L’écologisme des riches tue les pauvres

Posté le avril 23, 2008, 12:00
8 mins

Je ferai paraître en septembre un ouvrage d’un chercheur américain appelé Paul Driessen. Son objet se trouve explicité par le sous-titre : « Peurs vertes, morts noires », qui complète le titre : « L’impérialisme écologique ». Le texte vient expliciter une réalité de plus en plus flagrante : pendant qu’ici, dans les pays riches, nous cédons à des lubies et à des phobies plus ou moins ridicules au nom de la défense de l’environnement, ces lubies et ces phobies tuent dans les contrées les plus pauvres.

Au nom du refus des biotechnologies agricoles, on a condamné, voici quelques années, des populations à mourir de faim juste à côté d’entrepôts où étaient stockées des denrées agricoles porteuses de l’immense péché d’avoir été génétiquement modifiées. Parce que des charlatans avaient décrété que le DDT était mauvais pour la santé de quelques espèces animales, on a interdit son usage, ce qui a entraîné une recrudescence de paludisme qui a condamné à mort des millions de gens.

Parce que des gens sans scrupule ont répandu l’idée qu’il existait un réchauffement global découlant des activités humaines, on a interdit l’accès à l’électricité à des populations qui n’ont eu, dès lors, accès ni à la réfrigération des aliments, ni à des instruments de cuisson ou de chauffage modernes. Au lieu de leur fournir des moyens optimaux, on leur a proposé des cellules photovoltaïques totalement insuffisantes, voire des éoliennes comme on en plante ici ou là dans les campagnes européennes, tout en sachant fort bien qu’elles ne pourront jamais fournir qu’une quantité infime des besoins énergétiques concrets tout en tuant des milliers d’oiseaux (qui, soudain, comptent fort peu).

Tandis que nous continuons à nous agiter pour lutter contre le réchauffement en ignorant presque totalement le rôle des radiations solaires dans les fluctuations du climat, il semble, sans que cela soit dit en dehors de quelques cercles d’initiés, que le climat soit en train de se refroidir, avec de multiples conséquences que, bien sûr, les spécialistes patentés (à ne pas confondre avec les ânes qui, eux, sont bâtés et infiniment plus inoffensifs) n’ont su prévoir.
Une quantité croissante de terres agricoles se sont trouvées, en parallèle, détournées de leur rôle initial qui était de produire des aliments pour les êtres humains, et ont été consacrées à produire les ingrédients nécessaires aux « biocarburants » dont nul n’a besoin puisque la terre continue à regorger de pétrole et continuera à en regorger jusqu’au moment où existeront les moteurs de l’après-pétrole.
Les résultats attendus commencent à devenir visibles et le seront de plus en plus. Les prix de denrées agricoles que la production et les terres détournées vers les « biocarburants » avaient déjà orienté vers une forte hausse voient cette hausse s’exacerber avec des successions de mauvaises récoltes dues à des gelées inopinées ou à des inondations inattendues. Des « émeutes de la faim » surviennent au sein de populations qui n’ont effectivement plus les moyens de s’alimenter.

Ceux-là même qui ont créé le problème vont s’employer à lui trouver des réponses et, s’obstinant à ne pas regarder le problème en face, apporteront des réponses inadéquates. On va beaucoup parler dans les mois à venir d’aides alimentaires d’urgence, de raréfaction des ressources, de plans pour les pays pauvres élaborés sous l’égide des Nations Unies. On va parler du « dérèglement climatique » où on verra une variante du réchauffement (à la lutte contre lequel on consacrera encore des sommes immenses). Nul ou presque ne dira que le climat fluctue sans cesse, et que l’intelligence de l’être humain a été, au fil des siècles, ce qui lui a permis de s’adapter à ces fluctuations tout en faisant des gains de productivité immenses. Nul ne dira qu’il faut jeter dans le magasin des accessoires ineptes et criminels tout le secteur des biocarburants, cesser de pervertir de multiples façons les marchés agricoles, en finir avec le criminel principe de précaution pour en revenir à ce qui nous a donné les merveilles de la chimie, de la biologie et de la physique modernes grâce auxquelles nous sommes aujourd’hui six milliards sur cette terre.

Nul ne dira que les biotechnologies sont, pour la production alimentaire dans les pays les plus pauvres, une piste infiniment plus féconde que l’écologisme – ce qui n’est pas très difficile !

Partager cet article sur Facebook

Recommander cet article sur les sites de syndication d’information :

18 réponses à l'article : L’écologisme des riches tue les pauvres

  1. nico

    04/09/2008

    A Mr Guy truc et ses adeptes, de la part d’un internaute de passage…
    Toujours aussi con vos réflexions, à croire que vous le faites exprès pour faire réagir.
    Bonne chance pour la suite !

    Répondre
  2. Guillaume

    14/05/2008

    Cet article est talentueux; il culpabilise les occidentaux pour leur faire admettre les OGM! Si je cachais le titres des 4V, je penserais lire le journal de la FNSEA ou de Monsanto!
    Condamer la morale écologique sous le prétexte qu’elle est portée en politique par les verts (selon une réaction, ce n’est pas dans l’article) est idiot! Nous pouvons penser "environnement" sans tomber dans le courant du tout écologisme que d’autres apellent la secte verte! Et la décroissance est prônée par une minorité d’écologistes.

    Par contre, l’article ne parle pas des études de l’Agence Française sur la Sécurité Alimentaire qui a reconnu des effets des biotechonologies sur les micro-organismes (lombrics) et sur le voisinage végétale et animal du maïs MON 810, tout comme il ne parle pas de la suspension de la culture de cet OGM ou des conclusions du Grenelles de l’Environnement.  ll ne parle pas non plus des mensonges des semanciers qui, peu nombreux, veulent fourguer leur cam à tous prix même humaines.
    Et ce n’est pas parce que l’Inde a succomber qu’il faut se réjouir des OGM! Les OGM sur le coton a crée de nouvelles maladies et les graines conventionnelles ont disparu. Du coup, les agriculteurs sont dépendants des firmes pour acheter les graines modifiées et les produits chimiques qu’elles supportent…

    Monsieur Milliere, en temps de cafouillage sur la loi OGM (heureusement que deux députés de droite et du centre se sont asbtenus lors du vote de la motion de procédure qui l’a rejetée), avez-vous été intimidé par les lobbys pro-OGM ou alors connaissez-vous ce sujet?

    N’oublions pas qu’il s’agit là d’une opération qui est irréversible; si l’on change le patrimoine génétique du vivant, on ne pourra jamais revenir en arrière.

    Répondre
  3. AMeladius

    29/04/2008

    Encore une fois bravo a Guy Milliere qui est dans le vrai et a le courage de l’enoncer.

    Les verts ne sont que des PASTEQUES qui veulent detruire ce qui nous a permis d’etre riche, autrement dit le capitalisme/liberalisme.

    Les cocos, mao et trosko se sont "recycles" en ecolo, mais ce sont les memes farfelus qui se sont toujours trompes sur tout.

    – Ne devrions nous pas etre mort de cancer et etre tous aveugles a cause du trou dans la couche d’ozone? (trou INEXISTANT, il s’agissait d’une simple reduction de concentration, coloree en bleue sur un ecran d’ordinateur et renommee "trou" car ca fait plus alarmiste et c’est plus vendeur pour les ecolos!)

    – Les forets d’europe ne devraient pas avoir toutes disparues a cause des pluies acides?

    – Ne devrions nous pas avoir un climat froid (selon les previsions des ecolo des annees 70) ?

    – Ne devrions nous pas avoir un climat plus chaud que l’actuel (selon les previsions des annees 2001) ?

    – Comment la pollution catastrophique selon les ecolos est elle compatible avec l’allongement de la duree et vie et l’augmentation de la qualite de la vie?

    – Selon le club de rome nous ne devrions plus avoir de petrole, zinc, cuivre, etc … depuis plus 20 ans au moins!!!!!!!!!

    Les ecolos crient contre la modification/utilisation de l’environnement par l’homme, car ils HAISSENT l’homme, ils veulent sa disparition, d’où leurs theses de la limitation de la croissance et du controle demographique par un super-etat (type onu. Regardez ce que ca donne en chine!!!! assassinat des petites filles…)

    Ils ont une nouvelle religion, un nouveu dieu qu’ils appellent GAIA. Ce sont des illumines! Il y a de nombreux cas où leurs lubies auraient tue ou tuent des gens ex:

    -introduction d’un poisson dans un lac d’afrique qui a permis a la population de survivre par la peche, que les ecolos auraient voulu empecher car cette truite (je crois) a remplace les poissons locaux.

    – interdiction du DDT qui conduit a la resurgence du paludisme et tue des centaines de milliers de personnes

    – promotion des biocarburants qui detourne les terres cultivables de la culture de nourriture et conduit a augmenter les prix => famine dans les pays pauvres qui ne peuvent plus s’acheter la nourriture.

    – luttes contre les OGM qui pourraient sauver de la faim des millions de personnes

    – luttes contre le nucleaire qui pourrait fournir de l’electricite a des millions de personnes

    etc

     

    Bref, les ecolos ne sont qu’une autre merde gauchiste qui veut controler nos vies a notre place, est contre la liberte, contre l’homme libre et responsable.

    Cordialement

    AMeladius

    Répondre
  4. Daniel

    28/04/2008

    Jaurés:

    Excellente réponse argumentée face à la mauvaise foi de G.Millière qui utilise son talent  pour mélanger les arguments fondés et ceux qui ne le sont pas, à seule fin de tromper, manipuler. 

    Les lecteurs ne sont pas la poubelle des besoins hystéros d’auteurs oubliant qu’à ce titre, ils font  un"métier".  C’est bien au niveau de la pensée que nait toute forme de pollution. Autant de méfiance à avoir pour tout sujet  traité dans l’avenir par cet "auteur" pour ne pas subir cette pollution par un savoir faussé.

    Merci à Luc Sembour pour les précisions techniques concernant les réserves de pétrole. 

    Comme quoi la vérité n’a pas grand chose à voir avec les couleurs politiques  et les divisions qu’elles engendrent pour maintenir le peuple dans la dépendance.

    Répondre
  5. Luc SEMBOUR

    26/04/2008

     

    Pour apporter de l’huile au moulin de Guy MILLIERE, je peux en tout cas certifier que les énormes gisements d’Abu Dhabi ne sont pas prêts de tarir.

    Celui offshore de ZAKUM (upper et lower) exploité par ZADCO a à peu près la forme et la taille du lac Léman en Suisse. Le gisement offshore d’UMM SHAIF exploité par ADMA-POCO est encore plus grand. Les gisements onshore d’ADCO sont plus importants encore.

    Au rythme de pompage maximum toléré par la roche poreuse, avec poussée par injection massive d’eau de mer pour accélérer le mouvement, on obtient 3 millions de barils/jour au total. Le coût d’extraction est d’environ 1 USD/baril, soit environ 119 USD/baril de profit, si le baril est vendu 120 USD.

    Au rythme de 3 000 000 barils/jour on estime les réserves à encore 120 ans pour l’Emirat. D’ici là, il y a de grandes chances en effet que les Rolls, les Toyota et autres Volkswagen ou Tata indiennes aient oublié le parfum des hydrocarbures.

    LS à Abu Dhabi

     

    Pour apporter de l’huile au moulin de Guy MILLIERE, je peux en tout cas certifier que les énormes gisements d’Abu Dhabi ne sont pas prêt de tarir.

    Celui offshore de ZAKUM (upper et lower) exploité par ZADCO a à peu près la forme et la taille du lac Léman en Suisse. Le gisement offshore d’UMM SHAIF exploité par ADMA-POCO est encore plus grand. Les gisements onshore d’ADCO sont plus importants encore.

    Au rythme de pompage maximum toléré par la roche poreuse avec poussée par injection massive d’eau de mer pour accélérer le mouvement, on obtient 3 millions de barils/jour au total. Le coût d’extraction est d’environ 1 USD/baril, soit environ 119 USD/baril de profit, si le baril est vendu 120 USD.

    Au rythme de 3 000 000 barils/jour on estime les réserves à encore 120 ans pour l’Emirat. D’ici là il y a de grandes chances en effet que les Rolls, les Toyota et autres Volkswagen ou Tata indiennes aient oublié le parfum des hydrocarbures.

    LS à Abu Dhabi

    Répondre
  6. Jean-Claude THIALET

    26/04/2008

    26/04/08    – "Les 4-Vérités"

    Si l’on ne peut qu’être d’accord sur l’ensemble de cet article, à commencer par le "nombrilisme" des Français, et particulièrement de leurs gouvernants, grands donneurs de leçons en tous genres (pas seulement en matière de Droits de l’Homme !), il est un point que Jean ROUXEL, tout comme d’ailleurs S.S. BENOÏT XVI,  semble oublier : c’est que, pas plus qu’un autre homme, on ne peut changer une autre religion.

    Ce n’est pas la déclaration du fait que toutes les religions se valent, que nous avons tous en définitive le même Dieu, ou encore toutes les vaines manifestations (toujours à sens unique d’ailleurs !) d’oeucuménisme, qui amèneront l’Islam à se réformer pour devenir une religion de "paix et d’amour" comme le prétend, par exemple, le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil BOUBAKEUR.

    L’Islam ne pourra devenir une religion "modérée" (d’aucuns diraient ‘"se moderniser" !) qu’en se réformant de l’intérieur, en élaguant des passages entiers du CORAN qui sont des appels à la violence et qui, mis entre les mains si j’ose dire; de manipulateurs, a permis à ceux-ci de transformer ses thuriféraires qui l’ont appris par coeur, de se tranformer en conquérants, en islamo-terroristes et même en islamokamikazes.Et quand on connaît la force de la tradition, de la "caïda" (ce mot n’a rien à voir avec l’organisation que l’on prête à BEN LADEN !) chez les musulmans, ceux qui   – de l’intérieur, je le rappelle – voudront "s’attaquer" ainsi au CORAN devront se montrer particulièrement courageux, parfois même se comporter eux-mêmes en kamikazes. Je crains bien que ce temps ne soit pas arrivé. Un ATATÜRK, et, à un mondre degré un SADDAM HUSSEIN, s’étaient attaqués à ce problème par le biais de la "laïcisation". On sait ce qu’il en est devenu en IRAK (merci à Georges W. BUSH !), et en TURQUIE où  – chassez le naturel, il revient au galop – l’Islamisme est en train de s’installer, de se réinstaller avec une force accrue, comme le chiendent qui repousse encore plus dru après avoir été taillé et retaillé !

    En tout cas, ce n’est pas les "devenons amis" d’un Pape qui transformeront l’Islam. Ni même le baptême en grande pompe d’un musulman. Il en faudrait des milliers et des milliers, et même des centaines et des centaines de milliers. Il faudrait surtout que le Christianisme redevienne lui-même conquérant (n’en déplaise à tous ses contempteurs !), non pas à la manière forte (par le sabre !) des musulmans, mais comme il l’était  aux premiers temps. Une chose est certaine les Musulmans considèrent comme de la faiblesse le fait de déclarer que leur religion a toute sa place en Occident, qu’elle est l’égale du Christianisme. Sans parler de supériorité du Christianisme ou de l’Islam, ou même de toute autre religion ou philosophie  (je laisse à chacun le soin d’en juger), ces deux religions sont différentes. Comme le sont les femmes et les hommes. Le jour où l’on a voulu faire que les femmes soient "les égales des hommes"   – alors qu’ils sont différents les-un(e)s des autres ! – les secondes qui sont naturellement plus "possessives" que les premiers les ont émasculés. On en voit aujourd’hui les résultats dans notre société post-soixanthuitarde… L’Islam, lui-même, est plus "possessif", plus conquérant (au sens guerrier du mot !) que le Christianisme …

    Et, pour en venir à la conclusion de Jean ROUXEL qui semble craindre une (nécessaire)  "CROISADE DE LA LIBERTE (1) CONTRE L’ISLAM", je crains que  – faute de voir l’Islam se réformer de l’Intérieur (ce qui risque de prendre des lustres !) – il ne soit nécessaire effectivement d’entreprendre cette "croisade". Le plus tôt sera le mieux. En commençant par refuser de se plier aux exigences des musulmans qui nous imposent la suppression du porc dans les cantines, la viande hallal, le port du voile, des horaires d’ouverture de piscine réservées aux femmes, des gynécologues mâles, et même des arbres de Noöl et du Père Noël, etc.; en expulsant automatiquement tous les délinquants d’origine allogène (pas seulement les Musulmans, j’en conviens). Et en fermant  nos frontières à toute immigration extra-européenne. En refusant enfin l’entrée de la TURQUIE (que, progressivement Nicolas SARKÖZY est en train d’adopter à son tour) (2). Sinon, effectivement, il faudra en venir à cette "croidade de la liberté" qui ne pourra être une guerre sanglante, comme l’ont été, autrefois, les "-Croisades…

    Remarques :   

        -à tous les bien-pensants qui veulent nous faire crore   qui croient sans doute de bonne foi parce qu’on le leur a enseigné à "l’Ecole de la République" –   que les "Croisades" ont été des guerres destinées à convertir "par le sabre" de gentils et "civilisés" musulmans, ou des guerres de conquête, il faut rappeler que celles-ci avaient pour but de libérer le Tombeau du Christ où les Musulmans, après s’être emparés des lieux, pillaient, rançonnaient, voire même "zigouillaient" les pélerins chrétiens. Imaginez un instant ce qui se serait passé   – ce qui se passerait aujourd’hui – si, ce qu’à Allah ne plaise –  des "non-musulmans sétaient emparés – s’emparaient –  de la Mecque ! Cela aurait   – cela serait – été le djihad généralisé partout où il y a des musulmans !

       –  pour en revenir à la visite du Pape à Washington, si l’on peut apprécier son mea culpa à propos de prêtres pédophiles, je suis de ceux qui regrettent qu’il n’ait pas dénoncé le sort réservé au Chrétiens (particulièrement aux Catholiques de toute obédience) en terre d’Islam. Par exemple en Turquie et en Arabie Séoudite, deux pays alliés de l’Oncle SAM, en Egypte, en Algérie ou ailleurs. Sans oublier l’IRAK où, depuis que ce pays a été "libéré" par les troupes US, la chasse aux chrétiens est ouverte. Quand on se rappelle que, du temps du "tyran" Saddam HUSSEIN ceux-ci vivaient en paix. Tout comme les Chiites et les Sunnites qui se massacrent aujourd’hui "fraternellement’", cohabitaient sans problème…

       Bon dimanche à toutes et à tous, cordialement, Jean-Claude THIALET    

    (1) comme on a dit "La vérité, qu’est-ce que c’est ?", j’ose écrire "La liberté, qu’est-ce que c’est ? 

    (2) il est certain que Nicolas SARKÖZY qui, pendant la campagne des Préisdentielles s’était déclaré hostile à cette entrée, a changé d’avis depuis. Sinon, comment expliquer qu’il n’ait pas fait pression (lui qui se flatte d’avoir "’imposé" le "Traité de Lisbonnne) au sein de l’UNION EUROPENNE pour que soient interrompues toutes les négociations avec ce pays. Ou encore, pourquoi avoir modifié la Constitution qui imposaient l’usage du referendum pour toute nouvelle adhésion à l’Union Européenne ? 90 millions de musulmans de plus dans l’UNION EUROPENNE, cela risque de compliquer encore plus cette "croisade de la liberté". Surtout quand on se souvient des propos du premier ministre turc Erdogan aux Turcs installés en Allemagne auxquels il a conseille d’exiger d’avoir leurs école, l’apprentissage de leur langue maternelle, l’usage de leurs traditions en matière alimentaire, vestimentaire, séoparation hommes/femmes, etc. etc.

    Répondre
  7. Jaures

    25/04/2008

    Cet article de G.Millière est tout à fait remarquable ! Il réunit en effet en quelques lignes ce qui se dit de plus grotesque sur le sujet.

    Qui peut croire ainsi qu’une bande d’écolos chevelus et armés jusqu’aux dents interdiraient à une foule affamée l’accès à un entrepot d’aliments génétiquement modifiés généreusement offerts par MONSANTO !

    La malnutrition n’ a rien à voir avec le paludisme. Même bien nourrie, une population qui n’utilise pas les moustiquaires et ne traite pas ses eaux stagnantes en souffrira. D’ailleurs, de nombreux ex-colons ou coopérateurs gardent encore des séquelles de cette maladie. Pour éradiquer l’épidémie, il faut fournir aux populations concernées moustiquaires et insecticide. Coût évalué par les ONG pour sauver 1 million de personnes: 1 milliard de dollars, soit quelques semaines de guerre en Irak. C’est un choix.

    Qui a, pour des raisons écologiques, interdit aux Africains l’usage de l’électricité comme le prétend Millière ? Quel pays africain, en dehors des producteurs de pétrole, a les moyens de se payer une centrale nucléaire ? Les ONG qui travaillent tous les jours en Afrique savent que le solaire est l’énergie la mieux adaptée pour approvisionner en électricité les éléments incontournables que sont les chambres réfrigérées, notamment pour les vaccins, et les unités médicales. A moins que Millière ait connaissance d’un plan prévoyant d’amener dans chaque village une électricité produite à des milliers de kilomètres.

    Quant aux éoliennes "tueuses d’oiseaux", si G.Millière s’installe sous l’une d’elles, il lui faudra attendre en moyenne une année pour compter une seule victime à plumes. A comparer aux milliers d’oiseaux tués par les lignes à haute tension, les chasseurs, les marées noires, … Les ornithologues sont d’ailleurs les premiers à défendre les éoliennes que l’ont peut aisément, si leur emplacement est inadéquat, démonter.

    Aucun écologiste ne défend les agrocarburants, sauf à considérer la FNSEA comme une association écologiste. Pour la hausse des matières premières, il faut voir également le rôle de la spéculation, les fonds se détournant de l’immobilier se portant à présent sur les matières premières.

    Enfin, sur la "fable" du dérèglement climatique, il faudra que G.Millière en parle à son ami Bush qui déclarait le 23/01/2007 après avoir salué le travail du GIEC: "Les Etats-Unis sont sur le point de faire des progrès technologiques qui nous permettront de moins dépendre du pétrole pour notre vie courante, et ces technologies nous aideront à mieux gérer l’environnement et à mieux faire face au grave problème des changements climatiques".  Il ne faut pas être plus néoconservateur que le président.

    Merci M Millière de m’avoir permis d’apporter ces précisions et je terminerai par cette pensée de Pascal que tout le monde a en mémoire:"  D’où vient qu’un boîteux ne nous irrite pas et qu’un esprit boîteux nous irrite ? A cause qu’un boîteux sait que nous allons droit et qu’un esprit boîteux dit que c’est nous qui boîtons."

     

     

    Répondre
  8. Jean-Claude THIALET

    25/04/2008

    errare thialetum est !

    Je ne sais à la suite de quelle erreur de manipulation (certainement de ma part), mon commentaire sur l’article de Guy MILLIERE se retrouve sur le forum de l’article d’Alain DUMAIT. Sorry ! Cordialement, Jean-Claude Thialet

    Répondre
  9. Daniel

    24/04/2008

    Article écrit à la va vite sur un coin de table. Au mépris des lecteurs des 4V .   Si ça n’intéresse pas G. Millière ou s’il est fatigué, qu’il laisse sa place le temps qu’il se reprenne.  Il y a des tas de commentaires dans ce forum dont le contenu est enrichissant, argumenté et HONNETE, écrits gratuitement par des gens qui parlent de ce qu’ils savent, eux.  Des gens qui,   par choix professionnel ont  l’habitude de ne pas  être  rémunérés au temps passé mais selon la qualité de ce qu’ils offrent.

    "criminel principe de précaution"!!! …  G. Millière est heureux et fier de nous annoncer qu’un intellectuel comme lui, ça tue d’abord et ça réfléchit aprés….   on avait remarqué, justement ….

     Hélas, ce n’est même pas une plaisanterie! .

    Et c’est bien tout ce que lui et ses collègues sont capables de faire. Ses collègues: "des spécialistes patentés qui n’ont pas su prévoir"! … Et G. Millière s’imagine en même temps ne pas faire partie du lot!

    Décidément,  toutes les  formes  de bêtise sont permises par l’irresponsabilité  professionnelle  qui est aussi  la cause de toutes les injustices sociales  et   le point de départ de la quasi totalité des violences.  

     

     

    Répondre
  10. D.J

    24/04/2008

    @ florin et @ Sined

    pour les OGM vous ferier mieux de vous documenter envers les deux pères de la révolution verte,l’ingenieur agronome M.S swaminatan et le semencier prix nobel de la paix Norman Baurlog qui ont sortis l’Inde de la famine en sauvant des millions de personnes grace à de nouvel semences Hybrides.

    Pour faire bref Swaminathan ne partage pas les mouvements anti-OGM en europe,car les occidentaux n’en ont pas besoins contrairement en Inde où l’agriculture esr un question de vie et de mort.Selon lui les OGM en Inde sont bien tolére par les paysans,contrairement à ce que nous disent les bové est consort.
    personnelement je fait plus confiance en matière d’OGM envers ce bienfaiteur de l’humanité scandaleusement ignoré du grand publics qu’a une poignée d’hystériques en mal d’iédologie.

    Millère devraient carrément écrire le livre noir de l’écologisme.

    D.J

     

    Répondre
  11. grepon le texan

    24/04/2008

    Nous savons que le climat change en correlation avec les "sunpots".   Maintenant nous sommes entre deux "cycles".     Le cycle 23 traine.   Le cycle 24 vient tres lentement.   Pendant les cycles faibles, la terre se refroidit.   Le "Little Ice Age" a ete en correlation  parfait avec une period sans sunspots qui s’appel le Maunder Minimum.   Dans les 150 ans depuis, la terre s’est rechauffe peu a peu, avec une legere refroidissement de 1940 a 1970 (c.a.d. au plein mileu d’une expansion economique et industriel tres rapide).   Si jamais le cycle 24 continue a trainer, nous aurons du souci a ce faire pour le recoltes pendant un temps qui pourrait compter en decennies.     Deja il a quasiment certain que le soleil ne va pas reprendre serieusement avant fin 2008(les cycles prennnent en moyen 11 ans, et vont tres faiblement au debut.  Nous sommes au debut du cycle 24).   Tout ca ca veut dire que les recoltes de cette annee vont etre faible a un moment ou les moonbats ont commence a avoir leur effet nefaste sur la question des "biofuels".     Des "scientifiques" du tres politique IPCC de l’ONU se sont deja protege au mieux contre l’evidence des effets solaires sur le climat des dernier 18mois(froids records partout) en nous disant que c’est un quelquonque courant dans le pacifique qui refroidit temporairment le monde, qui va continuer en 2008 avant que le rechauffement ineluctable cause par le CO2 ne reprend.      Perso je prie que le Democrats donne la nomination au Gorebecile a temps d’avoir tort.    Si le cycle 24 ne reprend pas serieusement avant le fin de l’annee vous allez entendre et lire beaucoup du soleil, ce machin chaud dans le ciel que les scientifiques ecogauchistes veulent  ecarter de leur modeles de rechauffement.   Ce serait comique si ce n’etait pas un tentatif serieux d’imposer le socialisme, qui n’est jamais marrrant du tout.  Ca tue a tour de bras.    Pour plus de lectures, "The Cooling Stars" et "Le Livre Noir du Communisme" et aussi tout un tas de tombes sur les hecotombes socialiste de type ouvertement nationaliste, genre le nazism.   Le Nazis ont ete tres green dans leur ideologie et propagande visant a former et selectionner l’homme et le gouvernment parfait.   Le mouvement green est egalement autoritaire et reglementationiste, sans pour l’instant, l’element ouvertement raciste/nationaliste.

    Répondre
  12. ozone

    23/04/2008

    Petit detail,Bush n’a pas lancé son plan bioethanol pour des raisons ecologiques mais bien pour diminuer la dépendence USA  du Golfe Persique.

     

    De plus,c’est tout bénef pour les cérealiers US

     

    Et si cela n’était suffisant,la bourse de Chicago se léche les babines,bon dérivatif au pertes dans d’autres secteurs financiers

     

    Qui tue les pauvres??

    Répondre
  13. sined

    23/04/2008

    Encore un article ou le sophisme fait place à l’argumentation….des cercles fermés d’intellectuels éclairés auraient dit que…..des exemples sans aucunes références…cet article  me rappel la blague du type qui tombe d’un immeuble et qui se dit "jusqu’ici tout va bien.
    Je ne sait pas ou l’auteur de l’article trouve ses sources,surement auprès des attachés de presse de MONSANTO….
      

    Répondre
  14. Bruno

    23/04/2008

    L’écologie n’est pas la solution mais la pollution de nos problèmes.

    Répondre
  15. Florin

    23/04/2008

    Millière fait dans le paternalisme colonial : les riches doivent décider pour les pauvres, leur fournir le gîte et le couvert. La belle blague ! Chez MOI, j’ai pas envie de bouffer du pain avec des traces de DDT et autres joyeusetés. JE SUIS PRET à EN PAYER LE PRIX.

    Mais si "ailleurs" quelqu’un accepte le DDT, les OGM, et en général se moque de tout, pourvu qu’il survive,grand bien lui fasse ! Chacun est responsable de sa vie. On n’a pas nous, Occidentaux, à dicter aux autres ce qui est bien pour eux.

    Quant à la Terre qui regorge de pétrole … Ce n’est pas parce que l’on trouve encore de l’essence au coin de nos rues que la Terre est imbibée de pétrole … non mais !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)