Croissance mondiale et économie française

Posté le mai 07, 2014, 7:00
52 secs

Pour lire la suite vous devez être abonné au 4 Vérités Hebdo.

Se connecter Inscription

Article précédent

Transition énergétique

Article suivant

Fisc

6 réponses à l'article : Croissance mondiale et économie française

  1. HansImSchnoggeLoch

    08/05/2014

    En 1974 Helmut Schmidt chancelier allemand SPD avait dit en substance en parlant des entreprises: ‘Die Gewinne von heute sind die Investitionen von morgen und die Arbeitsplätze von übermorgen.’
    Les bénéfices d’aujourd’ui sont les investissements de demain et les jobs du surlendemain.
    Voilà un langage clair qui déteint de celui de la ‘socialie française’ qui n’est qu’un vulgaire ramassis de malfrats en quête de vols et de rapines.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      08/05/2014

      il n’y a pas ( malheureusement ) que la  » Socialie  » française qui soit organisée en  » Grandes Compagnies  » , les  » gaullistes  » n’ont pas, non plus, été en reste pour piller le pays … le problème vous le savez mieux que quiconque , vous le  » frontalier « , c’est que la France est gouvernée par des élites étatiques … pour lesquelles pragmatisme est un mot trivial, vulgaire, ridicule même,et auquel ils préfèrent la pensée magique de leur idéologie personnelle … la seule solution c’est déjà, et en premier lieu, de bouter ces parasites hors du fromage républicain où ils pondent leur abondante progéniture, et de les mettre au pain sec ( mais bio ) et à l’eau ( fraîche ) … voyez comme je suis grandement  » humanitaire  » ! … » le reste … vous sera donné de surcroît  » !

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        11/05/2014

        Quinctius:
        La ‘socialie française’ est un terme général qui décrit bien l’UMPS.

        Répondre
        • jacquesgoguy

          12/05/2014

          Tu es né poussière, et tu retourneras poussière.
          La petitesse de ce sédiment d’immondice, être de poussière. Il était un embryon en gestation dans les entrailles d’une ribaude, dégénéré de naissance, d’une moralité attardée, ce malotru c ‘est réfugié au Japon, Éric Goguy s’est éloigné de ses crimes.
          Avant d’être né, il n’existait pas, sa vie n’a été qu’une succession de méfaits,de vols, de crimes, de drogue, de spéculations, née poussière, il retournera à son origine balayée par le vent, pour l’éternité.
          Judas a livré un sang juste, en remettant Jésus aux mains de ses ennemis. Et pour quelle somme cet homme cupide a-t-il commis un tel acte ? Pour 30 malheureuses pièces d’argent. Le nom de Judas est depuis lors synonyme de traître en particulier quand on parle de quelqu’un qui trahit un ami. Ce voyou m’a trahi pour voler l’héritage de mon père en utilisant des drogues, il m’a fait signer une renonciation d’héritage.
          Croyez-vous que le Christ a regretté la mort de Judas Iscariote. Non ! Il a subi le déshonneur, l’humiliation, la douleur dans sa chair, l’opprobre d’un peuple ingrat, qui a choisi la liberté d’un criminel Barabbas, et condamné Jésus à mort.
          Iscariote, du Japon n’a pas été atteint pour le bien, par la longue l’épée à double tranchant qui sort de la bouche de Dieu en Révélation 2- 16 l’épée, c’est la parole, un choix nous est donné entre le bien ou le mal, entre la vie et la mort, ce voyou et ses complices ont choisi la mort, qui conduit à la géhenne.

          Nous sommes à la fin de la domination de Satan, le diable, de ses représentants terrestres, ce monde corrompu va disparaître en une heure.

          Répondre
  2. 0094917

    08/05/2014

    Surtout que le pouvoir en place ne sera pour rien à toute reprise quelle qu’elle soit, car n’oublions jamais que la croissance est la somme algébrique de toutes les activités créatrice de richesse. Le gouvernement actuel a tué l’investissement avec ses charges de 30 milliards sur les entreprises et a assommé l’épargne avec des taxations délirantes en alignant les revenus de l’épargne sur les revenus du travail: nouvelles tranches à 45 et 75 % en conservant les taxes à 3 et 5 % pour les hauts revenus (instituées par Sarkozy-Fillon) sans oublier les prélèvements sociaux de 15,50 % (passés de 11 % le 1er janvier 2005 à 15,5% depuis le 1er juillet 2012 sous Sarkozy-Fillon). Cette taxation de l’épargne n’a pas soumis les revenus de l’épargne au barème progressif mais au taux marginal de ce barème avec les nouvelles tranches ci-dessus. Une politique inverse aurait les effets souhaités sur l’économie et sur l’emploi, mais voilà le dogme socialiste de taxation du capital l’emporte, en oubliant sa cause qui est l’investissement, et sans investissement pas de croissance et sans croissance pas d’emplois nouveaux.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      08/05/2014

      comme je le disais à @ Hans ce  » dogme  » n’est pas le monopole de la  » Socialie  » et vous en rendez parfaitement le compte – rendu chronologique … si d’autre part on ajoute que les Français pris individuellement ( et on les comprend ) les Banques, les Assurances, ne sont pas particulièrement  » chauds  » pour investir dans des outils productifs ( de même que les fonds de pensions qui sont ici misérables ) il est facile de comprendre qu’en plus d’une taxation assez  » démoniaque  » les entreprises françaises n’aient pas de cash-flow et … sans … liquidités c’est l’entreprise qu’on liquide … mais allez expliquez cela à des énarques ( de droite comme de gauche ) qui ne fonctionnent qu’ à l’impôt et au Keynésianisme ; pour vous en faire une juste idée allez donc faire un petit tour curieux sur le blog de Debout La République qui du point de vue vision  » économique  » est à niveau avec celui du F.N.

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)