CPE, CNE et lutte contre le chômage

Posté le mars 29, 2006, 12:00
6 mins

La priorité annoncée par le gouvernement de Dominique de Villepin est de s’opposer au chômage.

Une des causes du chômage français est la protection trop forte donnée à celui qui a un emploi. Les salariés de l’État, une fois titularisés, ont un emploi à vie. Les salariés du privé, une fois embauchés, devraient aussi l’être à vie et après une courte période d’essai, ils sont protégés par un contrat à durée indéterminée (CDI).

Au fil des ans, un tel contrat rend de plus en plus difficile et coûteux le renvoi d’un titulaire de CDI. Une multitude de textes législatifs, parfois contradictoires, réglemente le licenciement.

Les responsables de grosses entreprises, disposant d’un nombre important de salariés et d’une équipe de spécialistes du droit du travail, ne sont pas trop gênés par le CDI et la législation pléthorique qui l’accompagne. Ils ont une marge de manœuvre avec les emplois par intérim. Par contre, les PME, beaucoup plus sensibles aux variations de la conjoncture économique, et ne disposant pas de juristes, trop coûteux, hésitent à embaucher un salarié supplémentaire qu’elles pourraient difficilement licencier plus tard.

Notre Premier ministre, conscient de ces difficultés, a donc proposé, pour s’opposer au chômage, le CNE (contrat nouvelle embauche) pour les entreprises de moins de vingt salariés et le CPE (contrat première embauche) pour les jeunes de moins de 26 ans.
Ces contrats à durée déterminée permettent aux entreprises de prendre moins de risques financiers en embauchant un chômeur ; mais ils touchent au droit du travail, laborieuse « conquête » des salariés.
Le CNE, ne concernant que les salariés des petites entreprises, est passé pratiquement sans problèmes particuliers. Les salariés des PME ne sont pas syndicalisés.

Les vraies réformes
Par contre, le CPE, touchant la jeunesse, a immédiatement mobilisé contre lui les étudiants des universités, entraînés par des syndicats gauchistes et violents. Ils ne veulent pas voir que le CPE est mis en place pour essayer de donner un emploi à ceux qui n’ont pas de diplôme. Ils accusent le CPE d’introduire la « précarité » dans le travail, mobilisant derrière ce slogan les futurs diplômés.

Ils n’hésitent pas à utiliser des moyens non démocratiques : blocage de leur propre université, ou occupation d’établissements ne faisant pas la grève. Leurs manifestations sont enfin utilisées par les plus violents d’entre eux pour saccager les locaux ou « casser du flic ». Les syndicats et les partis de gauche se refont une santé derrière la « dynamique » des étudiants.
Plus de 1 250 textes réglementeraient actuellement le travail dans les entreprises. En ajouter deux de plus, assouplissant le droit du travail, ne changera malheureusement pas grand-chose. Pour s’opposer au chômage, il faut supprimer les lois qui s’opposent à une activité normale des entreprises. Citons quelques exemples phares :

– Plusieurs études montrent qu’une augmentation du SMIC de 1 % crée plus de 30 000 chômeurs supplémentaires. Organisons sur ce thème un grand débat et supprimons le SMIC.
– Les impositions du capital (impôt sur les successions, impôt sur les plus-values et impôt sur la fortune) font fuir de France ceux qui ont des capitaux et les entreprises ne disposent plus des capitaux dont elles ont besoin pour innover ou investir. Arrêtons de faire fuir les capitaux.
– Les impôts sur les entreprises poussent les étrangers à s’installer hors de France et les entreprises françaises à délocaliser. Arrêtons d’imposer les entreprises.

Arrêtons de prendre de l’argent à tous ceux qui travaillent et produisent des richesses pour le donner à ceux qui ne produisent rien. Une telle politique ne peut être qu’inflationniste. Or, avec l’euro, nous ne pouvons plus dévaluer pour rendre nos entreprises compétitives : le chômage rééquilibre obligatoirement l’offre et la demande.
Un merveilleux rêve pour conclure. Actuellement, dans de nombreuses villes des Etats-Unis, ou d’Irlande, le chômage a disparu et les demandes d’emploi sont inférieures à 3 %. Les salariés devenant rares, les salaires grimpent. On manque dangereusement de main-d’œuvre.

Rien, absolument rien, ne nous empêche de copier la politique économique des USA ou de l’Irlande.

[Notre dossier CPE]

44 réponses à l'article : CPE, CNE et lutte contre le chômage

  1. Boopalle

    11/04/2006

    AVIS AUX COMMUNISTES REVOLUTIONNAIRES ET AUX ANARCHISTES!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Voilà maintenant deux mois que vous PARALIZEZ la France pour obtenir le retrait d’une réforme fait par un gouvernement de droite,choisit par un président de droite élu démocratiquement par la majorité des français,je vous le rappel!Et oui, c’est la loi de la démocratie!En France,comme dans tous les pays démocratiques,la majorité l’emporte,si la droite est passée c’est que vous étiez minoritaires,il faut savoir s’incliner lorsque l’on a été VAINCUE! Maintenant il faut que vous compreniez qu’on ne peut pas demander à un gouvernement de droite de faire des lois de gauche!Votre mouvement devient ridicule,vous faites HONTE à la France!Le CPE a été retiré,il serait grand temps de murir et d’être responsables en arrêtant ce BAZAR. Vous vivez sur une autre planète en ne comprenant pas que l’on est dans un contexte de mondialisation,de concurrence exacerbée et d’ouverture complète des marchés. Il ne peut pas y avoir d’embauches s’il n’y a pas plus de souplesse sur le marché du travail.Vous oubliez que se sont les entreprises qui créent les emplois et les richesses!On n’est plus dans les années 60 où il y avait le plein emploi.Dans la vie il faut se battre pour avoir un métier, une bonne situation.On ne peut pas être employé à vie,ni avoir un métier en sortant de l’école,il faut faire ses preuves et avoir un peut d’ambition professionnelle au lieu de prendre la France en otage pour satisfaire votre frustration de vous êtes mal orienté!!!Il n’y a pas plus froussard qu’un français,vous avez peur de l’Europe,du liberalisme,de travailler…et j’en passe!L’Etat ne sera pas toujours là pour vous assister,il faut vous prendre en main!La France a 20 ans de retard dans tout les domaines, 10,8% de taux de chômage c’est ça qui devrait vous faire peur au lieu de prôner l’immobilisme!Heureusement,grâce au CNE ce taux est aujourd’hui de 9,6%,mais nous sommes encore bien loin des 5,2% de taux de chômage de l’Angleterre. Ainsi que de tous nos pays voisins d’ailleurs. Nous vivons à l’heure actuelle dans une DICTATURE,celle de la rue!!!Le pays est gangréné par des moutons fénéants qui veulent diriger le berger. Heureusement que pour des citoyens honnêtes et courageux,la loi sur l’Egalité Des Chances restent en vigeur. La solution à tous vos problèmes serait de prendre un allé simple pour la Russie,c’est un grand pays, vous n’y serait pas à l’étroit.De même que la Corée du Nord est un petit pays mais les asiatiques sont très acceuillants! Vive la droite et Dominique de Villepin!!

    Répondre
  2. sas

    09/04/2006

    Je developpe…non seulement le CPE est la moindre merde…mais de plus, c’est les contrats honteux de nos pourritures du haut, illégaux , pharaoniques et immoraux qui devraient être revus à la baisse et partagés avec nos indigents…abrutis et pas très courageux …non plus… SOIT LES 2 EXTREMES ET LE GRAND ECART…. sas qui déclare que la fin est proche.

    Répondre
  3. Florent

    04/04/2006

    La SAS, une fois de plus, j’ai du mal à te saisir. Mais bon, je commence à m’y faire.

    Répondre
  4. sas

    04/04/2006

    Ami du CPE……etudiants et syndicalistes socialo/marxistes….même vous vous pouvez comprendre…pendant que les jeunes sont condamnés à la misère….nos « roitelets » de la fonction publique ou des « niches initiées monopolistiques » se gavent 309 000 euros de salaire pour le pâtron de GAZ de france…..sté en déficit chronique(retraites non intégrées,etc),réseaux obsolètes et non refait…..mais patron choyé par un jeu d’écriture boursier… Là il y a matière à révolution…sas

    Répondre
  5. Florent

    03/04/2006

    Florin, encore un qui a le culot de se prétendre de droite et nous tient un discour de socialo. Dis donc vieux, ces situations que tu décrits aux USA, tu les a vu toi-même de tes yeux? Ces faits que tu annonces, tu peux les prouver? Si non, alors tu es prié de relire tes ouvrages d’éco, c’est bien joli de donner des leçons aux autres quand soi-même on raconte les mêmes connéeries de bauf socialo. Si des gens bossent encore à 70 ans, justement, il y a une raison précise à ça, c’est qu’ils en sont arrivé là de leur propre responsabilité et je ne vois aucune raison de les entretenir. Eh oui, les USA marchent mieux que nous, désolé de heurter ta susceptibilité franchouille. Et au fait, que proposes-tu en lieu et place du CPE, hmm? Si c’est rien, alors tu permettras qu’on ne t’écoute pas.

    Répondre
  6. sas

    03/04/2006

    A florin…aussi…. c’est pour cette raison précise que seule la « voie du milieu » est durable…une économie kynésiène où les fonctionnaires en nombre réduits seraient et responsables et payés comme dans le public et sans artifices… c’est évident…et le système ultralibéral des usa , me fait gerber et laisse un tas de gasiers sur le carreau… Donc seule solution,remettre les frontières,diminier le train de vie des français,assurer notre indépendance alimentaire et industrielle, et travailler sur l’écologie et le durable de substitution….utile :le contraire de la téléphonie gsm etc,etc,etc sas

    Répondre
  7. TL

    03/04/2006

    je connais des petits vieux retraités de la msa qui seraient contents de pouvoir travailler et gagner ce que gagne un américain. Nous aussi nous avons nos pauvres…

    Répondre
  8. Florin

    03/04/2006

    Dire qu’un permis de licencier va créer de l’emploi relève de l’escroquerie simple. On embauche du monde lorsqu’il y a du travail, on en vire, quand il n’y en a plus. Point barre. Dire que le travail en France coûte cher c’est un mensonge. Lisez avant de parler. Les statistiques, cela rebute tout le monde : mais sachez que la productivité HORAIRE en France est la plus elevée du monde, loin devant les USA ou Japon. L’Américain compense cela en travaillant davantage (1800 heures par an, plus que la moyenne française : 1610 heures). Les salaires paraissent plus elevés aux States : faux ! Sauf dans les très grosses boîtes, aux US les salariés paient eux-mêmes l’assurance-maladie (qui, de ce fait, n’est pas déduite sur fiche de paie, et vient augmenter fictivement le « net à payer »). Ceux qui parlent d' »economies qui marchent » devraient sortir de leur bulle. Allez à New-York, prenez l’air, et arretez-vous pour manger quelque part … regardez les serveurs : bien souvent, ils pourraient être vos grands-pères. C’est sûr, il n’y a pas de chômage, on embauche tout le monde … PARFAIT !!! Mais une « économie qui marche » ne doit pas écraser les pauvres vieux (pauvres, au sens premier du terme, car, s’ils triment encore à 70 balais, ce n’est pas par plaisir, soyez-en certains). Je suis de droite, mais je ne suis ni sourd, ni aveugle, ni énarque non élu comme DdV. C’est avec des conneries inutiles comme le CPE (gadget parmi les gadgets) que l’on redonne vie à une gauche moribonde, qu’aucun Français sain d’esprit ne voudrait voir revenir aux affaires. Quand à ceux qui pensent que la réduction des charges nous rendra compétitifs face aux Chinois payés 80 euros par mois … retournez à vos maths de CP !!!

    Répondre
  9. sabin

    02/04/2006

    bravo pour cet article. On ne pouvait pas mieux résumer la politique actuelle de ce pays : fuite des capitaux à l’étranger, imposition trop importante pour les entreprises qui quitte donc le pays. Arretons aussi de prendre toujours l’argent aux mème : à ceux qui BOSSENT pour donner à ceux qui ne foutent rien. Arrétons là les RMI, CMU, et autres allocations qui leur profitent sur notre dos, nous, pauvres petits travailleurs qui devons tout nous payer avec maintenant les vignettes oranges sur certains produits pharmaceutiques dont ceux qui bénéficient de la CMU ne payent rien comme d’habitude. On en a marre de bosser pour ces gens là qui profitent de tout autant français qu’étranger!!!!!

    Répondre
  10. sas

    02/04/2006

    C’est bien les mecs ,vous « brûlez »…vous avancez…l’ultraliberalisme de la haute finance international(capitalisme ou patronnat français)est la 2 eme partie de la machoire qui nous « enserre » voir nous « broye » l’autre machoire étant la subversion marxo/maçonnique qui prend sa source dans la violence,le chantage,le secret et la déviance….les grèves de france sont des armes pour détruire, et il ne peut donc y avoir de « négociations » préventive en aval….c’est voulu ainsi les forces minoritaires de la rue en imposent aux forces marginales et mal élues du pouvoir…. C’est un jeu de rôle…où la grande masse non « initiées », non déviantes et non assistée…est condamnée d’avance à casquer et payer pour le reste… Cela n’a rien à voir avec une démocratie ni même une République, la vérité étant que pour vivre parfaitement et démocratie dite réépublicaine, il convient d’avoir un haut niveau de conscience et d’intelligence…pour respecter et se ployer à des contraintes libres ,facultatives,fondamentales au plus grand nombre et pas toujours arrangeantes au niveau particulier…..la premiièere règle étant le vote libre et consenti…. La france et les français n’ont pas les qualités nécessaires pour être en démocratie….car cette pseudo représentation populaire « controuvée »,endogame,népotique et cooptée….mènne asurément le pays au désatre « planifié et voulu… » les instruments étant le veau d’or , l’ignorance et l’intrigue des droits communs,maçons, syndicalistes initiés aussi….sous le contrôle total des « méchants » , qui eux depuis 1789 savent pertinament où ils vont… sas adepte des vrais explications…

    Répondre
  11. Paul-emic

    02/04/2006

    juste un bémol, les vraies causes du chômage ne sont pas tant dans la difficulté de licencier et dans le montant du smic que dans le COUT du travail, ce qui est un peu différent car ce côut comprend une part importante de charges dûes au poids de l’Etat et au coût des prestations en tout genre, attribuée d’ailleurs en grande partie à des non nationaux, inactifs de surcroit. Espérer résoudre le problème uniquement en paupérisant et précarisant la population c’est faire le lit de la gauche et lui donner des masses de manoeuvre désespérées car n’ayant plus rien à perdre. En clair c’est jouer contre le camp de la droite sans même aucun gain à long terme pour le pays. Je m’étonne que de brillants analystes de la trempe du Premier ministre ou comme le rédacteur de cet article n’aient pas eu ne serait-ce que l’intuition de ces conséquences.

    Répondre
  12. Laurent

    02/04/2006

    oui, il faut réformer le code du travail QUI EST LE PLUS LOURD DU MONDE! oui, il faut limiter l’imposition sur les ENTREPRISES et les SALAIRES, qui est UNE DES PLUS LOURDES DU MONDE (rappelons que la SUEDE c’est une imposition extrème mais une réutilisation UTILE ET JUSTE pas comme en FRANCE où elle sert à graisser des pattes, remplir des partis politiques, faire des travaux inutiles, etc….)! « DEGRAISSEZ LE MAMOUTH » pour reprendre l’espression d’un socialiste qui disait vrai à l’époque! Revoir le fonctionnement du dialogue sociale (en ALLEMAGNE, par exemple, on fait grève aprés avoir discuter….. et leurs grèves sont rares!!!!!) Celà dit, selon le texte du CPE, et pour un jeune « normal », sera t’il facile voire pourra t’on trouver un logement avec un CPE? est il possible de vivre avec 80% du SMIC sur PARIS ou en région parisienne? N’est ce pas faire avancer un jeune que de lui donner une raison pour laquelle il est viré? est on si sûr que de grosses entreprises ne vont pas y avoir recours à outrance? Oui, je suis de droite et admire sincèrement tous ces pays qui ont un modèle capitaliste efficace, mais les mentalités en FRANCE tant du côté des syndicats que des patrons, c’est « TOUT POUR MA GUEULE! » pour la majorité d’entre eux! Alors quelque soit la solution à cette histoire, je reste assez pessimiste………………… Mais admire VILLEPIN qui tente quelque chose, ENFIN!!!!!

    Répondre
  13. Laurent

    02/04/2006

    oui, il faut réformer le code du travail QUI EST LE PLUS LOURD DU MONDE! oui, il faut limiter l’imposition sur les ENTREPRISES et les SALAIRES, qui est UNE DES PLUS LOURDES DU MONDE (rappelons que la SUEDE c’est une imposition extrème mais une réutilisation UTILE ET JUSTE pas comme en FRANCE où elle sert à graisser des pattes, remplir des partis politiques, faire des travaux inutiles, etc….)! « DEGRAISSEZ LE MAMOUTH » pour reprendre l’espression d’un socialiste qui disait vrai à l’époque! Revoir le fonctionnement du dialogue sociale (en ALLEMAGNE, par exemple, on fait grève aprés avoir discuter….. et leurs grèves sont rares!!!!!) Celà dit, selon le texte du CPE, et pour un jeune « normal », sera t’il facile voire pourra t’on trouver un logement avec un CPE? est il possible de vivre avec 80% du SMIC sur PARIS ou en région parisienne? N’est ce pas faire avancer un jeune que de lui donner une raison pour laquelle il est viré? est on si sûr que de grosses entreprises ne vont pas y avoir recours à outrance? Oui, je suis de droite et admire sincèrement tous ces pays qui ont un modèle capitaliste efficace, mais les mentalités en FRANCE tant du côté des syndicats que des patrons, c’est « TOUT POUR MA GUEULE! » pour la majorité d’entre eux! Alors quelque soit la solution à cette histoire, je reste assez pessimiste………………… Mais admire VILLEPIN qui tente quelque chose, ENFIN!!!!!

    Répondre
  14. TL

    01/04/2006

    j’oubliais un dernier commentaire: ils sont pitoyables ces « intellectuels » qui se donnent tant de mal depuis la chute du mur de Berlin pour trouver une troisième voie ni libérale, ni socialiste, alors qu’il suffirait de copier les pays dont l’économie marche bien…

    Répondre
  15. TL

    01/04/2006

    Nous entendons ici et là des journalistes dire que c’est une crise de la Vème république. J’ai une autre analyse,c’est une crise du « modèle » social(iste) à la française. Chirac et Villepin ne pourront pas progresser tant qu’ils penseront pouvoir ménager le mammouth par devant et lui tirer la queue discrètement par derrière. Des syndicats qui vivent de la gestion de notre système social hypertrophié et monopôlistique au lieu de compter sur les cotisations ( il faut dire qu’avec le nombre de cotisants…), des syndicats qui tirent leur pouvoir de leur capacité d’envahir la rue ( pourvu que les cpf ne nous virent pas) ne peuvent se révéler des partenaires fiables quand il s’agit de prendre le chemin de l’efficacité économique qui réussit si bien à tant de pays prospères. Tant que nos politiques de droite n’auront pas compris celà, ils ne pourront faire évoluer la société, surtout avec des mesurettes annexes style cpe. Il faut donc privatiser les syndicats, les mettre en concurrence saine, sans subventions, revoir le fonctionnement du système social, et le reste viendra tout seul. Une dernière reflexion, comment imaginer que l’hypothétique victoire d’un De Villiers ou d’un Le Pen soit acceptée par nos « démocrates » de la rue ?

    Répondre
  16. alansax

    01/04/2006

    Je ne vous ai pas raconté la meilleure de la semaine ?: Le PCF a tracté dans notre commune. Au bas de leur torchon, on peut lire: « Pour créer de nouveaux emplois, il suffit d’augmenter les charges patronales, et leurs impôts !!! Je vous en parle ce jour, mais ce n’est pas (hélas) une blague du 1er avril…

    Répondre
  17. charles

    01/04/2006

    Enfin un article de bon sens mais serieusement comment voulez vous que la france marche avec tout ces ahuris on entend vive staline certains pourais porter plainte!!!!!!!!!!!!!! Staline,les communistes après les nazis c’est sans doute les pire bouchers du 20 eme siècle!!!!!!!!!!!!!! Oui il faut arreter d’imposer les entreprises et oui il faut obliger les chomeurs à bosser car avec ce qu’il touche ils n’ont aucun interêt à bosser… Bien sur cela est libérale, biens sur ces contre les principes de la france fainiante et qui veut conserver ses barières!!! Cela est contre cette france qui n’a plus aucune influence et qui est en plein declun!!!!!!!!!!!!!! En FRANCE ON EST PLUS RACISTE ENVERS LES PATRONS QU4ENVERS LES ARABES ET JE ME DEMANDE QUI FAIT LE PLUS DE BIEN 0 LA FRANCE§§§§§§§§§

    Répondre
  18. sas

    01/04/2006

    Le CPE , ou la démonstartion live , de l’impéritie d’une poignée d’initiés hommes et femmes , mal élus ou illégitimes…supermenteur n’a pas daigné recevoir et dialoguer avec JEAN MARIE LEPEN (c’était un déni de démocratie),chirac a jeté entre les 2 tours les braillards dérébré dans la rue…(déni de démocratie)….le partie de FN est interdit d’assemblée et de média (mépris de démocratie)…et bien dorénavant la « racaille » de france se sent pousser des ailes , trotskystes,syndicalistes,mouloudistes…ensemble hétérogène et minoritaire…ne représentant qu’eux…mais dont la stratégie remontant à la nuit des temps est: l’anarchie…(sur le dos et avec le pognon des cocus)…l’eccroulement de l’occident(devenu mafieux et apatride) pour l’avènement d’un marxisme de « droit commun » sans règles,sans lois et sans foi….NI MORALE. 1789 fini son oeuvre….et personne en vu , pour stopper ce déferlement. sas le juste.

    Répondre
  19. ralbe

    31/03/2006

    la france éveille toi avant que ça ne soit trop tard les français devraient accepter les mutations économiques ce sont un e réalité sinon rien n’ira le code du travail doit etre reviser en entier il faut cette flexibilité pour les entreprises en france sinon c’est la delocalisation et on ne peut rien y faire le CPE est une étape pour reformer donc il faut l’accepeter à defaut le taux de chomage va exploser avec toutes les assitances sociales il faut sortir de cette psychose sociale orchestrée par des gens (sarkozy ;la gauche… .)qui voient plus l’electorat que l’avenir des jeunes dont se soucie de villepin

    Répondre
  20. David

    31/03/2006

    2 problemes: 1. Le croyance, naive et utopiste, que l’etat pour resourdre tous les problems et rendre la vie juste pour tout le monde. Par moment la vie n’est pas juste. Il serait mieux que les jeunes le comprennent et l’acceptent tout de suite. Faire croire aux jeunes que leur premier boulot peut etre bien payé et permanant est malhonnete. C’est tout a fait normale qu’un jeune doit gagner l’experience en faisant plusiers emplois. 2. Le croyance, naive et utopiste, que le droit de greve permet d’occuper un lieu de travail ou un lieu d’etude est anarchiste et destablisante pour la societe. Ce n’est pas etonnant que les jeunes des banlieus deviennet violent. Ils suivre l’exemple de la societe française: quand on est mecontent ou en colere on a le droit de devenir violent.

    Répondre
  21. christophe azzolin

    31/03/2006

    a alansax vous avez raison mais le seul probleme c est que nos hommes politiques ne voient qu un seul interlocuteur valable parmi les entrepreneurs c est le medef, mais y a t il un point commun entre seilliere et roubaud?non.soyons bien clair pour les grandes entreprises le cpe ne sert a rien .je travaille a la poste et je vois des gens qui sont en cdd depuis 3 ans non stop alors quand je vois des decerebres manifester contre le cpe je suis atterre par autant de betise et de courte vue bien a vous

    Répondre
  22. utopiste

    31/03/2006

    « Le CNE, ne concernant que les salariés des petites entreprises, est passé pratiquement sans problèmes particuliers. Les salariés des PME ne sont pas syndicalisés. » ??????????? Ne serait-ce pas plutôt parce qu’il est passé en douce en pleine période de vacances?

    Répondre
  23. sas

    31/03/2006

    Le conseil constitutionnel a rendu sa copie…le même qui avait ignoré les articles du code pénal pour la responsabilite du président de la république en matière de droit commun???? ont-ils un cursus à la DUMAS ceux-ci??? sas qui se marre…et qui n’a plus confiance dans nos institutions corrompues.

    Répondre
  24. alansax

    31/03/2006

    Certains propos tenus ici sont complètement outranciers, démagogiques, utopistes. Ceux que je vise n’ont sans doute jamais compris, que depuis que le monde est monde, il y a toujours eu des riches et des pauvres, quel que soit le pays ou le régime; serait-ils donc jaloux et envieux ? comme le sont les communistes ? Avec de tels principes, s’ils finissent pas être appliqués, vous serez satisfaits: plus un seul patron (puisqu’ils sont tous riches)dans notre pays; mais alors, que deviendront les salariés ? Je conseille à ceux-ci de prêter attention aux propos d’un certain Jean-François Roubaud lorsqu’il a, hélas trop rarement droit d’antenne. Ce monsieur n’est autre que le Président de la Confédération des P.M.E. il s’est prononcé en faveur du CPE, et tient un langage pragmatique, réaliste, et pondéré. Je l’apprécie d’autant mieux qu’il fut mon patron il y a environ 40 ans, et croyez que le monde de l’entreprise, il connaît. Son père était aussi chef d’entreprise; et tous deux n’ont jamais fait l’objet de critiques de la part de leur personnel, alors écoutons plutôt ces gens là qui savent de quoi ils parlent. avec des gens de leur trempe, le monde du travail pourrait en être transformé, en mieux, bien entendu.

    Répondre
  25. Pb

    30/03/2006

    Notre vision du chomage est souvent réduite au critère strictement quantitatif ou la demande d’emploi excède l’offre. Dans la réalité, fréquemment demande et offre ne se rencontrent pas par un manque d’employabilité des demandeurs. Le CPE permet-il d’y pallier ? Les entreprises passeront-elles sur l’employabilité au regard des facilités offertes du CPE ? Rien n’est moins sur. D’autant que le Conseil Constitutionnel vient de rappeler la possibilité de saisie du juge lors de la cessation du contrat. Encore quelques années avant que le papy boom vienne nous aider à faire décroître le chomage …en explosant le système des retraites.

    Répondre
  26. sas

    30/03/2006

    heu sas à grand pas…lire « endogamie » au lieu endogène…heuuu sas qui présente ses excuses à morte couilles…car c’était de nature à perturber la compréhension de ce texte ,taillé au ciseau… sas

    Répondre
  27. TL

    30/03/2006

    en France aussi le plein emploi existait il y a 50 ans; c’était l’époque où mon père débutait dans la vie active. Il me racontait que le préavis de licenciement et de démission était de 8 jours, pas plus… C’était d’ailleurs devenu une expression, j’vous donne vos 8 jours.

    Répondre
  28. bruno

    30/03/2006

    La dernière phrase pose problème. « Rien, absolument rien, ne nous empêche de copier la politique économique des USA ou de l’Irlande. » Fait-elle encore partie du rêve évoqué plus haut? Dans un univers onirique, tout est certes possible, comme dans Alice au pays des Merveilles. Je suis obligé de la comprendre ainsi. Sinon, elle ferait penser à ce que devait se dire naïvement l’Afghan Abdur Rahman: rien, absolument rien ne m’empêche de choisir ma religion selon ma conscience et mon intelligence. On a vu ce que ça a donné. Certains commentateurs me font d’ailleurs penser aux mollahs afghans qui se sont exprimés sur ce sujet-là. Le marxisme foireux est pour l’instant la religion d’Etat en France, et ne sera remplacé par l’Islam, après une longue cohabition complice, que d’ici deux générations, à vue de nez. Ni l’un ni l’autre ne tolère l’apostasie. Tenez le vous pour dit.

    Répondre
  29. Florent

    30/03/2006

    Et je ne parle même pas de l’attitude scandaleuse de Sarko qui prône la négociation avec les groupuscules gauchistes rien que pour enfoncer son rival de Villepin. Voila qui veut tout dire.Pauvre france!

    Répondre
  30. Florent

    30/03/2006

    A Jaures, continuez vous aussi, le FN enregistre des centaines d’adhésion, le MPF en a régulièrement et même Sarko ( même s’il ne le mérite pas ) enrôle à l’UMP. Alors avec vous 18 adhérents, vous comprendrez que je me marre. A adrien, « bloqués démocratiquement », bel exemple d’antagonisme, comme « discrimination positive » ou « racisme tolérant ». J’espère que vous n’étiez pas sérieux, si?! Ben alors, tant pis pour vous!

    Répondre
  31. jlds

    30/03/2006

    Pas bête,mais au lieu de ne pas augmenter le SMIC de 1%,pourquoi,ne pas piquer 10%,aux multimilliardaires,qui payent les campagnes de ces chers élus. Et Sarko au lieu de faire des bouffes de 8 millions d’ euros,pour son élection à l’ UMP,pourquoi ne file t’ il pas le pognon à l’ emploi des jeunes. Et les apparts de 600m de certains ministres,les emplois fictifs etc etc etc….. sans compter qu’ils sont dangeureux,les campagnes pour vacciner tout le monde,grippe aviaire,hépatite B,tétanos,et le fameux BCG,ou seule la France oblige à être vacciné,qui gagne tout ce pognon? Laissez les jeunes,ou ce qu’il en reste tranquilles,et virez de là ou c’ est la guillotine! ça fait du bien!

    Répondre
  32. sas

    30/03/2006

    Il ne faut pas se leurrer,les americains se marrent ??? eux comme nous ont leurs « faucons »…et néoconsrvateurs , que ce soit au nom de la bible au congré,ou à travers les réseaux maçonniques traversant les syndicats français et l’assemblée nationnale…;c’est la même oeuvre « hégémonique , népotiste,endogène » ….qui roule A la clé la destruction de tous les « modèles sociétaux goyims »….la recette : la pornohgraphie,la violence,l’abêtissement,l’alcolisme et les stupéfiants….l’abandon de l’histoire et de la religion…l’organisation de la faillite des nations…. le culte du veau d’or, et la mondialisation ne sont que des étapes mortelles….de cette mise sous tutelle mondiale.Et iznogoud en est l’exemple type…bidon,traitre,ambitieux,double passeport,innéficace et tapageur….un avocat initié en somme. sas qui le mesure chaque jour et d’accord avec toi JC Lahitte.

    Répondre
  33. Helios

    30/03/2006

    Quand on dit arrêtons d’imposer les entreprises, il faut entendre par là arrêtons de les saigner. Dixit l’empereur Dioclétien qui au IV ème siècle recommandait à ses fonctionnaires de tondre les « moutons » non de les écorcher. Une imposition trop lourde fait fuir les entreprises. Des lois du travail surprotectrices incitent à ne pas embaucher, c’est le BA ba de l’économie que les ayatollahs de la gauche et des syndicats cachent soigneusement au troupeau qui bêle et qui meugle. Le spectacle des manifestations est vraiment pathétique, tous ces gens qui se battent contre le gouvernement et qui demain devront se battre entre eux pour préserver leurs privilèges! Sécurité sécurité quand tu nous tiens, on peut bien dire adieu richesse! Et pendant que les français se donnent en spectacle, le monde regarde et ricane. Les américains eux sont morts de rire, Monsieur de Villepin qui pour une fois cherche à les imiter (mais de loin!) se retrouve aussi populaire en France que Georges W. Bush! Et dire qu’il a tellement fait honneur à la France un certain hiver 2003 au conseil de sécurité de l’ONU. Ah! les français ces ingrats! Helios

    Répondre
  34. grandpas

    30/03/2006

    18!C’est tout.Apres les émeutes de novembre,le Fn refusait du monde. Nan,je plaisante quoique! Dites,mon Jaurés qui c’est ti qui va y aller,au PS pour faire la nique au nain frappeur,la pisseuse ou le p’tit gros à lorgnon. Là que je suis sérieux,c’est pour ma demande d’asile politique,faut pas que je me ramasse. Corée du Nord ou Cuba d’un côté et de l’autre à part la France,j’ai le choix.

    Répondre
  35. AMeladius

    29/03/2006

    Tres bon article de M. Tremaux, mais qui ne risque pas d’etre compris par la plupart des francais amoureux de leur « modele social », de leur « egalitarisme » et de leur « collectivisme ». Je me delecte, en voyant les Irlandais, Anglais, Danois, Suedois, Suisse, Australiens, Neo Zelandais, Americains, Canadiens … appliquer le liberalisme et faire quasiment disparaitre le chomage. Les consequences sociales sont ENORMES. Il n’y a plus de CHOMEURS, plus d’ASSISTANAT generalise, plus de SOCIALISME, une corruption politique grandement reduite, une economie et des peuplent qui prosperent … IL FAUT SURTOUT NE PAS IMITER LES METHODES QUI MARCHENT. Grand DIEU !!!! Surtout PAS. Conservons la droite la plus conne du monde, et la gauche la plus marxiste du monde occidental. Sauvons notre « modele » que « tout le monde nous envie » mais que personne n’IMITE. Cordialement A. Meladius

    Répondre
  36. adrien

    29/03/2006

    rien a dire…ah si c’est lamentable ! oublie un peu l’argent et pense a respirer… flower power ! p.s:les facs sont bloques democratiquement 🙂

    Répondre
  37. erik dugas

    29/03/2006

    Phil, moi je propose de copier le modele chinois. Apres tout, les chinois sont heureux, le parti communiste est la pour veiller au bonheur de tous ! On ne va quand meme pas dire qu’un parti cree par des travailleurs, pour des travailleurs, ne veut pas le bonheur des travailleurs ! vive Marie Georges Buffet ! Vive Bernard Thibault ! Vive Castro, Vive Staline ! Je sens que pour certains, le reveil va etre dur !

    Répondre
  38. 2000milliards

    29/03/2006

    Les 2 premiers commentaires montrent beaucoup d’inculture et d’aveuglement. Les pays les plus libéraux ne connaissent pas l’esclavage. Et la conséquence sociale du libéralisme c’est un ascenceur social qui marche. On reste rarement pauvre longtemps car il y a beaucoup d’opportunités pour s’en sortir.

    Répondre
  39. Florent

    29/03/2006

    Il fallait s’en douter, un article aussi politiquement incorrect fait hurler les bien pensants. Puisqu’il haissent tant le libéralisme, je propose qu’on les laisse vivre leur socialisme d’assistanat tous seul dans leur coin, à charge pour eux de faire vivre de leur propre argent les 12 millions de chômeurs de France, les syndicats, les assocs agréées, les partis de gauche, les fonctionnaires d’état. Les autres, les citoyens honnêtes, responsables te travailleurs devraient être libre de choisir comment dépenser l’argent de leurs impôts par des consultations directes sur le sujet. Ils contribueraient ainsi à enrichir leur pays et je leur fait confiance pour faire les bons choix. Après quelques années de ce traitement, on verra comment s’en sortent nos socialos et s’ils viennent nous supplier de les inclure dans notre système. Ce sera assez drôle, à mon avis. T’as raison Phil, la connerie est sans limite et gratuite, c’est pourquoi certaines rues en abuse beaucoup en ce moment, mais attention, c’est toxique et même mortel, y’a déjà eut deux morts récemment. Deux en moins.

    Répondre
  40. sas

    29/03/2006

    Plus con tu meurs…CPE….les CRS sont équuipés de « paint ball »??? pour stopper les émeutiers…et c’est les milices de la CGT….QUI CHARGENT LES GREVISTES « ziva des banlieux », à coup de matraque????…..mélange des genres mortels…ils marchent tous à côté de leurs pompes ces gaulois ….on mesure BIEN les conséquences de 1789. SAS

    Répondre
  41. kikinos

    29/03/2006

    En France, une poignée d’intellectuels honnêtes, comme l’auteur de cet article, le répète désespérément pour que le comprennent les jeunes décérébrés à cause de l’Education Nationale que personne du monde entier n’envie. Dans d’autres pays plus éveillés que le nôtre, même les gosses le savent. Nous sommes un objet de risée planétaire.

    Répondre
  42. Jaures

    29/03/2006

    Transformer des chômeurs pauvres en travailleurs indigents et les capitalistes riches en patrons richissimes, voilà un programme attrayant! Continuez, j’en suis déjà à 18 adhésions au P.S grâce à vous!

    Répondre
  43. phil

    29/03/2006

    Ca ce sont des bonnes idées : supprimer le Smic et les impots. Je propose même d’aller plus loin en supprimant les impots des travailleurs mais uniquement ceux qui gagnerai beaucoup (à déterminer) ou alors n’imposer que les chomeurs (ils bossent pas, c’est normal de leurs reprendre l’argent qu’on leurs donne). Et pourquoi pas supprimmer le RMI aussi, quel argent foutu en l’air. Par la même occasion, on pourrai, supprimer le principe du « salaire » et faire bosser les gens pour rien. Je suis sur qu’avec de telle méthodes on n’aurai plus de chomage et on manquerai de main-d’œuvre. On pourrait meme faire venir des tas d’étrangers gratuitement et les faire bosser en échange du droit de vivre et de respirer. Cool ! Quel avenir radieux pour le libéralisme. Une chose est sur toutefois, la conneries est infinie et surtout gratuite, l’auteur de cet article à du en abuser….

    Répondre
  44. colas

    29/03/2006

    Sacrès point de vue, mais as-tu penser un peu au conséquences sociales que ces réformes pourraient entrainer?

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)