Et si on remaniait toute la boutique étatique ?

Posté le octobre 01, 2010, 12:00
2 mins

Le projet de retraites est contesté. La dette publique tend vers 1600 milliards. La sécurité des citoyens demeure incertaine. L’Etat-providence est débordé. Le chômage reste endémique. La Sécurité sociale est anorexique. L’Europe nous cherche des poux dans les camps illégaux. Les jeunes sont déboussolés. Les Japonais ne reconnaissent plus Versailles, défiguré par l’un de leurs concitoyens. Les augures en panne d’intuition se délocalisent en Chine…

Le ciel français est constellé de trous noirs !

Le Président va mettre (enfin!) un terme au suspense qui alimente conversations et bouillons médiatiques en constituant un nouveau gouvernement. Sera-t-il tout neuf, un astucieux bricolage ou un commando de campagne? De toute manière il décevra les deux tiers des citoyens, démocratie turbulente oblige…


Tous nos maux résultent d’un État hydrocéphale, boulimique, myope et handicapé. Il devient urgent de lui faire subir la cure du siècle !

La réforme territoriale qui va être engagée devrait l’initier avec une réduction drastique de la fonction publique. On applique des numerus clausus à des professions dites libérales, ce qui ne manque pas de sel. Je propose que l’on instaure un quota pour les fonctionnaires. Alors que le gouvernement tente d’en réduire modestement le nombre, les effectifs des collectivités territoriales ont cru de 40% en une décennie. La France compte 5,3 millions de fonctionnaires, soit 25% des « actifs ». Auxquels il convient d’ajouter plus de 3 millions de retraités, toujours à la charge des contribuables.

Reste à trouver le dénominateur commun magique pour réduire ce nombre. Mais surtout n’en confions pas la charge aux élus…

Henri Gizardin

http://target2007.typepad.fr/hgizardin/

 

3 réponses à l'article : Et si on remaniait toute la boutique étatique ?

  1. sas

    03/10/2010

    A ceux qui ne save, n ont jamais su et ne sauront jamais compter…..

     

    …..en provisionnant toutes les retraites dues, les creances d etat et obligations…

     

    nous somes en fait a  3 000 000 000 d euros soit  3 milles milliards d euros…..

    CA FAIT JUSTE 5 ANS VOIR PLUS QUE JE LE CLAIRONNE SUR CE SITE….

    arrêtez d être con.s et ignares a ce point…..ca me fatigue…

     

    nb il ya quelque temps encore "tous" sans exception parlait de 1 000 milliard alors qu a ce jour on évoque 1 600 milliards…..une bagatelle de différence juste 600 milliards…

    MOI JE VOUS AI TOUJOURS PARLE DE SOMMES EXPERTISEES (hors france….) A 3 MILLES MILLIARDS D EUROS…

    sas jai dit

    Répondre
  2. Jean-Pierre

    03/10/2010

    Ce système soviétique ne se réformera pas, il implosera tout comme l’urss, et le plus tôt sera le mieux.

    Répondre
  3. Ginette

    01/10/2010

    Qui prendra l’initiative ? Qui aura assez d’autorité pour la mise en oeuvre du plan de bataille qui générera la révolte, voire la révolution ?

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)