Hausse permanente du nombre de chômeurs : ce n’est pas une fatalité – Communiqué de presse du Parti de la France

Posté le novembre 30, 2012, 3:34
2 mins

 Mercredi 28 novembre 2012

Pour le 18ème mois consécutif, le nombre de chômeurs a encore augmenté en octobre. En parallèle, le travail par intérim a baissé de 15% (soit 60.000 postes) depuis le début de l’année 2012.

 Les partis politiques du Système, du gouvernement comme de l’opposition médiatiquement compatible, n’ont d’autres réponses que la démagogie sociale voire l’aveu de leur impuissance, se livrant à de vaines incantations pour un retour hypothétique de la croissance, incapables de sortir soit de la soumission au mondialisme économique, soit des utopies marxistes d’un autre âge tout aussi nocives.

 Le Parti de la France estime que la crise économique et sociale que traverse notre pays n’est pas une fatalité et défend un certain nombre d’orientations qui auraient pour effet de sortir les Français de la précarité dans laquelle ils s’enfoncent lentement mais sûrement :

  • En finir avec l’étatisme, le socialisme, le collectivisme, le fiscalisme et le gaspillage indécent de l’argent public ;

  • Défendre les libertés économiques et l’initiative privée en réduisant les charges écrasantes qui pèsent sur les entreprises françaises ;

  • Instaurer le patriotisme social en réservant les aides sociales et familiales aux seuls Français et l’emploi en priorité aux nationaux ;

  • En finir avec la colonisation migratoire qui ruine la France depuis plus de trente ans ;

  • Produire français en France avec des Français en organisant, face à la mondialisation sauvage et la concurrence déloyale, la reconquête économique de notre marché intérieur par une régulation du commerce international, par la promotion et la protection de nos productions nationales.

e-mail[email protected]

Site http://www.parti-de-la-france.fr

 

 

Courrier des lecteurs des 4 Vérités Hebdo

7 réponses à l'article : Hausse permanente du nombre de chômeurs : ce n’est pas une fatalité – Communiqué de presse du Parti de la France

  1. quinctius cincinnatus

    03/12/2012

     » les vendeurs ne sont pas assez pugnaces…  » dites vous

    la raison en est simple les  » écoles de commerce ( ? ) forment des jeunes gens de bonnes familles pour la … gestion et la connaissance des nombreuses  » arcanes  » administratives
    pas un(e) seu(e) de ces minet(te)s n’est en mesure de rivaliser avec un…Pakistanais , un Chinois , un Coréen ou même un Ecossais
    encore un grand bravo à notre mode de sélection !

    Répondre
  2. dissident

    01/12/2012

    le « parti de la France », c est un peu le FN maintenu, de bonnes idees malheureusement deficit enorme de notoriete, pas d acces au gros media

    Répondre
  3. HansImSchnoggeLoch

    01/12/2012

    Je pense que l’UMPS va se désintégrer d’ici peu. Il ne restera donc plus que le PS qui se sentira considérablement affaibli par cette amputation. Des douleurs subsisteront au niveau de ce membre fantôme.
    Les partis restants, front de gauche et front national n’auront pas les états d’âme qu’avaient l’UMP pour les idées du PS.
    Le PS seul, isolé et au pouvoir s’écroulera bientôt aussi, miné par ses contradictions internes.
    L’avenir est sombre et les billets d’avion sur Expedia ne sont trop chers, profitez en et partez pour toujours avant qu’il ne soit trop tard.

    Répondre
  4. FARRE

    01/12/2012

    Tout le monde sait cela, aucun politique ne le fait et ne le fera car tous ne pensent qu’à leur réélection et entreprendre de telles réformes éloignerait du pouvoir pour 15 ans le partie qui les a conduit. UMPS = politique unique = démagogie et cela marche puisque nous continuons à voter pour eux.
    Il faut dire aussi qu’il n’existe aucune alternative politique crédible, un vrai parti de droite ayant une programme économique réaliste et libéral.

    Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    30/11/2012

    un plus par rapport aux autres partis  » patriotiques  » :

    en finir avec l’étatisme ( économique ) !

    mais aussi souhait on le avec la finance internationale !

    Répondre
  6. TIARD Martine

    30/11/2012

    Voilà ce qu’il faut faire bien sûr. Tout à fait d’accord. Comment se faire entendre ????

    Répondre
  7. Malmaison

    30/11/2012

    Pour pouvoir produire, il faut d’abord trouver des acquéreurs qui vont acheter ces produits fabriqués.
    Hors nos vendeurs ne sont pas assez pugnaces et l’État ne cesse d’augmenter les prélèvements et les réglementations.
    Nous avons deux enceintes qui génèrent des lois votées majoritairement par des fonctionnaires qui écoutent le lobbying des syndicats.
    Les entrepreneurs Français délocalisent pour être compétitifs.
    Et ce n’est pas ce nouveau gouvernement vachard qui va inverser ces habitudes trentenaires.
    De plus une majorité de Français ont cru au Père François. C’est bientôt Noël et les hottes sont vides. La colère monte à cause des mensonges de campagne.
    Opération vérité dans quelques mois. Le plus tôt sera le mieux. La pauvreté explose en France.
    J’espère que la France ne va pas se retrouver sous tutelle.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)