Fonctionnaires

Posté le 06 août , 2011, 12:00
55 secs

M. Sarkozy a nommé à la tête de la Cour des comptes un socialiste, précédemment président de la Commission des finances de l’Assemblée Nationale, souhaitant montrer ainsi son sens de la démocratie alors que la droite domine le Parlement. M. Migaud ne lui fait pas de cadeaux et la Cour vient de publier deux enquêtes, l’une sur la politique de sécurité et l’autre sur le budget de l’Elysée, qui l’égratignent sans ménagement au moment où débute la campagne pour la présidentielle.

On attend d’une institution judiciaire comme la Cour des comptes une plus grande sérénité, pour ne pas dire impartialité. Pour cela, les membres de la Cour ne devraient pas être autorisés à s’inscrire à un parti et encore moins à exercer un mandat politique, car le statut de magistrat est incompatible avec un engagement affiché.

Il en est d’ailleurs de même pour tous les fonctionnaires, qui sont là pour servir l’Etat quelle que soit la tendance politique qui est au pouvoir ; leur neutralité devrait être la règle pour que juridictions et administrations exercent leurs rôles sans interférence partisane.


Albert Bonnenfant
Courrier des lecteurs des 4 Vérités Hebdo

7 Commentaires sur : Fonctionnaires

  1. revizor

    8 août 2011

    S’il est vrai que l’on peut parler parfois d’UMPS(je remarque d’ailleurs que la formule est utilisée à la fois par le FN et les dissidents communistes du PRCF) je ne mets toutefois pas un trait d’égalité entre l’UMP et le PS.

    Je reconnais que le PS est le principal danger et en conséquence j’émets un vote utile en faveur de SARKOZY.

    Je ne veux pas être l’idiot utile du PS.

    Répondre
  2. HansImSchnoggeLoch

    8 août 2011

    Prendre des sociolos et les mettre à des postes clé??

    Autant bannir les chiens de garde et mettre des renards à leur place pour surveiller le poulailler. Quel fermier digne de son nom ferait une chose pareille. Où l’on remarque clairement  le degré de compétence des dirigeants actuels.
    À élever son adversaire on s’abaisse, surtout quand l’adversaire est fourbe.

    Répondre
  3. Jean-Pierre

    7 août 2011

     

    Tout simplement un exemple de plus pour ceux qui n’avaient pas encore compris qu’ump et ps sont exactement la même chose  et nous ont enlisés dans ce socialisme glauque depuis 40 ans.

    Répondre
  4. Zed

    7 août 2011

    Il est carrément bête ou quoi ? Il n’a pas encore compris qu’il a exaspéré ses électeurs avec son "ouverture" à gauche, et il en remet une couche !  A ce niveau là, c’est du lourd !

    Répondre
  5. Daniel

    6 août 2011

    Ne pas faire partie d’un parti politique pour des fonctionnaires, c’est déjà une bonne direction.  
    Mais  PAS DE VOTE POUR LES FONCTIONNAIRES!…   c’est cela qu’il faut développer. 
    La fonction publique est au service du peuple qui prend des risques et dont chaque bonne décision comme chaque effort peut se transformer  en échec puisque les circonstances extérieures sont en mutation permanente.

    On ne peut refuser de prendre le risque de s’engager quand il s’agit de son propre avenir, et se réveiller pour voter  en affirmant qu’on est capable d’avoir une opinion quand il s’agit de l’avenir collectif …
    On ne peut choisir un statut d’assisté aux risques d’autrui où son avenir individuel est assuré  par d’autres et prétendre obliger les autres à cracher au bassinet par le biais du vote.
    On ne peut  se prétendre  "citoyen", "démocrate" ou "républicain" et vouloir la sécurité pour soi au détriment  de la sécurité d’autrui qui vit dans la même République.
    On ne peut se prétendre humaniste ou simplement humain quand on est à ce point raciste, non par des mots racistes mais par des choix violents et des actes violents qu’on légalise par le vote.  
    etc…

    Quand on n’est pas capable d’affronter l’avenir et ses multiples leçons, on reconnait simplement les faits: "Oui j’ai peur. Oui je ne sais pas. Donc j’accepte  la sécurité que m’offrent mes concitoyens et dont ils assument la charge et je les en remercie… Je le leur rendrai autant que je le pourrai dans le cadre du poste de fonctionnaire qu’ils me confient ".

    Mai 68 est passé par là.  Imaginez une France qui n’aurait pas subi la vision politique des enseignants et vous comprendrez combien tous les échecs actuels sont les résultats logiques des croyances de ces arrogants, incapables d’une autocritique et encore moins d’une introspection. Ils ont été incapables d’exercer leur liberté et ont justifié leur incapacité en piétinant celle des autres.

    Répondre
  6. revizor

    6 août 2011

    Oui ce fut une bêtise qui se retourne contre le président SARKOZY et le gouvernement que cette nomination d’un chef socialiste comme président de la Cour des Comptes et la nomination d’un autre socialiste à la présidence de la Commission des Finances.

    Cela ne relève pas de l’ouverture, car les 2 nommés, n’ont pas brûlé, contrairement à ce qu’a fait Eric BESSON, leur carte du Parti Socialiste.

    En fait le président élu par la majorité des Français a voulu apparaître grand, généreux dans sa victoire.

    Seulement cela peut apparaître pour nombre d’électeurs du Mouvement Populaire comme une trahison car en effet ce ne sont pas les socialistes qui ont gagné en 2007 même si le soir du 2éme tour la folledingue ROYAL criait le contraire.

    Par ailleurs d’autres peuvent prendre cela pour de la faiblesse.

    N’oublions pas que les révolutions ne réussissent pas devant un pouvoir fort.

    Par contre elles réussissent devant un pouvoir divisé et déliquescent.

    En démocratie le pouvoir élu doit s’appuyer sur sa majorité et appliquer la politique ainsi choisie par cette majorité.

    Sinon c’est la fin de cette démocratie et la voie ouverte à l’anarchie et au totalitarisme

    Répondre
  7. sas

    6 août 2011

    Surtout lorqu on ignore COMBIEN FONT 9 X 7…..

    c est maintenant sure …NOUS SOMMES DIRIGES ET PILLES PAR DES SOUDARS DOUBLE DE CONS PATHOLOGIQUES….

     

    PAUVRE FRANCE;;;

    sas

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)