Défense des traders : les États doivent être cités à la barre

Posté le septembre 22, 2009, 12:00
4 mins

Les « traders » étant depuis quelques jours défendus par Barack Obama lui-même, je me sens encore plus libre qu’auparavant pour présenter une observation qui semble avoir échappé à beaucoup de commentateurs.

On sait qu’un « trader », dans ce franglais que nous affectionnons tant, n’est rien d’autre qu’un opérateur de marché, quelqu’un qui, en général pour le compte d’une banque ou en tout cas d’un tiers, procède à des opérations sur le marché financier, sur différents supports, comptant ou à terme, ferme ou sous conditions, produits simples ou dérivés.

Selon l’encyclopédie Wikipédia, « ils ont une mission principale : anticiper les fluctuations permanentes des valeurs de marché pour en tirer des profits financiers ».

Ils sont aujourd’hui quelques dizaines de milliers à faire ce sinistre, mais aussi très utile, métier… On a remarqué qu’ils obtenaient de meilleurs résultats en étant intéressés aux bénéfices qu’ils génèrent. Mais il est aussi évident que leur métier est rendu plus facile quand l’argent est bon marché, voire abondant, voire même pléthorique. Et c’est exactement la situation actuelle !

Aux États-Unis, la banque centrale (qui, en période de crise, se range ostensiblement aux côtés du gouvernement, qui nomme ses dirigeants…) prête de l’argent aux banques à 0 %, ad libitum, et leur demande d’acheter, avec, des bons du Trésor qui, sur deux ans, rapportent à peu près du 1 %.
Ce n’est pas énorme, mais c’est sans frais et sans risque ! Et si l’on considère les 800 milliards de dollars de titres issus du Trésor US aujourd’hui détenus par les banques, ça fait un joli paquet ! Évidemment, quand les banques prêtent aux entreprises ou aux particuliers, l’écart de taux (ou spread), entre le taux du prêt à l’État et celui du prêt à un acteur de l’économie concurrentielle est en moyenne de 2 à 3 %…

Quand les banques centrales ouvrent les vannes du crédit quasi gratuit ; quand les banques peuvent prêter avec de tels écarts, et ainsi regonfler leurs bilans, le métier de trader devient plus facile !

Il y a donc un certain culot, de la part des responsables des États, à vouloir limiter leurs gains, puisque, pour l’essentiel, ceux-ci résultent du laxisme monétaire de ceux qui prétendent les contrôler. Si l’on veut réduire l’ivresse de quelqu’un, il faut d’abord cesser de lui donner gratuitement de l’alcool !

11 réponses à l'article : Défense des traders : les États doivent être cités à la barre

  1. HansImSchnoggeLoch

    29/09/2009

    Quelques définitions moins péjoratives:

    Definitions of trader on the Web:

    Répondre
  2. richa83

    29/09/2009

    Annika dit:

    Ne vous inquietez pas Jean Rouxel, l’inflation va faire devaloir prochainement le $$ a un tel point – que les traders seront loin sur la ligne d’importance du Messie (aka Obama). 

     

    —————————————————-
    l’inflation va toucher tout le monde y compris la zone €..

    Vu sur un site boursier une société Français qui émet des obligations sur 6 ans ; au taux brut de…….7.9%
    ( à titre de comparaison et sauf erreu de ma part, le récent emprunt d’EDF est aux environ de 4-4.5%)

    compte tenu des taux actuels cela parait énorme… sauf si la société, pense à une importante inflation d’ici peu, ce qui pourrait ramener le cout de son emprunt a peu de chose et peu être même a un taux négatif!!!
    ( dans ces conditions que dire de l’emprunt EDF!)
     

    Répondre
  3. sas

    28/09/2009

    Vous prenez une banque comme;GOLDMAN SACHS, et son gourou mentor de l idiot "bushien"…….vous créez et participez à une cavalerie et à la failliete en cascade de votre pays…..ensuite vous instaurez en collusion le plan PAULSON du nom du gourou en question…..vous faillissez et racleter à la casse les fleurons historiques du pays : bear stearn,lehman brtother,merrill lynch,morgan stanley…….

    et miracle vous devenez la banque la plus puissante du monde…et distribure en pleinne crise des dividendes à vos actionaires et traders que vous n auriez jamais imaginé en rêves……….

    …..et pendant ce temps là des millions d américain vont se retrouver en faillite et à la rue……sans compter les répercussion dans le monde entier…..

    c’est beau l ultraliberalisme et c’est assurément moral et honnête….

    il faut en finir avec le dollars et les usa…..ca c’est sure

    sas

    Répondre
  4. Jaures

    27/09/2009

    A raoul: Veuillez me pardonner. Je n’ai effectivement rien compris, il faut dire que, grand naïf que je suis, je choisis fort mal mes références. Le lexique économique Vernimmen précise en effet: que le trader est: un «opérateur de marché spécialisé dans la spéculation*. Son activité consiste à acheter à bas prix une devise, une obligation, une action voire une option dont il anticipe la hausse et à les vendre lorsqu’il anticipe leur baisse.». J’attends que sorte le lexique "Raoul" afin de ne plus me fourvoyer.

    Répondre
  5. Le libéralisme

    26/09/2009

    Excellent billet !

    En plus des taux d’intérêts, l’apport colossal d’argent sorti de nul part (ou sa destruction) explique beaucoup de choses sur les mouvements des cours boursiers.

     

    On a donné le privilège incroyable aux banques, comme à la banque centrale, la capacité de créer de la monnaie.. Il faut bien que cette nouvelle monnaie aille quelque part. Elle va souvent dans le actifs boursiers gonflant (ou dégonflant) artificiellement les cours (et alimentant les bonus des traders)

     

    On s’épargnerait beaucoup de théories inutiles si on voulait bien s’intéresser à la monnaie dont le fonctionnement actuel est la source de bien de maux -et de biens de reproches adressé à tort au libéralisme-.

     

    Pour une vision libérale (tendance école autrichienne) de la monnaie et des banques :

    http://www.dantou.fr/banques.html

    Répondre
  6. Daniel

    26/09/2009

    "Gagner de l’argent" ?  Le problème est ce que chacun met derrière les mots. Si on met une notion de mérite derrière gagner, cela devient :  celui qui a touché de l’argent méritait-t-il de gagner ce qu’il ce qu’il a touché?  Aussi bien pour le trader que pour le RMiste.  Tant qu’on ne parle pas de ce qu’est le mérite, et par rapport à quel objectif il y a mérite, on a seulement des positions sur la forme et non sur le fond…. avec une gauche et une droite accrochées chacune à ses illusions pour ne pas dire à ses mensonges.   

    Répondre
  7. Antoine

    24/09/2009

    On sait et onconstate ici que les français n’aiment pas qu’il y en ait qui gagnent de l’argent !
    Quand aux manifestations des rues, elles procèdent pour beaucoup du folklore !
    En ce moment un president élu impose une dictature de ses idées sans tenir compte de la population et je ne vois qu’une grève des transports qui em……. les travailleurs !
    A quand des manifestants sérieux qui entameraient une grève illimitée pour obtenir que les gouvernants tiennent compte des voeux de la population ?

    Répondre
  8. raoul

    24/09/2009

    Excellent Monsieur Rouxel. Cette remarque n’attire qu’un silence radio général. (Sauf de gens comme notre ami Jaurès qui n’y comprend rien comme d’habitude. Les traders ne mettent rien sur le marché. Ils se contentent de manger dans l’écuelle bien garnie que leur tendent les États.)

    Répondre
  9. HansImSchnoggeLoch

    24/09/2009

    Article sensé de Mr.Rouxel. En ce qui me concerne les boni des traders ne me troublent pas. S’ils prennent des risques et qu’ils sont gagnants ils les méritent sinon qu’on leur raccourcissent leurs payes. Il n’y a qu’en France dans les milieux syndicaux collectivistes que la médiocrité est récompensée.

    <<Nous, c’est moins compliqué (?????): 1 million de manifestants en 1984 et le projet Savary est retiré. 1 autre million en 1996 et le plan Juppé est abandonné. Idem avec le SIVP, le CPE, etc… Avec vos tergiversations arithmétiques, pour vous, ce sera plus long.>>
    http://www.dailymail.co.uk/news/worldnews/article-1213056/Up-million-march-US-Capitol-protest-Obamas-spending-tea-party-demonstration.html
    L’agence de presse qui rapporte ces faits n’est pas Fox News.

    A million march to US Capitol to protest against ‘Obama the socialist’

    By David Gardner
    Last updated at 6:59 AM on 14th September 2009

    Read more: http://www.dailymail.co.uk/news/worldnews/article-1213056/Up-million-march-US-Capitol-protest-Obamas-spending-tea-party-demonstration.html#ixzz0S0QG7wJu

     

     

     

     

    Répondre
  10. Jaures

    23/09/2009

    Chère Annika, soyez courtoise avec M Rouxel, c’est son article qui est mis en débat, pas mon post de la semaine passée.

    Dont acte. En France il y a le nombre de manifestants selon la police et selon les organisateurs. Aux States, c’est plus complexe: il y a en plus le nombre selon Fox News. Nous, c’est moins compliqué: 1 million de manifestants en 1984 et le projet Savary est retiré. 1 autre million en 1996 et le plan Juppé est abandonné. Idem avec le SIVP, le CPE, etc… Avec vos tergiversations arithmétiques, pour vous, ce sera plus long.

    Pardonnez-moi, M Rouxel, mais on m’avait interpelé. Les traders ? Franchement, pourquoi faire ? Si c’est pour fluidifier l’économie réelle en prenant une part des risques des producteurs, pourquoi pas. Mais si c’est mettre sur le marché des produits si complexes qu’ils échappent à leurs créateurs et prendre des risques inconsidérés dont les conséquences seront assumées par les salariés, qu’ils s’en aillent ! De toutes façon, leurs bonus, les travailleurs n’en verront jamais la couleur.

    Répondre
  11. Annika

    23/09/2009

    Ne vous inquietez pas Jean Rouxel, l’inflation va faire devaloir prochainement le $$ a un tel point – que les traders seront loin sur la ligne d’importance du Messie (aka Obama). 

     La reponse ci-apres est pour Jaures qui… j’en suis sure… se presentera. 

      aurès : Vous faites référence aux manques de libertés des media français sous régime socialiste ; rien d’étonnant j’en conviens, et n’aurai pu mieux dire ! 

    Au contraire de la France, la liberté d’expression de nos medias américains est garantie par notre constitution ; ce n’est donc pas la ‘liberté’ qui nous manque, mais le manque de préjudice.  Un media peut prendre parti pris sans restreindre la liberté constitutionnelle aucunement ; un media peut ignorer des faits et en parler nullement sans pour autant piétiner la liberté d’information. Fox News et d’autres medias de droite ont rapportés un nombre de manifestants similaire au chiffre que je vous ai communiqué.  Si Fox News était ma référence, auriez vous accepté cette information sans réticence ? J’en doute ! Alors pourquoi accepter celle de CNN, ABC, NBC, NYT, LATimes, Time Magazine, Newsweek, sans y voir un parti pris ? Je vous rappelle que l’Amérique, c’est grand ; et Washington n’est pas le centre de notre monde américain comme Paris l’est pour la France…

    Comprenez-vous l’anglais suffisamment pour lire les medias citees plus haut – et lire ‘entre les lignes’ ? Si oui, leur préjudice gauchiste est indéniable, tout comme le parti pris (à droite) de Fox News l’est également.  Mais je doute que vous sachiez lire ‘entre les lignes’ en anglais ; je crois que vous êtes plutôt réduit aux interprétations des nouvelles américaines à travers le double biais des journalistes français.  Votre connaissance du monde américain est donc inferieur au mien ; peuple parmi lequel je vie depuis 30 ans et duquel j’ai adopté la nationalité. 

    Obscure le Molinari Institute? Franchement Jaurès vous étalez votre manque de sophistication intellectuelle sur la bataille des idées.  L’idée fondamentale du Molinari Institute est le libertarianisme ce « Think Tank » est connu aux Etats Unis et outre atlantique.  (Le libertarianisme est une philosophie politique prônant la liberté individuelle[1] (…) le Principe de non-agression[2] qui affirme que nul ne peut prendre l’initiative de la force physique contre un individu, (…) De fait, ses partisans, les libertariens, sont favorables à une réduction, voire une disparition de l’État en tant que système fondé sur la coercition, au profit d’une coopération libre et volontaire entre les individus.) http://fr.wikipedia.org/wiki/Libertarianisme Voici une description en français mais biaisée (why am I not surprised !) http://www.wikiberal.org/wiki/Roderick_T._Long , la version anglaise l’est moins http://en.wikipedia.org/wiki/Molinari_Institute. 

    Frankly Jaures, who’re you trying to fool?

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)