Euro : il faudrait juger les responsables du désastre

Posté le juin 20, 2011, 12:00
8 mins

Ce que les hommes cherchent sur la terre : un maître devant qui s’incliner, un gardien de leur conscience et le moyen de s’unir finalement dans la concorde en une commune fourmilière, car le besoin de l’union universelle est le troisième et dernier tourment de la race humaine.

Dostoïevski, Le grand inquisiteur.

En 1989, l’Allemagne se réunifie et les autorités politiques décident pour se faire bien voir (pour se faire réélire !) que le mark est-allemand vaudra un mark allemand. La Buba et Tietmeyer montent alors les taux (l’étau) d’intérêt à un niveau invraisemblable, et la banque de France, avec des Trichet à sa tête, fait de même. Nous aurions pu nous découpler, et dire aux Allemands de Berlin l’enchanteur d’aller se faire voir ailleurs avec leur folle ambition, voir s’envoler leur monnaie (A vos marks, prêts, partez…) et leur vendre ainsi trois fois plus de voitures ou de presse-papiers, mais nous n’en avons pas eu le courage, et l’industrie française est morte vers 1993, et nous ne nous en sommes jamais remis. L’Europe des sous de Bruxelles est décidément trop chère. Nous étions déjà victimes de ce serpent monétaire, qui comme celui de Laocoon et de Virgile, allait cracher du feu et étrangler nos enfants.

Puis nous avons eu l’euro, et le prix de tout, y compris de l’immobilier, a doublé, triplé, quadruplé. J’ai vu le prix du billet de bus monter de 30% le premier jour de l’euro à Malaga. J’ai vu le prix du verre de vin passer de 1,20 euro (200 pesetas) à trois euros. J’ai vu le prix de la consultation médicale passer de 80 francs à 22 euros en France ; j’ai vu tant de choses… Mais l’euro, c’était l’éther promis, la terre de la grande promesse. Il ne fallait surtout pas y toucher, c’était une garantie contre l’inflation…

Combien nous auratil coûté, entre les plans d’ajustement, les réformes structurelles, et aujourd’hui les plans de sauvetage à répétition ? La réunification allemande, budgétée à 100 milliards (de marks) en 1990 en aura finalement coûté 1700. On peut faire confiance à un politique ou à un économiste pour nous dire le prix des choses… Et quand on lui demande une explication, il nous répond dans le volapuk de Christine Lagarde ou de l’inspecteur des impôts, qui a remplacé celui des théologiens et des post-hégéliens de jadis…


Le domaine de l’irresponsabilité illimitée

L’euro va nous coûter au total dix mille milliards, et s’il disparaît sans que nous y soyons préparés (et nous ne sommes pas préparés, étant dirigés par des distraits), deux ou trois fois plus. Il nous restera à survivre comme en Union soviétique avec le lopin individuel (on en voit partout en ce moment, vous ne remarquez pas ?), avec le dvor, en espérant que les écolos bureaucrates de Berlin ou d’ailleurs ne nous empêcherons pas de cultiver des concombres…

Iront-ils nous interdire de manger pour notre bien ? Je crois que oui. Les laisserons-nous faire ? Je crois que oui aussi. La société occidentale est aujourd’hui le domaine de l’irresponsabilité illimitée. « Nous insistions, inconscients et aveuglés par notre folie », écrit toujours Virgile.

Il ne faut pas rembourser cette dette immonde. Il faudrait juger les responsables. Mais mes contemporains ne savent pas s’ils sont vivants, disait Soljenitsyne, et puis nous voulons aller au désastre, comme le remarque cyniquement le grand inquisiteur (le grand acquisiteur de Goldman ?). Mais tout de même nous devrions avoir depuis tout ce temps que l’Europe politique est une entité promise au désastre éternel : Charles-Quint a fini épuisé dans un monastère, Napoléon vaincu à Sainte-Hélène. Et nous avons jugé les nazis. Nous n’avons pas jugé les responsables du communisme, et ce fut un grand tort ; nous étions déjà dans la perspective du grand relativisme béat, celui du drogué ou de l’ivrogne, qui ne se rend pas compte qu’il est attaqué, qui ne souffre pas encore des coups que les banquiers et les politiciens gnostiques lui administrent ; mais qui va se réveiller bien salement demain.

Tout de même ; on aura bonne mine quand les Chinois à Paris et les ogres de Goldman Sachs (Draghi le bien-nommé à la tête de la BCE, c’est un pédophile à la tête d’un collège de garçonnets) viendront démonter pierre par pierre ce qui reste de l’Acropole ou du mont Saint-Michel pour se rembourser de notre intempérance. En attendant, faites comme les Grecs si bien assistés et donc pas si bêtes : sortez les capitaux de votre pays, pardon de votre Euroland…

« Et comme l’aube du jour se levait, les anges pressèrent Lot, disant : Lève-toi, prends ta femme et tes deux filles qui se trouvent ici, de peur que tu ne périsses dans l’iniquitéde la ville. » Genèse, 19, 15.

11 réponses à l'article : Euro : il faudrait juger les responsables du désastre

  1. Daniel

    22/06/2011

    Homère

    "Les bilans trafiqués, les combines, le travail au noir, les détournements de biens….vous mettent un pays à plat rapidement."

    Sauf que le travail au noir tel qu’il est essentiellement pratiqué actuellement, et même s’il n’est pas souhaitable, constitue, dans ce contexte de dilapidation des fruits du travail,  la transformation la plus efficace en richesses individuelles et donc bien nationales… me semble-t-il. Autant d’argent qui n’est pas jeté au feu par des irresponsables aussi stupides qu’hautains et persuadés de constituer l’élite. 

    Répondre
  2. SAS

    22/06/2011

    ATTALI……semblait bien connaitre le principe et la ruine planifiée  opérée poar lES FONDS SOUVERAINS ;  il en a fait un livre prémonitoire…

    SAUF SI C EST UN PLAN……auquel cas c est juste une révélation…

    et SOUROS avant lui…..qui a déclaré des le début QUE L EUROS ET L EUROPE se defrait aussi vit qu elle c est construite…

     

    sas

    Répondre
  3. Jaures

    22/06/2011

    "Pendant la periode que vous citez le chomage et la précarité sont en forte hausse,ce qui explique amplement les chiffres (officiels..!!!) de l’inflation,sans oublier que pendant ce laps de temps il s’est produit un ou deux "cassage" de thérmométre." écrit Ozone.

    Voilà un argumentaire bien nébuleux. A quelle période faîtes-vous allusion ? Pourquoi aurait-on "cassé le thermomètre" à tel moment plutôt qu’à un autre ? Et comment ?

    Homère, certains états en faillite était à l’équilibre il y a 3 ans (Espagne, Irlande). La crise est bien entendu à l’origine de leur infortune mais d’où vient que notamment l’Irlande s’est aussi vite retrouvée en un tel désastre ?

    Répondre
  4. HOMERE

    21/06/2011

    A l’origine,il s’agit de dettes dont les Etats qui en fabriquent ne sont plus en mesure de maîtriser.Les déficits des balances commerciales avec les autres Etats Membres de l’UE affaiblissent d’autant les économies des pays non productifs de richesses.La Grèce est caractéristique d’un pays qui a vécu très largement au delà de ses capacités de croissance réelle.Les bilans trafiqués, les combines, le travail au noir, les détournements de biens….vous mettent un pays à plat rapidement.

    Il est aussi évident que les pays productifs et exportateurs bénéficient des marchés de ceux qui ne le sont pas,d’ou les déséquilibres.Ces pays devraient ils compenser ces déséquilibres ? certains le pensent (ceux qui en pâtissent) d’autres estiment que le dynamisme et la rigueur sont les gages de la réussite économique (ceux qui en profitent)

    Le désordre vient de ces éléments qu’il est difficile de maîtriser selon les comportements des uns et des autres.

    Répondre
  5. sas

    21/06/2011

    Cons…irrespopnsables…dilletentes  et traitres a la nation

     

    > " Une enquête de 270 pages sur les subventions publiques aux

    > islamistes censurée par les médias. "

    > Une enquête, pourtant parue en librairie (Fnac, Virgin…) a démontré

    > que des hautes personnalités politiques collaborent avec les Frères

    > Musulmans en France (incarnés par l’UOIF) en leur donnant des terrains

    > publics pour des Grandes mosquées ou subventionnant leurs "associations culturelles"…

    > Ce livre qui est une bombe politique aux effets potentiellement

    > ravageurs pour l’UMP et le PS, a été censurée par les grands médias.

    > En effet, des élus comme Alain Juppé , Jean-Claude Gaudin ou Jean-Marc

    > Ayrault sont gravement mis en cause par la révélation de documents

    > inédits et irréfutables.

    > Il s’agit du livre « Ces Maires qui courtisent l’islamisme », paru aux

    > éditions Tatamis en octobre 2010, dont aucun journaliste ou "expert"

    > de l’islam n’a pu contester les révélations. La meilleure preuve est

    > sans doute l’absence de procès intenté à son auteur, Joachim Véliocas,

    > pour diffamation par les hommes et formations politiques concernés,

    > accusés ni plus ni moins de collaborer avec l’islamisme.

    > Des universitaires islamologues, tel le palestinien Sami-Aldeeb

    > (site), considéré comme un des meilleurs spécialistes du droit

    > musulman, ont félicité l’auteur pour la qualité de son rigoureux travail d’enquête.

    > D’autres universitaires courageux se sont joints à l’auteur pour

    > co-signer un appel à être ferme contre les

    >

    > Frères Musulmans qui ont appelé à conquérir Rome…depuis la France !

    > L’institut Hannah Arendt de l’université de Dresde, centre de

    > recherche de référence en Allemagne sur l’analyse des totalitarismes,

    > a commandé plusieurs exemplaires de l’ouvrage et va publier un

    > compte-rendu dans sa revue….

    > En France, les groupes de presses, tous liés à des intérêts financiers

    > et donc politiques, ont ostracisé sans surprise un livre qui pourrait

    > bousculer les lignes politiques.

    > L’association Contribuables Associés (140 000 membres !), scandalisée,

    > a consacré une page au livre dans son mensuel Le Cri.

    > L’ouvrage ne coûte que 19 euros, frais de port compris, pour 270 pages.

    > Après l’avoir lu, vous comprendrez comment l’ UMP, PS, Modem, PCF sont

    > prêts à brader toutes les valeurs de la république pour tenter

    > d’obtenir les voix musulmanes aux élections. Quitte à financer le

    > diable, en l’occurrence ceux qui se réclament des Frères Musulmans, la

    > plus grande nébuleuse islamiste du monde…

    > Transférer ce courriel à vos contacts est un acte civique, un acte de

    > résistance.

    > 2500 personnes sont destinataires de ce courriel, si il est relayé à

    > vos contacts, l’effet peut être explosif pour ces politiques qui

    > forment selon les mots de l’auteurs "La nouvelle Collaboration"

    > Pour la France, où demain où devront vivre nos enfants, Merci.

    sas

    Répondre
  6. SAS

    21/06/2011

    le passage du franc a l euro….a été une multiplication de 6,56%

    c ‘est donc bien par 6,56 que les prix de consommations on été multiliés …vu que ce qui valait 1 franc vaut ce jour  1 euro…

    c est donc 700 % D INFLATION…point …tout autre décompte arithmetique d apothicaires ou boutiquiers orientaux….SONT NUL ET NON AVENU

    les francais ont compris un  peu tard…mais la, je crois qu ils ont compris…

    UMPS même merde…et le pire ,je ne suis pas sure que Marine SOIT LIBRE , INDEPENDANTE ET A LA HAUTEUR POUR TAPER DANS LA BUTTE …et purger au coeur de notre cancer.

     

    sas

    Répondre
  7. ozone

    20/06/2011

    Jaures

    Pendant la periode que vous citez le chomage et la précarité sont en forte hausse,ce qui explique amplement les chiffres (officiels..!!!) de l’inflation,sans oublier que pendant ce laps de temps il s’est produit un ou deux "cassage" de thérmométre.

    Répondre
  8. jules

    20/06/2011

    Rien à commenter tellement c’est bien dit

    Répondre
  9. Jaures

    20/06/2011

    Moyenne d’inflation de 2001 à 2010: 1,72%
    Moyenne d’inflation de 1991 à 2000: 1,67%

    Soit une différence de 0,05%. Même si cela était dû à l’euro, le dommage ne serait pas excessif.
    Mais en plus, ce n’est pas le cas puisque, rien que le prix du pétrole a été multiplié par 3 depuis 2003. Et cela aurait été pire sans l’euro.
    Par ailleurs la moyenne d’inflation de 1981 à 1990 a été de 6,35% ! A cause de l’euro ?
    Quant à l’immobilier, il s’écroule en Irlande et en Espagne et évolue peu en Allemagne, pourtant ces pays sont en zone euro.

    Il faudrait donc sur le marasme qui touche tous les pays regarder du côté de la crise des subprimes qui a déclenché la crise. Elle est née, il me semble, hors zone euro.
    Et pour l’immobilier il est nécessaire de regarder la spécificité française.

    A force de se fixer sur l’euro, certains esprits entassent les idées reçues comme les appartements négligés accumulent la poussière.

    Répondre
  10. ozone

    20/06/2011

    Dans l’immédiat il faut préparer la prise de controle par l’état des banques et ce sans indémnisation de leurs propriétaires.

    Il faut tenir compte que tout ça va emporter les politiques complices du désastre,le maigre résultat du référendum de Mastrich et la déroute du TCE n’auront pas suffit,la perte de croissance pour rejoindre l’euro pendant toutes les années 90 aura été en pure pérte,l’acte d’accusation est fort lourd.

    Répondre
  11. sas

    20/06/2011

    bon texte monsieur bonnal….sauf qu en europe et particulièrement en france…certainement depuis les infaillibilités royales autant que pontificales…on attend benoitement et toujours la mort naturel des pilleurs, voleurs, et autres responsables traitres…

    Outre l iniquité et l injustice….ne pouvons nous même pas avopir l impact posotif et psychologiques des lecons de vie…en france : ils sont tous et toutes et toujours ..passés au travers : de giscar a mitterand…et maintenant chirac et demain pinnochio….

    la ripoublik honnore et protège ses traitres et les decorent souvent  ; legion d honneur,palme etc,etc…selon les grands principes hérités de YALTA…."irresponsables et intouchables" ….ca vous rappelle pas le soviet suprême ou le PC chinois ,,,,???  

    quoiqu il en soit …ac sera certainement et encore les mêmes qui pendant ou parès le cataclysme a vennir VIENDRONT NOUS VENDRE LES SOLUTION MIRACLES ;;;TELLE L IDIOTE DU POITOUX qui n a jamais crée un emploi de sa vie ni même produit quoi que ce soit…..qui se pointe pour nous vendre de la relance economique , après une autre isiote de taille mais anglmo/saxonne celle la qui nous conseillait de faire du vélo, de fermer les lumières en sortant de nos bureaux……et qui s entête a annoncer d hypothètique croissance a 1% là ou la zone euro n est pas loins de trouver du petrole…

    Nous avons fabriqué cette caste enarquiene, royale,ecole des finance,science potiete et infuse….IL FAUT LES ENVOYER AUSSI DANS DES CAMPS DE REEDUCATION…polpot avait en parti raison.

    sas

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)