État des lieux à la veille des Européennes

État des lieux à la veille des Européennes

L’UMP a enfin annoncé, le 7 mai, ses listes pour les élections européennes du 7 juin prochain. La campagne va donc durer moins d’un mois. C’est peu pour évoquer tant de sujets fondamentaux pour notre avenir. De l’adhésion de la Turquie, au protectionnisme européen, en passant par la création d’une défense européenne indépendante ou intégrée dans l’OTAN, ou encore le rôle de l’UE dans la propagande en faveur des prétendus « droits des minorités »…

L’UE occupe une place centrale dans notre vie, mais, curieusement, personne n’en parle ! En attendant donc – sans grand espoir ! – que la campagne aborde l’un ou l’autre de ces sujets, revenons sur la réalité politique à la veille de ces élections.

Officiellement, les listes UMP sont en fait des listes « majorité présidentielle » – avec la dimension d’ouverture à gauche de cette majorité présidentielle. Le Nouveau Centre d’Hervé Morin a ainsi obtenu 3 sièges éligibles ; la Gauche moderne de Jean- Marie Bockel a obtenu deux places, joliment qualifiées de « charnières » (ce qui veut dire, en bon français, non éligibles, sauf agréable surprise !), dont l’une pour l’épouse de l’écrivain mitterrandien devenu sarkozyste, Max Gallo (cette place-charnière a de sérieuses chances de devenir une place éligible).

Le problème, pour les listes UMP, réside naturellement dans le traitement réservé à la droite : le FRS de Christine Boutin, le CNI d’Annick du Roscoät, n’obtiennent aucune place éligible. La majorité présidentielle, c’est l’UMP et sa gauche.

Cette constatation aurait dû permettre à la droite « souverainiste » de remporter une bonne partie de la mise électorale. Mais il y a fort à parier qu’il n’en sera rien. Pour une raison bien simple : cette droite n’est pas unie. Nous devrions avoir 4 ou 5 listes à la droite de l’UMP dans la plupart des circonscriptions. Ces listes ayant en gros à se partager un électorat de 15 %, il est vraisemblable que très peu d’élus sortiront de cette droite hors UMP. Et que l’on en tirera la conclusion qu’il n’y a plus rien à la droite de l’UMP – conclusion, à mon avis, très prématurée…

L’UMP devrait donc avoir plus d’élus qu’en 2004. Le PS, quant à lui, devrait garder ses élus. Trois listes seront particulièrement à regarder pour l’avenir : les listes anticapitalistes de Besancenot, la liste de Marine Le Pen (dont nous verrons ainsi si elle peut ou non succéder à son père en gagnant sur son nom une élection dans un contexte difficile pour le FN) et les listes de François Bayrou (qui pourrait remplacer le PS dans le rôle de principal opposant)…

Partager cette publication

(8) Commentaires

  • s.d Répondre

    La souveraineté du peuple français est inaliénable, même les gouvernants n’en disposent pas et ne pouvaient remettre en cause le vote de 2005 sauf par voie référendaire (pour un texte recompilé !). Le vote d’approbation du Traité de Lisbonne par le parlement est donc un coup d’Etat

    Ajoutons que dans le cadre de Lisbonne puisque les décisions se prendraient à la majorité, nous ne serions plus dans une logique de compromis (unanimité) au niveau européen. La France et les Français sur le principe pourraient être mis en minorité, sans maitrise de leur destin, ce qui marquerait la fin de la République française, une deuxième illustration du coup d’Etat !

    Enfin, rappelons certains principes élémentaires du droit: un vote à l’unanimité, c’est un vote à l’unanimité, l’Irlande n’a pas à revoter! Le traité de lisbonne est donc forclos, c’est-à dire mort! ainsi que tous les anciens traités européens qui y sont rattachés…

    Tout doit être renégocié!…Et le Pdt tchèque EST un véritable homme d’Etat,  quoiqu’on pense de ses positions politiques par ailleurs…

    17 mai 2009 à 17 h 48 min
  • HEFF Répondre

    Pendant la crise, nos ministres et nos élus ont la folie des grandeurs et dépensent sans compter l’argent des cons-tribuables à coup de millions :

    http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5h6OiTW78twtRjKkM0kF9gc7YTiZg

     

    15 mai 2009 à 19 h 05 min
  • SAS Répondre

    tien il y a un homonyne?????

    attention ….il ya sas et  sas…

    SAS

    15 mai 2009 à 16 h 16 min
  • SAS Répondre

    De toute façon, la Mafia, n’a pas besoin de se faire élire pour "etre aux pouvoirs ". 

    15 mai 2009 à 13 h 30 min
  • beligue Répondre

    Qui compte d’avance compte deux fois!!!!!

    A vendre le vote de l’électeur avant qu’il n’est voter…… 

    Pourriez vous nous donner la marge d’erreur de votre calcul. Avec une marge d’erreur de seulement 5% (ce qui est raisonnable ) on pourrai rigoler…..

    Respecter le vote, l’électeur la democratie c’est ne ne pas  se lancer dans des supputations absconses avant un scrutin.

     

    14 mai 2009 à 17 h 53 min
  • SAS Répondre

    l europe des clanpins et des couillons est en marche……

    …..après nous avoir cocufié et laminé economiquement…..coup de grâce ,ils nous prennent ouvertement pour des imbéciles…..

    Une campagne infantilisante pour débile et aliénés mentaux accros des séries gores et autre florilège de stupidités….POUR NOUS FAIRE VOTER AUX EUROPEENNES…..

    ….pourtant comme en france…moins les gens vont voter ,plus les minorités crasses activistes,subversives, immorales, et déviantes se manifestent et sont en surepresentation…..

    …..mais peut être que ça… en europe ca passe de plus en plus mal et n’est plus accepté comme en france…modele de démocrassouille à 3 balles et de ripoublique eclatante.

    Particulièrement avec les nouveaux arrivant de l est…..pologne et autres…

    sas

    14 mai 2009 à 13 h 39 min
  • HansImSchnoggeloch Répondre

    Élections pour quoi faire? Le pouvoir n’est-il pas dans la rue?
    Les pantins qui siègent à Strasbourg ne servent de toute façon pas à grand chose!

    14 mai 2009 à 8 h 50 min
  • Anonyme Répondre

    Bon, sans vouloir etre méchant,"les élèctions" me font penser aux manèges pour les petits enfants de jadis .

    Un voiture, un avion ,…………..ont bien des commandes mais le gamin peut toujours essayer de bouger le volant, rien ne se passe .

    Ces consultations ,comme beaucoup de gens le pensent ,ne sont faites que pour amuser la galerie et faire peut etre encore un peut plus de fric sur le dos des gogos contribuable ?

    Les élècteurs ont pu voir l’effet de la consultation sur l’europe (oui/non )?

    13 mai 2009 à 12 h 40 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *