Le commencement de la faim

Le commencement de la faim

L’envolée des cours mondiaux des céréales a provoqué dans plusieurs pays des « émeutes de la faim », et ce n’est que le début. Celle du pétrole et des matières premières s’y ajoutant, le pouvoir d’achat s’amenuise en Europe, et ce n’est pas fini. J’avertis depuis des décennies que, si l’humanité échoue à stopper l’explosion démographique du tiers-monde, notre siècle verra se multiplier les famines, épidémies, guerres civiles et guerres tout court, qui feront disparaître dans l’horreur les deux milliards d’humains en surnombre.

Durant ce temps, les écologistes, qu’ils soient verts, roses ou bleus, tout en dénonçant à juste raison les graves détériorations de notre environnement, s’avéraient incapables de surmonter le tabou démographique et d’alerter le public et les politiques sur cette surnatalité démentielle qui est la source principale, pour ne pas dire unique, de l’épuisement planétaire.

Quant aux divers chefs religieux, ils n’ont pas cessé, catholiques en tête, de combattre obstinément la contraception, le planning familial et le droit à l’IVG, seules soupapes de sécurité dont nous pouvons disposer, leur attitude irresponsable prouvant à elle seule l’absence définitive de toute inspiration divine. (Je veux cependant rendre hommage ici à Sœur Emmanuelle, vraie chrétienne qui n’hésitait pas à distribuer la pilule aux femmes égyptiennes, et qui tenta en vain de faire comprendre la nécessité de la contraception à Jean-Paul II, malheureusement aveuglé par une dogmatique archaïque. Cette femme exceptionnelle aura cent ans le 16 novembre prochain.)

Quoi qu’il en soit, en cette année 2008, nous voyons apparaître les premiers symptômes de l’autodestruction de l’humanité par suite de prolifération excessive. C’est qu’en effet la Chine et l’Inde ne sont pas seulement les deux pays les plus peuplés au monde, mais en outre ils élèvent rapidement leur niveau de vie, ce qui entraîne une surconsommation des ressources terrestres.

Les conséquences de cette croissance débridée sont aujourd’hui manifestes : hausse continue des prix mondiaux et augmentation phénoménale des pollutions de toute espèce. Or, le « décollage » de l’Asie a commencé voici une quinzaine d’années, pour s’accélérer nettement au début de ce siècle.

Et non seulement l’Occident, États-Unis en tête, a traîné les pieds pour organiser le « développement durable », désormais urgentissime, et la mise en œuvre à grande échelle des énergies propres, mais on n’a rien trouvé de mieux que de lancer le « bioéthanol », véritable hérésie écologique et économique, qui est en train de dévorer une part importante des productions de maïs et de colza.

Sur les 100 millions de tonnes de céréales détournées de l’alimentation vers la fabrication de carburant, 95 millions proviennent du maïs, dont le prix suit désormais comme son ombre celui du pétrole. On en arrive à des situations totalement aberrantes. Par exemple, la population du Sahel, qui ne peut se nourrir que grâce à l’aide internationale, détient cependant le record africain de la plus forte natalité.
Il existe pourtant une plante extraordinaire, qui peut pousser sur les terres arides impropres à l’agriculture et dont le rendement en huile est supérieur à celui du colza et du soja. L’Inde s’apprête à en planter 40 millions d’hectares d’ici à 2012. (Lire « Jatropha curcas, le meilleur des biocarburants » d’Elsa et Jean-Daniel Pellet, Éditions Favre).

Est-il encore possible d’enrayer l’apocalypse énergétique et alimentaire qui menace le monde, et qui se traduirait par une ruée massive d’affamés vers les pays développés ?
Je crois que oui, mais à trois conditions :
a) Il est urgent que les énergies solaire, éolienne, marémotrice, géothermique… soient mises en œuvre partout massivement.
b) Il convient de stopper la production de carburant à partir de denrées alimentaires, tout en la développant très vite à partir des ordures biodégradables de toutes sortes, très nombreuses.
c) Il faut refuser fermement toute aide alimentaire aux populations qui ne réduiront pas drastiquement leur natalité, et leur apporter tout l’arsenal éducatif et pratique de la contraception. Sans la prise en compte immédiate de ces trois impératifs, notre monde est foutu.

Partager cet article sur Facebook

Recommander cet article sur les sites de syndication d’information :

Partager cette publication

(18) Commentaires

  • Pierre LANCE Répondre

    À HansImSchnoggel.och : Il est préférable pour me lire de faire preuve d’un minimum d’humour et de comprendre au second degré. Quend je parlais de fierté, c’était, bien sûr, ironiquement. À grepon le texan : Je ne suis nullement claustrophobe et modérément misanthrope, bien que la lecture de ce site pourrait parfois m’y conduire. Il y a en effet encore des espaces verts en Europe, grâce à la sagesse des Européens qui ont réduit spontanément leur natalité, malgré la bêtise de leurs gouvernants qui ont tout fait pour qu’ils l’augmentent. Ces espaces verts, il convient de les conserver, donc de nous contenter d’un simple renouvellement des générations. La civilisation auto-destructrice, c’est justement celle que provoque la surpopulation. C’est donc vous qui voulez la favoriser, pas moi. À Paulette : Vous êtes l’une des rares personnes à comprendre que le bonheur du monde repose que la qualité des individus et non pas sur leur nombre. Mais parler de « qualité humaine », c’est défier l’idéologie égalitariste campée sur le dogme absurde que tous les hommes se valent, alors que nul au monde, même pas un socialiste, ne se conduit dans la vie comme si c’était vrai. Or, la déclaration française des droits de l’homme précise que les hommes « naissent égaux en droits », mais ne parle d’aucune autre égalité, et pour cause.

    18/05/2008 à 0 h 39 min
  • grepon le texan Répondre

    "Quelle est votre légitimité pour vouloir à ce point contrôler les naissances de populations qui, n’ayant pas de système de retraite, de santé, de protection sociale… comptent sur leurs enfants pour les prendre en charge une fois qu’ils seront devenus trop vieux et faibles pour être productifs dans ce système économique."

    Nicolas, mais de ou imaginez vous les services et biens promis par l’etat providence vont venir dans la vieillesse des europeens?  

    C’est toujours par les naissances, evidemment.  Des naissances pris collectivement bien sur, mais toujours est il qu’il faudrait assez de naissance pour prevenir a la catastrophe, tout comme chez les primitifs n’ayant pratiquement aucun securite sociale(genre, les texans mais passons sur ce sujet pour l’instant).   Pierre Lance ne voit ca pas mieux que vous evidemment, car il croit que L’Europe socialiste, avec sa demographie malade, va tres bien ainsi, avec la catastrophe en cours:  Voila donc que Pierre Lance est pour la decimation porgressive des populations de partout, pas seulement chez les habitants des pays sans aucun systeme de secu, et surtout MALGRE la catastrophe economique, humanitaire, ou culturelle(mort de la France francais) que ses positions anti-naissances impliquent.  C’est un ecologiste anti-humain primaire, notre Pierre Lance.   Aussi, il n’est surtout pas qualifiable d’etre de "droite liberale", et il est meme tres loin d’etre "75%" libertarien comme il a proclame une fois ici.  Ca m’etonne qu’il est toujours ici sur les4verites chaque semaine s’exprimant a cote de la plaque.   Alors treve d’equivalences entre Pierre Lance et la ligne editoriale de les4verites et/ou le courant de droite liberale francais.  Ce n’est pas un bon representant du type.

     

    04/05/2008 à 19 h 17 min
  • Nicolas Lebeurier Répondre

    C’est étonnant de voir à quel point ces idées de "droite libérale" sont proches de celles de courants écologistes extrémistes qui prônent l’éradication des populations pauvres pour permettre à celles, riches, de continuer à mieux vivre, malgré les nombreux régimes obligatoires pour suivre la cadence!

    Quelle est votre légitimité pour vouloir à ce point contrôler les naissances de populations qui, n’ayant pas de système de retraite, de santé, de protection sociale… comptent sur leurs enfants pour les prendre en charge une fois qu’ils seront devenus trop vieux et faibles pour être productifs dans ce système économique.

    Avec cette politique que vous préconisez, et qui n’est pas neuve car déjà certains s’inquiétaient quand la population mondiale dépassait les 3 millions d’habitants, vous ne seriez peut-être pas né, moi non plus… un mal ou un bien?

    Nous avons été, plus ou moins maîtres de notre histoire, de celle qui nous a mené où nous sommes aujourd’hui, de celle qui amène ce système global droit dans le mur, de celle que nous vantons au monde entier et qu’il se presse de vouloir rejoindre… poudre aux yeux…

    Cessez de vous prendre pour ce grand magicien blanc qui, assis derrière son grand bureau, préconise des solutions toutes faites pour remédier à des maux qui le dépassent..

    Mais continuez vos tergiversations improductives, en catimini s’il vous plaît, car, en lisant les commentaires à ce forum, vous seriez capables de convaincre certains que trouver un remède au paludisme, au sida, à la malaria et autres pandémies serait une erreur… car elles diminueraient le taux de mortalité et la population continuerait d’augmenter… mais surtout dans les pays en développement ce qui semble être votre principal problème…

    Si l’augmentation sans fin de la population est effectivement un problème, il appartient aux pays concernés de prendre les mesures adéquates… mais ne pensez vous pas que d’autres priorités de développement sont prioritaires? Les pays en développement ont besoins de forces vives, scolarisées, diplômées, en bonne santé, avec des débouchés dans leurs pays d’origine… et ce jour là, ils n’auront plus aucun intérêt à venir se faire traiter comme des sans droits dans nos chers pays "terre d’accueil"… ce qui devrait vous arranger, non?

     

    29/04/2008 à 18 h 24 min
  • Pauline Répondre

    Au lieu de faire travailler ses fesses, il faudrait mieux pour beaucoup faire travailler ce qu’on appelle une cervelle, d’un gabarit nettement plus petit mais d’une concentration de matière grise nettement plus grande, tout cela pour dire que beaucoup ne devraient jamais avoir d’enfants car mentalement ils sont incapable de les élever …  qu’ils deviennent adultes et responsables avant d’engendrer, ce qui diminuerait de beaucoup le nombre d’habitants de la planète et augmenterait de beaucoup une meilleure qualité d’individus …

    29/04/2008 à 13 h 17 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Pierre Lance a dit: <<La loi de Murphy est parfaite. Le problème que nous évoquons se résoudra effectivement de lui-même, par la famine et par la guerre. Ce qui sera certainement pour l’humanité un grand sujet de fierté…. !>>

    Les peuples apprennent par la pratique, l’humanité y gagne en expérience. La fierté n’a rien à voir dans ce contexte.

    29/04/2008 à 9 h 19 min
  • grepon le texan Répondre

    « À grepon le texan : Il n’y a pas de suicide démographique en Europe. Il y a une intelligence démographique de la population elle-même, à laquelle ses « élites » ne comprennent rien. Les peuples occidentaux ont compris d’instinct que la surpopulation menait à la catastrophe. À cause d’une politique dite « familiale » complètement idiote, la France se vante du nombre de ses naissances, lesquelles, comme vous le laissez entendre, sont principalement celles des immigrés. Une bonne politique serait celle-ci : allocations, au pire, pour les deux premiers enfants. Pas d’allocation pour le troisième. Et amendes à partir du 4e. Mais personne n’aura le courage de faire ça avant qu’il soit trop tard. » Vous avez l’impression d’etre entasse les uns sur les autres en surnombre comme ca en Europe du fait que vous l’etes, effectivement ,entasses les uns sur les autres….merci a la reglementation stupide de vos gouvernments empechant le development libre de sub-urbs confortables et spatieuse pour elever des enfants correctement. Il y a enormement d’espace vert en Europe, vu de l’espace. C’est un fait mathematique. Vous etes claustrophibique et misanthrope comme ca merci a un choix de civilisation auto-destructrice, le desir de controle. Merci a ca, il n y aura plus de France des francais reconnaissable dans quelques decennies. L’appel pour les prieres, la pauvrete rampante d’une civilisation en islamification, c’est ca les atmospheriques de la France de 2030, par simple demographie.

    29/04/2008 à 1 h 17 min
  • Pierre LANCE Répondre

    À HansImSchnoggel.och : La loi de Murphy est parfaite. Le problème que nous évoquons se résoudra effectivement de lui-même, par la famine et par la guerre. Ce qui sera certainement pour l’humanité un grand sujet de fierté…. ! Mais je n’ai pas parlé d’intervention extérieure. Je parle de la responsabilité de chaque peuple pour lui-même. Cependant, il n’est pas interdit de montrer la voie de la raison, chacun étant libre de la suivre ou non, s’il est prêt à payer le prix de ses erreurs. Et je rappelle qu’un rapport de l’ONU de 1999 a établi que si les femmes du tiers monde étaient libres et bien informées sur les méthodes de contraception (simplement cela : libres et bien informées), la natalité baisserait de 30 à 35 % en Asie, en Afrique et en Amérique latine.

    29/04/2008 à 0 h 33 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Pierre Lance a dit: <<C’est ça, dormez sur vos deux oreilles ! Vos petits-enfants et les nôtres crèveront de nos sottises>>

    Vous pouvez décrire le problème de la faim et des pénuries à venir en long et en large, par en dessous et par au-dessus, vous n’y changerez rien et même en sachant mieux vous ne pourrez pas vous prévaloir d’un micron d’avance sur les autres.

    Je pense à une des lois de Murphy qui stipule:

    <<Sans intervention extérieure les problèmes ont tendance, soit à se faire oublier, soit à se résoudre d’eux-mêmes.>>

    28/04/2008 à 17 h 44 min
  • Pierre LANCE Répondre

    À Florin : Vous faites erreur. L’Inde a également pris, un peu tard, des mesures pour limiter la natalité, mais sans avoir recours à la dictature. Elle propose seulement un peu d’argent aux femmes volontaires pour se faire stériliser. Non, la dictature, ça n’a rien de bon. Cela obtient seulement des résultats plus rapides qui impressionnent les irréfléchis, mais cela se paie très cher à long terme. Et ne dites pas que les « droits de l’homme » sont des fariboles, car vous êtes le premier à en profiter chaque jour sans même vous en rendre compte. Sans les droits de l’homme, dont le premier est la liberté d’expression, vous ne pourriez pas vous exprimer sur ce site comme bon vous semble. Alors, un peu de décence, s’il vous plaît. À grepon le texan : Il n’y a pas de suicide démographique en Europe. Il y a une intelligence démographique de la population elle-même, à laquelle ses « élites » ne comprennent rien. Les peuples occidentaux ont compris d’instinct que la surpopulation menait à la catastrophe. À cause d’une politique dite « familiale » complètement idiote, la France se vante du nombre de ses naissances, lesquelles, comme vous le laissez entendre, sont principalement celles des immigrés. Une bonne politique serait celle-ci : allocations, au pire, pour les deux premiers enfants. Pas d’allocation pour le troisième. Et amendes à partir du 4e. Mais personne n’aura le courage de faire ça avant qu’il soit trop tard. À grutjack : Votre lucidité fait plaisir à voir. Ce que vous dites des vaccinations n’est que trop vrai.  » comme si on voulait s’assurer que ces enfants ne meurent pas de maladie, mais de faim. « . C’est exactement ça. On multiplie le nombre des affamés. Des millions d’enfants meurent de faim et de souffrance avant l’âge de 5 ans. Et les « bonnes âmes » trouvent ça très humain. À Jean-Claude Thialet : Comme toujours, vous dites beaucoup de choses très justes, mais dès que l’Eglise catholique est en cause, une sorte de rideau de fer tombe sur votre cerveau et le coupe en deux. C’est assez triste. Mais la vérité reste la vérité, même si vous ne voulez pas l’entendre. L’Eglise catholique encourage la natalité partout où elle a encore quelque influence, c’est-à-dire notamment en Amérique latine et en Afrique. (En Europe, heureusement, on ne l’écoute plus.) L’Eglise est notamment responsable du génocide du Rwanda, pour avoir interdit aux femmes autochtones de continuer leur éducation contraceptive traditionnelle. Il en est résulté une explosion démographique incontrôlable, la pénurie des terres agricoles et le conflit entre les deux ethnies pour la propriété de la terre. Résultat : près de 2 millions de morts, sans parler des souffrances. Au Mexique, le criminel inconscient Jean-Paul II osa faire un discours véhément contre la contraception, alors que la ville de Mexico compte 70.000 enfants abandonnés qui survivent comme ils peuvent sur les décharges d’ordures, ou de rapines et de prostitution et se droguent à la colle pour oublier leur misérable existence. Ce ne sont que deux exemples de l’enfer sur la Terre engendré par les catholiques. L’Islam a ses « fous de Dieu », mais la Chrétienté a ses « idiots de Dieu » et ce n’est pas mieux. Ce n’est pas « incidemment » que j’ai parlé de la plante « Jatropha curcas », mais très intentionnellement pour inciter les lecteurs à s’informer plus avant, ce que vous avez fait, bravo ! La place manque dans les courts articles des 4 Vérités pour détailler les informations. Je donne des pistes. Au tour des lecteurs de travailler. L’Islam n’avance pas parce que l’Eglise recule, mais parce que l’immigration musulmane s’étend et vous le savez fort bien. Mais les Européens ne veulent plus d’aucune religion et montrent une fois de plus au monde le bon exemple. À HansImSchnogel.och C’est ça, dormez sur vos deux oreilles ! Vos petits-enfants et les nôtres crèveront de nos sottises. À SAINT-TEX : Pierre Lance n’oublie rien. Mais, encore une fois, l’espace de chaque article est trop étroit pour dire tout ce qu’il y à dire sur des questions de cette importance. Aux lecteurs de compléter, ce que vous faites très bien, mais épargnez-moi les « Pierre Lance oublie », s’il vous plaît. La pénurie de pétrole provient essentiellement du fait que les producteurs ne veulent pas augmenter leur production, parce qu’ils n’ont aucun intérêt à vendre à bas prix une marchandise très demandée dont les stocks s’épuisent. Et de nouvelles raffineries ne changeraient rien à cela. Merci de votre coopération. Cordialement à tous.

    28/04/2008 à 1 h 30 min
  • Anonyme Répondre

    Pierre Lance oublie une chose importante :

    L’envolée des cours de blé et autres céréales ou plantes est aussi dû au fait que les terres agricoles sont stériles à 90 %, usées par les herbicides et autres engrais chimiques.  Des ingénieurs de l’INRA (Claude bourguignon et sa femme) l’ont dénoncé ainsi que d’autres qui se taisent le savent , mais il est curieux que presque personne n’en parle.

    Le bioéthanol est un piètre carburant car s’il produit moins de CO et CO2, sont indice calorifique est faible, ce qui fait que les moteurs ainsi alimentés sont 30 % plus gourmands en carburant qu’avec de l’essence.  ça aussi, tout le monde s’écrase.

    Les éoliennes ne sont pas très décoratives et peu rentables tant que l’on y appliquera pas la technologie des supraconducteurs à T° ambiante (tout comme le solaire).  P. Lance sait que la tour à Vortex d’Edgard Nazare serait plus rentable et ne "décorerait" qu’un endroit limité du pays.

    La solution des moteurs électriques requière l’usage de supraconducteurs pour être aussi efficace que l’essence, mais les Cies pétrolières s’y opposent farouchement.

    Le pétrole ne manque pas, seules les raffineries manquent car elles sont à bloc.  Les 2 raffineries ESSO en France envoient respectivement 47 % de leur production aux USA (Esso = Exxon).  Or les USA en ont perdu 2 dans le golf du mexique par ouragans.  Et une raffinerie ne se construit pas en une semaine.  Quant aux pays arrabes ou les perses, ils ne sont pas capables d’en contruire eux-mêmes et l’occident les brides volontairement.

    Par contre, P. Lance sait aussi qu’on peut obtenir du pétrole par fermentation des déchets organiques.  1 tonne de boues d’égoûts dont on ne sait que faire peut donner, par fermentation à 42 °c, 800 litres de brut et 240 m3 de gaz naturel.  mais qui à part lui en parle ?  Les Suédois en frabiquent de cette façon depuis 2 ou 3 ans.  Moins cons les scandinaves, et assez discrets.

    Alors arrêtez avec la pénurie de pétrole.  Il y a pénurie de raffinage, c’est tout, et c’est exprès.

     

    27/04/2008 à 18 h 07 min
  • Jean-Claude THIALET Répondre

    26/04/08    "Les 4-Vérités"

    Que l’on me pardonne de revenir sur le post-scriptum (Cf. un "post" non encore publié) à Pierre LANCE à propos de son article de la semaine passée "IL FAUT SAUVER NOS EGLISES". Si nos églises sont en péril n’est-ce pas dû surtout au fait que le catholicisme est en régression partout (ce qui n’est pas pour déplaire à Pierre LANCE, aux maçons et, d’une façon générale, à tous les "laïquards" qui pullulent en France), ce qui a fait que les églises sont de moins en moins fréquentées. Sans parler du fait que l’Etat devant normalement entretenir les églises (en tant que bâtiments) depuis la séparation de l’Etat et de l’Eglise n’en a plus les moyens. Même quand il juge intéressant d’en préserver certains … Il faudrait que Pierre LANCE et tous les autres se le mettent bien dans le crâne : plus l’église recule, plus ses églises se dégradent et tombent en ruine, certes,  mais aussi, plus l’Islam (et non la "laïcité" !) gagne du terrain ! On le voit tous les jours, et de plus en plus, dans nos villes et même dans nos campagnes !

    26/04/2008 à 13 h 21 min
  • Jean-Claude THIALET Répondre

    25/04/08    – "Les 4-Vérités"

    Euréka ! Grâce à "Google" j’ai appris, sinon tout, du moins beaucoup sur "L’OR VERT DU DESERT"  – le JATROPHA – que mentionne presqu’incidemment Pierre LANCE. Brièvement, cette plante originaire du Brésil et qui peut se cultiver sur les zones arides ou demi-arides (donc sans empiéter sur les terres consacrées traditionnellement à l’alimentation humaine), fournit des graines qui peuvent produire des bio-carburants et servir à l’alimentation du bétail et/ou des volailles.

    La question qui se pose au sujet du JATROPHA : même en développant très vite sa production partout où cela est possible, partout où cela est nécessaire, dans les zones désertiques ou semi-désertiques (grâce à la nature, grâce parfois à l’homme, il n’en manque pas !), celle-ci suffira-t-elle à étancher la soif exponentielle de la Planète en matière de carburants, et la faim tout aussi exponentielle qui, particulièrement dans les pays du Tiers-Monde, pù la démogaphie se développe sans contrôle comme sans retenue ?

    Question subsidiaire : à qui profitera cette culture ? Aux habitants des pays plus particulièrement concernés (je pense là à ceux qui habitent les régions désertiques ou semi-désertiques où l’agriculure est aussi squelettique que les gens qui y vivent !) et dans lesquels elle se pratiquera ? Où à des trusts internationaux du genre de MONSANTO ? Wait and see ! Mais les dirigeants des pays où la famine règne de manière plus ou moins endémique seraient avisés de se préoccuper au plus vite de la question. Notamment en allant prendre conseil en INDE…. Au lieu de continuer à attendre passivement les aides des pays développés, aides dont nul n’ignore qu’ils prélèvent généralement pour leurs comptes en banques personnels plus que la dime… A moins que ces mêmes dirigeants ne trouvent une solution pour en faire autant avec le JATROPHA. Par exemple en concédant des terres à ces trusts !

         Cordialement, Jean-Claude LAHITTE

    P.S. ayant été absent de Paris pendant une quinzaine de jouirs, je voudrais dire à Pierre LANCE tout le bien que je pense de son article "IL FAUT SAUVER NOS EGLISES" que je viens seulement de lire. Hélas ! combien de monuments de toutes sortes ont été détruits par des "barbares", des "vandales", des "inconoclastes", des "envahisseurs", des "révolutionnaires", et même des chrétiens des premiers temps …sans parler du temps lui même….

     

    26/04/2008 à 11 h 01 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Crise du réchauffement global.

    Crise de l’énergie

    Crise des OGM.

    Crise des retraites et pensions

    Crise du remboursement de la dette publique

    Crise de la natalité

    Crise de la pauvreté et de la faim.

    Crise de ci et de ça.

    Attente anxieuse de la prochaine crise…

    Braves gens ne vous laisser plus troubler par toute cette cacophonie et dormez sur vos deux oreilles.

    26/04/2008 à 0 h 05 min
  • Jean-Claude THIALET Répondre

    25/04/08    – "Les 4-Vérités"

    On retrouve là le discours bien connu de Pierre LANCE qui, une nouvelle fois, ne peut s’empêcher de mettre sur le compte de l’Eglise catholique l’explosion démographique qu’il dénonce à juste titre. Comme si le Tiers-Monde était dominée par l’influence du Catholicisme… Pourquoi ne pas mettre en cause aussi les "progrès" de la Médecine qui ont enrayé les épidémies qui, naguère, décimaient périodiquement la planète ? Ou encore l’ONU qui, plus ou moins bien, certes, s’efforce de pacifier la planète pour éviter des guerres qui, elles aussi, se chargeaient à leur façon de réguler la démographie ? Ou encore les ONG et les aides alimentaires  de toutes sortes qui permenttent à des populations affamées de subsister misérablement tout en continuant inexorablement à procréer ?

    Il faut se rendre à l’évidence, l’humanité se trouve prise dans un cercle particulièrement vicieux : plus la population croit, plus on est obligé de produire des denrées alimentaires par des moyens de moins en moins naturels, et plus on pollue la planète, plus on réchauffe le climat…Il faudrait certes éduquer les populations du Tiers-Monde à maîtriser leur démographie. Ce qui prendra un temps indéfini. Aussi, la première véritable mesure à prendre à leur égard est de cesser toute aide alimentaire et /ou médicale inspirée par un humanisme hors de propos en s’inspirant de ce propos de MAO ZE DONG (que je cite de mémoire): "Si tu donnes un poisson à un homme, tu lui donnes à manger pour un jour, si tu lui apprends à pêcher, tu lui donnes à manger pour la vie"…

    En assistant à tout propos et hors de tout propos les Pays du Tiers Monde, particulièrement ceux de l’Afrique, en acceptant stupidement de voir se déverser chez eux (particulièrement dans l’uNION EUROPENNE) leurs trop-pleins de population, les pays économiquement ‘"avancés", outre qu’ils contribuent à les maintenir indéfiniment indéfiniment dans la misère, et même à les faire régresser par rapport à l’époque antecoloniale, contribuent à cette "explosion démographique" que dénonce à juste titrre Pierre LANCE et qui, selon son titre est "LE COMMENCEMENT DE LA FAIM".

    Si l’on veut éviter ce "commencement de la faim", le mieux serait certainement de commencer la fin de toute aide alimentaire et, d’une manière générale de toute autre aide qui permettent à des millions d’individus de se comporter en parasites se réfugiant dans la mendicité et/ou l’assitanat au lieu de se prendre en mains comme à l’époque où ils vivaient plus ou moins en autarcie.

    Tout le reste "Jatropha curcas" (quésaco ?), multiplication des éoliennes et autres énergies plus ou moins renouvelables, plus ou moins au point (dont les spécialistes commencent à s’apercevoir, sinon à reconnaître publiquement, qu’elles ne sont pas la panacée, ou qu’ils faudra encore des lustres  – ce qui permettra à la planète de crever de faim – avant qu’elles replace les énergies fosiles dont le monde a un besoin exponentiel)  ne sont que beaux discours ou belles utopies par rapport à la première nécessité qui s’impose : calmer les ardeurs procréatives de populations qui n’ont apparemment rien d’autres à faire et qui en sont restées à l’époque où pour voir un enfant parvenir à l’âge adulte, il fallait en "fabriquer" une bonne dizaine, ou encore, celle où, pour assurer ses vieux jours, il fallait accumuler les enfants comme d’autres les chameaux et les moutons…Epoque où, au moins, elles se débrouillaient seules loin de toute ONG, de toutes aides de gouvernements occidentaux ou autres.

          Cordialement, Jean-Claude THIALET

    25/04/2008 à 15 h 20 min
  • COLIN - TAMPON Répondre

    Bonjour . Les famines et la misère ne datent pas d’aujourd’hui . Seule la médiatisation de celles – ci sont nouvelles .

    En 1968 , 68OOOOOO  d’enfants naissaient chaque année en Chine .Depuis 30 ans , si la Chine avait laissée faire il y aurait au moins 2040000000 d’"individus de moins de 30 ans qui envahiraient non seulement la Sibérie , le Thibet évidemment , mais l’Inde et probablement le Monde arabe déserté.

    Aller dans l’espace semble difficile . Peut – être que la science pourrait réduire notre corpulence jusqu’au niveau de fourmis dotée d’un cerveau au moins aussi " performant "  qu’actuellement , ou évidemment vaudrait mieux vraiment performant .

    Cordiales salutations . Colin – Tampon

    25/04/2008 à 11 h 10 min
  • grutjack Répondre

      La crise alimentaire a de nombreuses causes dont on a beaucoup parlé ces derniers temps, mais la principale raison, c’est bien l’accroissement constant de la population mondiale. Avec six milliards d’individus, nous avons atteint (et peut-être déjà dépassé) la limite supportable.    Les écologistes et les gens sensés ont bien essayé d’alerter l’opinion, mais ils se sont heurtés à un mur. Juste après la Deuxième Guerre mondiale, ce qu’on appelait le "malthusianisme" était décrié partout – par les autorités religieuses, bien sûr, mais aussi par les communistes et, dans son ensemble, par le monde occidental, qui rêvait de solutions abracadabrantes, comme de coloniser l’espace (les récoltes sont-elles abondantes sur la Lune ?) Depuis, on a assisté à une certaine prise de conscience, mais les remèdes proposés ont tous échoué. Même les mesures extrêmes prises par les Chinois (politique d’un seul enfant, avortement obligatoire) ont freiné la fécondité excessive, sans vraiment l’enrayer.  Les grands massacres eux-mêmes n’y font rien.  La population de Kinshasa, dans l’ancien Congo belge,  a quadruplé depuis 1960, en dépit des guerres continuelles qui ont secoué ce pays depuis.  La seule mesure vraiment efficace serait d’arrêter net les vaccinations , au moins dans les pays à la démographie explosive. La médecine moderne a rompu l’équilibre naturel qu’apportait la mortalité infantile. Elle y a même mis un certain acharnement. Elle a procédé et procède encore à des vaccinations massives (portant parfois sur des millions d’enfants), comme si on voulait s’assurer que ces enfants ne meurent pas de maladie, mais de faim.  La solution que je propose va tellement à l’encontre de notre mentalité actuelle qu’elle n’a aucune chance d’être adoptée. Mais il n’y en a pas d’autre. Aussi les crises alimentaires sont-elles appelées à se multiplier et à s’aggraver au cours de ce siècle.

    24/04/2008 à 19 h 23 min
  • grepon le texan Répondre

    "c) Il faut refuser fermement toute aide alimentaire aux populations qui ne réduiront pas drastiquement leur natalité, et leur apporter tout l’arsenal éducatif et pratique de la contraception. Sans la prise en compte immédiate de ces trois impératifs, notre monde est foutu."

    Evidemmet, suivant la logique de M. LANCE, si la France voudrait avoir un effet, il faudrait qu’elle commence par des lois et reglementations  ferme CHEZ ELLE n’es-ce pas?   Car nous savions quelle populations en France sont sujet d’aides de toutes sortes ET sont l’engin des naissances en surnombre, non?  M. LANCE?   Apres que ce soit fait en France, elle peut precher aux pays etranger.   C’est en effet imperatif si la France voudrait rester europeen.   Les europeens pratiquent deja le suicide demographique de facon vraiment exemplaire.    L’Italie et L’Espagne et L’Allemagne sont bien en dessous des taux de remplacement depuis longtemps.   La France reste une exception, en grande partie merci a sa politique interieure 180 degres a l’inverse du programme "c)" de Pierre.   Les populations de remplacement vont certainement pratiquer la decroissance economique, mais pas par respect de l’environment.   C’est un effet secondaire de l’ignorance programme chez les sous populations en croissance….   Suivant la logique de M LANCE il y a tres clairement de quoi s’occuper les nouveau ecologistes anti-humains en France.

    24/04/2008 à 16 h 25 min
  • Florin Répondre

    Hé ben : ayons le courage d’aller au bout de cette analyse. Le SEUL pays sur Terre qui a pris depuis longtemps des mesures pour combattre la surpopulation, c’est bien la Chine. Et ils l’ont fait parce que le système politique local s’y prêtait. La dictature, ça a du bon …

    En plus, ils bossent. Donc, ils ont le droit de manger, d’avoir des voitures, de consommer de plus en plus.
    Donnez 100 euros à un pauvre : il s’achetera à manger. Donnez 100 euros à un milliard de pauvres : ils feront pareil, et le marché se trouve déséquilibré et en surchauffe.

    Cela dit, ne craignons rien. On aura toujours la priorité sur les Chinois pour acheter notre baguette -simplement parce que nos poches sont mieux remplies.

    A long terme, la démocratie sera liquidée, purement et simplement. Avec les "droits de l’homme" et les autres fariboles de ce genre. Quand il n’y aura plus assez à bouffer, les gens s’en remettront à l’Etat totalitaire (pour survivre).

    Espérons que cela n’arrive pas de notre vivant.

    23/04/2008 à 12 h 15 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: