Dépendance, une taxe de 0.15% en 2013, puis 0.3% en 2014

Posté le octobre 15, 2012, 3:49
59 secs

En toute discrétion le gouvernement a introduit dans le projet de loi de finances de la « sécu » une taxe de 0.15% en 2013, puis 0.3% en 2014 sur les revenus des retraités imposables, au titre de la dépendance.

Comme l’a affirmé le Premier Ministre, ce risque ne sera pas couvert par une assurance privée, mais par un système collectif de type « sécu », c’est-à-dire conformément au pacte social de la Libération cher aux socialistes sur une base solidaire. Tout le monde étant concerné, comme pour la maladie, tout le monde doit donc cotiser, actifs, inactifs, imposables ou non imposables.

S’il est donc normal que les séniors imposables cotisent, pourquoi sont-ils les seuls ? Ce prélèvement donne la fâcheuse impression que le gouvernement cherche, en se cachant derrière les conclusions des économistes de gauche décrétant que les retraités ont un meilleur niveau de vie que les actifs, à habituer les plus âgés à des ponctions ultérieures, sans doute plus douloureuses.

D’autant que ces cotisations vont alimenter un fonds qui n’existe pas encore et dont les bases juridiques et pratiques sont inconnues, puisque la couverture du risque de la dépendance n’a donné lieu à aucun débat national, même pas au parlement ; où va donc aller cet argent, ne prépare-t-on pas une escroquerie du type « vignette des vieux » ? Et la démocratie dans tout cela ?

Albert Bonnenfant

Courrier des lecteurs des 4 Vérités Hebdo

34 réponses à l'article : Dépendance, une taxe de 0.15% en 2013, puis 0.3% en 2014

  1. QUINCTIUS CINCINNATUS

    21 octobre 2012

    @ Jaurès

    non ce ne sont pas là ” des voeux pieux ” … mais la simple philosophie d’une vie elle aussi simple …

    Répondre
  2. Oeildevraicon

    20 octobre 2012

    A l’attention des modérateurs…

    Aurai-je été violent, ordurier ou grossier dans mon commentaire du 19/10/2012, pour qu’il ne soit pas diffusé?

    Personnellement je ne le pense pas et vous?

    Répondre
    • 20 octobre 2012

      Oui, je cite :

      ( SVP, arrêtez de jouer les idiots utiles. Vous valez mieux que cela).
      Je vous prie donc de m’excuser d’avoir écrit cela et vais de ce pas le rectifier: (Veuillez continuer à jouer les idiots utiles, car vous ne les valez même pas ).

      Si je valide un message contenant ce genre de propos j’autorise de fait votre interlocuteur à vous répondre sur le même ton, et ce forum devient une foire d’empoigne.

      Répondre
      • Oeildevraicon

        20 octobre 2012

        Merci pour votre réponse.

        Répondre
  3. Jaures

    20 octobre 2012

    Quinctius, je suis d’accord avec vous mais n’est-ce pas là un voeu pieu ? Tout le monde constate qu’avec l’âge les pathologies apparaissent et se multiplient. La dépendance est inévitable, tous ceux qui ont des parents âgés le savent bien. Il importe d’en tenir compte si on veut garder à nos aînés une dignité dans leur progressive fin de vie.

    Répondre
  4. F

    20 octobre 2012

    Ah, la justice!
    J’ai, moi aussi une conception de la justice. La taxe sur les retraites rapportera moins que ce que coûte l”AME. Supprimons taxe et AME ( ou du moins ramenons la à son minimum avec expulsion après guérison) et transférons ce qu’on donnait pour l’AME à la dépendance…
    Encore qu’on peut se demander s’il est bien futé de reproduire pour la dépendance le système qui a montré toute sa nocivité dans les autres domaines…

    Répondre
  5. QUINCTIUS CINCINNATUS

    20 octobre 2012

    @ Jaurès

    la question n’est pas de vivre plus longtemps, le problème est de mieux vieillir sans le ” secours ” de la médecine … ce qui diminue d’autant les prises en charge lourdes !

    ” mens sana in corpore sano ”

    et je doute que le mode de vie contemporain nous y mène

    Répondre
  6. Jaures

    19 octobre 2012

    F, il n’est pas question d’inégalité mais de solidarité et de justice. Le taux de cotisation vieillesse a doublé entre 1967 et 2009 mais l’espérance de vie a entre temps augmenté de 10 ans. Qui dira qu’il préfère cotiser moins et vivre moins longtemps ? On ne peut parler d’égalité puisque la retraite ne peut se comparer d’une génération à l’autre mutatis mutandis.
    Les actifs cotisent donc plus qu’il y a 30 ans et deux années de plus. C’est leur part de solidarité. Celle-ci doit-elle s’étendre à la prise en charge totale de la dépendance alors que le niveau de vie des retraités est au moins égal à celui des actifs (ce qui n’était pas le cas il y a 30 ou 50 ans) ?
    J’estime pour ma part que cette part doit être prise selon les revenus de chacun, quelle que soit l’origine de ce revenu. C’est là, à mon sens, justice.

    Répondre
  7. F

    19 octobre 2012

    @ oeildevraicon

    Surtout que vous avez payé au même niveau que les autres actifs quand vous l’étiez…
    Et que les actifs d’aujourd’hui payeront ( si rien ne change) la même chose que vous maintenant quand ils seront à la retraite…
    Je ne vois pas où est l’inégalité. Je dirais même que, si la législation change et que les actifs d’aujourd’hui doivent cotiser davantage que leurs aînés quand ils seront à la retraite, ce sera une inégalité…
    Finalement, à trop vouloir être égalitaire, on en devient spoliateur…

    Répondre
  8. Jaures

    19 octobre 2012

    “Contrairement à vos affirmations, je ne paie pas moins , mais autant que les actifs.” écrit oeilderaison.
    Taux de CSG retraités: 6,6%
    Taux de CSG actifs: 7,5%
    Par ailleurs, les retraités bénéficient d’exonérations: s’ils sont non imposables, ils bénéficient du taux réduit de 3,8%.

    Répondre
  9. HansImSchnoggeLoch

    19 octobre 2012

    Jaures pense que chacune et chacun doivent contribuer à l’impôt. Y contribue-t’il lui le prédicateur zélé de ce site? Combien d’heures volées à son patron pour nous rabâcher ses sornettes? Perte nette pour son patron et perte nette en impôts pour le fisc.

    Répondre
  10. F

    19 octobre 2012

    Quinctius
    Vous avez raison que l’usage fait de nos impôts est important.
    Mais son montant aussi. Chaque Euro perçu par taxe ou par impôt enlève un peu de liberté à celui à qui on le prend (j’allais écrire le vole).
    Aujourd’hui, vu le montant des prélèvements, c’est plus de la moitié de notre liberté qui nous a été enlevée…
    Quand on atteindra 100% ( but ultime des socialistes) on en sera au niveau de l’esclave…

    Répondre
  11. F

    19 octobre 2012

    ” Préféreriez vous qu’on baisse le niveau des pensions ou de remboursement des médicaments?”

    Comique!

    Cela fait longtemps que le niveau de remboursement des médicaments baisse régulièrement (sauf pour l’AME)…
    Quand au niveau des retraites, le retraité, malgré toute sa bonne volonté, n’arrive pas à voir la différence entre une taxe sur sa retraite et une baisse du même montant du niveau d’icelle…

    Vous voyez, vos copains ne m’ont pas attendu…

    Répondre
  12. Oeildevraicon

    18 octobre 2012

    @ Jaures…
    Contrairement à vos affirmations, je ne paie pas moins , mais autant que les actifs. Mais cela est impensable pour une petite tête comme la votre.

    @ Lavandin…(Je n’ai jamais pris de vacances inactives pendant plus de 25 ans …), et vous n’êtes pas le seul!
    Alors, qui encombre les routes, les gares , les aérogares à chaque vacances scolaires?
    Je vous le donne “émile”.
    Toute la clique de “goooche” secondée par les “merdias” prétendent que ce sont les retraités!

    @ Quinctus…( C’est tout de même scandaleux d’oser prétendre disposer…)
    Comment pouvez-vous prétendre vouloir aider qui bon vous semble? Nous ne sommes plus dans une république, mais en dictature.
    Souvenez-vous de la réforme des retraites… Ceux-là mêmes qui aujourd’hui veulent nous spolier chaque jour un peu plus des quelques économisés réalisées, sous après sous, durant toute une vie de labeur, étaient vent debout contre cette réformette.
    Soit dit en passant, ils n’ont pas eue à violenter l’UMP pour obtenir gain de cause.
    Car, qu’ils soient fonctionnaires ou régimes spéciaux, ils n’ont pas été ou très peu touchés par cette réforme. Leurs avantages étant acquis, ils demande maintenant que les retraites soient taxées, sur-taxées.
    Ou sont les syndicats, d”habitude si prompt à réagir lorsque l’on touche à la fonction publique et régimes spéciaux, mais qui s’en battent les cou–les, lorsque l’état rackette les autres.
    Ah bon!!! Merci pour la piqure de rappel.
    Javais oublié que l’état est dirigée par la gauche et les syndicats itou.

    Répondre
  13. QUINCTIUS CINCINNATUS

    18 octobre 2012

    @ Jaurès

    le problème n’est pas que je paye des impôts , le problème est bien ” qu’en fait l’Etat ” ?

    et là je dis que je ne suis pas d’accord avec ses choix ( que le gouvernement soit de droite ou de gauche d’ailleurs )

    si j’avais ,comme ils le font , gaspillé le peu d’argent que j’ai gagné j’emprunterai encore pour vivre ; comme eux !

    Répondre
  14. F

    18 octobre 2012

    Quinctius
    Exactement! Nos socialistes ne supportent pas que nous puissions choisir qui nous aidons. Seul l’état sait! Seul l’état est clairvoyant! Seul l’état est juste! C’est tout de même scandaleux d’oser prétendre disposer de ce que l’on a gagné! C’est ultra libérââââl, donc forcément condamnable…

    Répondre
  15. Jaures

    18 octobre 2012

    “Une fois de plus, nos socialistes ne savent qu’augmenter les impôts mais pas diminuer les dépenses” dit F. Préfèreriez-vous que l’on baisse le niveau des pensions ou des remboursements de médicaments ?
    Quinctius, la pension de retraite moyenne est de 1200€/mois. Pensez-vous que tous les retraités ont les moyens d’aider leurs enfants ?
    Hans, si vous estimez qu’un retraité ne doit plus être taxé, il doit être exonéré de TVA, de CSG, d’impôts,…Si l’on demande à chaque corporation ou catégorie sociale s’il est légitime qu’elle paie l’impôt, chacune pointera l’autre du doigt en estimant que c’est à elle de payer. Il suffit donc d’être clair et raisonnable: chacun doit contribuer selon ses ressources. Et si l’on est insatisfait de l’usage fait de son impôt, on change son maire, son député ou son président.

    Répondre
  16. HansImSchnoggeLoch

    18 octobre 2012

    Jaures a mal compris l’enjeu de cette taxe supplémentaire. Ce n’est le montant qui est contesté (6€ / 2000 € ) mais l’existence même de cette taxe et son application sur des personnes qui ont déjà été taxées à outrance durant toute leur existence.
    Leur en remettre une couche au moment où ils ont déjà un pied dans la tombe est un acte que l’on ne peut qualifier que de sadisme.
    Que ce soit les socialeux qui veulent appliquer cette taxe n’a rien pas étonnant vu leur manque de morale et de décence.
    Jaures en est leur digne porte-parole sur ce site.

    PS: dans le cri du contribuable, j’ai vu que l’on appliquait déjà la taxe sur le cadavre. En France naturellement!

    Répondre
  17. QUINCTIUS CINCINNATUS

    18 octobre 2012

    @ F

    il faut reconnaître que ” la vie est mal faite ” c’est quand vous êtes jeunes avec des enfants que vous avez surtout besoin d’argent !
    heureusement qu’existe (encore un peu et pour combien de temps ? ) la solidarité familiale : les parents aidant les enfants au début de leur vie d’adulte … mais c’est justement cela que veulent supprimer ( sauf pour eux ) les socialisants … puisqu’il n’y pas de raisons morales suffisantes à ce que des parents fassent le choix de savoir à qui donner ou prêter leur argent … tout le monde dans le même moule ( sauf bien entendu la nomenklatura ! )

    Répondre
  18. HansImSchnoggeLoch

    18 octobre 2012

    Les socialieux sont comme des gosses jouant dans le bac à sable du quartier. Quand un autre gamin vient jouer avec sa nouvelle pelle et pioche ils en deviennent envieux à mourir
    Jaures qui travaille quand celà lui plait, voir les horaires d’émission de ses posts, excelle à donner des leçons à des personnes ayant derrière eux une vie actrive plus longue que son âge.
    Un peu de retenue s’imposerat.

    Répondre
  19. F

    18 octobre 2012

    Les 0,3%, ce ne sera pas pour 2014, mais pour le 1° mars (ou avril) 2013.
    Les 0, 3% de prélèvement ne représentent même pas l’équivalent de l’AME. Finalement, les retraités payeront l’AME…Une fois de plus, nos socialistes ne savent qu’augmenter les impôts mais pas diminuer les dépenses.
    0,3% ne représentent pas beaucoup, nous dit on. Faut il rappeler qu’à ses débuts, l’impôt sur le revenu représentait 1% des revenus… On a vu où cela a mené. De même pour la CSG qui ne fait qu’augmenter. Il est une constante: Tout impôt “temporaire” devient définitif. Et tout impôt “ne représentant pas grand chose” a tendance à augmenter pour devenir important, et parfois insupportable.
    Pour finir, s’étonner que les retraités aient un niveau de vie supérieur aux actifs est idiot. Un retraité a travaillé avant. Il a su au cours de sa vie acquérir un logement par exemple qu’il n’a plus à payer une fois à la retraite. Il a su souvent mettre de l’argent de côté en se privant durant sa vie active. Je ne vois pas ce qu’il y a de scandaleux à ce que quelqu’un ait plus au bout de 40 ans de travail qu’au bout de 10!…

    Répondre
  20. QUINCTIUS CINCINNATUS

    18 octobre 2012

    ce qui défrise @ Jaurès c’est que @ oeildevraicon ait été , durant sa vie professionnelle , un ” prolétaire ” et qu’il ne respecte pas les obligations ” morales ” consubstantielles à sa condition sociale originelle … bref c’est un traître ! … @ Jaurès (à ce qui ressort de toutes ses interventions) ne ” va pas à la mine ” ; son métier , à lui , est bien celui d’un nouveau clerc qui culpabilise et morigène le fidèle

    Répondre
  21. Jaures

    18 octobre 2012

    Lavandin, nul ne dit que vous êtes un privilégié. Vous avez travaillé toute votre vie et votre retraite est un droit. Il se trouve que grâce à l’amélioration des conditions de vie et les progrès de la médecine, vous vivrez plus longtemps et, sans doute, un jour de manière dépendante. Est-il si intolérable de participer au financement de ce service à hauteur de 0,3% (soit 6€/ mois pour une retraite de 2000€) ? Les actifs contribuent déjà par des cotisations plus élevées (notamment la CSG) et la suppression d’un jour férié. Allez donc expliquer à vos petits enfants qui gagnent peut-être encore moins que vous que c’est encore à eux de payer intégralement ce service dont vous profiterez bien plus tôt qu’eux-mêmes. Chacun doit contribuer selon ses moyens, quel que soit son âge et la source de ses revenus.

    Répondre
    • lavandin

      18 octobre 2012

      Si, si , on nous désigne comme privilégiés. Souvenez vous, il y a peu de temps, d’une idées qui faisait son chemin parmi les tetes pensantes du PS : ceux qui n’avaient plus à rembourser d’emprunt pour leur logement disposaient alors d’un revenu fictif supplémentaire, et il fallait mettre à contribution ces derniers . Et aujourd’hui meme , si j’économise l’éléctricité à cause du climat de la région ou je vis , je dois payer plus cher l’éléctricité . Le PS vient d’inventer la communautarisation fiscale, et il a infiniment plus d’imagination pour créer des nouvelles taxes que pour résoudre les problèmes de notre malheureux pays

      Répondre
  22. lavandin

    17 octobre 2012

    “….les retraités ont un meilleur niveau de vie que les actifs…” J’ai été prévoyant durant toute ma vie active, je n’ai jamais pris de vacances inactives pendant plus de 25 ans, pas de croisières, pas de club med , pas de voyages dans les iles exotiques. J’ai simplement bossé dans un batiment qui est devenu ma résidence principale depuis ma retraite. Mon niveau de retraite est inférieur à ce que serait mon salaire actualisé.Je n’ai plus d’enfants à charge , et voila que je suis considéré comme privilégié…….Les socialos sont simplement scandaleux

    Répondre
  23. lavandin

    17 octobre 2012

    les actifs aussi seront un jour ou l’autre concernés par la dépendance.Je ne vois pas ce qui justifie que certains seront plus imposés que d’autres selon leur classe sociale. Le Marquis de la Brède, auteur de l’Esprit des lois , doit se retourner souvent dans sa tombe . L’égalité des citoyens devant l’impots n’existe plus, et il est à craindre que l’on finisse par imposer plus les blonds que les bruns

    Répondre
  24. Jaures

    17 octobre 2012

    Ce florilège d’interventions est tout à fait révélateur d’un état d’esprit: on a conscience des problèmes de financement de la dépendance, mais chacun affirme avec raison que ce n’est pas à lui de payer. Le problème dans la vie, comme disait l’autre, c’est que chacun a ses raisons.
    Oeilderaison, vous ne payez pas plus que les actifs, mais moins. Il se trouve qu’aujourd’hui les retraités ont un niveau de vie supérieur en moyenne à celui des actifs. Ces derniers devront par ailleurs travailler 2 années de plus (probablement davantage). La question est celle de l’allongement de l’espérance de vie. Doit-elle être supportée intégralement par les actifs ? Les arguments avancés pour refuser de participer à l’effort sont spécieux: on trouvera toujours une catégorie que l’on pourra qualifier de privilégiée pour s’exonérer soi-même. C’est un peu comme pour le code de la route: on dépasse la vitesse limite mais on argue que d’autres font bien pire pour tenter de se dédouaner. Il faut cesser ces attitudes infantiles: la dépendance est un problème, certes, mais lié à une bonne nouvelle, nous vivons plus longtemps. Chacun doit donc participer à la prise en charge de la dépendance en fonction de ses moyens. Et lorsque, très âgés, les grincheux grigous en profiteront, je gage qu’ils trouveront que le service n’est pas encore à leur goût.

    Répondre
  25. pi31416

    17 octobre 2012

    “Les retraités ont un taux de CSG moins élevé que celui des actifs. Ils bénéficient de l’abattement forfaitaire de 10% pour “frais professionnels”. Ils sont par ailleurs les premiers concernés par la dépendance.
    Et il faudrait les exonérer de toute participation? Sous quel prétexte hormis celui qu’ils votent en masse?”

    Bien dit. Mais il ne faut pas se borner à passer à la tondeuse les seuls retraités. Il y a de bien pires parasites qui bénéficient honteusement des largesses des masses laborieuses. J’ai nommé les malades et les estropiés. Ils bénéficient en effet de la prise en charge partielle, parfois même totale, des frais médicaux qu’ils occasionnent à la société. Ils sont par ailleurs non pas les premiers concernés par la dépendance (la place de premiers étant prise par les retraités), mais bien les avant-premiers. Et il faudrait les exonérer d’une participation commensurable avec leur dépendance? Sous quel prétexte hormis celui qu’ils votent en masse?

    Répondre
  26. Oeildevraicon

    16 octobre 2012

    Jaures, SVP arrêtez de jouer les idiots utiles.Vous valez mieux que cela!

    A 18 ans, l’age ou les jeunes d’aujourd’hui ne pensent même pas au travail, je descendais à 700 mètres sous terre ou j’ai vécu pendant 36 ans comme une taupe.
    Durant toutes ces années, J’ai effectué les 4 postes.
    C’est-a dire que chaque semaine je changeais de poste: 6H du matin, 12H puis 18H et enfin 00H. Il m’est arrivé, plus souvent qu’à mon tour, d’effectuer plus de poste dans le mois qu’il ne comptait de jour. Bien entendu,j’ai payé des impôts toute ma vie, cotisé à la sécu et pour ma retraite, allant jusqu’à cotisé dans deux caisses complémentaires.

    Au nom de quoi faudrait-il qu’aujourd’hui je paie plus que les actifs; Que je me fasse spolier de ce que j’ai épargné toutes ces années?

    -Serait-ce pour renfloué les syndicats et partis politiques, qui soit dit en passant s’exonèrent de payer à hauteur de leur revenu et se dédouanent même de payer des impôts sur les œuvres d’art en leur possession. Pour ma part, malgré toutes ces années de labeur, les seuls tableaux que je possède, valent 20balles! A quant une taxation sur ceux-ci?

    -Serait-ce parce que l’état dilapide nos impôts?
    Fonction publique, régimes spéciaux, aides aux médiats et associations, arrosent les pays étrangers principalement arabes et africains.

    -Serait ce pour continuer à faire bénéficier les immigrés
    des largesses de l’ A M E et des 700 euros mensuels sans avoir jamais travaillé ni cotisé en France?
    Pendant ce temps là, des personnes âgées , des veuves de mineurs ( je cite celles-là, car je suis au parfum concernant leurs conditions) vivent avec 850 euros par mois. Heureusement, que le régime de sécurité sociale a été exemplaire dans sa gestion et que pour le moment, il prend encore en charge, mais là aussi l’état ponctionne, et le régime sera bientôt au même niveau que la S S.

    Je considère que ce sont, non pas des prétextes pour être exonéré, mais tout au moins ne pas payer plus que les autres? Ne vous en déplaise monsieur le syndicaliste.
    Je constate entre autre que les édiles de notre pays, les syndicalistes et de plus en plus de jeunes actifs, s’en prennent aux retraités, qui pourtant aident souvent (avec leur revenus de toutes une vie de travail), leurs enfants et petits enfants à s’insérer dans la vie.

    Répondre
  27. HansImSchnoggeLoch

    16 octobre 2012

    Encore un mot au sujet de cette taxe. En annonçant son doublement pour l’année 2014, le gouvernement socialeux nous indique déjà sa tendance de croissance. Si c’est comme pour la CSG attendez-vous à une taxe de 10% dans 5 ans. Quand les vampires (merci Quinctius) ont reniflé le sang ils ne s’arrêtent plus de sucer. N’est-ce pas intervenant Jaures?

    Répondre
  28. HansImSchnoggeLoch

    16 octobre 2012

    L’intervenant Jaures a une drôle de conception de la vie., surtout de celle des retraités imposables. Ceux-ci sous prétexte qu’ils bénéficient d’abattement et de remises devraient donc payer. Mais ils n’ont rien demandé ces retraités, la plupart ont des revenus qui leur permettent de financer une dépendance aisément. Inutile des mettre sur la paille pour ensuite avoir à les refinancer. Comme d’habitude Jaures le socialeux radote, pouvait-il en être autrement?

    Répondre
  29. QUINCTIUS CINCINNATUS

    16 octobre 2012

    moi je suis retraité et j’ai constitué ma retraite tout seul comme un grand ! déjà ” on ” est venu ponctionner dans ” ma ” caisse pour ” renflouer ” je ne sais quelle caisse de la fonction publique en ” grande détresse ” ; fonction publique qui , entre parenthèse , n’a eut de cesse de m’emmerder toute ma vie professionnelle durant avec ses élites et ses petits bras tous plus incompétents et tatillons les uns que les autres mais dotés de pouvoirs discrétionnaires … et en plus maintenant , je devrai encore me faire vampiriser vive une aube dorée

    Répondre
  30. Jaures

    16 octobre 2012

    Les retraités ont un taux de CSG moins élevé que celui des actifs. Ils bénéficient de l’abattement forfaitaire de 10% pour “frais professionnels”. Ils sont par ailleurs les premiers concernés par la dépendance.
    Et il faudrait les exonérer de toute participation ? Sous quel prétexte hormis celui qu’ils votent en masse ?
    D’autant que la mesure ne s’appliquera pas aux retraités non imposables. L’allongement de la durée de vie a un coût qu’il faut supporter. Ou bien, il faudra instituer un plafonnement de la durée de vie en échange d’un plafonnement fiscal.

    Répondre
  31. Oeildevraicon

    15 octobre 2012

    Et la démocratie dans tout cela?

    Quel démocratie? Ou voyez-vous encore une démocratie?
    Il y a belles lurettes qu’il n’y a plus de démocratie en France!

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)