La racaille et le pouvoir français

Posté le décembre 20, 2009, 12:00
6 mins

Nous avons vu l’invraisemblable le 14 novembre dernier. Une boîte du net, financée par les huiles libérales de la république et quelques grands patrons, et contrôlée par d’ex-gauchistes, promet 100 000 euros aux quidams des banlieues. Lesquels s’empressent d’arriver dans un désert des tartares policier et de tabasser impunément tous les Blancs qui se trouvent par là.

 L’avocat de la boîte concernée, ancien trotskiste patenté, vient ensuite insulter le préfet et les fonctionnaires concernés ; en omettant de dire aussi que, dans ce système néo-libéral, on fusille à vue le policier qui fait son travail, puisqu’il ne peut le faire que d’une manière raciste. Il doit donc s’effacer, comme le journaliste ou le prof… On espère qu’avec ce désordre nouveau le médecin ou le chirurgien continueront, eux, de faire leur métier. Sinon la durée de vie diminuera, comme en Amérique, ce qui est peut-être le but du jeu, après tout.

Cette barbarie à fric et africaine du Champ-de-Mars, pour une fois bien nommé, n’a rien de bestial ou de désespéré : elle est politique et désirée par les pouvoirs actuels, comme les émeutes sanglantes de Gênes, Copenhague ou d’ailleurs, les règlements draconiens qui nous privent de toutes nos libertés et les fouilles humiliantes dans les aéroports. Bernanos ou Péguy avaient bien vu, comme Valéry, Ionesco et tant d’autres aujourd’hui ignorés, ou surtout sabotés à l’école (ah, le discours argumentatif !), que le monde moderne répandrait l’esclavage puisqu’il nous promettait la liberté. Et quel meilleur moyen de répandre l’esclavage que de répandre une terreur à répétition où, comme dirait notre bon Napoléon III, il est temps que les bons tremblent et que les méchants se rassurent ?


Un système de terreur

J’en reviens à ma question : à quoi servent les voyous allogènes que le RER a rendus roi du centre de Paris, eux qui avaient déjà, avec nos chers urbanistes, exterminé le peuple des banlieues cher à Jacques Prévert ou Eugène Dabit ? Je repense à Orange mécanique et à sa fin fabuleuse : les voyous sous contrôle, entre les mains d’un pouvoir tory, pardon néo-conservateur, et qui ont pour tâche d’aider au contrôle des populations. La théorie de Burgess et Kubrick a d’ailleurs été depuis explicitée par un sociologue suisse nommé Weber et honni des médias (ou de ce qu’il en reste, sur support papier ou autre).

Ce système de terreur sert à inhiber le citoyen, écrasé de taxes, de règlements et d’interdictions dans le Sarkostan : comme dit la doyenne des journalistes, Danièle Breem, l’assemblée nationale n’est plus un lieu où l’on s’exprime bien, c’est une usine à projets de lois.

A peine remis de sa misère morale juridique, et fiscale, le citoyen doit subir la misère physique. C’est là qu’intervient le voyou. Marx avait déjà parlé, à propos du capitalisme, de l’armée sociale de réserve. Ici aussi il y a une armée de réserve : une armée de nouveaux sans-culottes s’exprimant comme des membres de comités de salut public, et dont la mission est de répandre la peur. C’est ainsi que l’on est rentré, d’ailleurs, dans la grande terreur révolutionnaire.

On me rétorquera qu’il n’y a aucune logique dans tout cela : c’est justement là où est la logique. Un autre opus médiatique, Le Prisonnier de Patrick McGoohan et Georges Markstein, conçu du temps où il était permis de penser, le faisait bien remarquer : le pouvoir postmoderne, hérité de la France et de l’Angleterre des Lumières, doit répandre la confusion. Et plus il sera confus, plus il sera gagnant, déréglant le robot à qui tel spationaute explique qu’il lui ment toujours…

4 réponses à l'article : La racaille et le pouvoir français

  1. VIK

    23/12/2009

    Le peuple ne sera délivré de cette tyrannie, uniquement lorsqu’il prendra son destin en mains, et qu’il lancera un raz de marée salvateur et libérateur, contre toutes ces crapules qui nous gouvernent !

    Et le moment venu, car il ne manquera de venir, je ne souhaiterais pas être à leurs places !

    Vik

    Répondre
  2. sas

    21/12/2009

    A watson corsica…..

    tout est dit et donc seul pays ou les minorités subversives en imposent à la grande majorité moutonante….

     

    …..c’est ca le modele des lumières inspiré par les 100 000 frères qui baisent et niquent à l infinie les 66 000 000 de francais profanes….

    …..l heure des comptes est ateintte, ne dure et prospere que ce qui est naturel…..l’artificiel fini toujour à terre.

     

    sas

    Répondre
  3. xxl

    21/12/2009

    Qui vit en banlieue peut voir que les indigènes tâchent de passer inaperçus et sont mêmes prêts à se cacher dans un trou de souris. Un grand miracle quand ils arrivent à déménager.

    Ne rêvons pas, les médecins aussi sont bien incapables dans ces lieux d’assurer une médecine efficace. Ils sont débordés journellement par des tas d’allogènes qui occupent les salles d’attentes -jour et nuit s’ils le pouvaient- pour une moindre toux, un petit bobo de rien, juste parce que la médecine est gratuite et qu’il faut en profiter.

    Ces mêmes médecins, -d’autant que ce sont des jeunes qui s’installent là-, finissent par être bien incapables de reconnaître une grave maladie d’une futilité. Ils sont prêts à tous les scanners et irm possibles pour une sottise quelconque, peut-être, juste histoire de ne pas s’attirer des ennuis.

    Mais quand arrive le vrai bon malade qui a attendu déjà des mois, habitué à ne pas se plaindre pour ne pas se faire passer pour un paresseux, puisqu’il est le seul souvent à travailler,  ce médecin là, ne sera même pas foutu de voir que ce patient a une infection dentaire prête à généraliser ou une bonne péritonite et il lui donnera une potion pour le faire péter ! Le font-ils exprès ? nul ne sait !

    D’où un grand nombre d’allogènes, même jeunes, en très mauvais état de santé, qui hésitent à se rendre chez les médecins du coin ; mais ça n’a pas d’importance pour notre gouvernement du moment que la relève pétant la forme arrive des 4 coins du monde !

    Répondre
  4. WatsonCorsica

    21/12/2009

    Votre démonstration est bien construite, peut-être trop. Vous êtes certainement encore sous l’influence de la littérature de science-fiction.

    Bon d’accord, c’est séduisant mais la réalité est peut-être plus bête… plus con aussi… ou plus simplement, chaotique, hélas. Car ce qui se passe en France se passe uniquement en France ; le seul pays où l’administration fut construite par un commnuniste inspiré par l’union soviétique elle-même inspirée des régimes des tsars, le seul pays où 3 listes d’extrême-gauche se sont présentées aux élections. Le seul pays où les médias sont gouvernés par la droite et animés par la gauche, le seul pays où l’extrême-gauche contrôle le syndicat majoritaire, l’éducation, la magistrature…etc… et quoi de mieux pour les archéo-marxistes que le chaos !

     

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)