalement l’aval du parlement. Le recours à cet article XVI est censé intervenir dans une situation où les pouvoirs publics sont interrompus. Son existence s’explique par les difficultés institutionnelles en 1939. Il répond à des situations de guerre. Cet article suppose toutefois que le Parlement soit réuni de plein droit.

    On n’en est pas à confier les « pleins pouvoirs » à Emmanuel Macron ?

    Pour moi, non. À mon sens, les pouvoirs publics peuvent fonctionner. Il y a évidemment des précautions à prendre, mais nous ne sommes pas en état de guerre.

    L’annulation de ces élections est une première. Il n’y a pas eu de précédents ?

    De ce type, non. Que des élections aient déjà été reportées bien en avance, oui. Les cas précédents de report d’élections étaient dus à un télescopage de calendriers électoraux. Par exemple, les élections municipales de 2008 auraient normalement dû se tenir en 2007. Sauf qu’en 2007, il y avait également les élections présidentielles et législatives. Le législateur avait alors, à la demande du gouvernement, reporté d’un an les élections municipales. Les maires ont fait sept ans au lieu de six. Mais, il n’y a jamais eu d’annulation à l’échelle d’un pays pour raisons sanitaires.]

    …… Pour ma part, pour la première fois depuis 1965, je ne me suis pas rendu aux urnes dimanche dernier ! ……

    Je ne vois pas pourquoi, LE MÊME JOUR, un gouvernement trouve légitime de me supprimer ma Messe dominicale pour raisons sanitaires et de me demander de braver ces mêmes raisons sanitaires pour aller voter ! …… sinon pour se payer un test en grandeur réelle afin d’évaluer où en est sa popularité, avant de nous dire ensuite « On efface tout et on recommence ! », … non sans nous avoir concocté autre chose dans l’intervalle !

    Répondre
  2. Gérard Pierre

    17/03/2020

    Message reçu par courriel hier, et que mon sens civique me commande de diffuser largement :

    « Je ne veux alarmer personne,

    … mais le CORONAVIRUS va bientôt se propager de façon irréversible !

    Les premiers moyens de contagion sont les billets de banque et les pièces de monnaie !

    NE LES TOUCHEZ PAS !

    Prenez les avec des gants, … et mettez les dans une enveloppe hermétique, … que vous laisserez devant votre porte.

    Demain matin, je passerai pour la collecte et l’élimination.

    Je le fais par souci de santé publique !

    Ne me remerciez pas ! »

    Répondre
  3. vozuti

    15/03/2020

    tout est fermé,même les pistes de ski,mais 47 millions de français sont appelés à venir se confiner dans les bureaux de vote pour échanger leurs virus.en effet,les vieux singes du conseil constitutionnel ont laissé entendre qu’ils ne valideraient pas un report des élections.à croire que la propagation du virus arrange leurs affaires.

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    15/03/2020

    Monsieur Goudron voici une estimation de Christophe Barraud chef économiste chez Market Securities , classé meilleur prévisionniste sur les statistiques américaine, européenne et chinoise par Bloomberg :

     » l’ Allemagne avec son économie EXPORTATRICE risque aussi [ comme l’ Italie ] d’ être dans le rouge sur l’ année [ 2020 ]  »

    vous trouverez le contenu complet de son analyse dans  » Le Figaro  » , contenu qui m’ a été communiqué par un ami ce matin même

    avant d’ écrire n’ importe quoi pour  » flatter  » vos lecteurs et m’ accuser d’ incompétence économique sachez que je suis devenu médecin par choix moral ; j’ avais précédemment intégré par concours, au 40 ième rang sans classe préparatoire, une  » grande  » Ecole de Commerce

    je vous ferrai également remarquer qu’ une récession même sur seulement deux trimestres de ces deux pays, Allemagne et Italie, serait catastrophique pour l’ économie française car il s’ agit pour elle de deux de nos principaux  » partenaires  » économiques et comme Trump veut couler l’ Europe … qu’ il hait viscéralement …

    Répondre
    • Claude GOUDRON

      19/03/2020

      Je suis d’accord avec vous, l’Allemagne risque d’être dans le rouge à cause de la crise du COVID 19 sauf que nous nous y sommes depuis 40 ans et seulement par notre seule faute.
      Loin de moi de vous dénigrer et ne doute pas de vos compétences en médecine mais, quand on connaît le niveau de notre enseignement en économie j’aurait tendance à me méfier des personnes bardées de diplôme dans ce domaine lorsqu’ils ont fait leurs étude en France.
      En ce qui me concerne j’ai une formation technique mais surtout une expérience de l’entreprise que j’ai acquis sur le terrain en effet j’ai créé mon entreprise en 1972 avec 150 F en poche pour l’amener à 35 salariés en 2012 date à laquelle je l’ai revendue.
      Ma connaissance de l’Allemagne vient du fait que je suis marié à une Allemande depuis bientôt 40 ans et que je vis partiellement dans son pays.
      elle partage avec moi cette affirmation : Si nous avions les même règles que l’Allemagne nous serions économiquement nettement devant eux.
      Vous me permettez de ne pas être d’accord sur votre affirmation de vouloir flatter mes lecteurs, je veux surtout les « engueuler  » pour leur faire comprendre l’urgence des réformes à mettre en place.
      Il y a néanmoins une affirmation que je partage avec vous c’est le fait que Trump veut la mort de l’Europe, c’est la raison pour laquelle l’Europe doit-être forte.
      PS Si vous le souhaitez je peux vous faire parvenir gratuitement les 3 livres que j’ai écrit depuis ma retraite, votre jugement changera peut-être parce que un article est souvent trop court pour se faire comprendre ‘envoyez moi en utilisant mon adresse mail je vous enverrez à votre choix la version papier ou Pdf ou les 2
      Sans rancune

      C.GOUDRON

      Répondre
  5. Gérard Pierre

    13/03/2020

    Tous ensembleû ! … ♫ ♫ ♫
    … tous ensembleû ! … ♪ ♪ ♪
    …… luttons contre le coronavirus ! … ♪ ♫ ♪ ♫ ☼

    Contre ce fléau qui s’abat sur l’humanité, … contre ce mal qui nous vient des lointaines contrées de l’Empire du Milieu, … contre ce coronavirus maléfique qui cherche à nous ronger pour nous terrasser sournoisement, … je propose que soit organisée, à Paris même, une immense marche blanche qui partirait de Barbes, … havre de l’Élite parisienne, … pour aboutir sous les fenêtres de la Mairie de Neuilly-sur-Seine, … siège du ghetto des damnés de l’humanité, … en passant par :

    * le Sacré-Cœur et ses peintres scrofuleux,
    * le « Mur des Je t’aime » et ses 612 carreaux de lave émaillée proclamant l’amour universel,
    * l’ex place Blanche, rebaptisée « place hétéro raciste »,
    * la place Clichy et son carrefour hétéroclite, … (restez groupir !)
    * le restaurant italien « Mamma Primi » ouvert jusqu’à 22h45′,
    * la Sorbonne précurseur de la lutte contre le coronavirus avec un budget européen de 2,5 millions d’€uros, … prestement accordé,
    * la porte de Champerret située sur la route de la Révolte,
    * le stade Paul Faber où nous pourrions tenir un meeting,
    * … et le théâtre des Sablons haut lieu des spectacles vivants.

    Je propose que nous invitions à figurer en tête de cortège tout ce que la sociologie parisienne compte de consciences affûtées :

    – les artistes subventionnés portant en bandoulière un cœur qui puise toute son ardeur dans les poches des contribuables,
    – les comédiens cachetonneux, césarisables, à la sensibilité victorienne,
    – les chanteurs engagés, à la voie accueillante (non, ce n’est pas une faute d’orthographe!),
    – les Torquemada de la pensée convenable,
    – les intellectuels diserts à la conceptualisation complexe, … sinon confuse,
    – les grands Élus de la Nation, … qu’ils soient insoumis, réac, ou pour la majorité d’entre eux légitimistes,
    – les lecteurs de prompteurs de nos chaînes télévisées,
    – les relayeurs de communication calibrée de nos antennes radios
    – … et même les épistoliers de la malfaisance inondant de leurs articulets télécommandés les colonnes des journaux que plus personne ne lit, … mais dont nos gouvernements successifs épongent chaque année les dettes,

    … mais aussi :

    – les sportifs médiatisés, dopés ou non,
    – les ironistes, version mutante des humoristes d’antan,
    – les économistes pontifiants, … (ça devrait amener du monde),
    – les sociologues  »multimorphes »,
    – les philosophes « altruistes »,
    – les chantres du « Vivre ensemble » … même si nous vivons plutôt côte à côte en attendant le jour où ce sera inexorablement face à face,
    – les disciples de la religion climatholique, tendance Thunberg,
    – les féministes genrées et les activistes de la recomposition familiale,
    – les Charly et les Charlots de toutes natures,

    … puis, dans le ventre du cortège, tous les redevables des largesses sociales :

    – les médecins, les infirmières et les aides-soignantes que quatre décennies de générosité verbale nationale et d’encouragements gouvernementaux non mégotés ont motivées comme personne,
    – les policiers, les gendarmes et les pompiers, dont les heures effectuées depuis deux ans au dessus des 35 heures hebdomadaires légales ont fait la fortune,
    – les agriculteurs et paysans glyphosatés, qui parviennent à vivre heureux avec moins de mille €uros de revenu mensuel, … (quand on vous le dit que le bonheur est dans le pré !)
    – les artisans confortablement assis sur des livrets A, rémunérés à 0,50%,
    – et tous les salariés à temps partiel dont la chance qui leur est donnée réside dans l’offre pléthorique de loisirs culturels associatifs,

    … et enfin, dans la queue du cortège, l’immense cohorte des humbles, de ceux qui peuplent nos périphéries et nos campagnes, des passe-murailles de la vie sociale, tels :
    – Jean-Marie Grübier, aide comptable adjoint chez Düchmûrtz Sarl, quincaillerie en gros à Grosbliederstroff,
    – Ursula Knaftenbaum, standardiste chez SFR, au chômage depuis vingt ans,
    – Kevin Düchmôll, opticien ébéniste, l’un de nos derniers fabricants de lunettes de WC,
    – Cindy Clapier, surnommée dans son entourage « mon p’tit lapin », vendeuse de chemisiers fluos,
    – Albert Duboit, … avec un « T », … tôlier du café tabac « Chez l’amère Ancelle » établissement ainsi nommé en dommage à feue sa veuve, … (Kylékon !)
    – und so weiter, comme disent certains de nos anciens qui ont effectué un séminaire linguistique de cinq ans outre Rhin, il y a de cela fort longtemps !

    Pour boucler le parcours, et surtout afin de ne pas le ralentir, les dizaines de milliers de pensionnaires  »nantis » de nos EHPAD, … venus de tous les départements de France et d’Outre Mer, clôtureraient la marche, avec ou sans déambulateurs. Les plus vaillants d’entre nous pourraient même relayer les dames de Lourdes poussant nos membres les plus vulnérables venus en fauteuils roulants !

    Sur tout le long du parcours des stands rappelant nos diverses régions de métropole et d’Outre Mer pourraient ravitailler les manifestants en produits de première nécessité, notamment en solutions hydroalcooliques ! … Ainsi la Bretagne pourrait proposer une version hydrochouchénisée buvable, très efficace tant pour l’épiderme que pour les organes internes ! … La Lorraine serait présente à travers ses flacons d’hydromirabelle, … La Guadeloupe et la Martinique pourraient, quant à elles, nous offrir des solutions  »hydrorhumancées ».

    Des gants de protection en latex non poudré, norme ISO GL205-L, pourraient être vendus par une Caisse Nationale d’Assistance & d’Entraide pour la modique somme de un €uro l’unité. Des masques, confectionnés par des bénévoles à partir de papier à usage domestique, préalablement plissé et maintenu à chaque extrémité par des élastiques fixables derrière les oreilles pourraient palier utilement le manque cruel de masques sur le marché et être cédés pour deux €uros pièce !

    Venus de tous les horizons, par voie ferrée, voyageant fenêtres ouvertes pour renouveler l’air et éviter ainsi un confinement propice à la diffusion du virus, des centaines de milliers de participants, les bras chargés d’ours en peluche synthétique et de dizaines de bougies longue durée, pourraient ainsi ponctuer le parcours par des arrêts de recueillement au cours desquels ils pourraient réciter « Plus jamais ça ! » … « Le virus ne passera pas ! » … ou crier : « L’Armée avec nous ! » … «J’ai trouvé un bouton ! », … « Libérez Weinstein ! » … « À bas les maladies ! » … ou que sais-je encore !

    Des porteurs de portraits reshopés des premières victimes du fléau, formats 150 x 100, … (les portraits, pas les victimes) … portant la mention « Fernand, on t’aime » ou « Dudule tu resteras dans nos cœurs », bien répartis dans la manifestation ou chacune et chacun sera tenu d’observer un vide d’un mètre cinquante par rapport à ses voisins avants, arrières et latéraux, pourraient maintenir l’émotion à son zénith !

    Durant les moments de halte, nous pourrions observer une pause chorégraphique, façon avocats anti réforme ou députés féministes, alternant séances de mouchage coordonnées dans le coude droit, puis dans le coude gauche, entrecoupées de coups de coude aux voisins et voisines !

    N.B. : Tout rassemblement supérieur à cinq mille personnes étant interdit, nous organiserions une manifestation de deux cent rassemblements de 4.999 personnes chacun, espacés d’un mètre cinquante les uns des autres, afin de tangenter le million d’opposants à la propagation de la maladie !

    Bon ! … en même temps, comme dirait je ne sais plus qui, … moi j’dis ça, … j’dis rien !

    C’est juste une suggestion !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      14/03/2020

      en tant qu’ organisateur de spectacles de la rue, je trouve étonnant que vous n’ ayez pas proposé des processions expiatoires bannières bleues de la Vierge au vent et des nuits de prières à Saint Sulpice avec offrande de cierges

      Répondre
      • Gérard Pierre

        15/03/2020

        Éventualité non envisagée afin que l’ironiste que vous êtes se sente plus en osmose avec ses alter ego !

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          15/03/2020

          un  » alter ego  » est … une personne de confiance Monsieur Saint Pierre

          choisissez mieux vos mots ou bien abandonnez le sophisme car il demande un esprit beaucoup plus agile

          bon dimanche

          Répondre
  6. vozuti

    11/03/2020

    les jours de macron sont comptés.avec cette crise grippo-économique qui se profile, cette fois ce sera un jeu d’enfant de renverser macron,pour ceux qui contrôlent les médias…on peut être certain qu’ils ne laisseront pas passer l’occasion.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      14/03/2020

      vous vous faites des illusions : d’ abord , à moins que vous ayez la lucidité d’ un Trump, ce n’ est pas une grippette ensuite parce que tout dépendra des mesures de relance et les choix … industriels ; personnellement j’ estime que même si parfois  » ils  » on un peu de retard à l’ allumage ( au plus 36 heures ) ces gouvernants gèrent assez bien la crise du Covid 19 en suivant les recommandations des épidémiologistes

      bien à vous

      p.s. méfiez vous des  » 4 Vérités  » leurs choix ne sont pas souvent les plus lucides

      Répondre
      • vozuti

        15/03/2020

        cela fait des années que l’état s’endette et fait marcher la planche à billet pour maintenir le système artificiellement.avec cette crise,le réajustement va avoir lieu très brutalement.
        quelques soient les mesures prises par macron,dans quelques mois la situation économique sera critique et les médias passeront à l’attaque pour le remplacer par le grand sage qui aurait dû être élu en 2017.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          15/03/2020

          le nom de votre  » grand sage  » s’ il vous plait ? dans votre esprit ce n’est pas tout de même François Fillon ? … d’ une part cela ne l’ intéresse plus et d’ autre part il sait qu’ il est totalement dévalorisé et que son programme de  » rigueur  » n’ est plus de mise ( au moins pendant quelques années ) : la dette va filer et il NE PEUT en être autrement sauf à tuer définitivement l’ économie

          d’ un autre côté,en 2022, pensez vous qu’ ils seront nombreux les candidats qui, hors Macron et Marine Le Pen, ceux qui souhaiteront prendre la barre d’ un navire avec un tel de gîte ?

          car une fois de plus les Français voudront le beurre et l’ argent du beurre et dès la proclamation des résultats ils seront déjà majoritairement … mécontents ou insatisfaits

          en 2022, Emmanuel Macron a donc une bonne chance de passer cette fois ci avec des contraintes budgétaires qu’ il traitera par dessus la jambe

          ce corona virus est  » one perfect storm  » à analyser dans … 10 ans

          Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    11/03/2020

    les Allemands auront un autre fardeau que les Français : leurs exportations

    Répondre
    • 12/03/2020

      Hallucinant ! Présenter comme un fardeau le fait que les Allemands exportent beaucoup plus que les Français, avec une balance commerciale excédentaire de plus de 300Mds€ alors que nous sommes déficitaire de quelques 80 Mds, même si leur exportation faiblira cette année elle restera largement supérieur à la notre!
      Avec de tels raisonnements on comprend mieux la nullité de beaucoup trop de Français en économie et leur appétence pour des économies dirigistes de gauche.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        14/03/2020

        vous ne comprenez pas grand chose à ce que je dis : l’ Allemagne vit de ses exportations et du peu d’ empressement, durant sa période de diète Schröder, puis la période faste qui a suivi, à entretenir voire à moderniser ses structures publiques ce qu’ elle a été dans l’ OBLIGATION impérieuse de commencer il y a deux ans pour sa survie économique même ; elle sera donc globalement la plus atteinte économiquement; vous n’ êtes, comme tout  » journaliste  » des  » 4 Vérités « , qu’ un économiste … doctrinal dans l’ ultra-libéralisme *** ; avec vous les lecteurs sont bien  » désinformés  » … mais l’ essentiel n’ est il pas qu’ ils soient renforcés dans leurs a priori

        *** par contre vos journalistes se félicitent de la montée de l’ A. f. D. qui n’ est que la traduction d’ une montée de la … pauvreté ( et de la menace migratoire , immigration qui ne profite qu’ à l’ économie financière )

        ( un conseil de temps à autre lisez  » Die Welt  » ou le  » F.A.Z.  » leurs pages économiques sont très instructives )

        Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)