La souveraineté économique est une urgence !

La souveraineté économique est une urgence !

Suite au retrait des États-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien, le département du Trésor américain a annoncé qu’il allait rétablir les sanctions économiques concernant l’Iran d’ici 3 à 6 mois.

En application du droit américain, toute entreprise, américaine ou non, qui passera outre, ne pourra plus exercer son activité aux États-Unis et risquera des amendes prohibitives.

Le 21 mai, le Secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, a affirmé que les entreprises européennes qui feront affaire en Iran dans des secteurs interdits par les sanctions américaines « seront tenues responsables ».

Le 15 mai dernier, j’ai interpellé le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, sur cette atteinte inacceptable à notre souveraineté et à nos intérêts nationaux, afin de rappeler que, si les sanctions américaines devaient s’appliquer à nos entreprises, ce serait une menace économique inacceptable et une atteinte directe à notre souveraineté et à nos intérêts nationaux.

Vendredi 18 mai, la Commission européenne a décidé de recourir à une loi dite de « blocage » édictée en 1996, afin de neutraliser les effets extraterritoriaux des sanctions américaines.

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a également annoncé que la Banque européenne d’investissement (BEI) aurait pour mission de faciliter les investissements des entreprises européennes en Iran.

Ces mesures vont dans le bon sens, mais elles seront trop modestes pour lutter à armes égales avec la justice américaine.

Le règlement de blocage, édicté il y a plus de vingt ans pour faire face à l’embargo sur Cuba, doit être renforcé et adapté aux nouvelles réalités économiques.

L’Union européenne doit se doter d’outils de financement autonomes et souverains qui dépassent la seule action de la BEI.

Au niveau diplomatique, tout doit être tenté pour que des exemptions ou des délais soient trouvés pour les entreprises européennes.

Mais c’est bien en affirmant sa souveraineté économique, en faisant de l’euro une monnaie internationale de transaction et de réserve, en adoptant une véritable stratégie commune de défense de ses intérêts industriels et commerciaux, que l’Union européenne fera entendre sa voix.

La souveraineté économique européenne n’est plus une option, c’est une urgence.

Partager cette publication

(11) Commentaires

  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Lu sur le site Contrepoints.org
    Article: « Un gouvernement français pro-entreprise ? La bonne blague… » de Nicolas Perrin

    Extraits
    //DE LA START-UP NATION À L’ENTREPRISE EN TANT QUE BIEN COMMUN
    Notre président aime les entreprises et il tient à le faire savoir. Il les aime même tellement que sa façon de s’exprimer est imprégnée de tournures de langage qui voudraient coller au plus près de « l’esprit start-up », mais qui sont en réalité aussi fraîches que l’arrivée de Windows 1995 sur les écrans 15 pouces.
    Mais plutôt que de nous attarder sur le langage présidentiel, je vous propose de nous pencher sur les projets d’action gouvernementale. J’ai déjà évoqué que la loi PACTE portée par Bruno Le Maire pourrait modifier l’article 1 833 du Code civil qui dispose que « la société doit avoir un objet licite et est constituée dans l’intérêt commun des associés », pour y adjoindre la notion « d’intérêt général économique, social et environnemental ».

    Depuis, Bruno Le Maire, a enfoncé le clou en déclarant que la loi qu’il présentera en Conseil des ministres vise à « récompenser les salariés pour leur travail avec plus d’intéressement, plus de participation, plus d’actionnariat salarié, pour que [les salariés puissent] devenir propriétaires en partie du capital de l’entreprise et participer au capital de l’entreprise, moi c’est tout ça que je veux… ».//

    Ci-joint une remarque amusante d’un lecteur de l’article qui expose son état d’âme ainsi que le mien.
    // je vais attendre qu’un mec créé son entreprise, y mette son argent, y passe 70-80h par semaine et après je vais lui dire que son entreprise est un bien commun.//.

    24/06/2018 à 10 h 46 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      le commentaire du lecteur :

      oui il est est certain que cette loi, si jamais elle est votée, favorisera la création d’ entreprises et leur développement

      comme s’ il n’ y avait déjà pas assez de prédateurs  » officiels  » pour celui qui risque et qui entreprend ; je cite, mais tout à fait au hasard : les banques, l’ Etat , l’ Urssaf, les syndicats marxistes etc …

      25/06/2018 à 9 h 07 min
      • HansImSchnoggeLoch Répondre

        //les banques, l’ Etat , l’ Urssaf, les syndicats marxistes etc …//

        et après la votation de la loi ajoutons le citoyen lambda (voir commentaire du lecteur).
        Mais uniquement tant que l’entreprise fait du fric.
        Si elle en perd c’est le problème de cet incompétent d’entrepreneur.

        25/06/2018 à 9 h 54 min
        • quinctius cincinnatus Répondre

          ou bien alors, chose plus probable, l’ employé demandera à … l’ Etat de sauver  » SON  » entreprise

          25/06/2018 à 21 h 16 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    l’ U.E. s’ occupe de l’ essentiel , c’ est à dire du bonheur de ses peuples, à preuve les professionnels de la pêche risquent une amende ( naturellement salée ) si la dorade n’ est pas vendue sous son nom … latin …

    elle a également décidé d’ incorporer dans la P.I.B. les activités relevant du trafic de la drogue et de la prostitution

    pour ce qui concerne les trafics ( armes , drogues etc … ) et les crimes les Britanniques n’ auront plus accès aux données policières de l’ U.E.

    20/06/2018 à 16 h 56 min
    • HansImSchnoggeLoch Répondre

      PIB européen

      Bientôt on y incluera les émoluments des trafficants de migrants.
      Ce sont des sommes importantes qui contribuent à la croissance européenne ne l’oubliez pas.

      21/06/2018 à 20 h 49 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

     » la souveraineté économique est une urgence  » … si ça fonctionne aussi bien que les urgences il y aura des ratés !

    20/06/2018 à 11 h 59 min
    • HansImSchnoggeLoch Répondre

      Les urgences fonctionnent très bien, il suffit d’être accompagné d’une garde rapprochée.

      20/06/2018 à 12 h 24 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    l’ Iran a un poids géopolitique , en partie du à l’ Histoire, plus important que celui de l’ Arabie : c’ est un carrefour

    entre l’ Iran et l’ Arabie mon choix est fait … depuis longtemps

    20/06/2018 à 9 h 53 min
    • HansImSchnoggeLoch Répondre

      L’Egypte, l’Iran, la Syrie et l’Irak ont connu des civilisations uniques dans l’histoire humaine.
      Malheureusement sur ces pays a coulé le magma islamique regurgité par la péninsule arabique.
      Le dénominateur commun de ces pays est maintenant ramené à celui du magma.

      Si un choix doit être fait il est plutôt cornélien.
      Je m’en abstiendrai volontiers.

      20/06/2018 à 12 h 21 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    L’Iran est un pays de despotes théocratiques, tout comme l’Arabie Saoudite
    Est-il vraiment nécessaire d’investir dans des pays pareils?
    Dans les deux cas on ne fait que favoriser le pouvoir en place.

    19/06/2018 à 19 h 45 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: