Le revenu universel : utopie ruineuse

Posté le février 01, 2017, 8:59
6 mins

Avant toutes choses, je dois dire que je suis très sceptique sur les sujets qui émergent, tout à coup, partout dans les médias et dans toute l’Europe.

Ce fut récemment le cas de la théorie du genre. C’est maintenant le cas de cette nouvelle utopie du revenu universel.

Nous chercherons les causes de cette lubie plus tard. En attendant, suite à l’article de François Schoenfelder (n° 1077), je voudrais juste m’interroger sur le budget social français.

Celui-ci est censé couvrir les dépenses liées au salaire de base et donc permettre le remplacement des prestations au profit du salaire universel.

Le PIB de la France est de l’ordre de 2 200 milliards d’euros. Précisons au passage que ce produit intérieur brut n’est pas calculé de la même manière suivant les pays, ce qui trouble les comparaisons, mais, bon, restons en France !

Le budget social, lui, est de l’ordre de 700 à 800 milliards.

Dans le budget social, on découvre avec intérêt qu’il y a le montant des retraites (grosso modo 300 milliards), les dépenses liées à la santé (250 milliards). Si je compte bien, il reste environ 200 milliards.

Oui, ce sont des chiffres qui donnent le tournis.

Voyons maintenant ce que coûterait le revenu universel : 1 000 € mensuels, multipliés par 12, multipliés par 66 millions d’impétrants potentiels.

Cela nous donne 792 milliards. Disons, approximativement, 800 milliards d’euros.

Il faut en déduire les 200 milliards restants de l’opération précédente, qui représentent les allocations diverses.

Il reste donc 600 milliards à financer. Une broutille !

Bon, admettons, comme dit un humoriste au sujet d’une chauve-souris.

Voici donc les bambins dotés, dès leur naissance, d’un revenu, qu’ils toucheraient sous forme de pactole à 18 ans : 1 000 * 12 *18.

Vous m’avez suivi ? Cela fait 216 000 euros.

Oui, j’ai vérifié 3 fois, n’en croyant pas mes lunettes !

Croyez-vous qu’ils seront beaucoup à vouloir travailler ?

Certains en profiteront certes pour monter une entreprise, mais les Seychelles seront bien tentantes…

Admettons (encore une fois) que l’on commence seulement à 18 ans. Cela soulage la note ci-dessus de 14 millions de moins de 18 ans. 1 000 * 12 * 14 millions = 168 milliards de moins à financer.

C’est toujours ça !

Mais imaginons que j’aie 18 ans et l’on me gratifie de 1 000 euros par mois…

C’est ne pas connaître la nature humaine que d’imaginer que j’irai au travail, si l’on me donne de quoi vivre. Alors que je pourrais faire du théâtre et autres activités bucoliques et culturelles…

Un autre calcul. Papa, maman et trois enfants… Cela fait 5 000 euros par mois. Tu vas bosser, toi, avec ce montant d’allocations ?
Et, si tu rajoutes 3 autres enfants, cela fait 8 000 euros.

Par comparaison, signalons ces chiffres :

En 2014, le revenu médian d’une personne seule était, en France, de 1 458 €. Pour un couple, il s’élevait à 2 842 €. Pour un couple avec un enfant, à 3 422 €. Avec deux enfants, à 3 842 € et avec trois enfants à 3 768 €.

Le revenu médian est le seul intéressant pour nous, car il prend en compte les prestations sociales ajoutées au salaire et après impôts. Précisons encore que, par définition, la moitié des Français perçoit moins que ce revenu et l’autre la moitié plus.

Une fois cela dit, on se rend compte qu’il n’y a guère d’autres solutions pour instaurer le revenu universel que de faire fonctionner la planche à billets ou de taxer encore plus le travail, les entreprises, les revenus du capital, les échanges boursiers.

Cette dernière solution est très compliquée dans une économie mondialisée. Quant à la première, elle est impossible avec l’euro et, même si elle était possible, elle nous ruinerait par une inflation galopante.

Rappelons au passage qu’aujourd’hui, la planche à billets sert à prêter de l’argent aux banques à un taux dérisoire. Argent qu’ensuite, elles « prêtent » à leur tour à l’État à un taux supérieur. Cette stupidité fut mise en place sous la présidence de Pompidou.

Réflexion faite, comme retraité, je me verrais bien avec 1 000 euros de plus chaque mois…

Vite, vite, quel est le candidat qui nous propose ça ? Ah oui ! Benoît Hamon, le nouveau leader du PS, mais, hélas, pour un revenu mensuel de 750 € « seulement ». Zut, cela va réduire mes revenus !

Plus sérieusement, tout cela n’est que promesses électorales sans financement !

4 réponses à l'article : Le revenu universel : utopie ruineuse

  1. Gérard Pierre

    6 février 2017

    C’est l’histoire d’un mec !

    …… d’un mec qui a jamais travaillé de sa vie !

    Un moment donné, après avoir grenouillé depuis la sortie du lycée dans des clubs de ‘’réflexion‘’ qui, par définition, lui ‘’réfléchissent‘’ sa propre image, … image dont la brillance a fini par l’éblouir, … le mec, … Y s’retrouve ministre de l’éducation nationale pendant les vacances scolaires ! …… le mec ! … Pourquoi lui ? …… Allez don’ savoir pourquoi ! Il le sait sûrement pas lui-même, … le mec !

    Mais comme il est habité, le mec, …… [sûrement l’image de sa propre illumination perçue dans la glace quand y s’rase, …], … il démissionne juste avant la rentrés scolaire, … le mec !

    Pourquoi ? …… pour lancer un « appel du 18 juin », depuis son banc de l’assemblée nationale, à ceux qui sont entrés en résistance bien longtemps avant lui, afin d’organiser la libération de la France socialeuse !

    À l’issue d’une primaire (qui porte bien son nom) incolore inodore et sans saveur, le mec a été élu par ses supporters pour endosser le costume du looser officiel des prochaines élections présidentielles !

    Il en r’vient pas, … le mec !

    Alors, comme y croit que c’est pour de vrai, il invente un concept gagnant, … comme les mistrals du même nom, … le mec qu’a jamais travaillé :

    « UN EMPLOI FICTIF POUR TOUS ! » …… qu’on baptisera ‘’revenu universel‘’ !

    Fallait l’oser ! …… ben il l’a fait !

    En même temps, quand on voit qu’on peut attraper des poissons avec des plumes, des chiffons ou des trucs en plastique, …… pourquoi pas pécho des électeurs avec un leurre ? …… Après tout, le Mexique est bourré de Mexicains et la gauche internationale de mecs si c..s que tout est envisageable ! …… du moins c’est ce qu’il espère, … le mec !

    Répondre
  2. raymond

    3 février 2017

    en precisant que si ce revenu se realisait il faut s’imaginer l’enorme pompe aspirante que ca pourrait representer pour tour tous les aspirants au voyage qui viendraient atterrir chez nous,dans cet eldorado France

    Répondre
  3. raymond

    3 février 2017

    bonjour ,on se croirait revenir le communisme,qui ferait pousser les légumes,plus d’agriculteurs ,ils gagneraient autant sans bosser,,le hamon avec sa tete de frankheisten ,nous fait le coup du petit pere des peuple,c’est a celui qui nous sortira le plus d’enormites ,au lieu d’interesser les Français a se remettre au boulot,a etre creatifs, et dieu sait qu’il peuvent, l’etre,on va le cocooner,donner un salaire a une maman qui voudrait a la maison pour les enfants ,oui, car aujourdhui ,toutes les femmes ne désirent travailler que pour joindre les deux bouts,pauvre France ,livree de plus en plus a des tares,qui eux sans avoir jamais bosse se font un max de fric en mentant,volant et tant que nous aurons des gugus portes aux hautes fonctions par un parti ,il ne sera president que de son parti ,un secretaire general ,ni plus ni moins, et je n’aperçois toujours pas le phénix ,l’homme providentiel qui sortira notre pays des griffes de toute cette pourriture,je dis un homme mais ‘etant pour la parite une femmeserait acceptee

    Répondre
  4. Desgans

    2 février 2017

    Ce type président ??? il dit euhhh à chaque mot, c’est l’ami de ceux qui ont massacré notre peuple, ce pays est devenu fou !
    (et en plus il ressemble à une gargouille de Notre Dame)

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)