La France marxisée

Posté le 04 juin , 2013, 3:28
5 mins

L’article de Guy Millière intitulé : La France meurt de l’hégémonie marxiste a un caractère prophétique qui fera date. En effet, c’est l’aboutissement d’un processus de marxisation de la France qui a commencé en France, sous la pression des communistes, par les ordonnances de 1945 donnant droit aux fonctionnaires d’être élus tout en restant fonctionnaire.

La première étape a été l’élection de Giscard qui a préparé le lit des socialo-marxistes, notamment avec les premières lois sociétales sur le mariage et l’avortement.

La deuxième étape a été de faire de la fonction publique, sous l’action de Mitterrand, une véritable nomenklatura puissante contrôlant les partis de gouvernement de droite (RPR, PR) comme de gauche (PS, PC). En 1988 après la disparition de Coluche, Mitterrand pour la fonction publique de gauche et Chirac pour celle de droite, ont fait des lois de « moralisation du financement de l’action politique », mais destinées à assécher les moyens financiers de la société civile, susceptibles de lui permettre l’accès au pouvoir.

Tous les hommes politiques présidentiables issus de la société civile qui passent la tête sont systématiquement harcelés par une armée de juges qui les traînent dans la boue. Pendant ce temps la nomenklatura se consolide dans ses privilèges et la 3ème étape de la marxisation de la société se poursuit par la déstructuration progressive de la famille avec le PACS sous Jospin puis avec le mariage des homosexuels avec droit d’adoption sous Hollande.

Il faut rajouter à cela la déchristianisation méthodique de la France avec l’aide des musulmans qui coopèrent actuellement mais espèrent prendre le pouvoir et installer la charia dans les 10 à 20 ans par la subversion démographique.

Alors que le christianisme dit que les « hommes sont libres et responsables », le marxisme ne peut survivre que sur un peuple composé d’individus, privés de leurs racines et de leurs repères, qui sert à nourrir la nomenklatura. Sarkozy n’a pu exister que grâce à la prise de contrôle en 2002 de l’UMP par la société civile et l’échec de Clearstream. Mais comme l’a si bien dit Hollande, cela n’aura été qu’une parenthèse dans le processus de marxisation du pays; tout ce qui a été fait étant d’ores et déjà rasé et Jospin nommé dans une commission chargée de faire en sorte que ça ne se reproduise plus.

En 2012 la nomenklatura a pris tous les pouvoirs. Depuis, tous les présidentiables issus de la société civile restant sont systématiquement pourchassés par les juges sur des bases de soi-disant suspicions qui sont souvent abandonnées dès que la victime est à terre. Il ne reste plus pour diriger la France qu’une cohorte de médiocres fonctionnaires dont le seul intérêt est de survivre dans de bonnes conditions, bien protégée par une police aux ordres et une justice élevée au biberon marxiste et qui juge à l’aune de la lutte des classes.

NKM a démontré qu’elle n’a pas intégré dans sa pensée ce processus de dégringolade irrémédiable dans l’univers marxiste en s’abstenant au moment du vote de la loi sur la mariage homosexuel. Ceci est de sa part une grave preuve de myopie suicidaire, pour ne pas avoir compris que cette loi n’est qu’un prétexte pour avancer un nouveau pion vers le marxisme. Je vois avec tristesse la joie de ces futurs mariés qui seront fichés et qui deviendront les premières victimes, de la domination marxiste qui se sert actuellement d’eux, ou des musulmans dès que la charia sera installée. Ils seront alors, non pas obligés de porter l’étoile jaune de triste mémoire, mais peut-être plutôt le ruban rouge de lutte contre le sida déjà porteur d’immenses souffrances.

Gilbert Capy

Courrier des lecteurs des 4 Vérités Hebdo

2 Commentaires sur : La France marxisée

  1. AZ

    6 juin 2013

    – Je rappelle à l’auteur que la France n’est plus officielement liée à une religion depuis 1905, et que la désaffection de la pratique se manifeste dès les débuts du 20e siècle.

    – La “déchristianisation” de la France a commencé dès le 18e siècle, avec le curé Meslier, d’Holbach, d’Helvétius, Diderot. Mais elle a été due, en premier lieu, à l’Eglise elle-même, qui par l’interminable querelle janséniste et son décalage avec l’évolution de la société, a éloigné d’elle ses anciens fidèles.

    – A supposer toutefois que la France ne soit plus chrétienne, où serait la catastrophe ? Le christianisme a remplacé le paganisme, il sera remplacé par autre chose : et alors ?

    Répondre
  2. Jaures

    4 juin 2013

    “un processus de marxisation de la France qui a commencé en France, sous la pression des communistes, par les ordonnances de 1945”.
    Pour information, le PCF a connu son apogée en 1945 et n’a cessé ensuite de régresser jusqu’à péniblement atteindre aujourd’hui les 3%.
    Les PCF a très longtemps été réactionnaire quant à l’évolution des moeurs jugeant l’homosexualité, la liberté sexuelle ou la multiplication des divorces comme des preuves de la “décadence bourgeoise”. Il est rigolo de voir aujourd’hui la droite entonner le même refrain.
    La déchristianisation a commencé bien avant les migrations musulmanes. La chute de l’idéologie chrétienne, surtout catholique, en France est due à la nature même de la religion, non à une cause extérieure. Une fois en France, les musulmans pratiquent moins: moins d’un sur trois se rend à la mosquée. La sécularisation les touche comme les autres.
    Et je rappelle que les autorités catholiques, juives et musulmanes étaient bras dessus bras dessous à la manif pour tous.
    Que des politiciens soient poursuivis par des juges prouve au contraire que la séparation des pouvoirs fonctionne dans les vrais démocraties. Toutes les démocraties ont connu des scandales, des faits de corruption ou de malversation. Il est sûr que Poutine ou Hamad ben Khalifa Al Thani ne risquent guère d’être mis en cause par la presse et la justice.

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)