La nécessaire révolution fiscale

Posté le janvier 15, 2014, 7:00
5 mins

L’année 2014 s’annonce de plus en plus néfaste pour l’économie française

Un article de Gérard Gelé intitulé « Les 7 travaux d’Hercule », paru sur le site des « 4 Vérités », précise les 7 points où le gouvernement de François Hollande sera incapable d’adopter la bonne solution : l’équilibre des budgets, la compétitivité des entreprises, la réforme fiscale, les retraites, la Sécurité sociale, le chômage et la croissance du PIB.

 

BONNETS-ROUGES-530x319 

Au lieu d’aborder ces sujets essentiels pour notre pays, nos médias nous parlent soit d’une troisième et ravissante « compagne » de notre Président, soit des difficultés qu’a le gouvernement avec Dieudonné, un producteur de spectacles qui n’hésite pas à se faire condamner pour être médiatisé. Le gouvernement, ne sachant pas ce qui est le moins mauvais pour François Hollande : interdire ou ne pas interdire ses spectacles, le mettre en prison ou le laisser libre, se contredit sans arrêt sur ce sujet.

Le souci majeur des Français est de loin le chômage. Tandis que le gouvernement proclame qu’il va enfin diminuer grâce à son action, les chiffres publiés par les organismes officiels, français ou européens, affirment à juste titre le contraire. Car, tant que le PIB d’un pays développé comme la France n’augmente pas de plus de 1,5 % tous les ans, le chômage ne peut qu’augmenter. C’est une loi économique incontournable. Dire le contraire serait aussi absurde que de dire que 2+2 font 5. Or, l’augmentation annuelle du PIB français se situe malheureusement aux en­virons de zéro. Et seules les en­treprises pourraient faire progresser ce PIB en augmentant leur production.

Notre gouvernement est parfaitement conscient de toutes ces évidences économiques. Mais il lui est très difficile de les appliquer, car ses électeurs sont encore persuadés qu’en imposant les entreprises, on évite d’imposer les consommateurs. On les favoriserait donc.

 

Les mesures qu’il fallait prendre 

Ce 1er janvier 2014, en diminuant les charges pesant sur les entreprises et en augmentant la TVA, François Hollande a enfin pris les mesures qu’il fallait prendre pour rendre les entreprises françaises plus compétitives. Et le Medef approuve cette mesure attendue depuis des dizaines d’années. Mais les centaines de lois, les milliers de règlements mis en place en France depuis la Libération, rendent l’application de cette nouvelle loi très difficile. Souvent, même les spécialistes ne s’y retrouvent pas.

Actuellement, les charges pe­sant sur nos entreprises ne touchent que ce qui est produit en France. Ce qui est d’une fantastique injustice pour les entreprises françaises. Au contraire, la TVA impose aussi les produits venant de l’étranger. Elle rétablit d’une certaine manière les droits de douanes supprimés depuis le Marché commun et supprime cette injustice qui ruine le pays.

 

Il faut supprimer tout le système fiscal français 

Un petit pas a été accompli vers la bonne gestion de notre pays. Bravo ! Mais de très nombreux pas doivent encore être faits. Il faut supprimer tout le système fiscal français qui est d’une fantastique complexité. Et le remplacer par un système simple reposant essentiellement sur la TVA. Système que seront capables de comprendre tous les Français.

Ce ne sont plus des petits pas qu’il faut faire. C’est une véritable révolution fiscale. La Suède l’a fait. Et ça marche…

Bernard Trémeau

Une réponse à l'article : La nécessaire révolution fiscale

  1. HansImSchnoggeLoch

    16/01/2014

    Dans l’équation du hollandais volant (aus sens le pénien du terme) 2+2 font réellement 5.
    Il suffira de redimensionner 2 pour arriver à l’égalité parfaite. Dans le vocabulaire surréaliste de la gôche cela s’appelle la mystification par la peréquation.
    Pour les non-initiés cela signifiera que les vertueux paieront pour les jouisseurs et les jouisseuses de gôche.
    Rappelons vite que la Trierweiler coûte environ € 20K / mois en ne citant pas ses avantages en nature (voitures de service et voyages).
    Les smicards apprécieront!

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)