L’arnaque des « baisses d’impôt »

L’arnaque des « baisses d’impôt »

Si on s’en tient aux affirmations de notre ministre de l’Économie, pendant le quinquennat « Macron », il y aurait eu des baisses d’impôts de l’ordre de 22 milliards d’euros pour les ménages et un peu plus pour les entreprises – pour un total revendiqué de 50 Mds€.

C’est en effet ce que vont croire une majorité de Français car la liste de ces réductions est bien réelle et correctement évaluée.

Oui mais …

Il y a deux types de création ou de diminution d’impôt : celle pour lesquels ce gouvernement se donne un satisfecit et une autre forme d’impôts, beaucoup plus sournoise et vraiment pas déontologique qui est l’augmentation de la dette de l’État qui sera remboursée par des augmentations d’impôts pour les générations à venir.

En 2017, la dette de la France atteignait déjà la somme astronomique de 98,3 % du PIB, soit 2 218 Mds€.

En 2021, elle sera d’environ 120 % du PIB, soit 2 780 Mds€.

Elle aura donc augmenté de 562 Mds€, dette dite « COVID » comprise (évaluée à 424 Mds€).

Je veux bien que la dette Covid soit traitée séparément car subie mais il n’en reste pas moins une augmentation de la dette hors Covid de 138 Mds€.

En économie, les dettes d’aujourd’hui sont les impôts de demain.

Donc ce n’est pas 50 Mds de baisse, mais 88 de hausse, il est vrai pas payée immédiatement par le contribuable, mais plus tard – et, pourquoi pas, par nos descendants, se rajoutant à l’énorme dette déjà engagée en leur nom.

Alors Messieurs Macron et Le Maire, arrêtez de nous « enfumer » et dites la vérité aux Français ou, tout au moins, arrêtez de leur raconter des sornettes !

Nous partons d’une situation financière très critique et nous pouvons imaginer ce qu’elle deviendra lorsque se rajoutera ce nouveau délire collectif d’une émission zéro CO2 pour 2050.
Nous verrons alors notre endettement encore augmenter de centaines de Mds€ pour y parvenir !

Le « quoi qu’il en coûte » financier va se transformer en quoi qu’il en coûte en manifestations sociales que l’on sent venir et qui seront un remake puissance 10 des gilets jaunes.

Le peuple français n’accepte pas qu’on le prenne pour un demeuré et, lorsqu’il aura compris – malheureusement trop tard – que notre pays est en cours de relégation aux dernières places des économies mondiales, sa réaction ne pourra être que violente.

Cette relégation est d’ailleurs malheureusement déjà effective pour notre enseignement, notre système de santé, notre industrie, et même notre agriculture dont nous étions si fiers il n’y a pas encore si longtemps.

Je le répète depuis des années : le seul chiffre à retenir est le total des prélèvements obligatoires et son évolution.

Tout le reste n’est que tromperie !

La seule bonne nouvelle qu’un gouvernement pourra annoncer aux Français, c’est lorsqu’il aura réduit drastiquement les dépenses, seul préalable à une réelle baisse des impôts !

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: