La France meurt de l’État…

Posté le 18 décembre , 2005, 12:00
5 mins

 Cet Etat qui tue la France En un contexte où, après avoir peiné à sortir d’une guerre civile larvée, le gouvernement se trouve confronté au retour des grèves, Nicolas Lecaussin, chercheur à l’Ifrap, excellent connaisseur des conséquences les plus délétères de l’étatisme puisqu’il vient d’Europe de l’Est, publie un livre qui vient à point, et qui constitue un réquisitoire éloquent et implacable contre le prétendu « modèle français » que strictement personne ne nous envie.
De page en page, on découvre à quel point la situation est grave. La France reste l’un des derniers pays du monde où le dogme du « service public » fonctionne encore et où l’idée de privatisation reste un tabou. Elle est aussi le pays développé où le plus grand nombre de jeunes gens de moins de vingt-cinq ans souhaitent devenir fonctionnaires : 75 % d’après de récents sondages. Aucun signe d’évolution n’est en vue sinon vers le pire. Et aucune évolution ne peut vraiment venir pour des raisons que Lecaussin expose magistralement et qui ont nom : désinformation, mensonge, intoxication mentale.
D’une certaine manière, cela commence à l’école où, depuis le recours à la pédagogie moderne et idéologique, on ne transmet plus de savoirs et on se contente toujours davantage d’apprendre à apprendre. Le résultat étant que le savoir n’est plus transmis qu’à ceux dont la famille possède déjà un bagage intellectuel et peut en faire bénéficier ses enfants. Les autres ? Ils finiront illettrés, sans guère de perspective.
Cela continue à l’âge adulte. Une véritable nomenklatura constituée d’énarques, de copains et de coquins s’arroge un quasi-monopole de la haute administration, des ministères, et d’une multitude d’organismes, commissions, observatoires totalement inutiles mais qui sont, avec la misère des plus pauvres, la seule chose qui connaisse encore une courbe de croissance vigoureuse en ce pays.
Ceux qui ne sont pas énarques ou placés dans un organisme inutile devront viser la catégorie inférieure : la fonction publique ou para-publique. Les salaires seront souvent médiocres, mais (et c’est pour cela qu’autant de jeunes gens se rêvent fonctionnaires) les avantages seront divers et nombreux. Faible temps de travail, tout un assortiment d’autorisations d’absence pour convenances personnelles, jours de récupération, primes multiples. Lorsqu’on voit ce dont bénéficient les salariés de la SNCF et de la RATP, on comprend pourquoi ceux-ci redoutent une mise en concurrence qui constituerait en fait, une abolition des privilèges. Lorsqu’on voit ce que représente la charge salariale d’EDF en pourcentage du chiffre d’affaire, on comprend pourquoi la vente de quinze pour cent du capital ne constitue pas du tout une bonne affaire pour ceux qui se sont laissé berner par la propagande télévisuelle.
Ceux qui ne sont ni énarques ni placés et qui n’ont pu accéder à la fonction publique ou para-publique devront travailler dans le secteur privé, s’ils le peuvent, car le secteur privé ne crée plus d’emplois en France, et on le comprend aisément en lisant Nicolas Lecaussin. Les charge sont écrasantes, le harcèlement administratif omniprésent, l’absence de flexibilité fait de l’embauche d’un nouveau salarié un risque à bien soupeser avant de prendre sa décision.
Ceux qui ne peuvent travailler dans le secteur privé se retrouveront dans une cité-ghetto, toucheront le RMI, se marginaliseront, deviendront nihilistes, islamistes peut-être…
Ce système ne peut que conduire au désastre. On va encore mentir, désinformer, intoxiquer les esprits. Pourra-t-on indéfiniment cacher que la France est détraquée ? Ailleurs dans le monde, en Europe même, on retrouve le chemin de la liberté. Les États-Unis, utilisés comme repoussoir par les adeptes du mensonge, de la désinformation et de l’intoxication font preuve d’un dynamisme dont, note Lecaussin, nous devrions plutôt nous inspirer. Tout comme l’auteur de ce livre, je ne doute pas, hélas, que l’effet-repoussoir continuera à fonctionner. Pendant le désastre, la cécité continue.

25 Commentaires sur : La France meurt de l’État…

  1. julie

    17 avril 2006

    Le problème de la France c’est l’islam … Il ne s’agit pas d’une religion mais d’une idéologie … pernicieuse, très pernicieuse comme l’ont été le nazisme et le communisme. Que faire sinon combattre !

    Répondre
  2. sas

    26 décembre 2005

    La france est plutot comme ces étoiles superéloignées….on les voit encore alors qu’elle sonr mortes depuis fort longtemps….1789 particulièrement et bientôt nos débiles entendements auront finis par admetrent. sas spécialiste des astres morts

    Répondre
  3. georges clemenceau

    24 décembre 2005

    “La France est un pays extrêmement fertile. On y plante des fonctionnaires, il y pousse des impôts.” Georges Clemenceau

    Répondre
  4. isocrate

    24 décembre 2005

    Gilles Rosset, complètement d’accord avec vous! mais n’oublions pas le Comté de Nice qui avec le Piémont, les Savoies et le Val d’Aoste doivent reconstituer un puissant état de Savoie avec Turin comme Capitale, et un Parlement à Chambéry. Nous verrons plus tard si nous devrons y inclure le Bugey, la Bresse, Genève et le Valais, la Sardaigne et quelques Principautés Ligures. Superbe Etat de l’Union Européenne qui vaut bien la Slovénie ou Malte ? non! Savoia!

    Répondre
  5. sas

    24 décembre 2005

    A hervé….et si c’était délibéré Hervé ??? à cogiter. sas le non fataliste. NB)Les émeutes vaines ??? néni la HALDE machin truc a plus de pouvoir arbitraire,les associations subversives du gros pognon…le tout comme d’hab dans le foutoir et l’urgence qui justifie tout. c’est celà la TACTIQUE.

    Répondre
  6. Herve

    23 décembre 2005

    Tout a fait d’accord avec le post de Mr Lahitte, je pense que les francais ne se rendent absolument pas compte du desastre vers lequel nous courrons. Croire que la situation va s’ameliorer ou meme ne pas se deteriorer, c’est etre soit un ignare economique ou d’une naivete terrible. Les milliards prelevees aux entreprises/individus et engloutis a fonds perdus dans les deficits publics abyssmaux, l’irresponsabilité delirante de nos syndicats et leur corporatisme le plus abject, une classe politique de droite comme de gauche d’une nullite absolue dont le principal souci est de se partager le gateau ; voila qui promet des futurs radieux. Le reveil va etre plus que douloureux pour la generation qui vient, car il ne faut pas croire que le pays va pouvoir continuer a vivre a credit , ad vitam eternam. Si les emeutes de novembre 2005 montrent quelque chose, c’est bien l’absence de volonte de nos hommes politiques a gerer quoi que ce soit dans ce pays. Des que la CGT ou quelques voyous dans les banlieues foutent le bordel, vite on distribue quelques milliards pour acheter la paix sociale et on refile le bebe au prochain president qui fait de meme. Vive la france -)))

    Répondre
  7. Primavera

    23 décembre 2005

    Europe, France, Régions, Départements ??…. Gilles Rosset évoque telle une bouée de sauvetage la “SAVOIE Libre” !!! mais comment une structure juridique et institutionnelle européenne pourrait-elle exister avec toutes ses multiples ramifications sans des échelons “Nations” valides et capables de servir de courroies de transmission dans l’ensemble de la structure ? Pourrait-on imaginer en biologie un corps possédant une main coupée de toute continuité en muscles, ossature, système circulatoire et nerveux transitant par le bras ? Alors inutile de délirer, la décentralisation à l’échelle européenne ne peut exister sans la présence des Nations.

    Répondre
  8. gilles Rosset

    22 décembre 2005

    bonjour, on ne peut pas sauver un systeme gangrénée.La france s’enfonce dans la faillite financière, le Monde du 16/12 parle ( de plus de 3000 milliards € )faillite sociale et morale .Il n’y a pas de guérison en vue . J’appelle donc les habitants de la Savoie , de toutes origines et de toutes convictions , à se détourner des echecs français et à s’inspirer des meilleurs exemples européens pour reconstruire une société qui permette le bien-ètre et la paix, avec des valeurs peut ètre ringardes l’amour du travail et le gout de la concorde. Groupons-nous pour faire la SAVOIE libre.

    Répondre
  9. MINUX75

    22 décembre 2005

    Bonjour Malheureusement, GUY MILLIERE a raison, une fois de plus, sur la main mise de notre système politique, par une oligarchie, le livre , “le secret de la droite” de claude REICHMAN en démonte une partie des rouages. Le constat est accablant. On est immédiatement pris de dégoût, le peu d’illusion que l’on avait pour les institution s’envole en fumée. http://www.claudereichman.com/ Pour ce qui est de la solution: Au point où nous en sommes, il n’y a plus que la rue ! à bientôt

    Répondre
  10. Mancney

    21 décembre 2005

    Hello Lestoret, Je ne vois pas de “Nazisme” dans le post de Joel, et c’est vrai que ce terme est eculé, qu’il n’est pas adapté. Maintenant, Joel est triste et en colere parce qu’il voit arriver le “Croissant” sur notre drapeau, beaucoup plus surement que la “Svastika” que vous evoquez, et cela ne lui plait pas. Ca se respecte. By the way, un des premiers Francais a resister au Nazisme, a ete le General de Gaulle que vous avez allumé copieusement. Je ne suis pas Gaulliste, mais je reconnais qu’il a fallu une sacrée paire de c… pour assumer, tout seul au debut, le poids de la resistance d’un pays a genoux comme jamais c’etait arrivé dans son passé; si j’ai bien lu mes bouquins d’histoire, ils n’etaient pas si nombreux a avoir oser tenir tete a Gudurian, Panzers, Stukas and cie. On pourrait utiliser un mec de cette trempe, aujourd’hui… Egalement, habillé de sa grandeur factice, il a balancé l’Algerie, malgré une victoire militaire complete sur le terrain. (Sorry pour certains, je sais que vous n’aimez pas lire ca, nothing personal, just facts, thanks) . On a invoqué des tas de raison, la pression des Russes et des Americains (qui voulaient le Petrole du Sahara, n’est ce pas?) , le fait qu’il n’aimait pas les Pieds noirs, les merguez, ou simplement le droit d’un peuple a se gouverner lui-meme. Et bien vous savez quoi, certains esprits chagrins ont dit, sous le manteau, que DeGaulle a laché l’Algerie pour ne pas avoir a distribuer 9 millions de passeports Francais. Ils sont fous ces Gaulois. Bien a vous. Mancney

    Répondre
  11. Primavera

    21 décembre 2005

    Joël, Pas de méprise, je critiquais seulement la méthode. Je serais ravie que les réformes se fassent mais je ne crois pas à l’efficacité des révolutions, d’abord car on ne change pas les mentalités des innombrables acteurs sociaux d’un pays à coups de baguettes magiques manœuvrées énergiquement par une poignée d’autocrates éclairés. Je ne crois pas que des réformes mises en place par la force serviraient à quoi que ce soit car lorsqu’on chasse le naturel il revient au galop. Si je parlais de dictature c’est parce qu’aucune réforme imposée ne saurait s’appliquer sans rencontrer d’oppositions diverses et nombreuses, ne serait-ce qu’idéologiques, et pour surmonter ces résistances il faudrait bien avoir recours à toutes sortes de mesures autoritaires, voire totalitaires, en cascades ce qui est contraire à mon éthique libérale. Quant à la confiscation actuelle du pouvoir par des « voyous » : je pense au contraire que c’est la nature même du pouvoir qui corrompt ceux qui le possèdent, surtout lorsque les règles qui l’encadre ne sont pas suffisamment limitatives et transparentes pour verrouiller toute possibilité d’abus. Changer les hommes actuels par d’autres « meilleurs » est complètement illusoire, dans la mesure où les mêmes causes produisent les mêmes effets et que jamais les nouveaux venus ne seront prêts à s’automutiler. Pour réformer efficacement le pouvoir et les conditions socio économiques, il nous faut passer par des processus consensuels, démocratiques, juridiques, et cela de façon progressive et non par des miracles révolutionnaires. Si notre pays n’est plus capable d’engendrer les réformes nécessaires de façon « naturelle », il sera tout simplement condamné à la déchéance car concurrencé par d’autres pays plus performants qui prendront la relève.

    Répondre
  12. sas

    21 décembre 2005

    Question d’un profane curieux,l ARGENTINE avec une dette publique de 128 milliards de dollards a été mise sous tutelle du FMI….avec 200 milliards d’euros “qui de l’IFRI,du siecle ou du BILDEBERGER….décidera notre curatelle pour majeur incapable ???? Y a t il une haute autorité française en économie dans la salle pour m’initier …. sas le curieux

    Répondre
  13. Joel

    21 décembre 2005

    LESTORET: Allez, rejouez-nous le couplet du “nazi”, on crorait entendre mouloud aounit et ses sbires! Par ailleurs, etant foncierement sioniste, je ne peux etre nazi 🙂 Allez plutot chercher les nazis dans les manifs du MRAP! SOLITAIRE: Ou voyez vous des “incitations a la haine” dans mes messages? A la haine de QUI? je ne hais personne, je dis simplement qu’il y a des ordures dont il faut se debarasser. Ca ne veut pas dire les flinguer, mais les mettre hors d’etat de nuire. Le traitre de l’Elysee serait par exemple au chaud a La Sante, ca lui ferait du bien! Alors arretez de vous prendre pour le cenSSeur du coin, je concois tres bien que vous prefereriez me voir dans un goulag pour “deviance intellectuelle”, mais tel n’est pas mon choix! De plus puissants que vous representant le gouvernement de la francarabia occuppee, s’y sont deja casses les dents… SAS: Les franc-macons ne sont pas un danger des lors qu’on prend les mesures que je preconise. Ce ne sera plus qu’un ramassis d’individus sans aucune importance. Je ne suis d’ailleurs pas certain qu’il faille aujourd’hui se focaliser sur cette secte. Cessons de classer les gens en diverses categories, il n’y en aura plus que deux: Les patriotes, et les autres. Et ma foi, si un franc-mac aujourd’hui decide demain de travailler dans l’interet du pays, ce sera excellent!

    Répondre
  14. Jean-Claude Lahitte

    20 décembre 2005

    Dès lors qu’il élimine de ses propos ou de ses pensées les Américains ou les Israëliens qui sont généralement ses ma^tres à penser, Guy Millière, surtout lorsqu’il s’appuie sur un auteur objectif, retrouve sa crédibilité. L’Etat (la République, comme disent tous les polticiens) n’est plus crédible, dès lors que s’étant arrogé tous les pouvoirs et tous les droits dans tous les domaines (y compris dans le domaine de la pensée, grâce à Gayssot, mais aussi à TOUS les Gouvernants de droite comme de gauche qui ont suivi le Gouvernement FABIUS auquel on doit cette “loi scélérate”*) au lieu de se cantonner aux domaines régaliens, il n’a plus les moyens financier d’assumer tous ces tâches. Comme n’importe quelle “famille” (au sens mafieux du terme), il s’est efforcé de se lier le “peuple” en le plongeant de plus en plus dans la dépendance de l’assistanat (cas de tous les chômeurs, volontaines ou involontaires) du RMI, de la CMU, etc., des “avantages acquis”, des “prébendes” en tous genres etc. Et comme, conséquence naturelle de cet assistanat de plus en plus étendu (surtout si l’on tient compte de la vague d’immigrés qui ne viennent plus pour travailler, mais pouur bénéficier de toutes sortes de “droits”), ses “pouvoirs” s’étendent désormais sur un pays de plus en plus exangue. La “force” de l’Etat soviétique n’a tenu aussi longtemps que ceux qui le dirigeaient tenaient leurs “sujets” sous la force des chars, des goulags, etc. Elle s’est écroulée dès lors que l’URSS a dû, d’une certaine façon, s’ouvrir vers l’extérieur. Nos gouvernants qui ne disposent pas des pouvoirs de Staline et de ses successeurs immédiats, ne pourront plus “tenir” leurs pouvoirs dès lors que la France sera déclarée en faillite, ou jusqu’à ce que se réveillant enfin, ils aient le courage (ce dont je doute) de mettre un coup d’arrêt brutal à toutes les largesses de l’Etat, en fermant le robinet des subventions en tous genres, mais aussi en donnant un coup de balai pour mettre à la porte des fonctionnaires en surnombre qui justifient leur existence en à pondant des règlements qui empêchent les Entreprises de prospérer, les entrepreneurs d’avoir envie de créer et d’entreprendre, et, d’une manière générale, les gens de travailler pour produire. Et comme il est à craindre qu’aucun des politiciens dont les Partis se partagent en alternance le pouvoir depuis plus de trente ans, et auxquels on doit la ruine du pays, je plains par avance l’homme ou la femme providentielle qui acceptera d’entreprendre cette tâche herculéenne. Faudra-t-il attendre le chaos (comme en Argentine ) pour que le véritable peuple de France se réveille enfin, et décide de se retrousser les manches sans plus rien attendre de l’Etat ? L’avenir le dira. Heureux Noël à toutes et à tous, dans la Paix, la Joie et l’Harmonie, mais aussi l’Espérance. Jean-Claude Lahitte

    Répondre
  15. SOLITAIRE

    20 décembre 2005

    Je relis les interventions de Joel, de Ouissem et de re-Joel. Je croyais que les incitations à la haine sur Internet étaient interdites. Messieurs les modérateurs avez vous déjà pris vos vacances de fin d’année ???

    Répondre
  16. LESTORET

    20 décembre 2005

    Réponse à JOEL: Et pourquoi pas la croix gammée sur notre drapeau ?

    Répondre
  17. LESTORET

    20 décembre 2005

    Ah qu’en termes galants ces choses là sont dites ! On ne ferait pas mieux si on voulait enlever à notre peuple tout espoir. Espoir de quoi ? de rien, de vivre, de continuer à patauger dans la désinformation, la pauvreté, l’incapacité des énarques, le développement sans borne d’une mondialisation criminelle. J’entends bien: criminelle pour la France qui ne peut la supporter ne disposant de moyens ni de suivre ni de s’opposer. Pauvre France ! Certes, il y a eu Waterloo et elle s’en est relevée. Il y a eu Sedan et elle s’en est relevée. Il y a eu Vichy et elle s’en est relevée quoiqu’avec beaucoup de cicatrices. Il y a eu De Gaulle et elle s’est enfoncée dans le mensonge ou la caricature d’une grandeur factice. Il y a eu Giscard, il y a eu Mitterand, il y a eu Chirac et avec eux l’immigration et là, je me demande sérieusement si elle s’en relèvera. Eh bien aujourd’hui c’est cela le mal français, avec bien sûr le chômage qui ronge notre société comme un cancer. On continue à s’accrocher au “modèle social français” parce que nos édiles ne nous ont rien donné d’autre à quoi se raccrocher. Pourtant je suis sûr que notre peuple accepterait les réformes qui s’imposent désormais. Mais quel élu prendra le risque de l’impopularité ????

    Répondre
  18. sas

    20 décembre 2005

    A joel…dans ta précipitation à nettoyer grandes eaux(pas karchériser car c’est l’expression utilisée par le nénérable BAUEUR pour aseptiser les loges maçonniques et étonnament repris par SARKO:soit disant pas même parti mais même vocabulaire)….donc joel tu nous a oublié que faire de nos “francs maçons” qui trustent et pourrissent les sphères de leur ripoublique depuis des siècles et qui sont responsables sans conteste de nombres de nos tares…et coupables de la faillite de la FRANCE…economique,morale,religieuse et sociale. SAS l’heure des inventaires à sonnée…

    Répondre
  19. Joel

    20 décembre 2005

    Primavera, je ne cherche pas a etre “sympa”, mais efficace. > il nous suggère d’éliminer par la violence, voire le crime et la dictature, les mauvais éléments actuels C’est vous qui parlez de crime et de dictature, pas moi. Mais ma foi… Si Hitler avait ete assassine, auriez-vous hurle au “crime”? Je pense que non… Vous auriez dit “un fou a ete enfin elimine”. Une “revolution” par ailleurs ne se passe jamais sans effusion de sang. La encore, en 1789 vous auriez sans doute hurle au “crime”? Alors s’il faut en passer par la, eh bien les quelques victimes ne sont rien a cote de l’interet national. Et les “victimes” ne seront en fait que les crapules qui ont mene le pays a l’abime aujourd’hui et depuis 30 ans! > pour les remplacer par d’autres encore plus nuls à n’en point douter vu que jusque là ils n’avaient même pas été capables de prendre le pouvoir par la voie normale Mais enfin, vous croyez a ce que vous ecrivez ? le “pouvoir” est CONFISQUE depuis des annees, et le systeme electoral est sans cesse modifie au fur et a mesure des besoins, pour eviter justement que d’autres que les voyous au pouvoir ne parviennent aux commandes! Combien de fois le systeme electoral a t-il ete change depuis 30 ans? Combien de fois a-t’on “redessine” les circonscriptions? Un individu seul, fut-ce t’il honnete et CAPABLE, aujourd’hui en francarabia, n’a AUCUNE chance d’arriver au pouvoir. Et de plus, dans la “solution” que je preconise, je dis bien de dissoudre les 2 assemblees egalement, ou siegent actuellement une bande de voyous et de voleurs qui font de toute maniere obstacle a tout changement profond. Droite, gauche, centre, tous unis pour piller le pays! > le paradis perdu Vous etes sans doute au paradis en ce moment, oui 🙂 Etes vous l’une de ces racailles, “bobos” ou “gogos”, satisfaites de votre sort? Si oui, bien sur tout va pour le mieux, et il est CERTAIN que VOUS regretterez VOTRE “paradis perdu”! Mais la revolution ne se fera pas POUR les gens comme vous, mais CONTRE! Vous avez en effet tout a y perdre et je comprends votre panique! > Quand un édifice menace de s’effondrer à cause d’anomalies dans ses profondes structures, aggravé par un glissement de terrain, on ne répare pas les dégâts par un ravallement de façades… pour ne pas dire par un simple nettoyage au kartcher ! 😉 La, nous sommes d’accord, et c’est pour cela qu’il faut une restructuration complete, en eliminant les elements pourris. C’est a dire ceux qui depuis 30 ans (je me repete, mais ..) ont mis le pays a genoux! Ca passe donc par les mesures que j’ai decrites ci-dessus, le temps que la situation soit ASSAINIE economiquement et dirais-je “moralement”. Et je suis certain que les francais, specialistes de la collaboration active avec ceux qui gouvernent (…), donneront apres quelques mois leur satisfecit au nouveau gouvernement, et iront elire les NOUVEAUX dirigeants (AUCUNE personne n’ayant ete jusqu’a ce jour elue ne pourra postuler!) qui sauront eviter les crimes commis par mitterand, chirac et autres ordures! J

    Répondre
  20. Primavera

    20 décembre 2005

    Joël est bien sympa, il reconnaît que la France est bien en état de déliquescence aggravée du fait de son “étatite aigüe” et son aversion endémique au libéralisme… mais en guise de remède il nous propose une Révolution !!! En fait il nous suggère d’éliminer par la violence, voire le crime et la dictature, les mauvais éléments actuels pour les remplacer par d’autres encore plus nuls à n’en point douter vu que jusque là ils n’avaient même pas été capables de prendre le pouvoir par la voie normale, et qui une fois parvenus aux commandes de la terre promise ne tarderaient pas à nous faire regretter le paradis perdu… Quand un édifice menace de s’effondrer à cause d’anomalies dans ses profondes structures, aggravé par un glissement de terrain, on ne répare pas les dégâts par un ravallement de façades… pour ne pas dire par un simple nettoyage au kartcher ! 😉

    Répondre
  21. alex

    19 décembre 2005

    constast tres noir mais malheureusement vrai

    Répondre
  22. ouissem

    19 décembre 2005

    Tu peux pas changer de disques guy ? un coup c’est l’antisémitisme , un autre c’est l’anti-américanisme etc etc…parles nous donc des extrémistes juifs de france tels que le bétar ou autres ldj qui sont un véritable danger pour la république , parles nous des américains qui payent les journalistes irakiens pour faire de la propagande pro-usa , parles-nous donc d’israel qui viole le droit international et qui refuse chaque année le plan de paix proposé par les pays arabes , parles-nous de la situation abominable qui règne en irak….

    Répondre
  23. Bourbaki

    18 décembre 2005

    Je viens de recevoir une alerte e-mail : Ariel Sharon est hospitalisé ; courez donc au chevet de ce brave homme de vos amis, cela vous changera les idées…

    Répondre
  24. grandpas

    18 décembre 2005

    Monsieur Millière Il me semble que vous êtes à l’éducation nationale,avec tout votre culture et votre bagage,pourquoi n’allez vous pas enseiné aux états unis ,peur de l’adversité.

    Répondre
  25. Joel

    18 décembre 2005

    Et c’est bien pour cela que voter pour des gens qui font partie, directement ou indirectement, de ce systeme politique depuis 10, 20 ou 30 (!) ans, ne changera RIEN. Que ce soit JMLP ou De Villiers, etc etc etc! Tous ont participe a la mise en place de la catastrophe actuelle, et tous ne pensent qu’a se mettre le plus de fric et de pouvoir dans la poche! Il faut une veritable REVOLUTION, la mise en place d’un gouvernement provisoire pendant 12 ou 18 mois qui legiferera par decret sans se preoccuper des syndicats gauchistes et des associations bidons, la suspension de toutes les elections et la dissolution des Assemblees. Arret total de l’immigration, suppression immediate de toute subvention aux immigres illegaux, y compris le droit (?) a la securite sociale, interdiction du droit (?) de greve, mise en place d’un taux d’imposition unique de 15% sur TOUS les revenus avec suppression de TOUS les abattements, loi permettant embauche et licenciement en fonction des besoins de l’entreprise, reduction massive du nombre de fonctionnaires (arret de TOUTE embauche, licenciement en cas d’abus d’arret maladie ou d’attitude allant contre l’interet du PUBLIC), accroissement des pouvoirs de la police en cas d’emeutes et mise en place si la situation l’exige de tribunaux provisoires jugeant les emeutiers sur les lieux memes de leur interpellation. Au bout de 12 ou 18 mois, ou plus si la situation l’exige, des elections legislatives sont organisees avec INTERDICTION a TOUS les anciens elus, a quelque poste que ce soit, de se presenter. C’est la SEULE maniere de sortir le pays de l’abime ou il est en train de plonger. Mais bien sur, il est plus facile pour les “resistants” de vouloir croire que Le Pen, ou De Villiers, ou (qui sait!) Megret, etc etc, sortira le pays de la mer*e! Quand on est gravement blesse, il est certes plus facile de s’allonger pour se laisser mourir que de se battre! J Et que l’ENA devienne un asile pour les sans-abris EN SITUATION REGULIERE, par exemple:)

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)