La prolétarisation de la race blanche

La prolétarisation de la race blanche

Une vidéo chinoise a fait le tour du monde, montrant un économiste chinois se mo­quer cruellement des Euro­péens, et de leur goût pour la retraite anticipée, la sécu et le football. Dans vingt ans, achève le sarcastique professeur, nous devrons leur jeter des sacs de riz pour les nourrir.
Je crois au canular (note de la rédaction : il s’agit effectivement d’un canular), pas vraiment à la véracité du pamphlet mé­diatique chinois. Je crois aussi que les Chinois avec leur extermination des filles, leur politique de l’enfant unique, et leur demi-milliard de retraités pour l’an 2050 n’ont rien à dire.

Par contre, je partage leur point de vue sur la ruine européenne et même les idiots utiles et inutiles le partagent. Nous allons vers une ruine totale, vers une apocalypse grise qui aura deux volets : appauvrissement et vieillissement. Le vieillissement est bien connu, avec 30 % de sexagénaires que l’on ne pourra pas payer. Avec la fatigue créative d’une civilisation jadis géniale et qui a dégénéré. L’appauvrissement est patent pour qui voyage : non seulement l’Asie, mais aussi l’Améri­que du sud (voyez le Pérou, l’Uruguay, voyez le Brésil de Lula dont la monnaie a doublé en cinq ans, voyez la fortune de villes comme Brasilia, Curitiba, Fortaleza…), mais encore l’Afrique noire ! Vincent Bolloré en a parlé, en disant que c’était là-bas qu’il fallait investir. On voit les taux de croissance du Maghreb ou de l’Angola qui laissent rêveur, à 10 % ou plus. Ceux qui se moquaient des Africains en seront pour leur compte. Ils riront jaune, c’est le cas de le dire.

Les marchés financiers (quel­ques milliers de voyous) et les administrations (quelques mil­liers d’incapables) ont leur part de responsabilité dans ce désastre obscur de la race blanche. Les marchés qui ont encouragé tous les vices infantiles du capitalisme ; les administrations qui ont voulu faire du « sozial », comme disait Céline, à tort et à travers ; et surtout faire l’Europe bancaire et bancale contre toute logique politique, culturelle, et même économique.

Mais il ne faut pas oublier non plus l’effondrement américain, qui élit toutes sortes d’irresponsables, pays crépusculaire qui a perdu tout pouvoir d’attraction, assis sur les milliers de milliards de dollars gaspillés dans des guéguerres aberrantes, trois millions de prisonniers affamés dans les bagnes et une désindustrialisation qui a fait de Détroit la ville la moins chère du monde au mètre carré.

En France aussi, on commence à souffrir. À part deux ou trois « côtes d’usure », on voit que l’immobilier s’effondre, que le budget tourne au vinaigre pour tout le monde et que l’euro, s’il disparaît, nous remettra au troc en septembre prochain. Nous serons dans une situation absurde et préhistorique. Nous n’aurons pour notre consolation que ces lignes admirables de Marcel Aymé, tout de même publiées en 1946, au terme du plus terrible conflit, de la plus terrible occupation de notre Histoire : « Nous sommes pau­vres, nous sommes endettés, notre monnaie est au bord de la faillite. Une partie de notre pays est en ruines. Nos machines sont usées. Nos rivières sont à sec. Notre administration est croulante. Partout s’étalent la gabegie et la corruption. Notre jeunesse est découragée. »

Là, nous ne sortons pas des guerres hitlériennes ou du stalinisme. Nous sortons de la création de la zone euro et du règne du néo-libéralisme !
Mais nous sommes prolétarisés et résignés
. Habitués à être mal traités (surtout nos jeunes, mal payés et aussi absorbés, possédés par leurs gadgets techno), nous ne bougeons plus, tout juste bons pour le prochain abattoir voulu par le Folamour démocratique. Nous allons vers un désespoir total qui devrait nous pousser à châtier les responsables ; mais le vieillissement, le gâtisme même, la résignation médiatique et les progrès de la pharmacie et du traitement chimique de l’insatisfaction et de la révolte, synthèse admirable d’Orwell et d’Huxley, tout nous rend impuissants.

Comme il n’y a pas d’issue digne de ce nom, sinon celle de revivre de la rhubarbe comme aux temps heureux de l’Occupation, je ne vois pas où cela peut finir. Pie XII avait prophétisé une saine réaction populaire, on l’attend. La fin de l’euro, le réveil des nations, ou d’un esprit chrétien et familial ? On se doute que pour les gens qui nous dirigent de Londres, New York ou Bruxelles, ce sera ça la Fin du Monde. Et gare à la punition alors.

Partager cette publication

(13) Commentaires

  • Anonyme Répondre


    Grepon : " Et moi qui croyais que l’Afrique ne s’est pas encore elevée au point de pouvoir s’ecrouler!"

    –    Ah, ah!.   Well, il y a un peu de ca. Let’s say que son avenir est devant elle. Ce qui et deja mieux que d’autres Pays, if you see what I mean.
    Avez vous lu "Les Chimeres Noires" de Lartéguy? Juste un roman, de 1963, mais tres bien vu, tres bien observé, et plaisant a lire. Je suis sur que vous aimerez. Je vous l’envoie si vous voulez.

    Best, Grepon,

    Mancney

    26/06/2010 à 19 h 08 min
  • grepon Répondre

    "sans nous l’Afrique s’écroulerait"

    Et moi qui croyais que l’Afrique ne s’est pas encore eleve au point de pouvoir s’ecrouler!

    Mancney, le record du monde pour genocides continues dont presque tout le reste du monde s’en fout au point de meme pas savoir, et un taux de SIDA du fait d’activite sexuelle totalement debride, font quand meme craint.   Il y a du progres a faire, mais perso je n’y mettrais pas un sous, en dehors d’Afrique du Sud ou quelques coins bien precis.      Les sous que j’y met sont vole d’abord par mon gouvernement qui les donnent a quelque organisme corrompu du corrompu ONU qui donne ensuite ce qui reste effectvement aux strongmen corrompus du coin.

    25/06/2010 à 6 h 31 min
  • IOSA Répondre

    Vision du futur !

    La terre bien que  ronde, n’est en fait qu’un vase clos comme une bouteille, dans laquelle des couleurs y sont prisonnières.

    Brassez donc le tout par la mondialisation et il n’en ressortera qu’une seule couleur et je doute que la couleur blanche soit reconnaissable.

    Votre combat est futile et perdu d’avance…car pour sauvegarder votre couleur préférée, il vous faudra anéantir les autres couleurs qui en fait, ne sont que des hommes et femmes comme vous.

    IOSA

    24/06/2010 à 12 h 35 min
  • Michel pages Répondre

    Oui, cette vidéo est un faux ! Le texte parlé n’a rien à voir avec le sous-titrage ! (Faites donc traduire avant de faire circuler à la légère !)

    Par contre, elle énonce tout de même des évidences.

    Hoax ou pas, qu’elle soit l’occasion d’animer un ressort qui sauvera – peut-être- notre civilisation bêlante…

    24/06/2010 à 12 h 04 min
  • Anonyme Répondre

    SAS : " …..je crois que ces paroles sont a attribuer au frère Clemenceaux…a VERDUN…"

    –   Je penserais plutot a Foch… Mais bon, c’etait pas Chirac, hein, ca c’est sur! Pauvre France…

    Mancney

    24/06/2010 à 0 h 49 min
  • ozone Répondre

    Homére va par là demandant des coupables

    En voila un bon paquet

    http://www.observatoiredeleurope.com/Crise-de-l-euro-crise-de-la-pensee-europeenne_a1406.html

    24/06/2010 à 0 h 38 min
  • Anonyme Répondre

    Saint Tex : " Je connais beaucoup de gens qui pensent : "qu’on en finisse".   Mais la Résistance s’éveille on dirait…."
    –     2% pendant la guerre WWII… On les trouvera bien encore une fois.

    Xavier Mezeray : " ce continent vit sous perfusion année après année mais stopper net les subventions et tout s’écroulera comme un château de cartes -"
    –     C’est ce que tout le monde dit depuis des années… On attendant, doucement, les Africains apprennent, et il font des millions d’enfants (les 40 premier pays aux taux de natalité le plus élevé sont en Afrique ou au Proche Orient) et surtout ils profitent tres intelligemment de la situation, c-a-d des subsides occidentales et ils sont assez intelligents pour la faire perdurer, depuis cinq decennies comme vous dites, en fait bien d’avantage… Et, si on arrêtait les subventions aujourd’hui, ils en prendraient leur partie et se réadapteraient a la nouvelle situation. Les Africains sont très malins… ce qui impliquent une intelligence vive indiscutable, meme si celle-ci n’est pas aujourd’hui dirigée vers la recherche scientifique, que d’autres font très bien pour eux et dont ils profitent de toutes façons, voir la diminution de la mortalité infantile et l’augmentation sensible de la durée de vie, ainsi que la consommation d’ipod.
    Le schéma ultra-dit et répété que "sans nous l’Afrique s’écroulerait", comporte une connotation méprisante et je l’ai souvent entendu dit par des gens plus prétentieux qu’avertis. Mais ce n’est pas votre cas, n’est-ce-pas? Simplement, l’Afrique est immense et encore très "naturelle", et elle a le temps, le temps et tous les droits.
    Par contre, si le "bon entendeur" a bien entendu, il semblerait qu’il y ait quand meme un léger écart entre votre point de vue qui dit que "stopper net les subventions et tout s’écroulera comme un château de cartes" et celui de Dambisa Moyo (Zambienne, Doctorat a Oxford et Master a Harvard) qui affirme dans le livre "L’aide fatale" que vous citez, que, contrairement a ce qui est dit, et qu’elle appelle un mythe, les aides reçues n’auraient pas contribuées a réduire la pauvreté ni a augmenter la croissance en Afrique :
    " In Dead Aid, Dambisa Moyo (…) confronts one of the greatest myths of our time : that billions of dollars in aid sent from wealthy countries to developing African nations has helped to reduce poverty and increase growth."
    Pour vous distraire, je vous recommande la lecture du bouquin de Lartéguy "Les Chimeres noires". C’est un roman certainement moins sérieux que le livre de miss Moyo, mais il est plaisant a lire et très bien documenté, et il montre un peu qqs us et coutumes intéressantes et un peu une maniere de fonctionner a l’africaine…. dont la pratique du fameux jeu "quelque-chose et son contraire", qui confirmera ce que vous savez deja puisque vous y travaillez.

    Best,

    Mancney

    23/06/2010 à 17 h 48 min
  • grepon Répondre

    "Là, nous ne sortons pas des guerres hitlériennes ou du stalinisme. Nous sortons de la création de la zone euro et du règne du néo-libéralisme !
    "

    C’est les4verites ce genre de non-sense?    C’est l’etatisme qui a mis l’Europe dans ce sale etat, tres evidemment.   Du cote des Etats-Unis, ce qui ne marche pas, c’est le gauchisme aussi.  Je vous donne, moi aussi, le Detroit comme exemplaire.   Les etats et villes dont les finances publiques et les pensions sont au plus mal, sont eux aussi, des etats dites "blue" ici, domine par Democrat et en generale un gout pour plus d’etat, et salaires et pensions et conditions de luxe pour les fonctionnaires.   Ca me rappelle la France que l’on connait, tiens!     Les Etats-Unis sont a mal, et la politique etatiste d’Obama-Pelosi-Reid fait des ravage, mais voyons, nous n’avons pas les problemes demographiques aussi grave, franchement irrecouvrables, que vous avez en Europe.   Nos immigrants les plus "problematique" disons, sont travailieurs du moins et de culture occidentale, et non pas des adeptes d’un culte abetissant et anti-humain dans tous details.

    Quand vous dites que les Etats-Unis n’ont plus d’attrait, vous semblez prendre vos desir pour des realites.   Vient aux Texas pour voir, c;est ce que font les mexicains, californiens, new yorkais, et ancien habitants de Detroit.     Le futur des Etats-Unis n’est pas encore perdu, mais elle doit faire face, une fois de plus, a un monde et des allies detraquees.    Ca promet d’etre un tres mauvaise quart de siecle en Europe.  Ca, c’est une quasi certittude.  Que ca finissse mal, en tyrannie islamique des 2050, ne pourrait pas surprendre.   Rien que ca.    Chez nous ca se limtera a des coins deja ruine, comme le Detroit justemment.

    Pour nos prisonniers "affame", ca c’est une mauvaise blague.   Ils sont souvent obeses, voyez vous, ce qui coute assez chere en services de sante, plus ou moins luxueux suivant les prisons….

    23/06/2010 à 17 h 14 min
  • sas Répondre

    A manceney….

    …..je crois que ces paroles sont a attribuer au frère Clemenceaux…a VERDUN…

     

    et bien sure ca a fini en boucherie pour goyims……

    Louis ferdinand Celine qui etait sur ce même front comme soldat au combat , s en est ému a de nombreuses reprises…

    sas

     

     

    23/06/2010 à 16 h 56 min
  • xavier mezeray Répondre

    Ce n’est pas la fin du monde mais la FIN D’UN MONDE (et j’en suis bien content).

    Par contre je ne suis pas d’Accord avec vous pour l’Afrique – Et je sais de quoi je parle j’y travaille –

    L’ Afrique semble fonctionner oui mais cela grâce au milliards de dollars de subventions, votés à l’ONU et à l’union Européenne et ce depuis plus de 5 décennies

    A lire l’excellente analyse de DAMBISA MOYO ; L’aide Fatale aux éditions JC Lattés.

    L’ Afrique   sera toujours un terrain de jeux pour les puissants car ici bas il y a peu de contrôle,  ce continent  vit sous perfusion année après année mais stopper net les subventions et tout s’écroulera comme un château de cartes –

    A bon entendeur

    23/06/2010 à 11 h 51 min
  • Anonyme Répondre

    Excellent MANCNEY, komdab !  LOL 

    Je connais beaucoup de gens qui pensent : "qu’on en finisse".   Mais la Résistance s’éveille on dirait….

    23/06/2010 à 11 h 07 min
  • Jaures Répondre

    En somme, on va tous mourir et dans les pires souffrances.

    Et quoi que l’on fasse puisqu’il n’y "a pas d’issues".

    J’ouvrirai bien le gaz, mais il vient d’augmenter de 10%.

    Décidément, quand ça veut pas.

    23/06/2010 à 11 h 05 min
  • Anonyme Répondre

    Ah, ah! Apparemment, vous etes tombé sur la video dont j’ai posté le lien ici meme, il y a deux semaines, apres l’article d’Yves Pigis, "Dialogue avec un Imam" :
     Mancney  samedi 12 juin 2010 18:19 de —.hsd1.fl.comcast.net
    Si vous aimez les fake, en voici un autre : Le jugement du professeur chinois Kuing Yamang sur les fonctionnements europeen et francais. Au moins celui la vous fera sourire, ne vous en privez pas :
    http://www.youtube.com/watch?v=DMKb9A6Kouk&feature=player_embedded
    Mancney

    Bravo. L’histoire de l’imam racontée par Pigis était un hoax, tout comme cette video du professeur chinois, dont le seul nom de Kuing Yamang devrait ouvrir et les yeux et surtout la bouche puisqu’il s’agit sensiblement du nom d’un gâteau breton, le Kouign Amann… et je ne ferais pas de commentaires sur une possible interprétation caraïbe qui invoquerait, elle, quelques partie privée féminine… SAS vous expliquera si il le souhaite.

    Pour le fond, il n’est sans doute pas inutile de tenter d’enfoncer le clou… C’est vrai, les Français, et plus ou moins les autres Occidentaux, ont la tete dans la cuvette des chiottes, et nul part ailleurs, et le cul tourné vers le haut. Pendant que beaucoup se sentent bien comme ca, il est certains que d’autres le vivent très mal… et c’est a eux qu’il convient de penser.
    Alors, et si on commençait par ré-armer un peu tout ce joli monde, rien que pour voir si ca n’irait pas plus dans le bon sens? On ne risque pas grand chose a essayer, n’est-ce-pas? Well, let’s do it.. Articles dans les 4V, pétitions et tout le tralala. Let’s go!
    Allez, qui c’est qui disait deja : « Mon aile droite est enfoncée. Mon aile gauche recule. Mon centre plie : situation excellente, j’attaque ! ».. Un Francais, je crois… en 14, c’est bien ca?

    Best,

    Mancney

    23/06/2010 à 1 h 29 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: