Entreprise : La réussite d’Alstom

Posté le mai 07, 2014, 7:00
4 mins

En 1839, André Koeche­lin ouvre en Alsace un atelier de construction de locomotives.

En 1893, l’entreprise française s’associe à une entreprise américaine fabriquant des moteurs électriques.

En 1928, elle s’associe à Vetra, compagnie française fabriquant des trolleybus. Ainsi elle va se lancer dans la construction de moteurs et de locomotives et de trains… Elle prend alors le nom d’Alstom.

Aujourd’hui, Alstom est devenue une société anonyme dont le siège social est à Levallois-Perret. Elle a 3 grandes filiales : Alstom Transport pour la fabrication des trains ou des métros, Asltom Power pour la production d’électricité et Alstom Grid pour le transport d’électricité :

– Alstom Transport a son siège social à Saint-Ouen et emploie 26 000 salariés.

Elle fabrique 25 % des métros circulant dans le monde. Ils équipent des villes comme Mexico, New Tork, Barcelone ou Dubaï.

La société fabrique également 33 % des tramways utilisés dans le monde.

Les TGV français, fabriqués par Alstom, ont dépassé en 2007 la vitesse de 574 km/h. Ils battent tous les records de vitesse.

– Alstom Power a son siège social à Levallois-Perret. Il fournit pratiquement la totalité de l’électricité produite en France. Il équipe le noyau dur des 58 réacteurs atomiques français et près de 80 % des centrales hydro-électriques françaises.

– Alstom Grid est spécialisé dans le transport de l’électricité à haute tension.

La société a son siège social en banlieue parisienne où elle emploie 20 000 salariés. Elle a été créée en 2010 seulement. Le groupe installe les lignes à haute tension, dotées de transformateurs de puissance et de disjoncteurs de plus en plus performants.

Avec ces 3 filiales, le groupe Alstom est le leader mondial pratiquement incontesté pour : le transport ferroviaire, avec en particulier tous les équipements nouveaux pour les voies ferrées, la production de centrales électriques livrées clefs en main ou la fabrication de turbines et d’alternateurs hydroélectri­ques…

General Electric, grande entreprise américaine, vient de proposer de racheter la partie électricité d’Alstom. Clara Gaymard, présidente de General Electric France, annonce calmement qu’elle veut acheter Alstom Power. Elle ne veut pas restructurer les différentes usines d’Alstom en licenciant des salariés. Mais, au contraire, elle annonce qu’elle va augmenter partout ses activités, donc qu’elle va embaucher sur tous les sites français.

Mais notre président François Hollande et son ministre Arnaud Montebourg ne veulent pas qu’une entreprise américaine démantèle et contrôle Alstom. Ils préfèrent une association avec une entreprise européenne, Siemens.

Des négociations vont donc se dérouler dans les jours qui viennent entre le gouvernement français et les 3 entreprises.

Depuis plus de 150 ans une entreprise française, Alstom, galope en tête dans un domaine aussi important que la production et le transport de l’électricité. De plus, elle innove en permanence.

De ce fait, deux grands groupes internationaux ont l’intention de l’acheter. Bravo Alstom !

Bernard Trémeau

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)