Le vrai scandale de la retraite des fonctionnaires

Posté le août 21, 2013, 9:12
38 secs

Bravo pour l’article de Daniel Durand (n° 904) sur la dictature des syndicats ! Mais pourquoi ne pas parler du vrai scandale de la retraite des fonctionnaires qu’est leur système EXCLUSIF de retraite par capitalisation appelé Préfon-retraites.

Pourquoi ne pas généraliser à tous les retraités ce système qui a l’air de leur plaire beaucoup ? Ainsi seraient respectées la sacro-sainte égalité et la non-discrimination des citoyens devant la loi !

 Philippe Hartemann

Courrier des lecteurs des 4 Vérités Hebdo

7 réponses à l'article : Le vrai scandale de la retraite des fonctionnaires

  1. BRENUS

    25/08/2013

    Ca y est, le syndicaliste de fonctionnaires de service, de retour de ses 10 semaines de congés payés, vient défendre ses comparses. Il n’est pas difficile de répliquer à ses aneries sur le dur labeur des fonctionnaires en renversant les arguments à la c.n qu’il emploie : si c’est si dur d’être fonctionnaire, alors que ne démisionnent ils pas pour aller tater du paradis du privé. Il serait temps que certains comprennent qu’il leur faudrait changer de discours et qu’il est très jouissif d’être pris pour un con par des imbéciles.

    Répondre
    • Jaures

      26/08/2013

      10 semaines ! fichtre, vous dépassez de loin nos plus ambitieuses revendications !
      Il n’y a pas de hiérarchie entre travail public et privé. Les métiers du public, enseignants, policiers, personnel de santé, … sont tout aussi difficiles et honorables que ceux du privé. Je rappelle que pour exercer leur fonction, les fonctionnaires ont passé les mêmes diplômes que les travailleurs du privé et ensuite réussi les concours ouverts par l’Etat.
      Ne tombez pas dans le piège tendu par les actionnaires et le haut patronat qui se délectent de voir les salariés se déchirer entre privé et public, Français et immigrés, jeunes et anciens. Pendant ce temps, eux comptent les points et évaluent leur rente.

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      26/08/2013

      Les fonctionnaires ( je ne parle pas bien sûr des Hauts Fonctionnaires qui s’en vont pantoufler dans le  » Privé-Public  » ou le  » Public-Privé on ne sait trop ) ne sont pas aussi stupides qu’on le croit généralement ..
      Dans ma vie professionnelle j4en ai connu fort peu qui franchissaient le Rubicon et la majorité le faisait parce qu’ils s’emmerdaient à ne rien faire d’utile et de créatif
      Un adage dit  » un travail de fonctionnaire  » pour désigner un travail lent et sans intérêt ( surtout pour le public ) , il serait plus exacte de dire un emplois de fonctionnaire ; d’ailleurs autrefois ( quand ils étaient, heureux temps, peu nombreux ) les fonctionnaires n’étaient ils pas connus comme  » employés aux écritures  » ( Balzac et les auteurs des pièces de boulevard ! )
      Enfin si @ Jaurès défend les fonctionnaires avec le motif depuis longtemps éculé du concours , c’est d’une part parce que son poste de syndicaliste à temps complet ( sans doute C.F.D.T. ) est de facto rétribué par le contribuable ce qui fait de lui un … fonctionnaire et que sa compagne ( ou épouse ) est sans doute dans ce corps d’élite public !

      Répondre
  2. lefierebelle

    23/08/2013

    Prefon c’est une assurance complémentaire, aucun fonctionnaire n’est obligé d’y souscrire.
    Encore heureux que ceux (les fourmis) qui versent, volontairement, une partie de leurs revenus durant 10, 20 ou 30 ans, récoltent quelques fruits en fin de contrat.
    François Fillon a institué un système équivalent pour les salariés et ce fut une excellente idée.
    Le problème, c’est la baisse du pouvoir d’achat des travailleurs, notamment à cause des prélèvements obligatoires qui avoisinent 47% de leurs revenus.
    En France, il y a deux types de citoyens: —
    1/ ceux qui travaillent et qui sont spoliés jusqu’à l’os.
    2/ ceux qui n’ont que des droits et qui constituent une part importante de l’électorat socialiste.

    Répondre
    • Jaures

      23/08/2013

      Que des droits ? Faîtes donc le travail des enseignants, des policiers ou des militaires si c’est si facile ! Je rappelle que jusqu’au début des années 80, de nombreux concours de l’administration offraient plus de places qu’il n’y avait de candidats. Des représentants des mairies couraient les lycées pour encourager les jeunes à postuler dans les collectivités territoriales. Devant la faiblesse des salaires, on leur riait alors au nez.Devant les conditions de travail qui empirent et les rémunérations qui stagnent, on peine aujourd’hui à trouver des profs de math, de physique-chimie, d’anglais et de technologie.
      La différence aujourd’hui n’est pas entre salariés mais entre ceux qui travaillent et ceux qui se contentent de surveiller le rendement de leurs placements.

      Répondre
  3. gaymay

    21/08/2013

    pour bénéficier du préfon, il faut cotiser ! c’est comme les complémentaires dans le privé ! pas de cotisations, pas de complémentaires, c’est pas compliqué ! l’état ne donne rien à ses employés !

    Répondre
  4. christian

    21/08/2013

    Bonjour,

    cela existe déja depuis 2003, réforme Fillon et la création des PERP. le Perp a été créé sur le modèle Prefon

    crdlt

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)