La France Schizophrène

Posté le juillet 16, 2014, 4:17
4 mins

Définissons tout d’abord la schizophrénie. C’est une perte de contact avec la réalité et un repli sur soi. C’est tout à fait la définition de la France actuelle, tant au plan économique qu’au plan politique !

Schizophrène : La gauche qui jalouse la réussite de l’Allema­gne, mais qui persiste à défendre un système opposé en essa­yant de persuader les Français qu’ils ont raison contre le reste du monde, malgré des résultats catastrophiques !

Schizophrène : La justice qui, en maintenant Taubira à son poste, utilise son pouvoir, non pas pour défendre la population contre les malhonnêtes, mais pour compenser la perte de crédibilité socialiste en écartant toute candidature dangereuse à la présidentielle !

Schizophrène : Bercy qui croit, parce que les taux d’intérêts restent bas, que la France peut continuer à augmenter impunément le déficit, alors que les agences de notation devront immanquablement, afin de rester crédibles auprès des autres acteurs de l’économie, nous sanctionner durement, engageant alors une spirale à la grecque.

Schizophrènes : Les syndicats ouvriers qui ne défendent plus que les situations de rente au mépris de la grande majorité des salariés. Pour preuves, la SNCM qui représente ce qu’il y a de plus odieux dans la défense d’une corporation, où l’égoïsme et la capacité de nuisance priment sur l’intérêt de l’entreprise ; la SNCF qui paralyse régulièrement le pays, en ayant le culot de nous faire croire que les cheminots se battent pour notre propre intérêt ; et les intermittents du spectacle qui, en cotisant trois fois moins que le privé, sont indemnisés trois fois plus – jusqu’à être à l’origine de 30 % du déficit de l’Unedic pour moins de 4 % de cotisants !

Schizophrènes : Les dirigeants de droite qui, devant la faillite et la décrédibilisation de la gauche, alors qu’un boulevard s’ouvre devant eux, ne pensent qu’à leurs querelles internes et gâ­chent une opportunité histori­que de prendre le pouvoir pour plusieurs décennies !

Schizophrènes : Les syndicats patronaux qui, après avoir été roulés dans la farine par les gouvernements successifs, con­tinuent à négocier avec ces politiciens gauchistes qui ne cherchent qu’à les rendre responsables de leur propre échec !

Schizophrène : Le gouvernement qui, malgré un discours récent du président sur sa conversion au libéralisme, continue à appliquer les mêmes méthodes trotskistes, niant les réalités de l’économie et imposant ses décisions à une entreprise privée par l’intermédiaire d’un Montebourg – lui faisant, au passage, perdre 5 milliards d’euros et donnant surtout aux investisseurs étrangers une image déplorable de notre pays.

Schizophrènes : Les Français qui, malgré une majorité à droite, ont donné tous les pouvoirs à la gauche !

Schizophrène : Moi-même qui essaye de convaincre mes compatriotes, alors qu’ils ont, en majorité, décidé de faire l’autruche et de faire comme si tout allait se régler d’un coup de baguette magique !

Claude Goudron

4 réponses à l'article : La France Schizophrène

  1. DESOYER

    24/07/2014

    D’accord avec CG

    Répondre
  2. Gédéon

    19/07/2014

    Schizophrène ou ignorant ? Comparer les intermittents à la Sncm et la Sncf faut oser ! Les chiffres n’en parlons même pas. Tout est dit en effet et parfois n’importe quoi. Ne mélangez pas tout. Vos remarques sur les cotisations et les indemnités sont loufoques.

    Répondre
  3. Bayle

    17/07/2014

    Nô comment ! Tout est dit. ! C’est la triste vérité, seule la démission de « normal 1er » pourrait peut être nous sortir de cette situation à la condition que l’opposition puisse présenter une personne et un programme permettant de redresser la barre en prenant toutes les mesures qui s’imposent, au besoin, par la force. Il convient, en effet, d’éliminer rapidement le communisme actuel dans notre Pays.

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    16/07/2014

    N.B. : et le discours délirant du schizophrène LUI semble cependant LOGIQUE

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)