La pauvreté a reculé en 2004 !

Posté le décembre 21, 2004, 12:00
5 mins

L’année 2004 sera pour le monde un excellent cru économique, un vrai Gevrey-Chambertin grand cru. C’est le plus beau cadeau de Noël qu’on puisse offrir aux pauvres du monde entier.
Malgré la guerre que livrent les Américains et les Français contre le terrorisme en Afghanistan, malgré la guerre que livrent, sans les Français, les Américains en Irak, malgré le conflit israélo-palestinien au Moyen-Orient, le développement économique du monde a été excellent en 2004. Il a progressé en moyenne de plus de 4 %, ce qui n’était pas arrivé depuis trente ans. Les Chinois de près de 9 %, les Indiens de 6 %, les Américains de plus de 4 %, les Français de 2 %.
Les Américains ont brutalement relancé leur économie en réduisant massivement leurs impôts et en favorisant leur création monétaire par des taux courts particulièrement bas. Les Japonais ont enfin commencé à remettre de l’ordre dans leurs banques et à libérer leurs entreprises des contraintes étatiques. Les Anglais, les Coréens du sud ou les Australiens ont suivi . Les communistes chinois et les socialistes indiens ont quitté le dirigisme pour adopter une économie que l’on qualifierait d’ultra-libérale en France.
Un deuxième aspect très réjouissant de cette évolution est la progression de plus de 10 % des échanges entre les peuples. Cette fantastique progression du commerce international montre que la mondialisation est un très puissant moteur du dynamisme des économies nationales.
Ce changement, ce passage d’une société pauvre à une société riche, d’une économie nationale à une économie mondiale ne peut se faire qu’en changeant sa façon de travailler au sein de sa propre entreprise, ou en changeant d’entreprise. Il est le contraire de la stabilité.
Ces excellents chiffres de l’année 2004, pays par pays, indiquent que la liberté d’entreprendre et la liberté des échanges sont les moteurs du développement économique.
Contrairement à ce que prétendent les anti-mondialistes néo-marxistes, cette mondialisation n’accentue pas les inégalités entre pays. Au contraire, elle les réduit. Les pays en voie de développement progressent bien plus rapidement que les pays développés. C’est normal, ils n’ont pas à expérimenter une nouvelle technologie. Ils n’utilisent chez eux que les innovations qui ont été bénéfiques dans les pays développés, avec quelques années de retard.
Plus la liberté d’entreprendre est grande, plus la progression des économies est rapide. La chape de plomb communiste qui pèse encore sur l’économie de la Corée du Nord exclut ce pays de l’évolution vers la richesse. La folie raciste des socialistes actuellement au pouvoir en Côte-d’Ivoire a chassé les responsables économiques blancs de leur pays. Elle a organisé pour le peuple un retour massif à la pauvreté. Les USA progressent deux fois plus rapidement que la France.
Les excellents chiffres de l’année 2004 ne sont que la conséquence de la mise en pratique des idées économiques élaborées depuis une vingtaine d’années aux USA. Ce ne sont pas les interventions des États qui sont responsables du développement économique, comme l’écrivait Keynes il y a un demi-siècle. Ce sont, au contraire, les décisions des millions de chefs d’entreprises qui cherchent en permanence à satisfaire le mieux possible et au moindre coût leurs clients. Leur souplesse, leur capacité d’innovation, déterminent la progression des économies.
C’est Noël. Faisons un rêve merveilleux. Le père Noël met dans les souliers de tous ceux qui travaillent dur à l’Élysée, à Matignon ou rue de Grenelle, des manuels d’économie inspirés par l’école de Chicago. Ces hommes mettent en pratique les idées de bon sens que contiennent ces livres. Ils cessent enfin d’appliquer des remèdes totalement dépassés, comme les médecins du temps de Molière qui ne juraient que par les saignées, les lavements ou les purges.
Bon et joyeux Noël quand même.

27 réponses à l'article : La pauvreté a reculé en 2004 !

  1. eric dugas

    08/01/2005

    reponse a bourbaki : puisque le capitalisme c’est ca, vive le communisme !!!!!!!!

    Répondre
  2. Bourbaki

    08/01/2005

    « il y a un truc que je ne comprends decidement pas » Cela ne m’étonne pas ! Mon propos n’est pas de faire l’apologie de la Chine (Pour votre gouverne en plein dans l’économie de marché, comme la Russie), mais bien de rétablir la vérité que vous niez : le capitalisme enrichit scandaleusement une minorité au détriment de l’intérêt général. Vous ne triompherez pas longtemps : c’est le principe du balancier qui a atteint sa limite extrême à droite et va revenir de plus en plus vite vers des positions plus acceptables.

    Répondre
  3. eric dugas

    08/01/2005

    reponse a bourbaki, lorsqu’il evoque les conditions de travail en chine : il y a un truc que je ne comprends decidement pas : la chine est bien un pays communiste, donc dirige par des ouvriers qui ont lutte pour se liberer des exces du capitalisme qu’imposaient auparavant des patrons sanguinaires. Comment se fait il alors que les conditions de vie, de travail, de remuneration soient celles la, alors que les classes laborieuses ont le pouvoir ??? je vais mettre le lieutenant columbo sur le coup pour qu’il m’explique … decidemment quand je lis ca, je me dis vive l’amerique (la bas on ne gagne pas 2 dollars par jour)

    Répondre
  4. T.LARGER

    07/01/2005

    la pauvreté recule, mais le culot des bobos reste à son maximum. Bien sur que la france est de plus en plus pauvre, bien sur que c’est de plus en plus dur, tant qu’on appliquera toujours les mêmes recettes de taxation des gens qui travaillent au profit de catégories privilégiées et protégées, ça ne laissera pas de place aux plus modestes dans le monde du travail. Il faudra bien qu’on se rende compte en France qu’il est impossible de réussir quand on est paresseux et pleurnichard. Une cousine vivant en Angleterre m’expliquait ces derniers jours que nos voisins d’outremanche avaient des sourires condescendants quand on évoquait la france et ses 35 h . Il y a 30 ans quand je faisais des échanges linguistiques avec les anglais, ils étaient pauvres et impuissants et nous étions riches; maintenant c’est l’inverse, la nouvelle classe moyenne made in UK débarque en france et fait grimper l’immobilier. Les coupes sombres dans le social de la Chine m’ont bien fait rigoler, quand on sait que ce pays a connu 35 ans de maoïsme, une des formes les plus dures du communisme… ça donne une idée cependant de vos penchants: il vaut mieux une france sociale avec 10% de chomeurs officiels ( je glisse sur les rmistes et les fin de droit) à une Amérique avec moins de 5% de chomage; on a les modèles qu’on peut, mais enfin depuis que l’URSS s’est éffondrée et que la Suède privatise…). Quand l’apriori des idéologies(utopies?) prime sur les faits, on s’éloigne de la vérité, de la démocratie, et de la prospérité

    Répondre
  5. Bourbaki

    07/01/2005

    Encore une petite couche pour les pourfendeurs de « l’assistanat ». Les conditions de salaire en Chine : Le nouveau salaire minimum, fixé par les autorités provinciales depuis le 1er décembre, varie de 352 à 684 yuans par mois, soit 35 à 68 euros, et les conditions de travail où certaines entreprises imposent une durée quotidienne de 10 à 12 heures, six ou même sept jours par semaine sont celles d’un véritable esclavage salarié qui permet à peine de survivre. Ainsi, racontait au moment de la grève une ouvrière de Computime: « Notre salaire de base n’est que de 230 yuans par mois. Il nous faut travailler 14 heures par jour, sept jours par semaine. La compensation pour heures supplémentaires n’est que de 2 yuans de l’heure. On ne peut pas y arriver avec un tel salaire ». Elle est pas belle la vie, au pays des 4 Illusions ?

    Répondre
  6. Thierry Orlowski

    07/01/2005

    Cher Lecteur, Je suis tout a fait d’accord avec Mr.eric Dugas: La gauche se sert de la pauvreté comme « fond de commerce » et l’exploite….Comment fait-elle ? Elle crée de l’asistanat ausquel elle pretends repondre. Elle encourage l’immigration, et une fois que les familles sont installées mais….sans emploi, elle explique aux familles qu’ils peuvent rester en France pour autant qu’elles continue a recevoir des dividendes sociales et les encouragent a voter a gauche. La gauche dit aux familles d’immigrés: »Si vous souhaiter continuer a toucher votre salaire (RMI ou whatever…) votez a gauche!!! ». Ca fait 15 ans que ce petit jeu prospere en France, sous pretexte que, soi-disant, « tout le monde y a droit ». Inutile de vous dire que « tout le monde y a droit » plus si vous etes une famille d’immigrés qu’une famille d’occidentaux….c’est drole les hasards??? Il faudrait vraiment que cela cesse, pour notre bien a tous !!! Cordialement Thierry Orlowski

    Répondre
  7. angelaume

    07/01/2005

    Monsieur trémeau ! Ce n’est pas la pauvreté de votre propos qui recule en tout cas ! C’est tellement réducteur et partisan que ça en devient bouffon ! En tout cas, ce qui est rassurant, c’est que votre devoir ne dépasse pas le format A4 pour traiter de sujets aussi complexes. J’imagine que vous avez un peu voyagé quand même ? Vous savez cher Monsieur, Les échanges économiques augmentent certes, mais comment cela se concrétise t-il sur le terrain ? Avec quels acteurs ? Avec quels bénéficiaires ? Sur quels secteurs ? Ce n’est pas en raison de la hausse des ventes de portables et d’écrans LCD que les gens démunis ont plus accès à l’eau potable. Ce n’est pas non plus le CA d’airbus qui a permis de trouver un vaccin au paludisme, encore moins la spéculation boursière, immobilière et les flux financiers internationaux. Au fait, on mesure quoi avec quoi ? En 2004, le Chine a fait exploser tous les compteurs en particulier celui du pétrole et de l’acier alors évidemment, les échanges sont à la hausse. Vous seriez surpris de constater que de très nombreux ménages dans certains pays du sud possèdent un téléviseur alors qu’ils ont à peine de quoi manger. J’espère que vous savez quand même qu’un pays, qu’une entreprise peut faire illusion en faisant un business lucratif mais ne pas valoir un kopek sur le marché. Et puis, dans de très nombreux pays, le troc, les tontines et le système informel répondent bien davantage aux besoins de la pauvreté. Ca fait parti de vos chiffres ? Je vous l’apprends aussi, Les réussites économiques actuelles reposent pour l’essentiel sur les coupes budgétaires dans le social (pour la Chine, c’est un euphémisme quant on sait que les salariés dorment dans l’usine pour moins de 100 € par mois), l’emprunt à outrance qui sanctionnera les générations futures et l’interventionnisme étatique. Il n’y a plus beaucoup de secteurs économiques qui ne dépendent pas des subventions, encore moins des combines politiques et autres corruptions en tous genres, et ce n’est certainement pas le jeu de l’offre et de la demande qui permet à Alstom de vendre ses belles locomotives. C’est d’ailleurs particulièrement vrai pour les Etats-unis qui pratiquent le dumping et qui ont injecté des milliards dans l’industrie de défense par exemple. Le business de la guerre – tout comme celui du Gevrey-chambertin et des films porno – a fait reculer la pauvreté, c’est indéniable. Haaa ! La liberté d’entreprise ! Il est tellement libre, l’homme, qu’il est capable de bousiller sa planète tout en sachant que ce sont ses propres enfants qui vont l’habiter ! Il est tellement libre, l’homme, qu’il est capable de laisser une belle ardoise à ses enfants et d’observer sans état d’âme les pires souffrances de ses voisins. Du moment qu’il peut siroter sa bière devant la télé…. Libre et con. Bien à vous

    Répondre
  8. MINUX75

    06/01/2005

    Bonjour Avant, il y a trente ans, je me baladais dans l’europe et nous FRANCAIS étions les plus riches. Nous circulions en voiture et les autres( italiens, espagnols) se déplacaient dans des pots de yaourts. Aujourd’hui c’est exactement l’inverse, nous circulons dans des pots de yaourts quand nous en avons une et les autres se déplacents dans des 4×4 et autres grosses voitures allemandes. Quel changement, j’ai honte d’être FRANCAIS. à bientôt

    Répondre
  9. eric dugas

    06/01/2005

    reponse a bourbaki: il y a effectivement de la pauvrete dans le monde, c’est meme pas la peine d’aller en asie, il y a des sdf qui meurent de froid chaque hiver chez nous. la faute a qui : aux americains ??? Le sdf qui est mort ce noel a paris, c’est la faute aux americains ?? il serait temps de voir que cette pauvrete est organisee par les politiciens de droite et de gauche (surtout de gauche). quand bernard tremeau dit que la misere recule, il suffit par exemple de voir la chine qui a un taux de croissance de 8%, pour un pays dit communiste c’est assez etrange. Peut etre que leur communisme n’est plus le meme que le notre, et qu’ici il serait qualifie d’ultraliberalisme. C’est bien pour ca que j’affirme que ce sont les politiciens qui tuent l’economie et les citoyens. C’est un jeu pour eux, comme au temps des rois…

    Répondre
  10. Thierry Orlowski

    04/01/2005

    Cher lecteur, Personellement,Je trouve cela rassurant que le monde aille mieux…même si la France dégenere!! En effet, si la France avait la prospérité en plus de la faillite politique, beaucoup plus de pays serait tenté de la rejoindre. Je me dis que, peut-être, a force de sombrer pendant que les autres pays brillent, la France se decidera un jour a avoir une politique national et international saine au lieu des délires politiques auxquels nous avons eu droit en 2004. Peut-être que la France va se decider a être humble, a balayer devant sa porte et a prendre exemple aupres des pays qui prosperent, au lieu d’essayer de donner des leçons a tout le monde comme ce fut le cas encore cette année. Si le monde est plus riche et la France plus pauvre, c’est sa faute: elle n’avait qu’a mieux voter!! Cordialement, Thierry Orlowski

    Répondre
  11. Bourbaki

    04/01/2005

    « Bernard Tremeau dans son article ne dit pas que la pauvrete a recule en france, mais dans le monde… » En effet, on a pu voir récemment dans quelle opulence vivaient les victimes du tsunami : des millions d’individus dans des taudis dépourvus d’eau, de sanitaires et d’électricité. Et qui trimaient comme des bêtes de somme pour deux dollars (dévalués !) par jour. Mais il est vrai qu’au fond du trou, la lueur d’un briquet vous aveugle…

    Répondre
  12. eric dugas

    04/01/2005

    Bernard Tremeau dans son article ne dit pas que la pauvrete a recule en france, mais dans le monde… il est clair qu’en france elle a augmente…

    Répondre
  13. lucien

    01/01/2005

    Ouf ! je l’ai échappé belle !… de ne pas m’abonner aux 4 vérités (« vérités » ?) après l’offre d’essai gratuite. C’est un journal de désinformation. L’article « la pauvreté a reculé en 2004 » le prouve haut la main.

    Répondre
  14. sas

    31/12/2004

    ou tu prends tes statisques BT ,chez ta mère ???LES GENS SONT DE PLUS EN PLUS ENDETTES,et les chiffres de plus en plus bidonnés (chomeurs,necessiteux,assistés et subventionnés)….faisont de vrais comptes en FRANCE (je n’ai même pa&s la prétention de comptabilier dans le monde) puis discutons….ce dont je suis sure à ce jour,c’est que ce n’est pas le travail vertueux et légal qui enrichit son homme,que les gros salaires se construisent en mutualisant les monopoles et les combines,qu’ils surfent sur l’immoralité et la médiocrité donc se renforcent au détriment des petits (agriculteurs,commercant,artisans)…qui ceux agonisent en silence dignement sans se lamenter et au combat n’interesse pas le star systeme et les médias(concerné par cette classification) , car en France décadente c’est comme cela que cela se passe ma petit’dame… SAS nb:ne vous inquité surtout pas,nos technocrates ont déclaré que la france deviendrait pays exportateur de « matière grise »….???

    Répondre
  15. ben

    31/12/2004

    Merci à Bernard Trémeau pour cet article tout à fait véridique.La pauvreté recule dans le monde, c’est un fait avéré, mais si elle augmente en France, c’est tout simplement parce que les réformes libérales de base ne sont pas faites.L’exclusion que l’on peut constater en France est due à une conception arriérée de l’économie, dont l’exemple le plus frappant sont les 35 heures!! Mettons un terme à cette chappe de plomb socialiste et encourageons les réformes nécessaires afin de faire reculer la pauvreté dans notre pays….

    Répondre
  16. R. Ed.

    31/12/2004

    Les Espagnols ont vécu des années sous Franco. Il ne fallait pas la « ramener » mais par contre, au niveau sécurité, l’Espagne était le seul pays d’Europe où on pouvait aller se baigner en laissant ses « affaires » sur la plage et être sûr de les retrouver au retour. Tandis que maintenant…L’accident en voiture le vendredi soir et c’était la prison jusqu’au lundi pour passer devant le juge. Mais on faisait fort attention et il y avait très peu d’accidents et pour cause. Tandis que maintenant…Par contre, des « jeunes » qui jettent des cocktails « Molotof » sur les mossa d’esquadra, je voudrais quand-même le voir!

    Répondre
  17. Olivier trehard

    30/12/2004

    a Bourbaki, Main d’oeuvre chère en france par rapport à la main d’oeuvre Chinoise, même si elle crève de misère en France. C’est ce que ne veulent pas voir les ultralibéraux qui ne font que régénérer un électorat révolté par leurs outrances. Mépris de l’intérêt National, extase devant l’économie mondialisée.Le cercle vicieux est bouclé, l’extrême-gauche et le FN ont de beaux jours devant eux.

    Répondre
  18. Gauthier sans Avoir

    30/12/2004

    J’ai du mal a penser que la pauvrete a recule en France. Ici dans nos cites ce n’est pas le cas et l’etat francais se doit de reviser a la hausse les pensions, indemnites et allocations a qui de droit pour relancer la machine economique et le progres. Monsieur Borlo et ses promesses de milliards d’euros seront les bienvenus -merhaba – mais ils tardent a montrer le bout du nez. Et c’est ce qui retarde l’integration et le developpement de la consommation dans des milliers de famille qui n’en peuvent plus de se sentir exclus dans leur ville, exlus dans leur pays et exclus de l’europe. Le ras le bol est dans l’air et il suffirait d’un rien, d’un peu, pour que l’explosion se produise. Je vous parle du terrain, la ou les choses se disent et la ou elles se passeront si les credits tardent a arriver. Les predicateurs sont deja en route et forment deja les hommes qui instruiront ceux qui parleront a celui qui…..!

    Répondre
  19. Christophoros

    30/12/2004

    Qui a dit qu’être de droite ( si ce mot a encore un sens…) c’est être conservateur. Toutes les révolutions ne sont pas de gauche. Le pouvoir peut aussi être pris par la force à droite ( conf Franco par ex… ).

    Répondre
  20. Frontdeboeuf

    30/12/2004

    Quand je lis des commentaires comme ceux là, je constate que même les « conservateurs » franchouilles sont en réalité des trotskos…

    Répondre
  21. Christophoros.

    29/12/2004

    Lorsque je lis des articles comme celui-là, que je vois le baron Seillère se la péter à la télé alors qu’il est un patron désastreux ( voir la faillite de Swiss Air ) relayé mezzo voce par Sarkozy ( le frère du petit Nicolas), je me dis que c’est un miracle si en France il n’y a pas plus de gens qui votent à gauche. Les inénarables Hollande et consorts ont encore de beaux jours devant eux….

    Répondre
  22. Christophoros.

    29/12/2004

    Lorsque je lis des articles comme celui-là, que je vois le baron Seillère se la péter à la télé alors qu’il est un patron désastreux ( voir la faillite de Swiss Air ) relayé mezzo voce par Sarkozy ( le frère du petit Nicolas), je me dis que c’est un miracle si en France il n’y a pas plus de gens qui votent à gauche. Les inénarables Hollande et consorts ont encore de beaux jours devant eux….

    Répondre
  23. Bourbaki

    28/12/2004

    « La croissance se fait aussi avec des dégâts considérables dans les pays à main-d’oeuvre chère. » Voilà qui m’intéresse : que zacco, une main-d’oeuvre chère ? Des ouvriers qui veulent pouvoir vivre dignement ?

    Répondre
  24. Christophoros.

    27/12/2004

    La pauvreté a reculé. Bernard Trémeau ne prend pas souvent le métro parisien. Il devrait….

    Répondre
  25. JPESSIQUE

    27/12/2004

    Les classes laborieuses en France, ça n’existe pas.

    Répondre
  26. olivier trehard

    27/12/2004

    Glogalement c’est vrai,la pauvreté recule avec le soviétisme, Mais faudra-t-il attendre que le coût marginal du dernier chinois au chômage ait atteint celui du premier Français au chômage, pour voir se rééquilibrer notre terrible équilibre de sous-emploi ? La croissance se fait aussi avec des dégâts considérables dans les pays à main-d’oeuvre chère.

    Répondre
  27. Bourbaki

    26/12/2004

    Effectivement, la pauvreté a reculé chez les riches… Nous ne sommes pas des gogos qui allons croire que les dérégulations et les baisses du coût du travail vont enrichir les classes laborieuses. Réservez votre discours aux menteurs et aux cerveaux endoctrinés.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)