Croissance, démographie et chômage

Posté le septembre 10, 2014, 2:35
4 mins

Un lecteur des « 4 Vérités », Patrick Hu­bert, constate que politiciens et économistes se réjouissent de la croissance démographique française. Alors que, dans les autres pays européens, la natalité étant faible, il existe au contraire une diminution du nombre des habitants.

Il note immédiatement qu’en Afrique, où la croissance démographique est forte, on observe une augmentation de la famine, de la guerre, de la misère.

L’exemple africain permet de penser que cette croissance démographique risque d’être actuellement, en France, source de plus de chômage, donc de plus de pauvreté et de difficulté à vivre. Il ne faut pas s’en réjouir.

Il faut aussi signaler qu’en plus de la croissance démographi­que, il existe aujourd’hui une véritable explosion du nombre des robots. Ils remplacent l’homme dans pratiquement tous les domaines. Avec beaucoup d’enfants et beaucoup de robots, le chômage français risque d’exploser.

En fait, il semble ne pas y avoir de rapport précis entre la croissance démographique et le chômage. Les « Trente Glorieuses » sont encore dans nos mémoires. Après la dernière guerre, de 1945 à 1973, la France a connu une forte expansion économique, alors que le nombre de ses enfants augmentait. Elle a été obligée d’importer un nombre important de travailleurs étrangers.

La réalité économique est plus complexe.

L’enseignement dans les écoles ou la fabrication de robots sont source d’emplois, avant de devenir source de chômage. Il faut des enseignants dans les écoles, du primaire à la faculté. Il faut des ingénieurs et des ouvriers dans les usines fabriquant des robots. Il est finalement très difficile de faire un bilan exact et de savoir si la croissance démographique ou la construction de robots créent ou détruisent des emplois.

En revanche, une augmentation des impôts diminuant le pouvoir d’achat des consommateurs crée toujours du chômage.

Une imposition des entreprises françaises supérieure à l’imposition des entreprises étrangères concurrentes détruit leur compétitivité. Les entreprises quittent la France pour aller s’installer dans les pays où elles sont moins imposées. Cela crée du chômage.

La réduction des investissements crée le chômage. Les entreprises françaises n’étant plus compétitives, on construit moins d’usines en France. On va les construire ailleurs, en Allemagne par exemple.

La croissance démographique ou la robotique ne sont pas les responsables de l’augmentation du chômage.

Les vrais responsables du chômage sont les politiciens qui veulent ignorer les réalités économiques issues de la mondialisation.

Notre nouveau gouvernement, avec Emmanuel Macron à l’Éco­nomie, semble avoir compris ces réalités de bon sens. Mais il ne paraît pas apprécié de ses amis socialistes…

Bernard Trémeau

16 réponses à l'article : Croissance, démographie et chômage

  1. druant philippe

    15/09/2014

    @Eureka :

    en Afrique , il est mal vu de ne pas avoir d’ enfants en nombre (plus de 2) .
    Il en est de même pour le cheptel animal : celui qui possède un nombre important de bêtes d’ élevage bénéficie d’ un grand prestige .
    Il sera difficile de changer les mentalités , dès lors, cesser l’ aide médicale à ces pays et les soumettre aux lois de nature m’ apparaît la meilleure solution !

    Répondre
  2. druant philippe

    12/09/2014

    @M. Varenge :

    je connais cette association et son site grâce à Didier Barthes qui intervient parfois sur le blog « biosphere – ouvaton .org » que je vous recommande aussi .
    Il est vrai que peu de gens osent évoquer les problèmes démographiques de peur d’ être marqué du sceau de l’ infâmie malthusienne ?
    Mais de plus en plus de langues se délient car la surpopulation due à la natalité excessive des immigrés africains est de plus en plus mal vécue !

    Répondre
    • 12/09/2014

      @ M. Druant Philippe
      Merci, je vois que nous avons les mêmes fréquentations.

      Répondre
    • Euréka

      14/09/2014

      @Mr Druant Et dire que ce pauvre Pascal Sevran s’est fait ostraciser comme une bête puante pour avoir simplement fait remarquer que la famine sur le continent africain était de la responsabilité des Africains eux-mêmes.!! Il semblerait que la question du contrôle ou non-contrôle des naissances soit encore tabou en Afrique.
      Pour quelles raisons ? si quelqu’un peut m’éclairer je suis preneuse.

      Répondre
      • 15/09/2014

        il paraît que la virilité d’un africain se mesure au nombre de ses enfants.

        Répondre
  3. 12/09/2014

    La France « gagne » régulièrement entre 3 et 400.000 habitants par an (suivant que l’on fait le calcul sur les 10 ou les 20 dernières années). Cela « nous » oblige à bâtir une vile dont la taille est grosso-modo comprise entre celle de Nice et celle de Toulouse tous les 365 jours… De plus, tous les 10 ans, un département de la taille de l’Isère disparaît sous le béton : excusez du peu… Est-ce dans l’intérêt de ses habitants ?
    Maintenant, selon l’ONU, l’Afrique qui a aujourd’hui un peu plus d’un milliard d’habitants devrait voir sa population quadrupler d’ici à 2100 pour se retrouver avec 4,2 milliards d’habitants, soit ce que comptait la planète toute entière en 1975 ! Qu’adviendra-t-il de ce continent qui est déjà une poudrière en maints endroits ?

    Répondre
    • Euréka

      14/09/2014

      C’est effrayant. Pour le bien de l’Afrique et son développement, les occidentaux doivent mettre en place des mesures comme l’interdiction absolue pour les entreprises occidentales de recruter un Africain.
      iL faut obliger les cadres qui viennent chez nous pour se former, à retourner chez eux.
      C’est bien pour leur pays, c’est bien pour nous.

      Répondre
  4. druant philippe

    12/09/2014

    damned :  » car il limite…. »

    Répondre
  5. druant philippe

    12/09/2014

    L’ excès de population est une horreur car elle limité la liberté de déplacement , l’ espace vital disponible per caput, liquide la biodiversité naturelle, contribue à la surpollution et au mal être ,….Que du négatif sauf pour les productivistes avides de natalité galopante et de réservoir d’ esclaves dociles .
    Proposons une Europe dont la population totale serait réduite à 100 millions d’ habitants débarrassée des scories afromahométanes voire un monde réduit à 1 milliard d’ habitants où la part du gâteau de chacun se verrait notablement augmenté !

    Répondre
    • 12/09/2014

      Indiscutablement vous avez tout compris, mais nous sommes si peu à parler des problèmes liés à la croissance démographique.
      Si ce sujet vous intéresse je vous invite à visiter le site de l’association démographie responsable.
      http//www.démographie-responsable.fr

      Répondre
  6. druant philippe

    12/09/2014

     » Il faut des ingénieurs et des ouvriers dans les usines fabriquant des robots. Il est finalement très difficile de faire un bilan exact et de savoir si la croissance démographique ou la construction de robots créent ou détruisent des emplois.

    Il faudra surtout des robots pour fabriquer d’ autres robots : M. Trémeau semble coupé des réalités et vit toujours dans son monde libéral de croissance illimité .
    Ce ne sont pas les quelques postes d’ ouvriers (ultraqualifiés en cybernétique) ou d’ ingénieurs idoines créés / à créer qui absorberont la surnatalité des métèques parmi lesquels peu accèderont à ces postes .
    Les 30 glorieuses sont loin et on risque de jamais les revoir

    Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    11/09/2014

    « Macron semble avoir compris ces réalités de bon sens  » …

    Hé bien voilà ce que je pense du Rothschildien et énarque

    que l’ on SERVE une grande Banque d’ Affaires Internationale ou l’ Etat dirigiste il n’ y a là aucune incompatibilité

    je m’ explique : tous les deux, la Banque comme l’ Etat, sont là pour dévorer le fruit de votre travail

    Monsieur Trémeau se montre donc trop optimiste , il déchantera dans les six mois !

    quant à la démographie @ Trannod a déjà tout dit !

    Répondre
    • 11/09/2014

      juste une question, hors sujet, M. Quinctius, pourquoi écrivez-vous « @ » devant les noms?

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        11/09/2014

        je ne peux pas écrire à Jaurès , je ne fais pas tourner les tables ! mais il est exact que pour Monsieur Trannod j ‘ aurai pu m’ en dispenser … je vous promet une attention plus soutenue à l’ avenir et de moins utiliser  » l’ escargot  » comme disent si joliment les Italiens en parlant de l’ @

        Répondre
  8. 11/09/2014

    Démographie, croissance, et autres sujets d’études dans nos écoles d’économie sont , certes ,d’importants facteurs de la santé d’un pays . Cependant le principe de base d’une bonne santé est d’une simplicité surprenante.
    Il en est d’un pays comme d’e n’importe quel ménage, pour vivre ou survivre la seule règle intangible est d’ajuster son niveau de vie à ses moyens et non d’essayer l’inverse.
    La France vit  » au dessus de ses moyens » et sans défense contre certaines importations destructrices de pans entiers de son industrie!
    Deux facteurs à prendre en compte ….ce n’est pas si compliqué qu’il n’y parait ,

    Répondre
  9. Trannod

    11/09/2014

    Augmentation de la population Française…ouaf …ouaf…pourriez vous nous donner les origines de cet accroissement

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)