Le racket a commencé…

Posté le juillet 30, 2018, 3:59
3 mins

Le site Atlantico a récemment recensé les premières données relatives à l’entrée en vigueur des nouvelles limitations de vitesse.

En gros, on note un doublement des verbalisations.

Il est possible, d’ailleurs, que ce premier chiffre approximatif soit un minimum, puisqu’en Haute-Loire, département rural particulièrement touché par cette mesure inique et liberticide, la préfecture a enregistré les chiffres suivants :

  • Du 25 juin au 1er juillet, les radars fixes ont enregistré 1172 véhicules en excès de vitesse.
  • Du 2 au 8 juillet, ce nombre était passé à 2 536 (malgré la prétendue entrée en vigueur « miséricordieuse » de la mesure).
  • Et du 16 au 22 juillet, on atteignait les 3 266 flashs.

Il est intéressant de noter que l’écrasante majorité des excès de vitesse enregistrés depuis le 1er juillet sont inférieurs à 20 km/h.

Par conséquent, l’argument de la sécurité ne « tient pas la route », si j’ose dire.

Il est très clair que le principal objectif de cette baisse de la vitesse maximale autorisée sur route est le racket.

Il est très clair aussi que les zones rurales sont les plus touchées, elles qui, pourtant, souffrent déjà plus que le reste du pays. Mais le pouvoir se moque de la ruralité.

Pire, il la déteste – et de longue date. Car les populations rurales, plus indépendantes que les populations urbaines (ne serait-ce que parce qu’elles peuvent vivre en quasi-autarcie) et plus réalistes, sont moins serviles et moins sensibles à la propagande.

Les «modernes», communistes en tête, n’ont rien eu de plus pressé que d’en finir avec les campagnes trop rétives aux «Lumières».

On se souvient peut-être d’ailleurs de cette extravagante apostrophe de Gaston Crémieux, futur chef de la Commune à Marseille, à l’Assemblée nationale de Bordeaux : «Majorité rurale, honte de la France!»

J’ignore jusqu’à quel point M. Philippe est conscient de cette funeste filiation.

Mais ce qui est certain, c’est que son gouvernement organise le racket des populations les plus enracinées de notre malheureux pays.

Et, pour qu’il soit bien clair que la sécurité routière n’est pas vraiment le sujet principal, Atlantico rappelle qu’Édouard Philippe a été vu dans une voiture suivant le Tour de France sans sa ceinture.

Et que le Premier ministre, qui se préoccupe tant de notre sécurité, fut flashé en 2015 à 150 km/h sur une route limitée à 110. Les pharisiens clament toujours ce slogan : Faites ce que je dis, pas ce que je fais!

16 réponses à l'article : Le racket a commencé…

  1. HansImSchnoggeLoch

    05/08/2018

    Titre de l’article: le racket, non plutôt les rackets.

    Une idée éculée que l’on croyait écartée revient sur le tapis.
    Oui ces fameux loyers fictifs.
    Allez sur bvoltaire.fr et cherchez l’article:
    « Et l’on reparle des loyers fictifs… »

    Un extrait:
    // Le gouvernement est toujours à la recherche de nouvelles ressources fiscales et n’aime pas l’immobilier, qu’il accuse de beaucoup de maux, notamment de détourner les Français de la Bourse. M. Macron avait démenti, pendant la campagne électorale, une rumeur qui l’accusait de vouloir imposer les loyers fictifs, c’est-à-dire de taxer les loyers que se verserait un propriétaire pour occuper son propre logement. //

    Propriétaires de votre logement vendez votre bien, achetez une caravane et rejoignez les gens du voyage.
    Avec eux vous ne risquez plus rien, aucun gouvernement français n’a jusqu’à présent été assez fou pour les taxer.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      06/08/2018

       » l’ immobilier détourne les Français de la Bourse  »

      Rothschild ou Dassault, eux, ne se détournent cependant pas de l’ immobilier

      Macron , ancien associé de la Banque Rothschild, est à la recherche de nouveaux pigeons à plumer

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        06/08/2018

        Macron a fait un stage et chez Rothschild et à Bercy, ne sousestimons pas sa connaissance du sujet.
        Les pigeons à plumer deviennent rares de là son idée de créer des incubateurs de startups.

        Ferme à 1000 vaches et batteries de poules pondeuses devront ramener le fric qui manque tant dans les caisses de l’état.
        Jusqu’à présent les candidat(e)s ne se pressent pas trop au guichet pressentant sans doute le funeste destin qui leur est réservé.

        À suivre…

        Répondre
  2. HansImSchnoggeLoch

    02/08/2018

    Réjouissez-vous Bercy va appliquer le Malus auto, cela va rapporter gros, plus gros que les excès de vitesse.

    Article:
    « Automobile : faut-il redouter une explosion des malus ? »

    Extrait relevé sur « Orange.fr »
    // Bercy adaptera-t-il le barème du malus pour tenir compte de cette hausse mécanique des émissions de CO2 ? Pour l’heure aucune communication n’a été faite sur le sujet. Le gouvernement a même plutôt indiqué vouloir alourdir le barème en le décalant de 3 g chaque année. //

    La Mac Connerie n’a plus de limites, nous sommes en territoire inconnu.

    Ma suggestion:
    Achetez un chameau ou un dromadaire et mettez votre voiture à la casse.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      06/08/2018

      revenons à l’ âne ou à la mule selon notre Région

      j’ ai un ami qui a fait cette reconversion ancestrale il y a déjà 50 ans dans la Drôme

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        06/08/2018

        Le chameau et le dromadaire ont la lèvre supérieure fendue ce qui leur permet de manger à peu près n’importe quoi.
        Par exemple le contenu des poubelles.
        Ne parlons pas de leur légendaire aptitude à utiliser l’eau de façon éco-sensible.
        Pour les verts un animal fétiche…

        Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    02/08/2018

    c’ est la version moderne des barons-brigands ces seigneurs bandits de grands et petits chemins qui rançonnaient les gens

    et les péages de plus en plus nombreux comme octrois d’ autrefois

    ils vont bientôt réinventer la taille !

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      02/08/2018

      De nos jours c’est un peu mieux organisé, vous pouvez maintenant régler l’amende par internet dans le calme de votre bureau.
      On n’arrête pas le progrès!

      PS: vous êtes taillé tous les ans jusqu’à fin juillet. En voulez-vous plus?

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        06/08/2018

        mea culpa : ….

        je voulais parler de la … corvée

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          06/08/2018

          Vous semblez oublier que la corvée ne durait qu’un mois.
          Nous sommes taillables ET corvéables jusqu’à fin juillet.
          N’importe quel serf du moyen-âge serait monté à l’assaut du château pour moins que cela.

          Répondre
  4. GUY MARQUAIS

    01/08/2018

    Ce combat contre les 10 kms en moins me parait un mauvais combat . Vous usez vos cartouches sur une cible qui n’en vaut pas la peine et vous prêtez gratuitement des intentions au législateur peut être à tord, ce qui sert les manipulations des causes cachées. . Gardez vos munitions pour des causes plus importantes, il n’en manque pas… hélas !

    Répondre
  5. Hilarion

    01/08/2018

    Lorsque les Français se seront habitués aux 80km/h et que la productivité en contraventions aura en conséquence baissé, il suffira d’imposer une vitesse de 70km/h pour réamorcer le processus . La limite sera atteinte lorsque pourra s’appliquer ce théorème: nuls sont les dégâts lorsque que la vitesse est égale à zéro au moment de l’impact.

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      01/08/2018

      // la vitesse est égale à zéro au moment de l’impact //

      La vitesse est toujours nulle à l’impact, par contre entièrement transformée en énergie.
      Et c’est cette énergie qui peut être mortelle.

      Mourir dans le lit est un cas spécial qui ne nécessite pas d’énergie ou très peu.
      Faudra-t’il interdire les lits par principe de précaution?

      Répondre
  6. HansImSchnoggeLoch

    01/08/2018

    Les dix commandements revus par la Bien Pensance

    Voir article suivant sur bvoltaire.fr
    « Petit guide de la non-discrimination à l’usage de la Conférence des évêques de France »

    Deux extraits
    « Septième commandement : Tu ne voleras pas. » Derrière ce précepte faussement anodin se cache un discours raciste envers les Français les plus défavorisés. Le service public ne saurait se faire l’écho d’un populisme nauséabond.

    « Dixième commandement : Tu ne désireras pas injustement le bien d’autrui. » Si le principe de liberté permet à certains de gagner plus que d’autres, l’égalité garantit à tous les Français le droit inaliénable d’en bénéficier dans un sain esprit de partage fraternel. Le service public ne permettra aucune atteinte voilée à la devise de la République.

    Remarque personnelle.
    Avec de tels arguments il faut espérer que vous avez tous compris où vous habitez!

    Répondre
  7. HansImSchnoggeLoch

    30/07/2018

    Bercy va être content, le manque à gagner commençait à peser lourd dans la balance.
    Enfin une fontaine de jouvence qui va revigorer toute la classe des rapaces y siégeant.

    Répondre
  8. quinctius cincinnatus

    30/07/2018

    on constatera par ailleurs que la vitesse n’ est plus la première cause ( privée ) d’ accidents mais l’ alcoolisme, la drogue , l’ usage du portable etc …

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)