Euro : le choix entre deux catastrophes

Posté le juillet 30, 2018, 4:03
58 secs

Il est contradictoire, pour un homme politique, de déplorer la croissance atone, le niveau élevé du chômage, la désindustrialisation de la France et son énorme déficit commercial et, «en même temps», de proclamer son attachement à l’euro.

Certes, l’euro n’est pour rien dans le fait que la France n’a pas procédé aux réformes structurelles indispensables.

Mais l’impossibilité de modifier la parité de la monnaie empêche notre économie de compenser la perte de compétitivité due à cette absence de réformes.

Cet aveuglement conduit à la ruine de notre industrie – et même du pays tout entier.

«Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes.» (Bossuet)

Joseph Stiglitz, Prix Nobel d’Économie 2001, a publié en septembre 2016 un document fort intéressant, mais dont les médias se gardent bien de parler : «L’euro, une menace pour l’avenir de l’Europe».

Dans ce texte, Joseph Stiglitz déclare : «Ceux qui partiront les premiers sont ceux qui s’en sortiront le mieux.»

Mais nous sommes piégés.

Au premier signe annonciateur d’une sortie de l’euro, les marchés financiers déclencheront une panique bancaire (bank run) qui provoquera le chaos et asphyxiera notre économie.

La France n’a, en réalité, le choix qu’entre deux catastrophes : sortir de l’euro ou rester dans l’euro.

12 réponses à l'article : Euro : le choix entre deux catastrophes

  1. BRENUS

    5 août 2018

    Chers lecteurs qui ignorez la pratique de cette douce langue harmonieuse qu’est la langue allemande ,
    fou zalé deufoir fer dez éfors pour l’abrendre grâze à nos deux Komikeu “Herr Pipo und Her Mario” qui ne menkeron pas d’étalé leur szience zur jake post. Ach so! Deutschland is not only above, but everywhere : la Kaiserin prend son pied!

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      5 août 2018

      Cher Monsieur Brenus,

      quand on n’ a comme ” culture ” que les films grand public français ou américains on ne peut qu’ avoir cette opinion de la Langue allemande

      vous devriez élargir votre curiosité et écouter par exemple les Lieder de Schubert , un Autrichien : ” die schöne Müllerin ” ( la belle meunière ) ou ” Winterreise ” ( voyage d’ hiver ) je suis certain que cela vous élèverait l’ âme et peut être même, un miracl, l’ esprit !

      bon dimanche Monsieur Brenus et n’ abusez pas des boissons anisées

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        5 août 2018

        Alfons

        Alfons ist ein französischer Kabarettist, der sich in einem charmanten Akzent mit Problemen unserer Zeit exklusiv auf deutsch auseinandersetzt.

        Zwei Beispiele nachfolgend:
        Geht au YouTube und tippt folgender Satz ein:
        Alfons über Griechenland // toll!
        oder
        ALFONS und Gäste – Alfons über Intelligenz / SUPER! (2017)

        Davon gibt es eine ganze Reihe auf YouTube.
        Viel Vergnügen, Humor hat keine Grenzen.

        Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      5 août 2018

      If you can’t beat them then join them.

      Old english saying.

      Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    1 août 2018

    ach ! die Disziplin ! niemals !

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      1 août 2018

      Es gibt leider kein kostenloses Mittagessen.
      Oder ohne Mühe kein Gewinn.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        2 août 2018

        Bemühung ! immer Bemühung ! ich habe es satt !

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          2 août 2018

          Der eine hat die Mühe, der andere die Brühe.
          Auf welcher Seite stehen Sie?

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            2 août 2018

            drauf !

          • HansImSchnoggeLoch

            3 août 2018

            Hände aus der Tasche.
            Auf geht’s!

  3. HansImSchnoggeLoch

    30 juillet 2018

    Quand on veut se débarasser de son chien, on l’accuse de la rage.
    Remplacez “chien” par “euro”.

    L’euro n’est qu’un moyen de paiement mais il impose une certaine discipline.
    Beaucoup ont échoué à se plier à cette discipline et chacun prétend avoir ses bonnes raisons.

    Alors pourquoi avoir fait l’euro?
    Où sont ses créateurs?

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    30 juillet 2018

    elle a un un autre choix mais temporaire … l’ écu

    en réalité sa seule chance de survie c ‘est sa transformation en un Etat Moderne

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)