Le cloud tricolore trahi par Macron

Le cloud tricolore trahi par Macron

Emmanuel Macron, lors de sa conférence de présentation de la Présidence française de l’Union européenne, a bien insisté sur la notion de souveraineté européenne, d’une véritable force continentale issue de la coopération entre les 27 nations (dixit), tout cela pour faire face aux USA, la Chine ou la Russie, particulièrement en matière numérique.

Mais, « en même temps », le 2 novembre dernier, Cédric O a présenté le plan industriel de soutien à la filière Cloud, « un cloud souverain » à hauteur de 1,8 Mds€ pour « construire des alternatives aux technologies américaines ».

Fait majeur, le secrétaire d’État a présenté cette stratégie chez le Français OVH cloud, premier acteur européen à se hisser dans le top 10 mondial des fournisseurs de cloud : la France est l’un des rares pays européens à avoir une industrie du cloud et des savoir-faire spécifiques concernant les logiciels d’exploitation des données mises sur les clouds.

Sauf que, si les clouds sont tricolores (les serveurs sont physiquement en France), les logiciels d’exploitation sont tous américains. Qu’ainsi, les services de l’État délégueront des services numériques à des logiciels des GAFAM.

Et qu’au surplus, les commandes publiques, puissant levier d’accélération, ne sont pas fléchées vers les entreprises françaises qui ont le savoir-faire, mais qui ont besoin de fonds pour atteindre une taille critique.

De plus, la promesse gouvernementale de « cloud de confiance » est mensongère, tant le poids de la notion juridique de l’extraterritorialité du droit américain lui donne un libre accès aux données de la France – données personnelles comme d’État dans l’absolu très mal protégées à ce jour.

Emmanuel Macron a donc gravement menti à deux niveaux : en mentant à la France quant à une souveraineté nationale promise de la même manière à l’Europe, comme en faisant croire à une indépendance numérique, alors même que les opérateurs américains ou chinois sont déjà parties prenantes du cloud français et du cloud européen, entre autres par l’infiltration sino-américaine du projet européen GAIA-X.

Membre de la commission Industrie, je dénonce, une fois de plus, la duplicité, voire la forfaiture du prochain président du Conseil de l’UE, et demande que la France, qui en a les moyens, soutienne la relocalisation d’hébergeurs sur son territoire et soutienne en priorité nos entreprises de développement de logiciels d’exploitation.

Joëlle Melin

Député européen

Partager cette publication

(7) Commentaires

  • quinctius cincinnatus Répondre

    voeux pour 2022 : que  » Les 4 Vérités  » publient des analyses de fond et non plus ces médiocres brûlots polémiques, ainsi ferait il avancer la prise de conscience par les gens de droite que seul l’ EFFORT de TOUS peut nous sortir du déclin

    31 décembre 2021 à 16 h 41 min
  • Sansillusions Répondre

    Sans maitrise et sécurité du système d’exploitation autant garder son argent pour autre chose car cela revient à garer sa Ferrari toute neuve avec les portes ouvertes et la clé sur le contact devant le domicile d’un voleur notoire. Ou d’autres assez nunuches pour communiquer par téléphone son numéro de CB accompagné du code confidentiel, comme cela m’a été demandé en Corse en vue d’une réservation de chambre dans un hotel… n’importe qui captant l’info vous vide le compte.
    Dans le même genre et si vous n’en n’avez pas déjà eu connaissance, je vous suggère d’aller jeter un oeil sur Youtube en tapant l’adresse suivante : youtube.com/watch?V=dejeVuL9-7c. Vous y verrez jusqu’où peuvent aller les US en terme de pillage quitte a sacrifier un bouc émissaire français dans le silence complet de nos dirigeants et de sa boite.
    Ceci concerne la ,vente forcée (l’arnaque) par Alsthom à G.E US, de la section énergie et particulièrement les turbines « Arabelle » inégalées mais maintenant sous la main des US qui peuvent à tout moment paralyser tout notre parc nucléaire et même le P.A. Charles de Gaulle en bloquant les pièces de rechange.
    Le récit est fait par Frédéric Pierecci cadre de haut niveau chez Alsthom pour la branche chaudières a été quasiment kidnapé par le FBI avec chantage à la clé pour leur servir de taupe au sein de l’entreprise – pratique classique acceptée par certains pour ne pas aller en taule- La loyauté de Pierecci ne lui a pas bénéficié : 18 mois de taule, le lachaqe de sa boite qui l’a ensuite licencié au prétexte qu’étant en prison aux US il ne se rendait pas à une convocation à Paris., alors qu’il était dans un quartier de haute sécurité a coté d’Escobar! Tout cela avec des méthodes dignes de la mafia avec le système judiciaire US aux ordres. Pendant ce temps Kron et son séide Pécresse (le mari de l’autre seul haut cadre français conservé par les américains et même promu DG France – ça donne a réfléchir- malgré que seul Montebourg tentait de se démener pour protéger une industrie stratégique vitale pour notre pays, sans succès . Macron aurait même refusé d’intervenir.
    Alors, mettre en route un zinzin couteux pour servir la soupe à l’étranger, non merci.
    Pierecci, bloqué plusieurs années a sorti un bouquin l dessus , avec Aron et le met en vente à 8.5 euros en livre de poche sur… Amazon, entr’autres. « Le piège américain ».
    Une belle situation d’otage commercial, ruiné par des salauds qui eux ont bien gagné sur la vente. C’est ce qu’un gugusse du site 4v appelle « le meilleur économiste français ». L’économiste en question s’étant enfin rendu compte de la combine (bizarre pour un soit disant intelligent) s’éfforce de faire racheter les « turbines Arabelle » – a quel prix ? en les collant sur le dos d’EDF qui a d’autres chats à fouetter, même si sans ces fameuses turbines en état de marche, elle ne sera plus foutue de fournir le courant en France.
    Dans le passé, pour de telles situations, il y avait le risque du peloton d’éxécution pour haute trahison.
    Mais l’on vous dira que les temps changent et qu’il nous faut oublier la France au profit d’un grand foutoir mondial tiers mondialisé et créolisé au max.

    25 décembre 2021 à 8 h 12 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      vous oubliez de dire que les dites turbines étaient également fournies au … RUSSE ROSATOM par ailleurs un concurrent d’ E.D.F. … c’ est AUSSI LA RAISON pour laquelle le  » Complexe  » américain voulait se l’approprier et bien entendu n’ importe quel Politique français qu’ il soit du centre, de droite ou de la gauche F.O. ne peut refuser pareille  » cadeau  » à l’ ami américain … on relèvera également, ce que vous ne dites pas, que la production de ce type de turbine continue sur le site de production en Territoire de Belfort … Vraisemblablement et cela se comprend géo-politiquement, E. D. F. n’ en rachètera pas la production exclusive mais deviendra partenaire, et donc dépendant, et  » conviendra  » de ne pas fournir … ROSATOM, les Russes ayant alors le choix entre finaliser leur propre production ou de dépendre de la … Chine

      26 décembre 2021 à 9 h 44 min
      • Sansillusions Répondre

        Vous, vous n’omettez pas de passer sous silence la position de votre dieu jupiter qui, une fois encore et pas des moindres a oeuvré contre les intérêts de la France. Quant à vos prévisions du futur, genre madame Soleil…
        Ce que vous omettez aussi de dire c’est que quelques mois après le rachat de la partie « turbine », GE qui devait reprendre les engagements de maintenance qu’avait Alsthom vis a vis d’EDF à des conditions financières établies n’a pas manqué de vouloir les remettre en cause en voulant faire grimper la facture avec la menace sous jacente de les interrompre. Comme les US l’avaient fait pour le P.A. de Gaule à la suite du refus de notre intervention en Irak, avec comme conséquence une mise en rade de long terme du PA. Que le produit soit fabriqué au Creusot, à Belfort ou à Pétaouchnoc, le propriétaire de l’entreprise peut asphyxier ses clients en bloquant la maintenance et la fourniture de pièces de rechange indispensables et alors : bonjour le black out ». Imaginez que le fabricant de votre auto décide de cesser de vous fournir des pièces indispensables, vous faites quoi ? Vous poussez l’auto avec votre famille? A votre âge, c’est dur.
        Le problème peut se produire très vite : il suffit de voir que des productions entières de voitures par exemple sont bloquées actuellement par défaut d’approvisionnement de « puces » électroniques.
        Lorsque l’on veut discuter sur la technique et ses implications, il est préférable de ne pas aborder les choses sous le seul angle de la joute rhétorique : les sciences dites dures ne sont pas des divagations de rêveurs. Laissez les mensonges à notre équipe dirigeante : elle sait très bien les produire seule.
        Ceci dit, brisons là car vous devenez trop facilement pénible à vouloir toujours remettre « une thune dans le bastringue » afin de vous prouver à vous même que vous avez la plus longue.

        26 décembre 2021 à 15 h 17 min
        • quinctius cincinnatus Répondre

          donnez nous  » votre  » solution je suis certain qu’ elle sera très  » originale  » et qu’ elle règlera de façon immanquable et définitive ( sic ) ce problème dans le contexte actuel de cette  » nouvelle  » économie financiarisée et mondialisée hélas encore sous l’ influence géopolitique ce qui complique bien des choses … rassurez vous des gens qui possèdent plus d’ informations que vous essaient péniblement de tirer le Mieux de cette situation de dépendance dans laquelle nous nous sommes placés ( tenez pour avoir une origine datée depuis le plan Marshall )

          26 décembre 2021 à 19 h 19 min
  • Sansillusions Répondre

    Sans maitrise – et protection complete du système d’exploitation – mieux vaut garder son argent pour autre chose.
    Par comparaison, un peu audacieuse, cela revient a garer devant la porte d’un voleur votre Ferrari toute neuve, portes ouvertes et clés sur le contact. Ou, comme cela m’a été demandé en Corse par téléphone avant d’arriver, en vue d’une réservation de chambre, de donner mon numéro de CB plus le code confidentiel : n’importe qui peu capter la conversation et vider votre compte! Il ne reste plus qu’à remettre des chèques signés en blanc!
    Si vous n’en avez pas déjà pris connaissance, je vous suggère d’aller jeter un oeil sur YouTUBE en tapant l’adresse Youtube.com/watch?V=dejeVuL9-7c, avec l’explication de la véritable arnaque des US sur Alsthom énergie avec les turbine Arabelle (dont dépend quand même tout notre parc nucléaire, pouvant être mis a genoux à volonté par les US grace à la superbe vente macronienne) . Les explications sont données par Frédéric Pierecci qui fut longtemps haut cadre de Alsthom à l’export et s’est fait coincer à l’aéroport US alors qu’il venait visiter ses correspondant : près de 18 mois de taule, avec des méthodes dignes de la Mafia, une situation rocambolesque, y compris le désaveux de Alsthom, qui n’a rien trouvé de mieux que de licencier le bouc émissaire tandis qu’il était en quartier haute sécurité a coté d’Escobar, au prétexte qu’il ne se rendait pas à la convocation à Paris. Avec Kron et son Séide Pécresse, le mari de l’autre, seul haut cadre conservé après le rachat forcé et même promu DG France depuis. Une situation d’otage commercial ruiné par des salauds qui eux ont bien gagné dans l’affaire. C’est ce qu’un gugusse du site 4v appelle: « le meilleur économiste français ».
    Ecoutez le récit complet et celui de la lacheté du pouvoir français à l’époque – Hollande + Macron qui a refusé de bloquer cette arnaque, alors que Montebourg se démenait en vain.Pierecci qui a été bridé durant plusieurs années a même sorti un bouquin là dessus : le piège américain. 8.5 euros en livre de poche chez Amazon ….eh oui !

    25 décembre 2021 à 7 h 33 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    on voit bien là toute la difficulté, pour ne pas dire l’ impossibilité, d’ une indépendance réelle et effective vis à vis de nos  » amis américains « , qu’ il s’ agisse de Biden ou bien de Trump et bien sûr de nos adversaires idéologiques et économiques
    de toute façon si nous demeurons dans l’ O.T.A.N. et dans l’ U.E. JURIDIQUE ( je dis bien JURIDIQUE ) nous seront toujours placés sous TUTELLE
    en Economie il y a, et cela est primordial, des exigences de souveraineté et pour être souverain il ne faut pas dépendre économiquement des Autres dans les domaines régaliens … c’ est ce que font et la Russie et la Chine !

    23 décembre 2021 à 21 h 09 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *