Le chômage bat tous les records !

Posté le juin 05, 2013, 1:18
6 mins

On nous annonce, ce jeudi 30 mai, que la France compte 3 264 400 chômeurs. Tous les records de chômage sont ainsi battus. Chaque jour, 1 300 Français de plus perdent leur emploi.

Le chômage français a deux origines : une origine européenne et une origine française. Car, pour de nombreuses raisons, les responsables politiques européens et français croient qu’on peut ne pas tenir compte des réalités économiques.

Le 22 juillet 1944, alors que la guerre n’était pas encore achevée, les délégués de 44 pays se réunissent à Bretton Woods. Ils prennent plusieurs décisions importantes. Ils créent, en effet :

– Une Banque mondiale chargée d’aider les pays détruits par la guerre à se reconstruire ;

– Le Fonds monétaire international chargé de réguler sur le plan mondial les différentes politiques monétaires.

Ils continuent à utiliser l’étalon-or qui, jusque-là, permettait de connaître la valeur relative des monnaies. Mais, dorénavant, ils le font indirectement en utilisant le dollar. Les Américains ont, en effet, décidé qu’une once d’or valait 35 dollars US. Et ils s’engagent à donner cet or à tous ceux qui le leur demanderont. Ce système fonctionne correctement pendant 26 ans.

Mais, le 15 août 1971, Richard Nixon annonce la fin de la convertibilité du dollar en or. On entre ainsi dans un système monétaire international où circulent des dizaines de monnaies papier dont les valeurs relatives sont déterminées tous les matins par les cours de la bourse.

Les pays européens, unis dans un marché commun, prennent alors une décision très importante. Les pays qui dépensent plus qu’ils ne gagnent ne pourront plus demander à leur banque centrale de leur fournir l’argent dont ils ont besoin. Car un tel comportement était inflationniste et obligeait les pays qui avaient plus d’inflation que les autres à dévaluer. Ainsi, entre 1944 et 1999, le franc français a été dévalué une quinzaine de fois par rapport au mark allemand.

Ne pouvant plus se servir de l’inflation, les pays qui dépensaient plus qu’ils ne gagnaient étaient obligés d’emprunter de l’argent aux banques qui voulaient bien leur en prêter. Les banques du monde entier sont intervenues et ont prêté de l’argent à tous les États.

Tous les pays européens ont commencé à s’endetter, les pays du sud tout particulièrement.

Depuis 1999 et la monnaie uni­que, une inflation différente con­tinue à toucher chaque pays eu­ropéen. Les coûts de production y augmentent de façon différente. Les produits fabriqués dans le sud coûtent de plus en plus cher ; on les achète donc de moins en moins. Et le chômage envahit surtout l’Europe du sud qui va ainsi de plus en plus mal.

La France, de son côté, va encore plus mal. Pour deux raisons, essentiellement : elle continue à dépenser plus qu’elle ne gagne et elle impose de plus en plus ses entreprises.

Depuis 1978, la France dépense plus qu’elle ne gagne, contrairement aux déclarations de ses responsables. Mais, quand on veut être réélu, il vaut mieux augmenter les allocations que l’on donne et diminuer les im­pôts qu’on prélève.

La dette de la France augmente de plus en plus rapidement : 72,8 milliards d’euros en 1978, presque 400 milliards en 1990, plus de 800 milliards en 2000, 1 591 milliards en 2010 et 1 833 milliards en 2012 !

Il faut donc payer aux banques prêteuses des intérêts de plus en plus lourds. Ce qui oblige à augmenter les impôts.

Par ailleurs, depuis 1945, les responsables politiques français croient qu’en imposant les en­treprises, on n’impose pas les particuliers. Ils préfèrent donc les charges sociales que paient les entreprises à la TVA sociale qui serait payée par les consommateurs. Et, comme ils ont be­soin d’argent, ils augmentent sans arrêt les impôts payés par les entreprises. Alors que d’autres pays européens font exactement l’inverse. En agissant ainsi, nos responsables, créent, en France, le vide économique. Nos entreprises déposent massivement leur bilan. Certaines sont capables de délocaliser.

Angela Merkel et François Hollande essaient de mettre au point une politique commune de lutte contre le chômage. Ils ne peuvent pas réussir.

Alors qu’il serait si facile de retrouver le plein-emploi en soutenant nos entreprises, au lieu de continuer à les écraser sous le poids des impôts.

27 réponses à l'article : Le chômage bat tous les records !

  1. vanleene

    10/06/2013

    J’apprecie beaucoup les billets de M.Tremeau, mais je pense qu’il ne va pas au bout de son résonnement. Si l’euro est un fardeau pourquoi ne pas s’en débarrasser? Chacun sait aussi que les décisions essentielles ne sont plus prises à Paris mais à Bruxelles.
    A quoi bon déclarer vouloir mener telle ou telle politique si vos mains sont liées et que vous ne pouvez décider de rien?
    Abonné depuis au moins 10ans et de sensibilité plutôt libérale, je n’avais jusqu’à présent jamais adhéré à aucun parti politique quelque il soit. C’est chose faite, j’ai rejoint l’Union Populaire Républicaine qui se donne pour but d’unir provisoirement les français de toutes les tendances politiques afin de les libérer du carcan de la dictature Européenne et de rétablir ainsi la démocratie dans notre beau pays. Il sera temps ensuite de s’écharper entre français de nouveau maitres de leur destin.

    Répondre
  2. BRENUS

    06/06/2013

    Le plein emploi? Jaurès et ses copains cocos ont la solution pour! Soviétisation générale du pays, sans oublier, bien entendu, de réserver des situations de seigneurs aux aparatchiks dont il fait partie. Pour les autres, ils feront semblant de travailer pour des gens qui feront semblant de les payer. C’est comme là bas, dit….

    Répondre
  3. JEAN PN

    06/06/2013

    Quand tout le monde sera au chômage, il n’y aura plus de nouveau chômeurs. Et alors là Flamby sera content car le chômage sera stoppé !

    Répondre
  4. philiberte

    06/06/2013

    autant de chômeurs, et …. on continue d’en importer!
    va comprendre, Charles!

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      07/06/2013

      par … humanisme
      ne soyez pas  » égoïste  »
      la pauvreté cela se partage aussi !

      Répondre
    • pi31416

      07/06/2013

      On n’importe pas des chômeurs, on importe des voteurs.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        07/06/2013

        il est tout aussi important que les importés ne nous importunent pas

        Répondre
      • philiberte

        07/06/2013

        ben non, puisqu’ils ne votent pas (encore) en France!
        par contre, je n’avais pas pensé à la grande bonté de nos politiques qui nous oblige à partager notre misère avec eux, merci Quintus.

        Répondre
  5. mariedefrance

    06/06/2013

    je pensais surtout à ceux qui n’ont pour seul but que le leur et non plus celui du pays.

    Je ne sais pas si depuis un certain Général, il y eut un homme qui ait payé son EDF et ses cigarettes !
    C’est une image, bien sûr.

    Le temps des petits seigneurs est là.
    Celui des ROIS bien mort..

    Répondre
  6. Jaures

    05/06/2013

    « Alors qu’il serait si facile de retrouver le plein-emploi ». Mais oui, M Tremeau c’est tellement facile et tout le monde est tellement bête !
    Et pourquoi systématique ment asséner que la France « va encore plus mal » que le reste de l’Europe. C’est évidemment faux. Ceux qui vont mieux, comme l’Allemagne, n’offre pas pour autant à leur peuple une vie meilleure qu’en France. Les Allemands de Hartz IV n’ont rien à envier aux bénéficiaires du RSA. Et l’Allemagne va bientôt rencontrer en raison de sa natalité calamiteuse des problèmes immenses.
    Les autres pays comparables, du RU à l’Italie en passant par l’Espagne ne sont pas mieux portant. Bien au contraire.
    Et curieusement, tous ces pays piétinent dans les difficultés alors que sortir du marasme « serait si facile ».
    Tremeau président !

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      05/06/2013

      Jaures, au sujet de l’Allemagne vous racontez chaque fois les mêmes âneries, c’est à croire que le disque contenant votre logiciel est rayé.
      Hartz IV ist nicht eine Erfindung der CDU sondern der SPD.
      La France mordra la poussière avant l’Allemagne.
      Unter dem Holländer wird Frank(reich) bald zu Frank(arm).
      Es lebe Deutschland!

      Répondre
      • Jaures

        06/06/2013

        « La France mordra la poussière avant l’Allemagne. » Désolé, Hans, mais je n’y connais rien en football.
        Par contre je connais le Hartz IV qui implique ceci:
        Minis Jobs (400€/mois)
        Midis jobs (400 à 800€/mois)
        Emplois à un euros pour avoir un complément de salaire.
        Ces revenus sont hors cotisations sociales et n’offrent donc aucun droits futurs à la retraite.
        J’en passe, chacun peut ce renseigner sur ce dispositif extrêmement dur pour les gens. Plus de 6 millions d’Allemands sont dans le Hartz IV.
        L’Allemagne, ce n’est pas seulement quelques statistiques flatteuses mais également une société sans pitié pour les plus fragiles.

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          07/06/2013

          Jaures, la France finance son chômage grâce aux emprunts, ce qui à long terme lui fera mordre la poussière.
          Si vous voyez du football dans cette phrase c’est que vous avez besoin d’un massage encéphalique.
          L’Allemagne préfère donner un emploi à celles et ceux qui le désirent. et il n’existe pas d’emplois au rabais à ce que je sache..
          Dans les cas que vous citez nombreux sont celles et ceux qui ont deux jobs.
          Les plus fragiles sont bien celles et ceux qu’on berne en leur faisant croire que la vie est un long fleuve tranquille. Parfois il faut essayer de sauter par-dessus son ombre mais je ne pense pas que vous fassiez partie de ce lot de personnes.
          La responsabilité ne me semble pas être une de vos qualités premières et votre stratégie est celle de prendre dans la poche de vos voisins.

          Répondre
        • quinctius cincinnatus

          07/06/2013

           » je n’y connais rien en football  »

          à pirouette répondons par une autre pirouette puisque @ Jaurès a de l’affection pour ces jeux d’esprit :

          un international anglais disait vers les années 1970

           » le football est un jeu simple, dans lequel 22 joueurs s’efforcent d’exploiter un ballon et à la fin c’est …l’ Allemagne qui gagne ! « 

          Répondre
    • quinctius cincinnatus

      06/06/2013

      rien que dans mon village, déjà trois  » jeunes  » ( tous les 3 mariés, cela fait donc 6 ) travaillent depuis 5 ou 10 ans en Allemagne et … ne votent plus en France … ils ont fait un trait : biffé !

      Répondre
      • Jaures

        06/06/2013

        Le monde ne se résume pas à votre village, cher Quinctius.
        Vous me rappelez cette anecdote racontée par Henri Estienne. Un Savoyard traita de sot le roi de France auquel il avait proposé de devenir le maître d’hôtel de son maître, poste que le souverain amusé avait refusé. Pour l’homme, qui ne connaissait que son village, on ne pouvait pourtant rêver plus élevé de grandeur que cette fonction.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          07/06/2013

          je ne vis pas en Isle de France … heureusement , mais un béotien hyperdiplomé !

          je suis à la fois un descendant de bouseux et d’aristocrates
          … je n’ai donc pas les mêmes  » valeurs  » que les vôtres et là encore …. heureusement

          Répondre
        • quinctius cincinnatus

          07/06/2013

          je viens d’apprendre qu’environ 100.000 jeunes Français se sont établis pour leur travail chez … Poutine …. une honte ?

          Répondre
          • Jaures

            07/06/2013

            Vous êtes cher ami en plein délire !
            Moins de 6000 Français vivent en Russie. Où avez-vous lu pareil ineptie.
            Hans, les allez-retours des frontaliers sont aussi vieux que les états. 100 000 Belges vivent en France. 300 000 Italiens. Il y a en France des centaines de milliers d’Espagnols et de Portugais.150 000 britanniques et autant d’Allemands,…
            Les mouvements de population internes à l’Europe se développent mais sont encore bien inférieurs à ceux des Etats-Unis. Et la population française est la plus casanière.
            Je doute donc fort que les Français se germanisent. D’ailleurs, de moins en moins de jeunes étudient l’Allemand en langue vivante. Ce qui, sur cela au moins nous serons d’accord, est regrettable.

          • quinctius cincinnatus

            08/06/2013

            il s’agissait d’une erreur de frappe ( mon missile a causé des dégâts  » collatéraux  » ) … mea culpa, j’aurai du me relire !
            le nombre de Français est effectivement estimé à environ 10.000 personnes , si on intègre dans ce décompte les citoyens de nationalité française qui ne se sont pas  » déclarés  » dans un consulat , et ceux qui y sont régulièrement envoyés  » en mission  » (et qui y gagne leur vie) pour le compte d’une multinationale française ou étrangère …( un de mes neveux par exemple )c’est un peu le retour au XIX ième siècle !

      • HansImSchnoggeLoch

        07/06/2013

        Quinctius, que dire des villages alsatiens.
        Du Nord au Sud c’est l’exode journalier de milliers de personnes dans les deux pays voisins , c.à.d. l’Allemagne et la Suisse.
        Que Jaures aille donc se pointer un matin à un des nombreux postes frontières et il pourra juger sur place le peu d’attractivité qu’offre la France à sa jeunesse.
        Et cette jeunesse ne reviendra plus car elle se germanise de plus en plus et c’est tant mieux!

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          07/06/2013

          des postes qui furent frontières !

          Répondre
  7. mariedefrance

    05/06/2013

    Bin…. oui, on peut répéter les choses.
    L’Histoire est un éternel recommencement et les hommes n’en tirent jamais leçon !

    mais pourquoi donc dites-moi ? !!

    Répondre
    • Oeildevraicon

      05/06/2013

      mais pourquoi donc dites-moi ? !!

      Tout simplement, parce-que le peuple français est un peuple de bœufs avec des idées de droite, mais qui vote pour « les gauches ».
      Et lorsqu’il lui arrive de voter à droite, il porte au pouvoir des politiques qui une fois élus, s’empressent de les faire cocu avec la gauche…
      D’où l’UMPS.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        06/06/2013

        vous voulez dire, par là, que les Français sont … « conservateurs  » ?

        Répondre
        • Oeildevraicon

          06/06/2013

          « Cons ervateurs » oui, si vous voulez, à une majorité de 80%.
          Le préfixe donnant tout son sens à ce mot.

          Répondre
    • JEAN PN

      06/06/2013

      Parce que comme vous avez dit une certaine fois, la France est devenue stérile ….. avec le mariage homos !

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)