La Loi Macron est une loi de bon sens

Posté le janvier 27, 2015, 8:38
6 mins

0909-macronLa Loi Macron est une loi de bon sens.
Elle démontre que la France peut s’adapter.

La Loi Macron est une chance à saisir pour les entrepreneurs. Elle l’est plus largement pour tous les Français. La Loi Macron démontre que la France peut s’adapter, qu’elle peut réussir à condition de faire les réformes qui s’imposent.

Depuis trop longtemps, la France refuse de s’adapter aux réalités de la compétition économique mondiale alors que tous les Etats voisins qui nous entourent ne nous attendent pas.

La Loi Macron met enfin l’entreprise au coeur de notre avenir économique. La Loi Macron constitue un véritable tournant dans le paradigme économique français. Enfin, un gouvernement a compris qu’il était essentiel de miser sur les entreprises pour sauver notre économie.

Nous constatons au sein du Club des Entrepreneurs qu’il y a une majorité d’entrepreneurs qui ne peut plus être silencieuse parce que pendant qu’elle consacre toute son énergie à soutenir l’entrepreneuriat, elle souffre du manque de réformes structurelles de notre pays.

Nos entreprises sont des athlètes de haut niveau que l’on a insuffisamment soutenus depuis des années.

Nous entrepreneurs souhaitons que le Parlement vote largement la Loi dite Macron. Pourquoi ? Pour que fonctionne à nouveau la création d’emplois.

Pour que nos salariés aux fins de mois difficiles lorsque l’activité ralentie perçoivent une plus juste récompense de leurs efforts.

Contrairement aux idées reçus, les entrepreneurs ne demandent ni un recul de l’Etat, ni un recul de l’administration. Ils demandent un mieux d’Etat. Ils attendent une administration partenaire et pas une administration adversaire.

La Loi dite Macron initiera une dynamique positive que nous soutenons pleinement. Elle est le premier d’une transition vers une France modernisée. Elle est l’étape nécessaire vers le retour de la croissance, du plein emploi et de la mobilité sociale.

Cette loi est attendue avec impatience par les entrepreneurs de France parce que nous sommes convaincus qu’il n’y a pas de meilleure politique économique et sociale que le retour de l’emploi. Qui peut penser que le retour de l’emploi peut être possible sans soutien aux entreprises de notre pays ?

Il faut apporter à cette loi la plus grande légitimité et le plus grand soutien démocratique lors de son vote au Parlement. Car, elle permet de lever les blocages les plus importants de notre modèle à bout de souffle.

Evidemment, cette loi a permis à tous les conservatismes les plus obsolètes de s’exprimer. C’est le prix de la démocratie. Notre avenir ne doit pas être remis en cause parce qu’auraient été protégés les petits intérêts de chacun au détriment du plus grand bénéfice de tous.

La Loi Macron va permettre de réintégrer les exclus du marché du travail en recréant de l’emploi. Ainsi, en va t il du nombre d’ouvertures dominicales des commerces autorisées passant de 5 à 12 par an, sur décision du maire.

Ces dimanches étant payés double, la Loi Macron permettra de réduire la précarité, en améliorant la feuille de paie et le pouvoir d’achat de nos salariés.

En rendant la justice prud’homale plus simple et plus rapide en raccourcissant les délais et favorisant l’intervention de juges professionnels, la Loi dite Macron contribuera à libérer le travail et à lutter contre le chômage en diminuant les risques des embauches.

En créant des bourses dans chaque métropole régionale, la Loi dite Macron permettra de mieux utiliser tous les talents et les énergies qui existent en France.

Plus que jamais, la France a besoin d’entrepreneurs et d’entreprises qui se développent. La Loi dite Macron constitue un renouveau et une espérance pour tous les entrepreneurs qui se battent au quotidien pour
créer, innover et réussir autrement que par le vieux modèle du salariat.

Nous apportons notre plein et entier soutien à la loi portée par Emmanuel Macron car nous pensons qu’elle est la clé de notre modèle de demain. Elle porte en elle notre modernité économique et dessine les conditions de la réussite de notre futur.

La Loi Macron décrispera la société française, et dé-kystera notre économie.

Nous soutenons la loi Macron parce que nous croyons à la liberté du travail, au temps de travail choisi, au droit de travailler plus et de travailler le dimanche.

Nous soutenons la loi Macron parce que nous considérons qu’il est insupportable qu’il existe encore une fracture entre les Français selon qu’ils soient commerçants, artisans, agriculteurs, notaires, avocats, médecins, professeurs, …

Voilà pourquoi nous nous engageons aujourd’hui aux côtés du ministre. Le redressement de l’économie de notre pays ne passera que par d’importantes réformes structurelles de notre modèle. Nous demandons à chacun des parlementaires des deux Assemblées de prendre officiellement position pour soutenir cette loi.

Par Guillaume CAIROU,
Président du Club des Entrepreneurs

15 réponses à l'article : La Loi Macron est une loi de bon sens

  1. Rectificateur

    10/03/2015

    La loi Macron est une mesure insuffisante contre les cons.

    Répondre
  2. De Soyer

    31/01/2015

    A la place de Monsieur Cairou, je me méfierais de ces « libéraux de gauche » tous un peu (ou beaucoup) voyous (cf. mon livre « Economie ou socialisme: il faut choisir »).
    Il y a toujours des contreparties à ces apparents cadeaux. La gauche restera toujours la gauche.
    Malheureusement beaucoup de patrons sont prêts à perdre leur âme pour copuler avec la gauche.
    Sur le dos de qui?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      31/01/2015

      le malheur français vient aussi de ce  » LaDroite  » restera toujours  » LaDroite  » et comme l’ éducation ( enfin ce qu’ il en reste ) ne remplit pas sa fonction c. à d. d’ apprendre à  » raisonner  » et qu’ elle se contente de faire résonner, l’ avenir ne s’ annonce pas disons doré !

      Répondre
  3. Yves.Yves

    30/01/2015

    Ce qui relancera l’emploi c’est de fabriquer nous même le matériel dont nous avons besoin.
    Même si au départ cela peut nuire au pouvoir d’achat ça créera de l’emploi et ensuite des richesses.

    Répondre
  4. John

    30/01/2015

    Évidemment, cet article est ironique…

    Répondre
    • orldiabolo

      31/01/2015

      C’est vrai, c’est du deuxième degré ! A la première lecture, ça m’avait échappé…

      Répondre
  5. orldiabolo

    28/01/2015

    « En quoi réduire les délais des affaires prud’homales relancera l’emploi » ? Peut-être en décourageant moins d’embaucher des salariés, dont on sait que le licenciement « normal » est actuellement quasi systématiquement entravé par les prud’hommes… Mais réduire simplement les délais n’y suffira pas.

    Répondre
  6. 28/01/2015

    Je ne vois pas en quoi augmenter le nombre de dimanches travaillés créera le plein emploi, et améliorera les conditions de vie des salariés. En quoi réduire les délais des affaires prud’homales relancera l’emploi.
    Ce qui tue l’entreprise, c’est le manque de compététivité par rapport à la concurrence féroce de certains pays. La créativité ne suffira pas non plus, car son impact sera de courte durée. C’est le coût du travail supporté par l’entreprise et ses salariés, qui reste élevé. Ce sont les prélèvements et les impôts et taxes qui freinent la consommation des ménages et empêchent une reprise de la croissance. Si la loi Macron trouve des solutions à ces problématiques, alors ok on peut y aller. Sinon ce sera une loi qui va s’ajouter au mille-feuilles législatif existant.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      28/01/2015

      @ David

      ce que vous n’ avez pas ( encore ) compris, semble t il, c’ est que c’ est LA CONSOMMATION QUI EST LE MOTEUR ECONOMIQUE DE LA FRANCE car c’ est le moyen le plus efficace que nos politiques aient trouvé pour de faire entrer l’ argent dans les caisses sans fonds de l’ Etat ! et pour vous en convaincre  » écoutez  » attentivement la discrétion du murmure officiel lorsqu’ il s’ agit de notre balance commerciale !

      Répondre
  7. Roger Saint Pierre

    28/01/2015

    Suivant la formule consacrée : la loi Macron va dans le bon sens ! Mais le rameur qui fait escale à Southampton avant de traverser l’Atlantique également ! Et il me semble que, de toute façon, Macron n’a aucune intention de traverser l’Atlantique ! Trop de ses petits amis sont prêts à percer des trous dans la coque de son bateau.

    Répondre
  8. orldiabolo

    28/01/2015

    Après lecture de l’article, le sentiment qui vient est « c’est beau, la foi ! »… Je pense plutôt que la loi Macron est au pays ce qu’un manuel de secourisme est à un guillotiné !

    Répondre
  9. 28/01/2015

    Sans parler de grosses entreprises, les charges à payer pour une heure de travail sont rédhibitoires! Exemple, lorsque je paie une femme de ménage 20€ pour 2 heures, je donne à côté 16€ pour les charges. Résultat: une heure et demie de travail en moins. Je n’ai pas les moyens de faire plus.
    Attention, je ne dis pas qu’il ne faut pas payer de charges, je dis qu’elles sont trop élevées, et que c’est un motif de non-emploi!

    Répondre
  10. Marquais

    28/01/2015

    Bof…une loi de plus ou de moins ….un gilet de sauvetage de plus ou de moins pour les passagers du Titanic…. quelle importance, de toutes façons l’eau est glaciale et .la survie sera courte… alors …

    Répondre
  11. quinctius cincinnatus

    27/01/2015

    Si la  » Loi  » ( encore une ! ) Macron était soumise aux votes des …Parlementaires de … Sa Gracieuse Majesté elle serait retoquée … comme étant trop  » étatique  » ce qu’ elle est en réalité ! En somme elle représente les premiers pas d’ un hémiplégique très âgé et … la médaille olympique est encore loin ! Mais comme elle sort toute armée du cerveau d’ un brillant énarque elle doit donc être considérée comme re-mar-qua–ble et évidemment salutaire !

    Répondre
  12. HOMERE

    27/01/2015

    Un excès d’optimisme,même s’il est aussi exagéré est toujours bon à prendre.Personnellement la Loi dite Macron me paraît être une mesure insuffisante pour le retour à l’emploi et l’amélioration de notre économie.Il faut faire sauter tous les verrous et notamment ceux qui pullulent dans le Code du Travail.Par suite il faut impérativement restructurer l’administration et les services publics en réduisant drastiquement le nombre de fonctionnaires et revoir leurs statuts de privilèges en les alignant sur le privé.
    Nous verrons à l’usage,mais ce catalogue de réformes ne sera pas l’arme absolue pour redresser le pays….loin s’en faut !!

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)