La Vendée ou la Cappadoce ?

Posté le avril 18, 2010, 12:00
4 mins

Les hasards de l’actualité ne manquent pas de nous surprendre et les contribuables ne nous en voudront pas de faire un tri dans les informations reçues aujourd’hui : l’indemnisation des victimes de la tempête, la disparition ou la réduction des niches fiscales, le voyage en France du premier ministre turc, enfin le financement et l’inauguration par M. Estrosi d’une zone industrielle à Bethléem. Est-il utile d’en dire plus ? Ce rappel synoptique suffit à engendrer notre « agacement ».

L’indemnisation de nos concitoyens bretons, quels qu’en soient le prix et les modalités, est une obligation à laquelle nous souscrivons sans réserve.

La suppression des niches fiscales ne peut s’analyser que comme un nouvel impôt. Soit, s’il le faut !…

Soit ! Mais ces efforts étant consentis par les Français, ils doivent leur être intégralement destinés. Nous avons maintes fois usé du slogan « la Corrèze avant le Zambèze », maintes fois ressassé que notre politique étrangère a un coût exorbitant, en dons, en invitations, en déplacements – et qu’elle est presque toujours dénuée d’efficacité et de « retombées », puisque de nombreux marchés ont échappé à nos industriels –, maintes fois répété que nous arrosions des déserts.

Ainsi, le 13 janvier 2009, la Cour des comptes européenne (ECA) a rendu public un rapport, intitulé « La gestion, par la communauté européenne, de l’aide de préadhésion en faveur de la Turquie ». Le coût pour le budget de l’Europe – auquel la France contribue – est de 6 milliards d’euros. Soulignons en prime, l’hypocrisie qui consiste à octroyer ces sommes pour permettre l’adhésion de la Turquie, tout en prétendant s’y opposer. Six milliards, théoriquement sacrifiés pour apprendre (Le Point du 8 avril 2010) que le premier ministre de ce pays considère que, pour ses ressortissants en France, « le fait de demander l’assimilation est un crime contre l’humanité ». Pas moins ! Que viennent-ils donc faire dans cette galère ?

Ainsi, encore, notre ministre de l’industrie a inauguré hier la zone industrielle (en gestation) de Bethléem avec un chèque de 10 millions d’euros, pour « le financement des infrastructures permettant de soutenir l’attractivité de la zone industrielle de Bethléem ». Cette subvention était  inscrite « dans le prolongement de la Conférence internationale des donateurs pour l’Etat palestinien tenue à Paris (sic) le 17 décembre 2007 ». Selon Le Figaro du 9 avril 2010 : « la viabilité du projet reste en effet étroitement tributaire des aléas politiques et sécuritaires ». Encore un fonds perdu ?

En définitive, la politique étrangère flatte uniquement l’ego de nos dirigeants, mais profite rarement à nos concitoyens qui, pourtant, comme « les ânes préfèreraient la paille à l’or ».

Gabriel Lévy

Association des contribuables d’Aubagne

6 réponses à l'article : La Vendée ou la Cappadoce ?

  1. pierre42

    27/04/2010

    Entièrement d’accord avec Mr Bozon . Ce n’est pas aus contribuables français de payer les conséquences de l’incompétences notoires et chroniques des fonctionnaires de la D.D.E. et de tous les services en charge du P.O.S. et P.L.U. Tous ces gens gracement payés qui se croient toujours science infuse , refusent chaque fois de reconnaître leurs erreurs et manque de professionnalisme.

    Répondre
  2. salvat poulain

    23/04/2010

    je suis scandalisée par tous ces "dons" largement distribués d’autant plus que la France est dans un énorme déficit!!!! Monsieur Lévy a raison,nos politiques sont des incapables ou des "voyous":de toutes façons nous n’avions le choix,pour élire un président,qu’entre "la peste et le choléra"—-

    Répondre
  3. Daniel GROSMAIRE

    22/04/2010

    Effectivement, je ne partage pas l’avis de monsieur Lévy quant à reporter la charge de l’indemnisation des propriétaires vendéens victimes de la tempête Xinthia et de l’envahissement de leur maison par les eaux, sur le dos des contribuables vendéens, voire français. Je rejoins, sur ce cas, complètement JL BOZON (voir courriel supra). En fait, dans cette triste situation, ce sont bien les responsables "politiques" locaux (maires) et étatiques (préfet, par l’entremise de la DDE, responsable en dernier lieu de donner un avis technique sur une demande de permis de construire) qui ont conçu les POS / PLU avec des zones urbanisables sur des espaces pouvant être inondés. Il y a donc eu une véritable carrence des services publics qui n’ont pas fait leur boulot (PPRI ?), sans doute aiguillonnés par des intérêts financiers divers. Cependant, cela n’exonère en aucun cas les propriétaires qui ont construit dans des zones à risque, même s’ils affirment aujourd’hui qu’ils n’en savaient rien. Les contribuables français n’ont pas à payer pour ceux qui ont démontré, par le choix qu’ils ont fait dans leur lieu d’habitation, pour le moins, une totale absence de bon sens, voire un manque de sens des responsabilités. Il serait grand temps de "reresponsabiliser" les Français. Notre pays ne s’en portera que mieux!

    Répondre
  4. BOZON

    22/04/2010

    Je me demande même si c’est bien au contribuable français de supporter l’imprévoyance de ceux qui ont fait construire leur maison sous le niveau de la mer. Il me semble que nous sommes là en face d’un rapport privé entre propriétaires, assureurs et responsables du POS. Que vient faire l’Etat, c’est à dire le contribuable, dans cette affaire?

    Répondre
  5. lize

    19/04/2010

    Les inondations n’ont pas touché la Bretagne!!!!!!! Vendée = Loire atlantique!!!

    Répondre
  6. sas

    19/04/2010

    Je crains forty que ces sommes ne soient pas perdu pour tous le monde…..et que si c’est dans l intérêt    juste et bien senti des palestiniens que ces aides sont pensées….

    …..sur le terrain et entre les deux, nombreux nous somme à savoir qui va réellement en profiter…..et pourquoi pas revenir en France au "sentier" par exemple reconciurrencer deloyalement nottre propre industrie…..

    …..l information circule desormais et peu pourront soutenir ,à l heure du grand soir et des comptes…..qu il ne savaity pas….

    sas qui va gerber….beurkkkkk…..

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)