Le chômage stagne et les banlieues s’enflamment

Posté le juillet 23, 2008, 12:00
6 mins

Tout le monde se réjouit : il n’y a eu « que » 297 incendies de voiture dans la nuit du 14 juillet 2008. Pas plus qu’il y a un an. Les municipalités, les forces de l’ordre ont donc bien fait leur travail de prévention, et elles ont su ensuite par leur comportement sur place dissuader d’éventuels incendiaires.

Malheureusement, l’incendie de voiture est devenu un événement d’une banalité dramatique en France. Il ne se passe pas une nuit sans que plusieurs dizaines de voitures ne soient incendiées. Plus aucune banlieue des villes de France n’y échappe pratiquement aujourd’hui.
Incendier une voiture avec un cocktail Molotov est un acte très facile à préparer, à réaliser rapidement en échappant à la surveillance policière.

Par contre, cet acte a toujours un impact médiatique important, sur la population locale tout d’abord, mais aussi sur la population nationale.
Il existe un rapport évident entre le chômage et les incendies de voiture.

Les premiers incendies de voitures ont eu lieu dans les banlieues de Strasbourg au début des années 1970, quand le chômage commençait à polluer la vie française.

Puis, le phénomène a diffusé dans les banlieues touchées par le chômage. Plus les parents ont des difficultés à trouver un travail ou un logement convenable, plus leurs enfants sans travail ont tendance à s’organiser en bandes et à devenir des incendiaires de voiture. La concentration de populations d’origine maghrébine dans les grands ensemble construits dans les années soixante favorise l’organisation de ces bandes. Le chômage y dépasse le taux très dangereux de 20 % Au fil des ans, l’âge moyen de ces bandes diminue chaque année et aujourd’hui des enfants de 13 ans deviennent des incendiaires de voiture. Ils savent faire tout aussi bien que leurs aînés…

L’incendie a pratiquement toujours lieu dans le quartier où vit la bande. Mais parfois le noyau dur d’une bande quitte son quartier et va incendier des voitures dans le quartier d’une bande adverse. C’est ce qui s’est passé à Vitry le François. Rarement, des noyaux durs d’une bande se mélangent à des manifestations syndicales ou sociales se déroulant en centre-ville. Les incendies de voiture quittent alors leur banlieue d’origine.

L’incendie de voiture est maintenant un signal lancé aux forces de l’ordre. Le noyau dur de la bande les attend. Avec des armes de plus en plus dangereuses : pierres, armes blanches, fusées de feu d’artifice ou armes à feu. Quand les policiers ou les CRS arrivent, on n’hésite plus à leur tirer dessus. Mais les pompiers, des ambulanciers ou même des médecins sont agressés par ces bandes organisées qui éliminent de leur territoire tout ce qui peut aider l’ordre républicain.

Dernier point très important : ce sont pratiquement toujours les voitures des habitants du quartier qui sont incendiées. L’incendie de voiture est alors une punition bien visible qui touche tous ceux qui s’opposent à l’action de la bande sur son territoire. L’incendie de voiture devient un élément essentiel de prise de pouvoir pour une bande qui utilise son territoire pour y organiser des trafics interdits par la loi.
Telle nous apparaît la dure réalité concernant les incendies de voiture. Son lien avec le chômage est pour nous essentiel, évident. Seul le chômage offre aux chefs de bandes la main-d’œuvre dont ils ont besoin.

Depuis des années, municipalités, gouvernements ou forces de l’ordre essaient de lutter contre les incendies de voitures. Le chômage s’oppose à leur action.

Pour que l’ordre républicain se rétablisse dans nos banlieues, il faut d’abord rendre les entreprises françaises compétitives. Elles embaucheront sans qu’on le leur demande. Il faut ensuite cesser de mener des politiques sociales inflationnistes. Que la BCE puisse enfin baisser ses taux et ainsi augmenter notre pouvoir d’achat.

29 réponses à l'article : Le chômage stagne et les banlieues s’enflamment

  1. Abdel Mohamed

    18/08/2008

    Bonjour

    je cite  SAS :

    "Et nous aurons la pire des guerres, puisque ce sera une guerre civile….truffée de cons et de gentils……ca va être redoutablement dure de reconnaitre les siens…..ET LES CHIENS"…

    Ah oui  SAS ?  Tu vas revenir des douceurs tropicales pour en découdre et "sauver la France" ?

    Mort de rire !!!

    Si c’est le cas, toi on te reconnaitra sans peine à ton  parfum "ambiance rhum"…

    Abdel Mohamed – Casablanca

     

     

    Répondre
  2. sas

    13/08/2008

    A commanche….

    Une situation détectée et analysée précossement, qu’on laisse ainsi prospérer……s’apelle UN PLAN

    Briguely : "L ECOLE DES CRETINS"

    sas

    Répondre
  3. commanche

    11/08/2008

    les casseurs de banlieue conséquence du chomage? Amusant. Si le chomage n’arrange rien a la situation, la relation de cause a effet n’est plus du tout valable aujourdh’ui. les choses ont évoluer depuis, et bien que la véritable cause est bien évidement une immigration massive, inutile et non souhaitée par la majorité des Français, d’autres facteurs tres importants jouent également.

    – Le poids de l’histoire, qui pèse tres lourd, les décérébrés de banlieue a la fierté excessivement pointilleuse ne supportant pas de reconnaitre la superiorité évidente de l’occident, et notement sur l’Afrique et les pays Arabes, et ayant pourtant envie de réussir selon les critères oocidentaux(l’argent , la réussite matériel, meme si ce ne sont pas les seuls), ce qui les place dans une problématique schizophrène.

    – envie de revanche et de domination sur le blanc, qui leur a d’ailleur été inculquée et largement dévellopée par tous les apotres du multiculturalisme, de l’égalitarisme et autres adeptes de la repentance, ainsi que par leurs parents, qui plus souvent qu’on ne le croit et malgré des apparences d’intégration n’en detestent pas moins tres souvent les occidentaux.(quelques en soit les raisons)

    -Paresse et envie d’argent facile, ainsi que la recherche de la reconnaissance de la bande et de l’adhésion a ses codes, ou l’on traite de bouffon celui qui réussi a l’ecole ou essaye de travailler.

    -Délaissement et manque totale d’éducation de la par de parents qui font des "bébés allocs", après tout puisque la loi française les y encourage, pourquoi se gêner?

    Tres fort sentiment d’impunité et de "droit" a foutre la merde dès qu’ils ne sont pas contents…

    si tout cela pouvait se réduire a des problèmes de chomage, ça ce saurait.

     

     

    Répondre
  4. UN chouka

    30/07/2008

    @ IOSA,@ SAS……………………..Confirmation pour moi aussi ,meme si ce ne sont que des doutes subjèctifs .

    En tout cas, cela pour moi est du domaine de la dépendance,de l’ignorance, de la facilité ………………………….,un piège facile en quelque sorte .

    Les productifs, provisoirement bien placés , ont tout ce qui leur faut, et les moins efficaces vont ramer pour pas grand chose ou vont tout simplement crever la dalle comme ayeur ,surtout en ce moment ?

    Le prix de l’énèrgie,en hausse ,valorise le travailleur ,toutefois ?

    Répondre
  5. sas

    29/07/2008

    a eiff…..

    affirmatif mon frère….

    Et nous aurons la pire des guerres, puisque ce sera une guerre civile….truffée de cons et de gentils……ca va être redoutablement dure de reconnaitre les siens…..ET LES CHIENS.

    sas

    Répondre
  6. IOSA

    29/07/2008

    à Un [email protected]

    " Peut ‘on apeler cette stratégie, "acte de terrorisme "? "

    Si la résolution non formulée est de créer 3 continents uniques et dont les populations seraient plus ou moins du bétail qui paieront à prix d’or de quoi survivre…Alors je dirai que c’est un génocide à l’échelle mondiale qui se prépare au profit des gros industriels avec la bénédiction de ceux qui gouverneront en tout puissants.

    N’ est ce pas pour cette raison, le remaniement de l’armée et la suppression des conscrits ?

    N’ est ce pas ce qui existe de nos jours dans les pays totalitaires où lorsque l’age de la retraite a sonnée, on place un membre de sa famille au pouvoir ?

    N’ est ce pas ce qui se passe en France ?

    Mao pour la Chine…Lénine pour l’ URSS, autant de prémisses qui devraient nous rendre conscient de ce que nous prépare la Grande Europe. 

    Répondre
  7. IOSA

    29/07/2008

    à [email protected]

    Votre commentaire suivant.

    " Ce que je remarque, c’est que jadis les Polonais dans la misère, venus travailler en France, ne mettaient jamais le feu aux voitures, ni aujourd’hui les Turcs ou les Vietnamiens. Pourquoi? Tout simplement parce qu’ils obéissent à un code intérieur qui leur interdit de le faire, et pourtant ils sont d’ethnies et de religions différentes. Seulement voilà: ils appartiennent à des groupes sociaux où la cohérence familiale est restée forte et ces codes se dissolvent quand la famille se dissout. "

    Ce que vous dites est exact, mais il y a aussi cette idée que l’ont se fait de la France, lorsque nous venons dans ce pays d’acceuil et qui se résume ainsi…..

    Nous ne sommes pas chez nous, mais chez des hotes auprès desquels nous devons reconnaissance et respect de leur demeure et coutûmes.

    Mais pour ceux issus de l’après guerre d’Algérie, la donne est différente car français avant l’indépendance et français dans leurs esprits apès cette indépendance, même si certains sont restés mulsumans.

    C’est cette non-reconnaissance assumée par les descendants et le fait qu’ils ne sentent pas et de bon droit, non reconnu comme français à part entière qui déclenche cette violence urbaine. Ils ne sentent pas dans leur pays puisque inscrit comme une sous catégorie de français ayant des droits inégaux face aux autres ( c’est ce qu’ils percoivent de notre société ) et aussi rejetés par le pays d’origine de leurs parents.

    Ceci n’est plus valable, lorsque reste ancré dans l’esprit des descendants le sentiment que la France est et demeure la terre d’acceuil de leurs parents, même si ils sont français de première, deuxième ou troisième génération, car le sentiment de rancune n’existe pas ou pas vraiment…ex: les vietnamiens parqués eux aussi dans des camps du lot et garonne.

    Je pense que certaines cultures ne sont pas miscibles actuellement, bien que je sache que celà est inéluctable et que le problème est lié a l’ indentification que l’on se fait de soi-même ( pas de repères).

    Répondre
  8. UN chouka

    29/07/2008

    @ EIFF,a coup sur les "combines crasseuses" employées par ces sèrviteurs de "la CIA et autres afidés de la finance  hautement plaçés en France, parfois sous de banières inatendues ",ne sont pas du tout de leurs niveaux ,mais je reconais que ces combines sont dignes des petits magiciens foireux, qui emploient des nuls au rabais , est visible a des kilomètres tout de meme .

    Pitoyable ,pour des gens intelligents ?

    Se souvenir que dans la vie,c’est encore  et toujours ,chacun pour soit comme il y a des siècles ,ce qui peut pèrmètre de déméler bien des sournoiseries a la sauce "tousensemble "?

    Ces gens sont térriblement détèctables ,alors qu’ils se croient malins .

    Répondre
  9. EIFF

    28/07/2008

    A Sas … et certainement recrutés pour formenter des opérations maléfiques, comme au Kosovo. Les milices de l’UCK travaillaient main dans la main avec les services anglo-américains, l’Otan et les agents européistes. Aujourd’hui la CIA et les relais du mondialisme brossent dans le sens du poil ses populations de banlieue, les forment pour s’organiser en communautés, leur apprennent le lobbying et les méthodes de revendications, injectent des millions pour répandre le communautarisme, et au final ce seront des bons Moudjadins qui viendront semer le chaos et démolir du Français, tout ça grâce au sarkozisme atlantiste qui pactisent avec l’ennemi, tout ça grâce aux néo-cons, alliés indéfectibles des princes saoudiens et des pétro-dollars qui servent à financer l’islamisme mondial .

    Répondre
  10. UN chouka

    28/07/2008

    Votre comm @  IOSA,de mon point de vue est tres réaliste .

    Toutefois, tout les gens de provenance divèrses ne sont pas des exclus,et bien sur se gardent d’etre détèstables,il me semble?

    Bien sur j’ai aussi le sentiment moi aussi, que tout est fait pour alourdir une situation qui peut abouitr a de bons résultats pour les" bourges influants dont les intérets sont ayeur "(se fichent ‘ils de voir les gens employés au prix fort de cet etat ) qui rèvent peut etre de voir la violence" légitime erradiquer  cèrtaines populations "inutiles "?

    Peut ‘on apeler cette stratégie, "acte de terrorisme "?

    Bien sur que les marchés souterrains sont protégés parcequ’ils aportent de l’argent lourd hors taxe.C’en est prèsque a croire que c’est  aussi une volonté de ceux qui sont puissants et influants de par le monde ?

    Bien sur que j’obsèrves des gens qui rodent pour je ne sais quel raison dans des endroits ou ils ne devraient pas etre surement,cela  pour des raisons sans doute  illégales, mais qui voudra sévir contre eux ?

    Les ripouilles existent peut etre réellement ?

    ETC……………………

    Répondre
  11. Sterne

    28/07/2008

    Ne faites pas du chômage le bouc émissaire. Sinon il faut admettre une bonne fois pour toutes que tout chômeur qui ne met pas le feu aux bagnoles est un anormal. Souvenez-vous aussi que la moitié de l’Afrique rêve d’être chômeur en France, avec un RMI, des allocations familiales et la santé gratuite.
    Il serait plus simple et plus réaliste d’admettre l’existence du MAL, puisque le mal a toujours existé. Et mettre le feu à une voiture (en attendant de le mettre à une jeune fille, ce qui s’est déjà fait) c’est faire le MAL, en le sachant parfaitement. Bien sûr, c’est pas la faute à l’incendiaire, c’est à cause de la misère, du chômage, de la religion, de la société, de la météo, du dérèglement climatique, de la chute de feuilles en automne, de la surface des plaques d’égouts et du cor au pied dont sa grand-mère avait souffert dans les années 50. Toutes excellentes raisons quand on veut trouver des raisons. Je peux vous en donner 500 autres.
    Ce que je remarque, c’est que jadis les Polonais dans la misère, venus travailler en France, ne mettaient jamais le feu aux voitures, ni aujourd’hui les Turcs ou les Vietnamiens. Pourquoi? Tout simplement parce qu’ils obéissent à un code intérieur qui leur interdit de le faire, et pourtant ils sont d’ethnies et de religions différentes. Seulement voilà: ils appartiennent à des groupes sociaux où la cohérence familiale est restée forte et ces codes se dissolvent quand la famille se dissout.

    Répondre
  12. sas

    27/07/2008

    Blanlieu dont les caides sont subventionnés et formés…….en voyage d’agrément et de perfectionnement au usa…..probablement par la CIA……

    c’est y pas beau ????

    SAS

    Répondre
  13. Anonyme

    27/07/2008

    Que feraient les entreprises de djeunes qui ne savent ni lire, ni écrire et à peine compter, sans aucun diplôme ni savoir-faire précis, qui n’ont pas envie de travailler ni d’un travail à leur mesure et qui ont du fric de la drogue mais qui ne peuvent l’utiliser à fond de façon légale ?

    Dans une société qui se meurt et pourrit par la tête, les scavengers se déchaînent…et se sentent de plus en plus libres d’agir. 

    Répondre
  14. IOSA

    27/07/2008

    M.Trémeau, nous savons  tous que la violence est la conséquente d’années de frustration, d’ années de non-droits, pendant lesquelles tous les gouvernants de Droite et Gauche réunis, ont oeuvrés pour leurs profits.

    Le consensus de la cohabitation aurait pu être un bon moyen d’ enrayer la montée du chômage, mais il s’agissait du pacte pour le dépouillement de la France, tel qu’ il en résulte de l’état actuel de l’économie française  au profit exclusif des gros industriels et dont les bénéfices sont à peine réinvestis en France.

    Ceux sont les mêmes qui rêvent d’une Grande nation Européenne au détriment des laissés pour comptes que représente une grande majorité des français et autres habitants de cette Europe.

    Leurs ventres se sont agrandis, maintenant c’est le marché mondial qui est visé par le biais de cette nouvelle Europe et elle absorbera tout ce qui sera contre elle.

    Car nous sommes que du bétail à leurs yeux…même ceux qui pensent en être à l’abrit avec leurs postes " importants" au sein de cette organisation, idem pour ceux qui rêvent en faire partie.

    La cause première de la flambée des banlieux, n’est pas que le chômage, mais ce que celà englobe et qui n’ est pas dit distinctement par la peur d’une révolte générale.

    Pour contrer cette révolte sous jacente, il n’y a qu’un moyen….donner un mouton noir sur qui accuser les maux et les travers.

    Donc pour le francais de souche….le chômage du par la prise des emplois par des immigrés, ou le versement des prestations familiales à ces mêmes immigrés, ce qui contribue à vider davantage les caisses que les cotisants ont du mal à renflouer.

    Pour le francais moyen…. Le versement des allocations de chômage qui deviennent de plus en plus petites, voir insignifiantes tout en soulignant le peu d’entrain des chômeurs à retrouver un emploi et qui préfèrent le rester pour profiter de cette manne que procure le status de chômeur qui est le temps libre pour s’adonner aux trafics.

    Avec pour toile de fond, le caractère non négligeable que la majorité des trafics sont organisés par des gens issus du métissage et/ou d’ immigrés.

    Pointer du doigt en désignant une certaine catégorie que chaque gouvernement en place à laissé pourrir dans des hlms ou des zones (camps) de concentration, alors même que ces gens ont combattus pour la France, n’ est surement pas le meilleur moyen pour restaurer la paix.

    ps: je n’oublie pas ceux qui sont morts pour la France, celà s’appelle le RESPECT et derrière ce mot, se trouve la raison première des flambées de violences en banlieux

    Répondre
  15. Daniel

    27/07/2008

    Jean Riz : "faire travailler pour rembourser les dégats commis volontairement"…

    OUI  mille fois, car c’est bien de mériter l’argent touché qui est un problème pour la majorité des délinquants de la rue mais aussi aussi des délinquants légaux. Mais il faudra bien un siècle de plus pour que cette solution arrive au cerveau d’irresponsables qui ont précisément fait leur carrière sans se poser la question de la valeur essentiellement morale de l’argent.

    On ne voit pas un seul article dans les4V, (journal de droite??? ) qui tente de redéfinir clairement  la nature éminemment humaine de l’argent remis à sa juste place. Voila un  siècle que l’Education Nationale détourne cette valeur pour rendre l’argent anonyme afin que chacun ait le droit de piocher dans la caisse selon un mérite que lui même s’attribue et non que d’autres lui reconnaissent dans le cadre d’un échange entre adultes libres et accomplis.

    EIFF :  Excellent !  beaucoup d’esprits socialisants, se croyant d’une pensée tellement supérieure s’imaginent qu’il y a effectivement une "exception française à la décadence"…

    Ils ne peuvent le voir puisqu’ils sont eux mêmes la décadence.

    Répondre
  16. alf007

    27/07/2008

    L’état francais a démissionné l’ordre ne règne plus dans les citées,et la france  donne des leçons,et  va envoyer ses soldats pour  Kaboul et autres pays, cela est vraiment n’importe. quoi. En outre les médias adoptent envers les évenements dans les citées un ton poli, aseptisé, surtout pas d’histoire, la Haldes veille.

    Il faudrait aussi se poser une bonne fois pour  la question toute quelle  attitude sur la venue des étrangers en france, le cout, et autres problèmes d’assimilation aux coutumes des gaulois. Et surtout arreter de clore le bec aux gens qui comme moi ( et d’autres)pensent  que cela a suffisament duré, en les traitant de fachos et rascistes.

    Répondre
  17. sas

    26/07/2008

    A grand renfort de formation au states au frais du contribuable…..

    on sait ,on sait…..une chance pour nos zivas…ET POUR LES FRANCAIS DE SOUCHE

    sas

    Répondre
  18. beligue

    26/07/2008

    L’oisiveté est mères de tous les vices.

    Voila ce que l’on nous apprenait à l’école à 8 h30 du matin en première heure. Tous nos hauts fonctionnaires, journalistes etc…. ne devaient pas aller àl’école française!!!!!!!

    Répondre
  19. Ecclésiophage

    25/07/2008

    " il faut d’abord rendre les entreprises françaises compétitives. Elles embaucheront sans qu’on le leur demande. Il faut ensuite cesser de mener des politiques sociales inflationnistes. "

     

    Je souhaiterais 3 précisions :

    – Comment rendre compétitives les entreprises françaises ? (si tant est qu’elles ne le soient pas)

    – Comment embaucheront-elles sans qu’on leur demande alors que le Medef applaudi des deux mains et des deux pieds la libéralisation du licenciement sans cause réelles ou sérieuses (le prétendu licenciement à l’amiable)

    – Qu’appelez vous une " politique sociale inflationniste " ?

    Quand vous aurez répondu à ces 3 questions, j’essaierai de vous en remettre une couche !

    Répondre
  20. IOSA

    24/07/2008

    Comment elle cause la meuf !!! ha ha ha

    Répondre
  21. Je suis fou d'Ingrid

    24/07/2008

    Le docte M. Trémeau nous a expliqué la semaine dernière comment exporter notre chômage vers l’Allemagne ou l’Italie. Il nous explique aujourd’hui que la délinquance est la conséquence directe, unique et indivisible (comme la république) du chômage. Grâce à pensée de M. Trémeau nous allons donc pouvoir exporter notre délinquance. Il nous suffit d’exporter notre chômage. La délinquance suivra, comme aurait dit Mon Général.

    Répondre
  22. Marie01

    24/07/2008

    N’importe quoi…

    ALors les incendies de voitures sont liés au chômage?..

    Amusant de lire dans le même article que ces jeunes sont délinquant scar pas d’emploi, mais appartiennent à l’immigration.

    Qu’est ce que fait donc là cette immigration, s’il n’y a pas d’emploi pour elle?

     

    M. TREMEAU pense sans doute que ces déculturés, rejettés même par les maghrébins, aimeraient toucher le smic et qu’il suffit de leur proposer un emploi pour qu’il rejettent ce mode de vie délictuel…

    Mais, M. TREMEAU, savez vous de quelle fange sont issus ces casseurs? Il ne s’agit même pas des dealeurs traditionnels, plutot rangés -alors euxc’est meme pas la peine de leur proposer de gagner un smic lol, ils gagnent 10 fois plus – non, il s’agit de pauvres gars sans pères, dont la mère – la génitrice plutot- n’a même pas songé à leur avenir, pensant que l’état français pourvoierait à tout.

    Oui mais voilà, ce sont des garçons et pas des filles, les filles elles se rangent, les garçons eux zonent en perpétuelle rebellion, avec 0,00002% d’éducation dans leur pauvre tête, et quasiment aucune perspective de s’en sortir positivement.

    Vous les avez deja croisés, non, dans la rue? De jeunes fauves, hypers-aggressifs, ne sachant ni lire ni ecrire correctement bien qu’étant nés en france et ayant fréquenté l’école -mais dans quel contexte familial!- vivant de petits trafics pourtant plus onéreux (et surtout plus gratifiatns) que votre SMIC, racistes.

    Et M. TREMEAU de jouer la corde sensible…..

     

    EH MONSIEU TREMO VIEN DAN MON KARTIER JE VAIS TE MONTRER COMAN C DE VIVRE DAN LA CITE

    Répondre
  23. Arnaud

    24/07/2008

    Le discours libéral et économiste me devient de plus en plus pénible. Réduire la délinquance à une conséquence du chômage, c’est vrai que c’est un peu dépassé…

    Répondre
  24. Anonyme

    24/07/2008

    Florin = irresponsable…

    le médiateur  ou   machin"eur" de ce site   =  idem…

    Mon post à Florin censuré,  ok….

    MAUDET Jacques

    Répondre
  25. IOSA

    23/07/2008

    à [email protected]

    Certainement que le taux de chômeur déclarés baisse avec les nouvelles mesures sarko pour éradiquer les chômeurs.

    Et oui, le chômage existe bel et bien malgré tout, ce qui change la donne c’est que pour rester chômeur il faut faire travailler ses méninges pour surmonter les obstacles destinés à  vous virer de la liste même si vous n’ avez pas de travail.

    A ceux qui furent ou qui sont actuellement chômeurs…combien de fois avez vous recu votre radiation puis le lendemain votre réintégration dans la liste ?

    Si il y a de plus en plus de gens avec des minimas sociaux, c’est qu’il y a de plus en plus de chômeurs, mais il ne sont plus déclarés aux ANPE pour le bien de notre président…

    Répondre
  26. EIFF

    23/07/2008

    Nos politiciens devraient se rappeller l’épisode algérien de 1954-62, il aura seulement suffit de quelques dizaines de milliers d’excités FLN pour déclencher le feu et le sang et répandre la terreur.

    Aujourd’hui, avec des millions d’immigrés installés en communautés de peuplement en France et en Europe, avec une frange sans cesse croissante de militants travaillés par la haine et la revanche contre un Occident impie, avec une extension territoriale sans limites des barbares et de la racaille sur notre sol, avec une immigration infinie, avec une délinquance tolérée et encouragée par la nomenklatura en place, le processus de séparatisme et de revendication éthnico-religieux est en cours.

    Ces banlieues ne réclament plus l’aide ni le secours de l’Etat français, ces banlieues réclament le pouvoir et la domination sur le reste de la population française et exigent leur dû.

    La situation est d’autant plus critique que Sarkozy (malgré quelques formules empruntées à la vraie droite) poursuit en réalité la politique d’arrosage socialiste : des milliards déversés pour les associations, pour la préference éthnique ( la fameuse discrimination positive dont on nous rabat les oreilles), pour la guettoïsation de la diversité, pour l’islamisation (à chaque clocher sa mosquée), pour l’acculturation, pour favoriser les sociétés parallèles et le marché de l’illégalité (sociétés écrans-blanchiment d’argent-traffics-drogue).

    Avec Bruxelles et l’Euro, la France a perdu sa souveraineté économique et monétaire et se retrouve plongée dans le chômage et les délocalisations, avec des populations entières installées sur son sol et des agents immigrés infiltrés au service de pays étrangers ( Algérie, Lybie, Maroc, Turquie, kurdes …etc…), la France se retrouve cadenassée et paralysée à la merci de puissances hostiles capable à tous moments de lancer des opérations de destabilisation et de guerre civile.

    Si Sarkozy ne fait pas le ménage trés rapidement, la situation risque de dégénérer et de devenir irréversible dans trés peu de temps, et d’autres se chargeront de notre sort.  Messieurs Kouchner, Fillon, Mesdames Alliot-Marie, Boutin, Amara, devraient méditer sur les causes et les conséquences qui ont mené aux guerres du Kosovo et du Liban….à moins que certains s’imaginent peut-être qu’il y a une exception française à la décadence…

    Répondre
  27. JeanRiz

    23/07/2008

    Et si la violence venait tout simplement du chômage engendré par l’envie suprême et irrésistible de "Ne Surtout Pas Travailler" ?…
    Ça non plus, le facteur de Neuilly n’en parle pas…

    L’équation simpliste "Chômage = Violences" commence à sérieusement me gonfler… Je ne dis pas qu’il n’y a pas de relation de cause à effet, je dis simplement que quand je me suis retoruvé au chômage, je ne suis pas allé mettre le feu à des voitures pour autant, et tous les chômeurs que j’ai rencontré dans mes démarches n’avaient aucune idée incendiaire derrière la tête…

    Alors, on pourrait peut-être regarder le problème autrement et appeler "racaille" ceux qui appartienent réellement à cette catégorie ! Et surtout, les traiter comme ils le méritent : quelqu’un qui brûle une voiture, on l’attrappe, on l’enferme, et on le fait travailler, même de force, jusqu’à ce que son travail ait remboursé la voiture détruite. Après, ça pourrait peut-être faire réfléchir les autres candidats à la crémation…

    Répondre
  28. R. Ed.

    23/07/2008

    Ce " phénomène " (1) en augmentation constante ne serait-il pas lié à l’augmentation constante de l’africanisation de la France ?

    Ce " phénomène " n’est-il pas " concentré " là où dans la réalité ce n’est plus la France mais des " territoires " (2) échappant à son autorité ?

    Un pays qui donne des leçons au monde entier et qui n’est même pas cabable de mettre de l’ordre chez lui. Un pays qui traque ses administrés (ceux de souches bien sûr) tant au niveau fiscal, que c’en est de l’inquisition qu’au niveau pénal, voir la traque de l’automobiliste par exemple, et tout ça grâce à ses quelques sept à huit millions de fonctionnaires.

    Un président hongrois, une ministre sénégalaise et une deuxième marocaine. C’est pour la " diversité " ?

    Un président dont le vernis craque souvent et qui s’exprime alors comme un loubard ?

    50000 voitures brûlent chaque année, sans compter les commerces et les bâtiments publics, et personne n’a rien vu venir ?

    Y a que des cons, alors !

    Répondre
  29. Florin

    23/07/2008

    "Pour que l’ordre républicain se rétablisse dans nos banlieues, il faut d’abord rendre les entreprises françaises compétitives. Elles embaucheront sans qu’on le leur demande. Il faut ensuite cesser de mener des politiques sociales inflationnistes. Que la BCE puisse enfin baisser ses taux et ainsi augmenter notre pouvoir d’achat".

    C’est pas un peu court, tout ça ? En tout cas, certains incendiaires seraient sans doute capables d’écrire dans la même veine, celle des raccourcis et des platitudes de comptoir de bistro de banlieue.

    M. Trémeau, vous ne l’avez sans doute pas remarqué (et pour ce faire, je promets de vous faire cadeau ma vieille téloche, lorsque l’on passera à la HD) : le chômage BAISSE, la délinquance générale AUGMENTE, la violence gratuite, non crapuleuse, EXPLOSE !!! Donc, conclusion logique : la cause, ce n’est PAS le chômage …

    Même le facteur de Neuilly n’ose plus tenir ce discours écoulé – et en plus, lui ne vient pas alimenter un site de "droite libérale".

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)