EDF : des privilèges qui nous coûtent cher !

EDF : des privilèges qui nous coûtent cher !

Les salariés d’EDF sont parmi les grands privilégiés de la France de 2004. Alors que nos hommes politiques nous rabâchent à longueur de journée qu’il faut s’opposer aux inégalités, ils ont édifié, depuis cinquante ans, de merveilleux avantages pour les salariés d’EDF. Il est normal que le syndicat CGT, qui est le premier à profiter de l’argent de
l’État, s’oppose de toute sa puissance à la mise en concurrence d’EDF. Il est normal que les salariés, conscients du risque que leur fait courir la mise en concurrence, suivent le syndicat, fassent la grève et nous coupent le courant.
Désirant avoir le soutien de l’opinion publique, les syndicalistes d’EDF n’hésitent pas à avancer des contrevérités inadmissibles. Selon leur tract, la mise en concurrence d’EDF mettrait en danger la sécurité, la qualité du service rendu ou le prix de l’électricité.
Une entreprise soumise à la concurrence serait plus dangereuse qu’une entreprise publique. Une entreprise privée préférerait en effet le profit à la sécurité. Comme si le chirurgien opérant dans une clinique privée tuait beaucoup plus de clients que le chirurgien opérant dans un hôpital public.
Selon les syndicalistes, les centrales atomiques seraient plus dangereuses si elles étaient gérées par une entreprise privée que par une entreprise publique. Malheureusement Tchernobyl en Ukraine ou l’effroyable délabrement du réseau ferroviaire anglais avant la privatisation, montrent que la gestion par l’État n’est pas garante de sécurité. Il semble au contraire que plus l’État intervient dans la gestion d’une entreprise, plus les contrôles par l’État deviennent difficiles. Un État uniquement contrôleur offre bien plus de sécurité au public qu’un État à la fois gestionnaire et contrôleur.

Impôt social de 20 %

Une entreprise d’État non soumise à la concurrence offrirait un service supérieur à une entreprise soumise à la concurrence. La mise en concurrence d’EDF exposerait la France à subir de grandes coupures de courant, comme en ont subi l’Italie ou la Californie. Mais les syndicalistes oublient de dire que ces grandes coupures ont été la conséquence d’interventions inadaptées des États. Quand l’État crée un monopole et fournit un service, sa gestion est bien inférieure à celle qu’une entreprise soumise à la concurrence est obligée de faire. Les magasins d’État ou les voitures produites par l’État de l’ex-URSS étaient célèbres par leur évidente médiocrité. La médecine étatisée anglaise est célèbre par la médiocrité et la pénurie qu’elle a parfaitement organisées. Les Anglais peuvent se réjouir, la médecine française étatisée les rattrape…
Dernier argument-massue avancé par le tract des syndicalistes : la mise en concurrence va faire monter les prix… Si nous nous mettons en grève et si nous coupons votre courant, nous le faisons pour défendre vos intérêts… Ici, les syndicalistes vont un peu trop loin.
– Le salaire d’embauche à EDF, supérieur de 36 % au Smic, a un coût.
– L’emploi garanti à vie a un coût.
– Les salaires qui progressent automatiquement à l’ancienneté ont un coût.
– Les 32 heures par semaine, qui ont contraint d’embaucher 18 000 salariés en 1999, ont un coût.
– L’électricité fournie à 10 % de sa valeur aux 110 000 actifs et aux 112 000 retraités a un coût.
– Les soins pratiquement gratuits pour toute la famille ont un coût.
– Un comité d’entreprise qui touche 1 % du chiffre d’affaires d’EDF a un énorme coût.
– La retraite à 55 ans pour 60 % du personnel a un énorme coût.
– La super retraite versée à tous les retraités à un énorme coût.
Nous comprenons parfaitement que les syndicats EDF se mettent en grève pour défendre leurs privilèges. Et ils ont raison de le faire, car le pouvoir politique actuel est incapable de leur résister. Mais pour leur offrir ces privilèges, des millions de chômeurs et de smicards payent leur électricité 20 % plus cher.

Partager cette publication

(16) Commentaires

  • Pauvre Chou Répondre

    Arrêter un peu, les chiffres mente pas vous êtes des privilégiés, ok sa me pose pas de problème un peu d’aide pour ceux qui galère et un peu d’avantage mais vous êtes en train de nous voler, vous avez le monopole de l’électricité et on n’a pas notre mot a dire, rien n’est gratuit les bénéfices que vous profitez c’est pour notre gueule

    07/02/2019 à 12 h 35 min
  • Max Répondre

    Inventaire à la Prévert:
    Mensonge, argent, manipulation,banques, tartuffe, moi, bêtise, actionnaire, escroc, pouvoir,mépris, maquignon, bonimenteur, esprit étroit, rentier,aveugle,capital,Suez, Alzheimer, Gros sous, direct énergie,ego.

    Je fais parti de ce personnel EDF qui à eu le privilège de risquer sa vie lors des dramatiques inondations de 1999 dans le sud de la france. J’en suis fier. Nous n’avons jamais reçu  de médaille pour notre dévouement :et ne les avons jamais  réclamée,  nous avions accompli  tout simplement notre travail, notre devoir. Mais il faut que je dise maintenant que les crachats  de quelques énergumènes commence sérieusement à nous indisposer
    A ceux qui n’ont jamais rien fait,de grâce , aillez la descence de nous foutre la paix. Et à ceux qui nous reconnaissent quelques qualités pensez de temps en temps à nous dire merci.

    Quelques précisions, mon salaire était de 50% plus bas que ce que l’on me proposait dans le privé lorsque j’ai été embauché (1972).
    J’ai été responsable d’ouvrages valant plusieurs centaines de millions d’euros et de la sécurité de  dizaines de milliers de personnes vivant à l’aval de ceux -ci. cela 24heures sur 24 heures pendant une semaine toute les trois semaines et cela pendant 20ans .
    Nous avons œuvré pour vous permettre d’avoir l’énergie la moins chère d’Europe,( et je ne parle pas que du nucléaire)
     Les nouveaux embauchés (BAC) le sont au Smic et dans certaine villes nous avons du nous battre pour que ces jeunes ai un logement descend alors qu’ils dormaient dans leur voiture.

    Actuellement  les  factures d’électricité sont incrémenté d’ environ 19,5% de taxes directement s liées à la privatisation de l’énergie. La pire: la taxe sur la consommation  finale de l’électricité sert à engraisser des opérateurs privés en particulier le photovoltaïque à qui EDF rachéte jusqu’à 0.46 euros (http://fr.edf.com/obligation-d-achat/contrat-et-tarifs-d-achat-48663.html) des kilowatts revendu au maximum 0.091euros! Regardez bien votre facture.
    Nous nous sommes battus pour que  nous n’arrivions pas à cette situation et votre soutien nous a manqué.
    N’écoutez plus ces voix plus ou moins douteuses venues d’officines liées à quelques parties politiques ou de pseudo instituts libérales , réclamez dés maintenant la re-nationalisation de l’énergie qui est notre bien commun!!!
     

    25/03/2012 à 0 h 49 min
  • Edf Man Répondre

    Bonjour à tous,

    Je suis agent EDF depuis quelques années, et j’ai longtemps été dans la galère… Pour vous dire je prenais autrefois mon travail à 3h (du matin), week-end compris, parfois sans être payé… Je pense donc être loin d’un feignant !

    Maintenant je travaille à EDF et je suis surpris de cette "jalousie financière" que je n’explique pas… Je prends des vacances avec Leclerc ou en camping. J’ai des lampes eco dans mon logement. Je ne profite pas de la mutuelle, car je n’ai jamais été en arrêt maladie. Le tarif agent est sympa mais j’ai des amis qui travaillent en grande surface qui ont 10% sur leurs achats. Bien plus intéressant qu’une réduction sur un 3kVA, sans compter que l’on est imposé dessus !

    Avant personne était avec moi pour me plaindre de mes heures supplémentaires non payées… Du jour au lendemain je suis passé du statut de bosseur à celui d’incapable… Je n’ai pourtant pas changé !!! Y’a des moutons noirs partout, le problème c’est qu’on retient toujours ceux-là…

    Si on relis l’article, on constate finalement une hausse du tarif de l’électricité. Finalement la CGT avait raison 🙂 Y’avait-il finalement une contrevérité ? 😉 De toutes façons on ne doit pas le dire à nos clients mais nos concurrents portent plainte contre nous car nous ne sommes pas assez chers ! Le non-sens absolu !

    Je pense que la privatisation n’est pas bonne pour le client ET les employés d’EDF. La privatisation c’est un non sens humain, juste une évidence économique. Elle nous empêche de faire du travail de qualité, et c’est le client qui pense après que nous sommes des incapables. Quelle frustration !!!

    La grande question est maintenant de savoir s’il faut-il privilégier pour demain ce monde de fric, ou un monde qui a du sens… 

    Voilà, c’était un témoignage sans prétention d’un p’tit gars qu’a du punch !!! 🙂

    28/09/2009 à 20 h 58 min
  • désinf Répondre

    Les privilèges des journalistes feraient pâlir d’envie un agent EDF .

    08/06/2009 à 18 h 06 min
  • TEX Répondre

    Si vous cherchez un boulot peinard; ce n’est pas à EDF que vous allez le trouver; Aujourd’hui, c’est la pression et le rendement comme dans la majorité des boites.

    Les avantages, on est très loin des idées reçues et il est très facile de caricaturer.

    Lors des tempêtes, les agents EDF se sont mobilisés pour ramener le réseau le plus rapidement possible. Tous sont volontaires et n’hésitent pas ç s’expatrier dans des conditions difficiles.

    Les grèves, c’est un moyen de s’exprimer et personne ne s’en prive sans regarder la gêne occasionnées ( transport, blocages divers,autoroutes…). Et que ce soit la droite ou la gauche au pouvoir, c’est la même chose. Par contre trop c’est trop et certainement trop politisé. 15 personnes qui bloquent les accès à un site nucléaire de 1000 personnes, ou est la représentativité?

    EDF embauche pas mal de personnes pour compenser les départs en retraite mais attention, ce n’est pas comme carrefour, il faut les diplomes. 

    A noter que l’horaire de référence à EDF est calé sur 35h par semaine mais que les cadres vont bien au delà comme dans le privé.

    Pour la sécurité passive des EPR et REP Français, Alain K. a tous les éléments sur Internet et heureusement que c’est pris en compte. Facile de discréditer en placant une référence d’un physicien EDF !!

    Ingénieur EDF en Centrale Nucléaire

     

    21/04/2009 à 17 h 15 min
  • diridollou Répondre

    Désolée, mais que les agents EDF nous privent de notre confort, ne serait-ce qu’une heure (comme aujourd’hui) me révolte! Ils n’ont pas le sens du devoir public! (ce doit être une notion qu’ils ignorent! ou qui s’est perdue, faute d’avoir été enseignée!) et ils ne veulent pas "être des travailleurs du privé"!!! Ca leur ferait pourtant du bien d’apprendre qu’il n’y a besoin d’être quatre pour effectuer la tâche d’une personne (il est vrai que par sécurité, il faut être deux!).

    En attendant le consommateur paie tout ce gâchis de main d’oeuvre, rémunérée sur les mêmes bases que les fonctionnaires, avec des droits "congés de maladie", âge de départ en retraite,etc, mais bénéficiant, en plus, d’avantages acquis à vie (Chauffage, éclairage, utilisation des appareils électro-ménagers, etc, à un coût qui ne grève pas un budget) auxquels l’employé municipal, hospitalier ou autre ne peut prétendre (il faudrait peut-être rajouter ces bénéfices aux salaires ou aux retraites, pour être objectif).

    Mais là, on ne fait état que des désagréments d’une privatisation pour les usagers!! Mais la vrai perte est pour les salariés, et ça, ils oublient de le dire!!!

    09/04/2009 à 21 h 40 min
  • denise Répondre

    Je travaille dans le privé depuis 7 ans dans une société de 50 personnes où je suis écoeurée de voir que peu de gens dépassent les 4 heures de travail effectif par jour, le reste du temps est occupé par les gens à se plaindre et à regarder dans l’assiette du voisin ; genre c’est nous qu’on est les plus malheureux et on mérite mieux. Alors franchement les poncifs sur les courageux travailleurs du privé et mes flémards du public…

    18/02/2009 à 22 h 07 min
  • alain Répondre

    Bonjour

    De sources officieuses(ingénieur en techniques nucléaires), j ai appris que le nouveau réacteur EPR n était pas équipé de sécurité passive: ce qui signifie en clair que lors d une panne de courant, ce réacteur deviendrait vite incontrôlable. Des groupes électrogènes de secours sont prévus mais l’histoire nous a montre que leur fiabilité laissait à désirer.
    Pouvez vous nous renseigner quant à la sécurité passive des 58 réacteurs qui fonctionnent sur notre territoire. Sont ils équipés d une sécurité passive fiable? Ou sommes nous réellement à l’aube d un "Tchernobyl français"?

    merci pour vos recherches pour plus de vérité et de transparence( à la mode aujourd hui)

    bien cordialement!

    alain k..

    18/11/2008 à 14 h 27 min
  • getho Répondre

    en style plus clair à l’intention des subventionnés de tous poils: enlevez vos mains de ma poche SVP

    09/06/2004 à 17 h 08 min
  • getho Répondre

    Je n’ai pas envie d’y « travailler »(excusez du mot…) je vous demande juste d’arréter de défiler pour qu’on nous prélève (avec 10 % de majoration en cas de retard) encore de l’argent pour votre retraite, votre facture EDF, votre CE et j’en oublie. Moi je gagne ma vie avec ma tête et mes mains, pas avec mes pieds. Chacun chez soi. Ce qui me désole dans votre histoire les gars, c’est que les privilégiés des services publics sont toujours malheureux, et qu’il n’y a qu’eux qui travailleraient et on ne leur donnerais jamais assez. en matiere de travail aussi, la générosité ça peut exister, il faut seulement admettre que le réconfort ne vient qu’après l’effort, et que demander toujours plus de moyens avant de s’y mettre c’est aussi une façon de dissimuler sa paresse. Une brute qui marche va plus loin que deux intellectuels EDF assis.

    09/06/2004 à 9 h 04 min
  • nofear Répondre

    Si c’est si bien EDF pourquoi ni travaillez vous pas les petit liberaux boutonneux.

    08/06/2004 à 14 h 35 min
  • getho Répondre

    Ma façon de vivre les choses est que mes voisins EDF travaillaient 4 jours par semaine (fin des années 80), et le reste du temps allaient à la pêche à la ligne ou travaillaient au noir, pendant que j’en faisait 70/ semaine. Qu’est ce que vous attendez pour aller proposer vos compétences dans le privé si c’est si dur à EDF? Je veux bien croire qu’il ne vous reste plus beaucoup de pain blanc, ça vous permettra de partager le pain noir des gens du privé. Quand je vous entend parler de social, ça me donne la nausée, plus il y aura de pauvres, plus EDF sera riche. Le proverbe modernisé dit: solidarité bien ordonnée commence par soi même; vous vous l’êtes appliqué pendant des années, attendez que les salauds du privé sur le dos desquels vous vivez le mettent également en pratique; vos sermons de laîcs sont largements aussi rasoirs que ceux des curés d’autrefois, mais ce qu’il y avait de pratique autrefois, c’est que si on ne faisait pas la charite, on ne risquais que l’enfer, alors que maintenant, si on ne fait pas la solidarité, on se prend tous les controleurs sur le dos, les 10 % et le crachat dans la gueule de la part de celui qui vit sur notre dos. Allez j’ai bien conscience que le camp du progrès et des réformes a le vent en poupe, c’est pourquoi vous me faites bien pitié à chercher par tous les moyens à conserver vos privilèges de petits bourgeois frileux

    07/06/2004 à 20 h 49 min
  • LUCIOLE Répondre

    Une anecdote : par mon métier, j’ai longtemps été amené à travailler de nuit. A l’époque, quand je rentrais chez moi, à 2 ou 3H du matin, toutes les pièces et le jardin de la maison de mes voisins étaient éclairés a giorno. Monsieur et madame travaillaient à EDF.

    06/06/2004 à 12 h 52 min
  • KAMEL Répondre

    Vous pensez qu’avec des chiffres et des communiqués de presse !!! Moi qui suis dans cette entreprise (EDF) je peut vous dire que la vie n’est pas simple que vous l’ecrivez !!! A savoir !! j’ai était embauché en 1998 avec 1000 euros de paye ! et non pas +36 % du smic !!! Je doit encore allez rencontrer l’assistante sociale pour pouvoir vivre avec mon gamins et ma petite amies ! Depuis mon embauche, il y a eu 3 licenciements dans mon petit service (vive la garantie de l’emploi !!). La retraite : un nouveau texte est en cours ! Le comité d’entreprise, tu parles !!! Je paye moins cher en partant avec carrefour ou leclerc voyage qu’avec le comité d’edf !!! Veridique !! Car plus de 80 % de l’argent du comité d’entreprise, bénéficie aux programmes d’electrification des payes sous-developpé et non à son enrichissement. Pour preuve, on nous demande d’étre volontaire afin de participer à ce type de programme, prit sous nos congés annuel et billets d’avion à nos frais !! (http://www.asmeg.org/index.php?page=128)ou http://www.asmeg.org/index.php?page=424. Pour la protection sociale, c’est des conneries que nous sommes bien protégé !! Je prefere encore avoir la CMU car j’utilise plus la protection sociale de mon amie qui travail à cegetel que celle EDF moins interessante (veridique !). Pour le prix de l’electricité des agents d’EDF, je vous rapelle que les smicards ou autre faibles revenu, payent pratiquement rien de leurs factures car EDF (apres la lutte des syndicats) verse plusieurs milliards d’euros pour la lutte contre la pauvreté et distribue cette argents aux faibles revenus !! Encore mieux !! un tarif de premiere necessité vient d’etre mit en place ! Voila ma façon de vivre les choses et non pas de reprendre les communiqués et autres chiffres masqué !! De toutes façon, l’avenir nous le montreras !!! Merci

    06/06/2004 à 11 h 27 min
  • Sous-Commandant Marco Répondre

    Le commentaire de lucastheo témoigne à quel point nous avons le cerveau lavé par la propagande étatiste-socialiste en ce pays. L’électricité produite par EDF est en réalité dans la moyenne haute du prix de l’électricité dans les pays européens: http://www.psiru.org/educ/Resources/Res13.htm Et encore, ces prix ne tiennent pas compte des subventions indirectes versées par l’Etat français qui, pour mettre la main sur la trésorerie d’EDF, a promis de prendre à sa charge les retraites des agents EDF. En outre, EDF a sciemment minimisé le coût de démantèlement des centrales nucléaires (que personne ne sait estimer avec certitude mais dont on sait qu’il sera très elevé, aux alentours de 40 milliards d’euros) afin de mieux faire avaler l’énergie nucléaire au pays. Nous allons découvrir dans les années qui viennent les nombreuses bombes à retardement d’EDF. Certains (je me souviens de Jean Montaldo, mais je suis sûr que d’autres sont d’accord) n’hésitent pas à dire que le dinosaure EDF devra alors être mis en quasi-faillite afin de pouvoir mieux racketter les contribuables, comme France Telecom. Quant à la privatisation et la mise en concurrence de l’électricité au Royaume-Uni, elle a fini par porter ses fruits en terme de baisse des prix, après des années d’investissement: http://www.probeinternational.org/energyprobe/index.cfm?DSP=content&ContentID=3284 Ce qui est sûr, c’est que la période de concentration de la production d’énergie touche à sa fin, ce qui mettra naturellement un terme à la domination des diplodocus comme EDF.

    05/06/2004 à 23 h 20 min
  • lucastheo Répondre

    Vous oubliez d’ecrire qu’EDF produit l’energie la moins chere d’Europe après la suede, que dans tous les pays dont le marché a été liberalisé, les prix de l’electricité ont augmenté et que francois roussely comme tous les concurrents en france ont annoncé 10 à 15 % d’augmentation de l’energie electrique. Il est simpliste d’ecrire un article orienté mais peut plus difficile de peser le pour et le contre. Mechant agent EDF….

    05/06/2004 à 22 h 01 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *