L’asphyxie de la croissance française

Posté le avril 11, 2010, 12:00
2 mins

Le chiffre du déficit budgétaire de la France pour 2009, vient d’être publié : il se monte à 144,8 milliards d’euros. Il est aussi précisé que cela correspond à 7,5 % du PIB pour l’année écoulée.

Une simple règle de trois permet de trouver le PIB 2009 : il se monte à 1 930,666 milliards d’euros. Celui de 2008 se situait à 1 950 milliards. On peut en déduire facilement que la décroissance pour 2009 est légèrement inférieure à 1 %.

La vraie question, maintenant, est de savoir quelle sera la croissance pour 2010 en France, dans un contexte de reprise mondiale forte. Il semble que les premiers chiffres soient décevants, avec notamment une consommation qui faiblit, des investissements qui restent prudents et toujours des banques peu prêteuses… Elle serait ramenée à 1,1 %, contre 1,4 % inscrit dans la loi de finances 2010.

On peut en déduire que les amortisseurs sociaux qui ont permis au pays de mieux traverser la crise mondiale ne sont qu’un trompe-l’oeil, et n’ont eu pour réel effet que de nous enfoncer un peu plus, avec des dépenses sociales en explosion….

En fait les amortisseurs sociaux ont été financé par l’emprunt, donc par des dettes

Plus grave, les investissements étrangers dans notre pays se sont élevés, en 2009, à 65 milliards de dollars, ce qui fait dire aux énarque que la France est attractive. Dans le même temps, les Français ont investi pour 199 milliards de dollars à l’étranger!

En réalité on assiste à une fuite des capitaux, à des financements pour des délocalisations, à la recherche de rentabilité vers des cieux fiscalement plus clément, à la fuite des entrepreneurs diabolisés en cas d’échec, jalousés en cas de réussite, et pour finir, spoliés par le fisc dans les deux cas.

Gérard Gelé

5 réponses à l'article : L’asphyxie de la croissance française

  1. Anonyme

    13/04/2010

    Ne pas oublier tous les retraités et les bobo-socialo-communistes qui vont dépenser leur argent au Maroc . Donc une perte seche pour la France car il n’y sont plus imposés .Et il n’y a pas que des gros capitaux .Mais comme l’histoire se répete , j’attend avec impatience que ces « colons d’ un nouveaux style  » reviennent en catastrophe , une main devant et l’autre derrière .

    Répondre
  2. ozone

    12/04/2010

    Théorie du chaos,voila la clé

    Répondre
  3. TATARD François

    12/04/2010

    Drôles d’économistes les Français.

     Nouveaux principes auxquels on doit tant de déboires. Une liste de ces sottises doit être rélevée:

    1)- La croissance est un gage de santé économique. Etes-vous certrains qu’on peut la mesurer et qu’elle n’est pas victime des modéles mathématiques, comme le réchauffement climatique?

    2)-Diminuer les taux d’intérêts pour pousser à la consommation. Ce serait la nouvelle recette de la réussite économique. Alors plus de placements, on bouffe tout. Le commerce remarche, mais c’est pour vendre des produits fabriqués ailleurs.

    3)-Délocaliser les usines françaises à travers l’Europe et l’Asie pour produire moins cher ce qu’on consomme sans payer nos charges sociales.

    Arrêtons la liste et posons la question : Peut-on vivre de loisirs, de voyages, de tourisme, d’élevages de chevaux inutiles à la production? On n’est riche que de ce qu’on produit et nos hauts fourneaux sont éteints, nos usines ferment. Nous achetons des produits qui ne paient que la TVA mais pas le chômage ni la maladie ni la retraite. Nous avons accueilli près de vingt millions de migrants qui empoisonnent notre vie quotidienne, pompent nos caisses sociales en privant leurs pays d’origine de leur travail au point d’être obligés d’y envoyer des assistants, des médecins Etc….sous couvertture ONG.

    Ah! J’oubliais "ils sont une chance pour la France" C’est cela:" les Français ont une veine de cocus"

     

    Répondre
  4. wibault

    12/04/2010

    Croissance mondiale forte. Pas de bol on vient d’annoncer une balance commerciale chinoise négative.

    Répondre
  5. SAS

    12/04/2010

    La 2 eme vague arrive…..il sera de la france ce que la grèce est advenue….

    …dettes, deficits et fmi……point

    C EST PLANIFIE ! ! ! ! ! ! ! !

    SAS

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)