La crise n’est pas derrière nous

Posté le juin 16, 2009, 12:00
8 mins

La crise touche à sa fin, nous dit-on. La reprise est pour demain, disons pour le début de 2010. J’espère que ces « experts » optimistes ont raison. Mais j’avoue que, plus le temps passe, plus j’entends des discours lénifiants sur la « digestion » des actifs toxiques, plus j’entends même des discours triomphalistes sur les formidables performances du Cac 40, plus je crains que ces « experts » ne prennent leurs désirs pour des réalités.

Il faut d’abord reconnaître que des « experts » qui se sont trompés aussi massivement, et avec un tel ensemble, ne sont pas à proprement parler des modèles de crédibilité !

Mais surtout, si l’analyse que nous avons faite de la crise dans ces colonnes est juste, la crise n’est pas résolue, elle est aggravée.
La plupart des contributeurs des « 4 Vérités » considèrent que la crise est liée à un excès de crédit, sans épargne garantissant ces crédits. En particulier, à un excès de déficit étatique et un excès de soutien étatique aux crédits des particuliers.

Excès de crédit : les taux d’intérêt ont été maintenus artificiellement bas par les banques centrales
, qui ont pratiqué ces dernières années une création monétaire parfaitement délirante, sans commune mesure avec la croissance mondiale réelle. Avec ces taux d’intérêt artificiellement bas, la tentation a été forte pour tous les acteurs économiques, des États aux particuliers, en passant par les entreprises, de s’endetter au lieu d’épargner. D’où l’explosion des dettes publiques et privées.

Mais aussi excès de soutien étatique au crédit des particuliers. Le cas le plus caricatural concerne évidemment le traitement américain du logement social : le gouvernement a quasiment forcé les banques à prêter à des clients insolvables (au nom de la sacro-sainte discrimination positive et de la non moins sacro-sainte politique de « diversité »). Mais, chez nous aussi, rappelez-vous, il n’était pas rare en 2007 d’entendre des dirigeants politiques s’insurger des règles archaïques du crédit en France, interdisant à une banque de prêter à un client si celui-ci ne pouvait garantir un revenu au moins égal à trois fois le montant des échéances de remboursement. Voici encore peu de temps, on considérait que la bonne situation du crédit signifiait tout simplement une bonne situation économique !

Le problème, c’est que de ce double point de vue, la situation est plus grave aujourd’hui qu’elle ne l’était voici un an.
De peur de voir la situation économique se gripper, nos dirigeants ont intimé l’ordre aux banques de prêter à qui mieux mieux. C’est à ce point que j’ai récemment vu sur les murs d’une agence bancaire cette publicité : « Ici, autorisation de découvert égale à 50 % des revenus domiciliés ». Que ce genre d’autorisation soit négocié contractuellement ne me gêne évidemment pas. Mais que ce soit le principal argument avancé par une banque pour attirer les clients est plutôt inquiétant…

Mais, le pire réside dans l’endettement explosif des ménages et des États
. Ce qui était des actifs toxiques, voici encore deux ou trois mois, s’est transformé comme par miracle en signal de la reprise prochaine de la croissance mondiale !

J’ignore si les « experts » s’auto-intoxiquent en se persuadant que « tout ne va pas si mal » ou s’ils ont délibérément choisi de mentir au public pour « plumer » une nouvelle fois les petits épargnants, éternelles vaches à lait des folies gouvernementales.
En tout cas, je vois mal comment les mêmes causes pourraient ne pas produire les mêmes effets. Il est déjà peu vraisemblable que tous les actifs rendus toxiques par les « subprimes » et autres géniales trouvailles de la financiarisation bancaire aient été « absorbés » par le marché. Mais il est en tout cas certain que, pour les absorber, on a déversé sur le marché des centaines de milliards de dollars d’actifs qui ne sont pas moins toxiques.

La seule relance envisageable est aussi la seule qui ne soit pas envisagée sérieusement : la défiscalisation. Si vous baissez sérieusement les impôts, vous encouragez l’épargne et l’investissement. C’est-à-dire les deux mamelles d’une croissance économique durable et solide.
Au lieu de quoi, tous les pays ont préféré relancer par les subventions. Du point de vue global, cela semble revenir au même. En réalité, ce sont deux logiques rigoureusement opposées. Avec la subvention, l’État prétend savoir mieux que nous ce qui est bon pour nous ; avec la défiscalisation, il nous laisse déterminer nous-mêmes ce que nous souhaitons faire de notre argent. Il y a entre les deux toute la distance qu’il y a entre liberté et totalitarisme !

28 réponses à l'article : La crise n’est pas derrière nous

  1. siniq

    25/06/2009

    Vitruve pour en revenir à Jaures, il affirme « Monsieur de source sûre » quelques idées parfois incohérentes comme celle des parents se plaignant de classes à plusieurs niveaux en tant que représentant de parents d’ élèves il devrait savoir que l’ éducation nationale a décidé une expérience de classe à plusieurs niveaux tel que CE2-CM1-CM2 dans une même classe sous la responsabilité d’ un professeur des écoles expérimenté en ne prenant que des élèves dotés d’ une intelligence exceptionnelle; sympathique pour les parents dont les enfants ne sont pas sélectionnés mais cette idée extraordinaire ne semble pas si « IN » que cela, car il ne reste plus qu’ une seule classe de ce type à moins que les nouveaux écoliers soient devenus tous idiots, le résultat de la fabrique crétin. Si ma petite personne, parent d’ élève lambda soit au courant , raison pour ce représentant de parents d’ élèves dûment élu. Soit ,le personnage se cachant derrière le pseudonyme de Jaures est un mauvais où il se moque de nous en nous racontant des calembredaines, pourquoi? Seul ,lui peut nous répondre.

    Une petite pensée pour terminer:

    Il n’est pas d’ennemi plus fort et plus hostile que le sot pour lui-même “(Giambattista Vico ,historien napolitain des XVII -XVIII émes siècles

    Répondre
  2. Magny

    24/06/2009

    Excellentes bases philosophiques Jaures .

    Je pense donc je suis , donc si j’ai conscience que la création existe on en "déduit" que j’existe , sauf que cela tient tout de même de la profession de foi plus que d’une preuve "solide" . Le problème avec le doute , et les vérifications ( souvent problématiques ) telles que la causalité , c’est que on n’en arrive jamais à la fin ( genre qu’est-ce qu’il y avait avant qu’il y ait quelque chose , quel temps avant le début du temps ? ) , il faut toujours partir d’un postulat qui semble solide mais qui tient plus de l’axiome ( c’est ainsi et pas autrement , parce que sinon on sait pas ) que d’une vérité universelle totale "athée". 

    Or un axiome ressemble beaucoup à une profession de foi plus ou moins validée par les faits . Presque une croyance , mais une croyance scientifique qui a pour avocat la logique et la raison .

    C’est pourquoi au contraire je dirais que l’on peut raisonner sur les croyances ( on ne fait que cela depuis que l’on a gros cerveau ) . Par contre la foi , en tant que rapport intime avec une vérité transcendante , n’appartient pas à la logique , au rationnel ( disons qu’elle lui échappe ) et c’est pour cela que l’on ne peut pas la cerner , bien que l’on puisse l’analyser : essayer de voir si on peut voir ce que croire veut dire ( "photographier" le << je vois parce que je crois >> ) .

    Voilà , sinon tout cela est très intéressant , mais commence sans doute à agacer tout le monde , donc je pense que je vais arrêter de me cogiter la tête sur ce sujet .

    Répondre
  3. Jaures

    24/06/2009

    Je suis impressionné par les performances physiques des argyraspides de ce forum. Je rends les armes.

    Grepon, vous raisonnez à courte-vue. Ce n’est pas parceque vous gagnez votre propre argent que vous le dépensez à bon escient. Tout autour de vous vous incite à préfèrer les futilités et à remettre les dépenses importantes. Si les cotisations sécu n’étaient pas obligatoires, combien renonceraient à se prémunir, ainsi que leur famille, contre la maladie ? Qui ne préfèrerait pas différer des dépenses de santé pour partir en vacances ou acheter un cadeau à ses enfants ? Il importe que l’état définisse l’intérêt général et veille à la santé, l’éducation, la sécurité et la défense du peuple. Par ailleurs, il importe que la solidarité joue et que celui qui gagne beaucoup cotise en fonction de ses moyens. Chacun y a intérêt, le lien social dépendant de cette solidarité. La gratuité de la santé permet que l’on n’économise pas principâlement sur ce poste. Cela crée des gaspillages ? Sans doute. Des abus ? Peut-être. Mais il importe de ne pas sacrifier l’essentiel.

    Magny: si vous posez comme postulat que "la création" existe puisque l’on y vit, vous affirmez l’inverse de la même façon: vous existez puisque vous avez conscience de la "création". Ce que vous appelez "création" consiste en quoi ? L’espace et le temps puisque rien ne peut être pensé ou exister en dehors. Pourquoi ce que Kant appelle "jugement synthétique a priori" (l’Espace et le Temps) serait une création divine ? Ne peut-on pas penser que l’Espace et le Temps sont liés à l’univers, en sont une des propriétés, comme la pensée est une propriété du cerveau ? En avançant cela, je reste dans le domaine duraisonnement là où vous dérivez vers la croyance. Le problème avec la croyance, c’est qu’elle n’est pas rationnelle, donc pas discutable.

    Répondre
  4. HansImSchnoggeLoch

    24/06/2009

    Vitruve <<…( nota: ich bin auch zweimal Trottel,  Astra und Agila legen im Garage zu Hause…ähnlich Punkt?)>>
    Une toute petite remarque, mon français est bien meilleur que votre allemand. Votre phrase en allemand est incompréhensible, mais si j’ai bien compris ce que vous vouliez dire, j’aurai noté: <<ein Astra und ein Agila sind in meiner Garage untergebracht.>>
    Mit  zwei PKW sind Sie eigentlich ein wohlhabender Mann, Herr Vitruve. Wo drückt denn bei Ihnen der Schuh?

    NB: si j’ai bien compris il n’a que des poids lourds et des champions de lutte sur ce site, avec mes 1m85 je ne fais pas le poids et me retire sur la pointe des pieds avant que cela ne dégénère.

    Jaures
    Vous avez encore tout le temps d’apprendre. Votre quarantaine bourgeonnante évoluera vers la soixantaine seraine en passant par ce que les anglo-saxons appellent  la "mid-life crisis". A ce moment là, on foule aux pieds ce qu’on a adoré et on adore ce qu’on haissait. Ce n’est qu’une question de temps…

    Répondre
  5. grepon

    24/06/2009

    "Les mêmes,bien sur, estiment toujours payer trop d’impôts et de charges. Mais, au moindre problème de santé, il leur faut le meilleur hôpital. Et qu’on ne leur demande surtout pas de payer ! Et puis des policiers, on en a pas assez ! Et puis ce temps d’attente aux guichets ! Et ce manque de surveillants dans les prisons ! Et la classe de mon fils qui va passer à double niveau ! Et ce nid de poule dans ma rue ! Et mon association de pêcheurs qui n’a pas reçu sa subvention !"

    "Bref, chacun voudrait profiter de services publics de qualité, à des prix attractifs et sans payer d’impôts."

    ===> Bref, vous vous rendez compte, et vous comprennez donc parfaitement combien l’existance meme de l’Etat Providence a rendu ses sujets infantile sur le temps.

    Répondre
  6. grepon

    24/06/2009

    "Les prélèvements effectués par un état sont toujours mal utilisés peu importe si cet état est de gauche ou de droite. Les citoyennes et citoyens sont le mieux habilités pour savoir comment utiliser leur argent si on ne le leur confisque pas."

    Milton Friedman expliquait ca de facon parfait.   Pour faire court, quand vous depenez l’argent que vous avez gagne vous-meme, vous faites vachement attention au resultat de vos depenses.  Quand vous recevez de l’argent que vous n’avez pas du tout gagne, de tierces, et que vous etes obliges a le depensez sur d’autres tierces que vous ne connaissez meme pas, vous faites BIEN moins d’attention au resultats, au retour sur vos depenses.    Le dernier cas c’est le gouvernment depensant vos sous.  Le premier cas c’est l’indvidu ou famille imposee.

    Bien sur que nos communistes, socialistes nationalistes, socialistes nationalistes, et pasteques tutti frutti vont repliquer que les Mauvais ne gagne pas leur argent, ils le volent du "petit peuple" du travaillieur, et patati et patata, jusqua ce que ils gagnent le pouvoir, et finissent par rendre tout le monde pauvre et sans espoir.

    Répondre
  7. Jaures

    23/06/2009

    Je ne sais pas si les prélèvements sont toujours mal utilisés mais les entreprises ne sont pas les dernières à pleurer pour obtenir force subventions et marchés publics. Vous ne pouvez pas savoir combien les traiteurs ont hurlé quand certains maires ont décidé de renoncer à leur cérémonie des voeux !

    Les mêmes,bien sur, estiment toujours payer trop d’impôts et de charges. Mais, au moindre problème de santé, il leur faut le meilleur hôpital. Et qu’on ne leur demande surtout pas de payer ! Et puis des policiers, on en a pas assez ! Et puis ce temps d’attente aux guichets ! Et ce manque de surveillants dans les prisons ! Et la classe de mon fils qui va passer à double niveau ! Et ce nid de poule dans ma rue ! Et mon association de pêcheurs qui n’a pas reçu sa subvention !

    Bref, chacun voudrait profiter de services publics de qualité, à des prix attractifs et sans payer d’impôts.

    Répondre
  8. siniq

    23/06/2009

    Jaures

    Je n’ ai jamais mis en doute vôtre capacité de grand guerrier surtout maintenant que je sais que vous étiez le Yamashita de votre département du temps où vous étiez poussin. Le seul problème c’est que je parlais de Noble Art ,le sport qui vous permet de mettre un "Bourre-Pif" à votre adversaire d’ un jour ce dont parle votre prétorien ce cher Vitruve. Mais comme d’ habitude, vous êtes hors sujet.

    Enfin qui vous dit que Magny n’est pas un champion de Sambo catégorie plus de 100 kgs.!

    Répondre
  9. Magny

    23/06/2009

    A propos de décider de me mettre un pain , j’ai failli oublier : je conseille quiconque est candidat à ne pas me rater , parce que dans le cas contraire moi je ne le raterais pas …

    Je suis rancunier ascendant mémoire longue .

    Répondre
  10. Magny

    23/06/2009

    A Jaures : Qui a dit que j’étais catholique , et pratiquant ?

    Un Dieu joueur et cynique ? Pourquoi un joueur serait-il obligatoirement cynique ? Je voulais juste faire remarquer que le principe du tiers exclu n’étais pas toujours une bonne solution , et que plusieurs théories qui à priori semblaient incompatibles pouvaient cohabiter pour peu que notre esprit apprenne à se "dilater" . Si la lumière est à la fois une onde et une particule , si un verre peut être à la fois à moitié plein et à moitié vide , pourquoi ne pas examiner la compatibilité entre l’évolution et la création ?

    Très bonne réplique en ce qui concerne le solipsisme : c’est exactement cela . Mais si tout le monde niait l’existence de vos commentaires , ou de votre existence tout court ? ( solipsisme collectif qui est la base de la double-pensée angsoc développée dans 1984 de Orwell : la guerre c’est la paix , l’ignorance c’est la force , la liberté c’est l’exclavage … )

    Et cela pose un autre problème : la résultante de vos actes est-elle la seule preuve de votre existence ? Dans ce cas comme la création existe ( on vit dedans ) , Dieu ( le créateur ) existe …

    Répondre
  11. vitruve

    23/06/2009

    @ Magny, je vous serai gré d’accepter mes excuses; si vous vous êtes senti injurié ce n’était pas le but de mon intervention.
    J’ai tendance à intervenir rapidement  et de façon assez directe dans la vie, le métro, ou sur les blogs quand je vois une personne agressée par des individus qui lui manquent totalement de respect dans leur discours ou leur discernement.

    Je ne partage pas les idées de Jaurès dans beaucoup de domaines mais on ne pourra jamais lui reprocher un manque de fairplay et de politesse.
    Il fait aussi preuve dans son discours, tare suprême pour certains ici, d’ Humanité , voire d’ humanisme et c’est cela qui classe un homme (pour Vitruve du moins.)
    Quand aux aboyeurs et aux nervis de tous poils, je continuerai à leur tenir tête, comme je le fais dans la rue avec les cuistres et les loubards, à ma décharge je fais 1,90 m et pèse 120kg, ça facilite les choses…
    Si , comme je l’ai déjà lu sur ces lignes, il faut ne tenir qu’un discours unique sans contestation ni échanges contradictoires sur les 4V, il ne reste plus qu’à homologuer cet espace de liberté comme subissant une dérive sectaire, ce qui n’est quand même pas le but recherché.
     
    @Hans pas Suisse? pourtant quand on utilise le terme "réservation" pour "réserve" en parlant du parcage des indiens, ça y ressemble furieusement…( nota: ich bin auch zweimal Trottel,  Astra und Agila legen im Garage zu Hause…ähnlich Punkt?)
    VALETE

    Répondre
  12. HansImSchnoggeLoch

    23/06/2009

    Vitruvre
    Vos violentes prises de position en faveur de Jaures m’interpellent et me suggèrent que vous et  lui formiez un ensemble symbiotique. Un peu comme l’aimable Dr.Jekyll et l’hideux Mr.Hyde. Bonne soirée quand même!
    PS: désolé pour le "s" de trop dans votre pseudonyme de mon post précédant, sans doute le dédoublement de votre personalité qui m’avait incité à le rajouter. Je vais surveiller mon clavier de plus près à l’avenir, c’est juré.

    Répondre
  13. HansImSchnoggeLoch

    23/06/2009

    Vitruves
    Cela m’étonne beaucoup que votre torchon ait pu passer la censure du Webmaster. Mais bon c’était votre jour faste. Je ne m’offusque pas du tout de votre parler, mais de vos reproches injustifiés contre les autres, vous qui maniez la scatologie avec tellement d’aisance. 
    Je tiens aussi à vous préciser que je ne suis pas de nationalité suisse.  Alles klar, Kolleg Essig!

    Jaures
    Les prélèvements effectués par un état sont toujours mal utilisés peu importe si cet état est de gauche ou de droite. Les citoyennes et citoyens sont le mieux habilités pour savoir comment utiliser leur argent si on ne le leur confisque pas. Le jour où vous aurez compris cela, vous serez certainement un vieil homme au train où va votre éducation économique. Merci encore de votre attention.

    Répondre
  14. Jaures

    22/06/2009

    Cher Magny, je me couvre de cendres. Je compreds que d’être confondu avec Frotté vous afflige et je vous prie d’accepter mes excuses, mais votre vision d’un Dieu joueur et cynique n’est pas très catholique. Par ailleurs, est-ce à moi de prouver mon existence ? Mes posts existent, sauf si vos sens vous trompent. Auquel cas, peut-être vous seul existez. Le solipsisme vous tente-t-il ?

    Hans, je vous ai 100 fois expliqué que le prélèvement n’est pas le problème. Ce qui l’est, c’est son utilisation. De même, si les profits étaient bien utilisés par ceux qui les empochent, je défendrai avec apreté le système capitaliste libéral. Quand je vois le Monde, je préfère imaginer un nouveau système.

    Siniq: ne me sous-estimez pas: 1972, championnat départemental de judo: 1er (catégorie poussin).

     

    Répondre
  15. Magny

    22/06/2009

    AVE Vitruve .

    Le débat sur la crise je l’ai traité dans mon premier commentaire , vous par contre je ne vois qu’une attaque sur moi pour défendre Jaures . J’attends donc avec impatience votre grand bond en avant …

    Le débat sur Dieu je ne l’ai pas commencé , Jaures m’y a impliqué par erreur . J’ai trouvé amusant de le mettre devant ses propres préjugés , non pas pour hurler avec les loups , comme vous semblez le croire , car c’est une activité que je ne prise que très peu même avec ceux que je considère comme ma meute , mais simplement pour le faire réfléchir ( et nous par la même occasion ) .

    Autant que je puisse en juger Jaures n’a pas besoin ( même si un peu de fraternité fait toujours plaisir ) de défenseur : il a de bonnes armes intellectuelles assises sur une bonne couche de parti pris . Quand on pense qu’il persiste à défendre la philosophie socialiste sur un site dont les intervenants le rejettent presque systématiquement j’hésite à le classer entre les martyrs ou les masochistes . Un peu des deux j’imagine . Faire la victime , à un contre tous , donne trop souvent l’illusion d’être un élu choisi pour apporter la bonne parole . Ne pas confondre auréole et chevilles qui enflent … 

    Enfin bon … je respecte sa liberté d’expression , et il lui arrive de toucher juste , mais son univers mental est dans une galaxie parallèle que je peux comprendre mais où pour rien au monde je ne mettrais les pieds . Il m’amuse beaucoup quand il commente Guy Millière : ces deux là ne passeront jamais leur vacances ensemble !  

    Répondre
  16. VITRUVE

    22/06/2009

    Tiens, Hans , ça va? bien dormi? vous me manquiez savez-vous?
    revoyons donc ce "cloaque* nauséabond" qui m’est reproché:

    1) contrairement à chez vous , en Suisse, le terme "petites gens" a une connotation littéraire très noble en notre beau pays de France, relisez Nos classiques… Et bien sûr les GI’s se sont fait torcher ( expression populaire française trés usitée dans diverses acceptions fleuries) au Viet-Nam par des petites gens qui , ironie du sort avaient aussi une petite taille. Dans ce cas précis , je privilégiai la définition première, relative à un moutard qui aurait sali des draps et qui se fait torcher doublement.

    2) les" traîne sabres"( j’aime beaucoup, ça parle bien…) sont issus de cette génération d’ appellations imagées longuement utilisées dans les gazettes du début du siècle dernier , type l’Assiette au beurre, le Crapouillot , le Canard enchaîné …

    3) Le terme "salopard" (dans le dictionnaire français lui aussi) correspond tout à fait à l’opinion que je me fais sur ceux qui dans les agissements que je dénonce au dessus semblent curieusement recueillir votre assentiment… Il semblerait que là se situe votre problème, si ça vous gratouille quand on s’en prend aux fascistes, je n’y puis rien…sachez que comme les poissons volants qui ne constituent pas la majorité de l’espèce, il existe des gens "de droite" révulsés par ces engeances récurrentes à qui leurs prosélytes actuels donnent la nausée.

    4) concernant le terme "fils de p…" , c’est vrai que j’ai utilisé, pour faire "in" à ma grande honte, ce terme issu du langage américain familier,  et je demande pardon à ces dames qui ont et continuent à soulager l’humanité dans le besoin… j’aurais du utiliser le terme "fils à maman" beaucoup, beaucoup plus juste…

    C’est tout pour aujourd’hui Monsieur la pudeur .

    Bien le bonjour chez vous , en particulier à la marmotte qui emballe le chocolat.

    * ah! le grand cloaque de Rome, merveille d’hydraulique et d’architecture…

    Répondre
  17. HansImSchnoggeLoch

    21/06/2009

    Vitruves <<imaginez une seconde que Jaures, quittant son extraordinaire et admirable flegme sous les avalanches d’insultes>>
    L’avalanche des insultes de Magny et des autres sur ce site…

    Ci-desous un cloaque nauséabond de mots tous issus de votre propre clavier. Ces mots étaient destinés à Grepon et indirectement à tous les autres de ce site si je ne me trompe pas.

    <<Non, avant de vous faire torcher par ces petites gens, vous avez fait et vos amis le font aujourd’hui encore, comme tous les salopards de traîne-sabres de la planète, en Tchétchénie, à Gaza ou au Vietnam, vous avez et continuez à semer la mort et la désolation chez le petit peuple, les femmes et les enfants, c’est ce qu’il y a de plus rentable, de plus déprimant pour les résistants, on a connu cela à Oradour, c’est votre modèle, le maudit Hitler qui vous a démontré cela en long et en large en Russie entr’autres et qui continue à inspirer tous les fils de p……de ce monde qui veulent parvenir à leurs fins.>>

    Les explétifs soulignés ayant passé la censure des 4V, j’ose espérer que mon humble réplique passera à travers les mailles de cette même censure.

    Répondre
  18. siniq

    21/06/2009

    Vitruve

    Jaures est peut être un Hoax mais si ce dernier existe; il est libre de quitter ce site et si les insultes éxistées, elle ne seraient pas publiées par le modérateur.

    Pour le tampon, je serais curieux de voir car qui vous prouve que Magy se laisserait faire et que le camarade Jaures soit un as du Noble Art.

    Avé le petit dogt.

    Répondre
  19. VITRUVE

    21/06/2009

    AVE @Magny
    imaginez une seconde que Jaures, quittant son extraordinaire et admirable flegme sous les avalanches d’insultes qu’il reçoit à longueur de posts sur ce site, décide de vous mettre un pain…
    Le lendemain matin , en vous rasant et en admirant votre cocard serez-vous convaincu de l’existence de Jaures?
    Et bien , il y aura toujours un gloseur dans votre genre qui vous démontrera le contraire… C’est ainsi!
    Sûr qu’avec cela, le débat sur la crise aura fait un grand pas en avant…
    VALETE

    Répondre
  20. Magny

    20/06/2009

    A Jaures : vous me confondez avec Frotté ! Avec Magne à la rigueur , je comprends , mais là faut vraiment changer de lunettes … 

    Einstein disait que Dieu ne jouait pas aux dés , mais en est-on si sûr ? Pourquoi créationnisme et évolutionnisme s’exclueraient-ils obligatoirement ? ( Dieu créé et joue avec les probabilités pour injecter de l’aléatoire à sa création )

    Les probabilités que Dieu existe ? Guère plus élevées que celles qui ont prévalue à votre existence …

    D’ailleurs existez-vous réellement Jaurès ? Prouvez-moi ça qu’on s’amuse un peu … 

    Répondre
  21. Anonyme

    20/06/2009

    Frotté : " L’évolution ne peut rendre compte de la création."

    –  Oui, bien sur, et cela ne demande pas a etre "prouvé", juste a etre "observé", avec un peu de "bon sens". Exemple simple dans la reproduction : les hommes ne "créent pas" la vie, ils ne font que copuler.
    Merci pour l’intervention de qualit
    é.

    Best,

    Mancney

    Répondre
  22. IOSA

    19/06/2009

    Frotté@…

    La mouche serait elle un mammifère ?

    "Les plus grands savants ont calculé que pour passer,  par le jeu des probabilités, d’un élément minéral à une macromolécule, il faudrait un minimum de 10 puissance 243 milliards d’année."

    Nous connaissons l’expansion de notre univers selon le big bang et vous…est ce que vous connaissez les sous-munitions ?

    Ce truc qui explose et éparpille partout d’autres explosifs qui vont à leur tour exploser.

    Donc notre univers a commencé au big bang, qui lui a commencé…..etc, etc et personne ne peut le vérifier.

    "S’agissant maintenant de son rapport aux théories racistes, à l’eugénisme et à la sociobiologie, les liens sont beaucoup plus étroits que ne l’admettent les darwiniens zélés. Il ne s’agit pas de condamner personnellement (ni d’innocenter) Darwin. Mais que le darwinisme ait partie liée, sous couvert de science, avec l’eugénisme et le rêve d’une “société pure” est un fait incontestable, comme le montre l’accablant dossier réuni par l’historien et épistémologue André Pichot dans la Société pure. De Darwin à Hitler (Flammarion, 2000). "

    Nous pouvons en dire autant de toutes les religions monothéistes ( de l’an 0 à l’Inquisition et même plus loin).

    Le reste n’est qu’ illusion destinée à combler le vide (  vos propos et la religion).

    IOSA

    Répondre
  23. HansImSchnoggeLoch

    19/06/2009

    Le socialisme n’a rien fait de concret dans le monde, partout où il a sévit le monde a régressé, Jaures persiste à penser le contraire.
    Peu importe si on augmente ou si on baisse les impôts les résultats sont les mêmes, dixit Jaures. Dans ce cas pourquoi ne pas les laisser au niveau le plus bas possible? Les gens pourraient enfin profiter pleinement du salaire de leur travail.
    Fanny Mae et Freddy Mac étaient des organisations sociales, Jaures pense que c’étaient plutôt des banques capitalistes. Pour Jaures B.Clinton n’a jamais existé, il pense que c’est Bush qui a créé ces deux entités.
    Décidément Jaures pensera toujours à contre-sens, c’est bien pour cela qu’il trouve le site des 4V charmant. Masochisme quant tu nous tiens…
    PS: Un des bonzes du PS n’a-t’il pas proposé dernièrement d’éliminer le mot socialisme du PS?  Dans la foulée pourquoi ne pas jeter le tout dans la poubelle, cela nous ferait enfin des vraies vacances.

    Répondre
  24. Jaures

    19/06/2009

    A Magny: Certes, la probablilité que la vie existe spontanément est faible. Maintenant, calculez-moi la probabilité de l’existence d’un Dieu.

    Pour le reste, rien de nouveau sur le front de l’économie. Quand la croissance est au rendez-vous (même si les salariés en profitent peu) on crie qu’il faut baisser les impôts. Et quand on subit la récession, on propose de baisser les impôts. L’économie, selon les 4V, n’est pas très compliquée, finalement.

    Rappelons que les pays à faible fiscalité ne vont guère mieux, au contraire, que ceux dont les prélèvements sont plus élevés.

    Quant à la fable selon laquelle tout serait la faute de l’état et de la politique sociale des Etats-Unis (sous l’égide du très socialiste Bush), il n’y a guère qu’aux 4V qu’on le lit. C’est ce qui fait son charme.

    Répondre
  25. Frotté

    18/06/2009

    Réponse aux vues philosophiques sur l’Homme produit par les lois de l’évolution 

    L’évolution ne peut rendre  compte de la création. 

    Les plus grands savants ont calculé que pour passer,  par le jeu des probabilités, d’un élément minéral à une macromolécule, il faudrait un minimum de 10 puissance 243 milliards d’année.

    Soit une impossibilité radicale, c’est un fait.

    Croire que le hasard serait à l’origine du monde est une rigoureuse impossibilité scientifique.

    Cette superstition de l’évolutionnisme est démentie à chaque instant: où sont tous les êtres informes, ratés qui devraient encombrer l’espace?

    L’évolutionnisme, c’est incontestablement une théorie – tout comme le créationnisme. Mais s’agit-il d’une théorie scientifique ? Ce n’est pas l’avis de Karl Popper, qui parle à son sujet de “tautologie”, le dogme de la survivance des plus aptes n’étant pas “falsifiable”: par définition, tout être vivant est apte à vivre et il n’y a aucun moyen de prédire si tel être fera partie des survivants. On ne peut donc, si l’on a souci de rigueur, déclarer que les faits confirment partout une théorie aussi générale. Comme l’a reconnu une fois Jean Rostand, la théorie évolutionniste est « un roman; mais, ajoutait-il, c’est un beau roman ». En réalité, il y a aussi une multitude de faits qui semblent la contredire. Ainsi, la mouche drosophile est une espèce particulièrement mutante : depuis l’ère tertiaire, on lui connaît de multiples variations génétiques (nombre de pattes, d’ailes, etc.), mais c’est toujours une mouche. Eût-on jamais constaté, expérimentalement, le passage d’une espèce à une autre, le débat serait clos. C’était l’espoir du père Leroy, disciple de Teilhard de Chardin. Il dut y renoncer. La vérité est que, paraphrasant le titre du livre de Michael Denton (Flammarion, 1992), on peut affirmer que l’« évolution [est] une théorie en crise ». Popper y voyait un « programme de recherche métaphysique » (la Quête inachevée, Calmann-Lévy, 1981). En tant que tel, l’évolutionnisme est-il autre chose qu’une métaphysique inversée, celle, aujourd’hui agonisante, de l’idéologie matérialiste du progrès?

    S’agissant maintenant de son rapport aux théories racistes, à l’eugénisme et à la sociobiologie, les liens sont beaucoup plus étroits que ne l’admettent les darwiniens zélés. Il ne s’agit pas de condamner personnellement (ni d’innocenter) Darwin. Mais que le darwinisme ait partie liée, sous couvert de science, avec l’eugénisme et le rêve d’une “société pure” est un fait incontestable, comme le montre l’accablant dossier réuni par l’historien et épistémologue André Pichot dans la Société pure. De Darwin à Hitler (Flammarion, 2000).

    Enfin, il est bien surprenant d’entendre invoquer le matérialisme comme l’incontestable vérité de la science la plus éclairée, alors que c’est exactement la conclusion contraire qu’impose aujourd’hui la physique quantique. Bohr, Heisenberg, Schrödinger et bien d’autres ont montré que c’est la notion même de matière qui se révèle des plus problématiques, à quoi un certain fanatisme matérialiste ne pourra rien changer. Dans cette perspective, nonobstant les excès du fondamentalisme, la théorie du dessein intelligent – et donc du finalisme – mérite considération. C’est ce que montre l’oeuvre de Raymond Ruyer (Néo-finalisme, 1952), qui demeure l’un des plus grands philosophes français, et l’un des plus significativement méconnus: « Quel dommage, disait-il un jour,que Monod s’en tienne à la molécule et ne descende pas au niveau atomique et subatomique! Il verrait que sa biologie strictement mécaniciste est proprement inconcevable. »

    Répondre
  26. HansImSchnoggeLoch

    18/06/2009

    Magny: <<Par contre dans le privé ça marche mieux : quand on parle de suppression d’ emploi en principe on en enlève plus que prévu à l’origine , comme c’est étrange >>

    Vous avez raison Magny, les fonctionnaires se métastasent comme le cancer et résistent à la défense de l’organisme. Celui-ci n’a plus qu’à mourir, c’est ce qui se passe avec les entreprises privées. Les fonctionnaires eux survivent…
    Viendra peut-être le jour où le support à métastaser manquera et alors…

    PS: le jour de la libération fiscale vient encore de perdre du terrain. Il a été fixé au 15 juillet, deux jours de plus que l’an dernier. L’an prochain sera pire avec le déficit annoncé. Le servage du moyen-âge était moins coûteux pour le peuple!

    Répondre
  27. Magny

    17/06/2009

    La seule solution est de défiscaliser , pour redonner de la responsabilité , et donc de la dignité aux citoyens , et faire repartir la consommation , l’investissement et l’épargne . En voilà une idée qu’elle est bonne !!!

    Mais voilà : abandonner le pouvoir qu’ils ont arraché à leurs citoyens pour une administration cela est inconcevable , pour la bonne raison qu’elle se sentirai déligitimée . Si son utilité artificielle s’évente elle pourrait bien disparaître , et cela elle est prête à tout pour l’éviter . La principale préoccupation d’un organisme public ( mais cela vaut pour tous les organismes , cela s’appelle l’instinct de conservation ) n’est pas d’atteidre les objectifs qu’on lui a fixé , mais tout d’abord de justifier toujours plus son droit à l’existence .

    Ainsi qu’importe que les anciens combattants aient presque tous disparu : le budget doit rester le même , il en va de l’honneur de la France . Ainsi le Miliduves détecte d’année en année toujours plus de sectes … bin tient pardi … comme par hasard : il a été créé pour ça , et son existence ne vaut qu’autant qu’il en découvre ! On peut multiplier ces exemples à l’infini … genre si on dissolvait L’Union Européenne pour recommencer à zéro cela mettrait trop de fonctionnaires au tapis : quel que soit le bon sens de la proposition cela ne doit pas arriver … si les routes étaient jugées sûres on pourrait réaffecter les unités routières ailleurs ou les réduire … Si on créait une banque européenne ou pourrait supprimer la banque de France ( ah non tiens elle est restée en vie dites donc , comme c’est étonnant … )

    Par contre dans le privé ça marche mieux : quand on parle de suppression d’ emploi en principe on en enlève plus que prévu à l’origine , comme c’est étrange .

    Répondre
  28. fradet

    17/06/2009

    il y a en économie, comme dans tous les domaines où agit l’homme, des lois "naturelles" ; s’il ne les respecte pas , il crée des désastres pour lui ou tout agrégat humain, tôt ou tard. Et ce non respect qui est au coeur de la crise actuelle que j’appelle Crise d’Humanité parce qu’elle n’est que la pointe visible d’un ensemble de crises qui interagissent et au nombre desquelles évidemment se trouve la crise démographique (relire Brave New World Revisited de Huxley) est exponentialisé dans ses conséquences par le technologie qui, elle, triomphe. Pour des lendemains qui chanteront encore moins. Cela relativise le chant connu à la grandeur de l’Homme qui est sans doute le pire animal produit par les lois de l’évolution : apparu naguère il n’a cessé de programmer sa propre éradication et l’a réalisée par degrés. Gageons que le saut auquel nous allons assister sera le dernier de l’espèce. Aprés? Voir les "spécialistes" de  la science fiction;

    NS est un bricoleur comme ses devanciers.

    La situtation est devenue incontrôlable…alors le risque d’un conflit mondial ne peut qu’augmenter comme source d’une nouvelle humanité, à la Huxley sans doute.

    PS je voudrais ajouter ici un petit commentaire sur la réplique de Pierre Lance que je ne connais absolument pas. Je lui donne raison parce qu’il y a une séquence logique: catholicisme (au moins cette variété chrétienne)====>socialisme===>communisme. La différence de degré est seulement celui du pouvoir poltique pour atténuer la chute de ces idéologies. L’analyse de celle du communsime comme de celle du catholicisme et même christianisme ne me conduisait-elle pas à annoncer celle du socialisme. la France et les pays catholiques ont caricaturé cette évolution.

    Et pour l’illustrer je ne citerai que la région Bretagne que je connais bien qui réputée pour être trés catholique a basculé dans le socialisme aprés avoir flirté ici et là avec le communisme. Mais ce sujet a toujours été un tabou. Il est pourtant historique

    Mes analyses sont détaillées sur mon site http://www.viedunfunambule.eu

     

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)