Le gouvernement tire à hue et à dia

Posté le avril 13, 2011, 12:00
7 mins

Avant l’automobile, les charretiers donnaient des ordres à leurs chevaux. Quand ils criaient « hue », le cheval tournait à droite ; quand ils criaient « dia », il tournait à gauche…

Tirer à hue et à dia, c’est vouloir aller en même temps à droite et à gauche. C’est ce que fait notre gouvernement.

D’un côté, notre gouvernement, sous la direction de Xavier Musca et en total accord avec Jean-Claude Trichet, le président de la Banque centrale européenne, la BCE, suit une politique monétariste. Pour relancer l’économie, il diminue les im­pôts touchant les entreprises françaises. Il tire à hue. Comme nos entreprises sont en concurrence avec toutes les entreprises étrangères, elles sont obligées de diminuer leurs prix pour conserver leurs clients. Les prix baissant, le pouvoir d’achat de tout le monde augmente et l’économie repart. Le chômage diminue. Les pays qui ont utilisé cette relance sans l’associer à des mesures inflationnistes (Irlande ou Brésil) sont arrivés au plein emploi en un an, avec une progression du pouvoir d’achat avoisinant 10 % du fait de la baisse généralisée des prix.

Mais, de l’autre côté, notre gouvernement procède aussi à de très nombreuses augmentations de salaires. Il tire alors à dia. Il sait parfaitement qu’au bout de quelques semaines, ces mesures seront responsables d’inflation. Elles contraindront donc la BCE à rendre le crédit plus coû­teux en augmentant ses taux courts. C’est ce qu’elle vient de faire cette semaine. Le crédit étant plus coûteux, les Euro­péens emprunteront moins. La progression du pouvoir d’achat diminuera. Si elle passe en dessous de 3,2 % environ, le chômage apparaît et augmente.
Le gouvernement tire à dia pour plusieurs raisons :

D’abord, la mondialisation fait que certains prix augmentent, tandis que d’autres diminuent. Les Chinois et les Indiens ayant décidé de préférer la moto ou la voiture à la bicyclette, le prix du pétrole, de l’essence ou du gaz augmente, car la demande devient supérieure à l’offre. C’est normal.
Le gouvernement français interdit alors à GDF d’augmenter ses tarifs et, dans le même temps, il lui donne une subvention pour équilibrer son budget. Finale­ment, le gouvernement augmente ses dépenses pour financer les dépenses en gaz des Français. Il procède ainsi à une relance keynésienne.
Ensuite, le gouvernement a le devoir d’aider ceux dont le pouvoir d’achat est trop faible. Dans un pays riche comme le nôtre, on ne peut pas laisser mourir de faim ou de froid un individu. Le gouvernement doit donc donner de l’argent à tous ceux qui sont dans une situation difficile. De très nombreuses subventions aident ainsi les enfants sans vraie famille, les adultes sans travail ou les personnes âgées ayant besoin d’une aide.
Enfin, et surtout, de très nombreux Français croient encore aux idées de Marx et de Keynes. Ils sont persuadés qu’une augmentation de leurs salaires augmentera leurs revenus. (Et ils ont raison de le croire quand ils sont les seuls en France à obtenir une augmentation de salaires. Si les salariés de la SNCF obtiennent seuls une augmentation de leurs salaires, ils ont une véritable augmentation de leurs revenus offerte par tous les autres Français qui paieront leur train un peu plus cher.)

Les salariés étant « exploités », il est normal que le gouvernement oblige les entreprises à augmenter leurs salaires. En agissant ainsi, le gouvernement tire à dia : il augmente l’inflation.

Les partis de gauche français sont persuadés que ces idées sont encore valables aujourd’hui, malgré la mondialisation et l’exemple des monétaristes. Et les partis de gauche français sont actuellement majoritaires. La population pense donc qu’ils ont raison et vote pour eux.
Même des responsables de la majorité actuelle partagent ces idées. Et de nombreuses décisions inflationnistes sont prises.

Finalement, 3 situations sont possibles :

– Soit aucune mesure inflationniste n’est prise : les prix baissent, le chômage disparaît en un an et le pouvoir d’achat grimpe de 10 %.
– Soit les mesures inflationnistes ne sont pas trop nombreuses, le retour au plein emploi est possible, mais il sera retardé et pourra exiger plusieurs années.

– Soit, enfin, les mesures inflationnistes sont trop nombreuses, le pouvoir d’achat reste stationnaire, le chômage persistera, voire augmentera. C’est la situation actuelle de la France. Gouverner en tirant à hue et à dia ne doit pas être très satisfaisant…

4 réponses à l'article : Le gouvernement tire à hue et à dia

  1. R. Ed.

    15/04/2011

    Sauf quand on perd au tiercé, pour se venger !!!

    Répondre
  2. aec

    15/04/2011

    LUTTE CONTRE L’HIPPOPHAGIE NON ! UN CHEVAL CA NE SE MANGE PAS ! Obtenez un autocollant gratuit en écrivant à : AEC Résidence La Pléiade 98, rue de Canteleu 59000 LILLE Joindre une enveloppe timbrée pour le retour du courrier. Merci aussi de visiter les sites : http://aec89.site.voila.fr http://www.feracheval.com/petitions.php http://www.lapetition.be/en-ligne/parlons-enfin-des-quids-2589.html Rejoignez la groupe sur : http://www.facebook.com:80/group.php?gid=63542203218 Faites passer le message à vos amis. Amitiés. AEC.

    Répondre
  3. Jaures

    13/04/2011

    "Mais, de l’autre côté, notre gouvernement procède aussi à de très nombreuses augmentations de salaires."

    Non mais je rêve !!!
    Où donc a-t-il vu une augmentation de salaire, même dans la fonction publique ???

    Par contre selon la théorie de Tremeau, rien n’empêcherait qu’on augmente les salaires des employés de la distribution (il y a peu de chance que lui-même aille faire ses courses en Chine).
    Mais alors pourquoi ceux-ci sont-ils parmi les plus bas alors que les profits engrangés sont immenses ?

    Le hic c’est que la théorie de Tremeau c’est que quand il y ala concurrence internationale on ne peut pas augmenter les salaires et que quand il n’y en a pas, on ne peut pas augmenter les salaires non-plus !

    Bien entendu, les dividendes ne sont en rien concernés. Pour eux, il n’y a pas de théorie, juste de la pratique.

    Répondre
  4. Anonyme

    13/04/2011

    Eh bien ! ce n’est pas très gai pour Robert HUE ! Robert Tourne à droite !

    Sinon, la décadence de la France et plus généralement celle de l’Occident a très bien été décrite et prédite par Michel Onfray, la grand :

    http://www.youtube.com/watch?v=JgKdC7mr1QI

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)