La folie anti-écologiste des éoliennes

La folie anti-écologiste des éoliennes

Rien ne semble arrêter la fuite en avant de l’implantation éolienne.

Dans le cadre de la «stratégie sur les énergies renouvelables en mer» adoptée par l’Union européenne, les côtes françaises devront accueillir sept projets éoliens offshores, allant de Dunkerque à Noirmoutier, entre 2022 et 2027.

Pourtant, un récent rapport rendu par la Commission sur la pêche souligne l’apparition de nombreux conflits avec les pêcheurs, partout où ce type de projets a abouti.

Avec l’apparition du Pacte vert pour l’Europe, texte punitif qui imposera à tous des mesures environnementales irréalisables, l’État français est poussé à continuer sa politique destructrice pour nos écosystèmes marins.

Cela se manifeste par l’installation d’éoliennes maritimes sur la façade nord-ouest du pays.

Dans la baie de Saint-Brieuc, un projet couvrira 75 km² d’un secteur de pêche où se trouve l’un des plus importants gisements de coquilles Saint-Jacques.

La seule installation des fondations de ces turbines géantes va provoquer un bouleversement irréversible des fonds marins, puisque 700 m³ de béton sont nécessaires pour planter un seul pylône.

À cette catastrophe écologique s’ajoute le choix de l’entreprise qui réalisera les travaux.

L’entreprise «Ailes marines», filiale du groupe espagnol Iberdrola, a reçu une amende de 25 millions d’euros pour avoir manipulé le prix de l’électricité – ce qui pose question quant au choix des prestataires agissant dans nos eaux.

L’État et les institutions européennes agissent comme si les solutions d’avenir n’existaient pas.

Pourtant, de nombreux scientifiques proposent par exemple d’exploiter la houle, qui génère une grande quantité d’énergie motrice.

Des développeurs mettent au point des systèmes pouvant la capter et réussir à la transformer, de manière constante, en énergie électrique.

Et ce n’est là que le sommet de l’iceberg, car une diversité de projets alternatifs est dévoilée chaque année.

Il est ainsi possible de produire de l’énergie autrement, tout en respectant l’activité humaine.

C’est cette vision d’une écologie au service de l’homme et non l’inverse, que les députés du Rassemblement national au Parlement européen défendent.

Non à l’écologie destructrice, tant pour notre économie que pour notre environnement! Oui aux solutions de bon sens faisant confiance aux acteurs locaux et aux progrès scientifiques!

Aurélia BEIGNEUX

Partager cette publication

Comments (6)

  • ELEVENTH Répondre

    Les promoteurs d’éoliennes, mettent le paquet en ce moment pour leur promo, sur les ondes.
    Tout y passe, même dans le débat de ce jour sur RMC entre Neuneumann (pro éoliennes et pas en peine de dire des contre vérités) et l’économiste recyclé Lechibre qui va maintenant cachetonner sur la chaine ( il faut bien vivre).
    Lorsque des intervenants parlent de projets d’installation de monstres de 180 m de hauteur, cela ne gène pas le sieur Neuneumann.
    Les nuisances : ils s’en foutent
    Le rendement global minable et sans rapport avec les couts : ils s’en foutent.
    De même que la stérilisation de fait de terres agricoles encore productives : ils s’en foutent . De même que les péquenots qui trouvent là une rente pour des années sans rien foutre et des maires qui ne voient que des rentrées fiscales supplémentaires pour financer le last but not the least carrefour inutile mais apportant des commandes à leurs comparses « entrepreneurs ».
    Si, un jour, j’apprenais qu’un groupe de victimes des ces merdes, n’en pouvant plus, faisait sauter un de ces zinzins, je ne crois pas que je pleurerais.

    01/06/2021 à 15 h 29 min
  • Gérard Pierre Répondre

    @ ELEVENTH

    Salut l’ami !

    Toujours aussi taquin !

    29/05/2021 à 19 h 30 min
  • ELEVENTH Répondre

    Que le Seigneur retienne , éloigné, « l’absent » , aussi longtemps que possible.
    Pour notre plus grande sérénité. Pourvou ké sa doure !
    Pour être un peu taquin, je dirais même que je souhaite qu’il aille se faire « youssoufiser » dans la joie et le bonheur, selon les propositions de l’offreur.

    29/05/2021 à 17 h 59 min
  • Gérard Pierre Répondre

    Il semblerait que le nouveau dispositif « anti pollution », … mis en service par Les 4 Vérités au profit des commentateurs … (c-à-d. de ceux qui se donnent au moins le mal d’élaborer un argumentaire, et non de cracher leur venin) … fonctionne parfaitement !

    C’est plus aéré ! … et ceux qui restent n’ont plus à perdre leur temps en vaines  »justifications » !

    Quant à l’absent, que Dieu le garde, … et ne nous le rende surtout pas ! … Il ne manquera à personne !

    29/05/2021 à 11 h 50 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    La Centrale nucléaire de Fessenhein ronronnait depuis plus de 40 ans et produisait du courant électrique quand on en voulait jour et nuit.
    Combien de moulins à café faudra-t’il pour la remplacer?
    Le courant électrique sera-t’il là quand on en voudra ou faudra-t’il aligner sa vie sur les sautes d’humeur du vent?
    Et il y aura des jours où la trotinette électrique du bobo écolo refusera de démarrer.
    Il faudra alors qu’il se tape le trajet au boulot à pied.
    Bien fait pour lui, cela lui apprendra à vivre.

    26/05/2021 à 17 h 55 min
  • ELEVENTH Répondre

    Si je comprends bien , à propos de ces éoliennes marines, les Espagnols, en plus de nous envoyer leurs végétaux aspergés aux pesticides interdits en France, mais acceptés d’Espagne, vont concourir à pourrir également nos plus beaux sites côtiers.
    Que les habitants de ces régions se révoltent ou qu’ils se laissent mettre profond. Après tout, les bretons bonnet rouge ont bien su mettre le souk sur les routes pour ne pas payer leurs passages de poids lourds. Et ils ont gagné. L’état a casqué en plus.
    Que craint la France à refuser ces diktats de la commission présidée par une pleutre devant Erdogan? Que la commission nous foute à la porte ? OK , mais alors nous cessons de verser notre obole à la caisse commune . Après le Brexit, les zozos devraient réflechir : notre pays n ‘est pas un paillasson ni une panosse.

    25/05/2021 à 17 h 04 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *