L’égalitarisme tue les pauvres gens!

Posté le septembre 11, 2005, 12:00
5 mins

Les incendies meurtriers d’immeubles insalubres sont une consternante illustration des inconvénients issus de la politique de socialo-égalitarisme menée par la France depuis soixante ans.
Tout a commencé par le gentil gouvernement qui a voulu protéger les pauvres locataires des vilains propriétaires. Par toute une série de règlements, le propriétaire est dans l’incapacité de tirer un revenu suffisant du logement qu’il possède. Construire pour louer est le pire des investissements en France. Les capitaux rapportent plus dans des fonds communs de placement étrangers et surtout leur possesseur ne subit pas les lourdes contraintes imposées aux propriétaires.
La construction locative a ainsi subi un coup d’arrêt et les appartements à louer sont devenus de plus en plus rares. Par suite les loyers grimpent…
L’État a alors pris deux types de mesures : favoriser l’accession à la propriété et construire lui-même des logements sociaux. Aujourd’hui, les mesures prises pour faciliter l’accession à la propriété de son appartement sont d’une telle ampleur, qu’une véritable « bulle immobilière » menace.
Comme personne ne voulait plus construire pour ceux qui ont de faibles revenus, l’État ayant chassé les capitalistes, l’État a décidé de construire lui-même des « logements sociaux » pour que les Français à faibles revenus aient un logement correct et peu coûteux. Les constructions effectuées par l’État dans les années 60 ont été d’une telle médiocrité, qu’il a fallu pour beaucoup les démolir… Le logement social correct est possible, mais il exige beaucoup d’impôts. Malgré toute leur générosité, les gouvernements socialo-égalitaristes ne sont pas arrivés à construire suffisamment de logements. Il faut parfois attendre plusieurs années pour enfin obtenir son logement social, à moins qu’on ne connaisse quelqu’un de « bien placé ».
Il existe ainsi des millions de Français qui attendent. Mais comme nos responsables socialo-égalitaristes sont très généreux, ils autorisent de nombreux étrangers à venir en France. Ils font des regroupements familiaux ; ils donnent des visas dans tous les consulats, ils ne mettent pas à la porte les sans papiers. Au lieu de réduire les exclus du logement, on en augmente volontairement le nombre.

C’est ici où nous entrons dans le drame.
Certains curés très généreux ouvrent leurs églises. Mais la solution ne peut être que provisoire. Et un jour où l’autre on fera évacuer l’église.
D’autres « squattent » des immeubles non occupés, aidés le plus souvent par des associations au grand cœur qui les prennent en charge. Il est évident que les conditions de sécurité rencontrées dans un squat sont loin de toujours répondre aux normes requises par l’administration française. Mais faire évacuer un squat sans proposer un relogement devient en pratique impossible!
Enfin, le logement dans des immeubles vétustes est de loin la solution la plus utilisée. De nombreux immeubles ont été abandonnés par leurs propriétaires et repris par une collectivité locale ou une administration. Immeubles construits il y a plus d’un siècle et très mal entretenus.
Les administrations preneuses n’ayant pas les moyens financiers de mettre immédiatement ces immeubles aux normes de sécurité, mais ne pouvant pas laisser sur le trottoir des milliers de sans logis, ont décidé de louer « provisoirement » ces immeubles avant de les rénover et de les mettre aux normes de sécurité. Le provisoire dure longtemps, car pour rénover un immeuble il faut mettre à la porte ses occupants et il n’existe aucun logement pour les accueillir.
Depuis soixante ans, la politique socialo-égalitariste, mettant à la porte les possesseurs de capitaux, a contraint les gouvernements à se substituer aux investisseurs privés pour loger les Français.
Aujourd’hui, la pénurie, dont les gouvernements sont les seuls responsables, est telle qu’elle tue.
Il semble temps d’arrêter le massacre.

64 réponses à l'article : L’égalitarisme tue les pauvres gens!

  1. lisbeth

    31/01/2006

    Je suis toute à fait d’accord pour que l’état construit de nouveaux logements sociaux. Mais pour qui sont vraiment ces logements?csi ‘est pour venir en aide aux émigrés clandestins je dis qu’il ne faut pas prendre notre pays pour une vache à lait qui s’occupe de tous les problèmes même venus d’ailleur car souvent ces personnes vivent déjà dans des situation précaires dans leur pays.

    Répondre
  2. Adolphos

    05/10/2005

    « ce ne sont pas non plus les riches qui créent la richesse » Bein si tout de même, et c’est souvent pour cela qu’ils le sont devenues. Sinon, c’est comme de dire que ce ne sont pas les champions qui gagnent les médailles ! « les étrangers sont les premières victimes du chomage parce qu’ils sont justement des étrangers.  » Oui, on les fait venir parce qu’ils sont prétendument égaux, puis ils faut aprés les aider parce que finalement, ils ne sont pas égaux, pendant qu’on continue à en faire venir d’autre egaux. De qui se moque-t-on ? Moi, je ne me sent pas du tout solidaire de ces gens là, même s’ils ont la nationalité française par rapport à l’administration. Or il est évident que leur simple présence coute un maximum d’argent à la collectivité, ne serait-ce qu’en capital. Alors aprés expliquer qu’en plus, ce serait nous, les payeurs, qui serions des salauds, ca va bien. Les salauds, ce sont ceux qui les font venir et s’en lave aprés les mains en les expédients surtout le plus loin possible de là où ils habitent.

    Répondre
  3. TL

    29/09/2005

    ethnocentrisme: le malien qui rapplique avec sa smala au complet et qui ne veut loger qu’avec des maliens, c’est quoi ? Par contre il veut bien des allocations qui ne soient pas ethnocentralisées.

    Répondre
  4. grandpas

    28/09/2005

    Donc plus il y a de chomeurs plus les états sont riches,super la France va retouver son premier rang dans le concert des puissances de ce monde.

    Répondre
  5. FabDANT

    28/09/2005

    Pour Red, Je ne suis pas « coco » (encore un vilain a priori réflexe d’intolérance flagrante). Je peux vous expliquer ce qu’est un chômeur (selon le BIT) : c’est une personne inscrite comme demandeuse d’emploi. De ce fait, même si elle n’a pas côtisé à la « Secu », elle peut tout de même s’inscrire à l’ANPE. Tous les pays n’ont pas de couverture sociale comme celle que nous avons, et pour faire des comparaisons des taux de chomage entre les différents pays du monde, il faut prendre des critères simples. Donc un chomeur n’est pas forcément une personne qui touche des allocations chomages, même si c’est l’image et la mesure qu’on en donne en politique française. Il y a par exemple chez nous une ambiguïté : le RMIste a été longtemps classé parmi les inactifs, alors que le contrat ouvrant droit au RMI stipule aujourd’hui que le bénéficiaire doit s’inscrire comme demandeur d’emploi. Ces ambivalences, on les doit surtout à nos institutions soucieuses de découper les chiffres, même s’il est vrai qu’un « chomeur » (selon le sens commun) n’a pas les mêmes droits qu’un « RMIste ». De plus, un commerçant peut toujours souscrire a une mutuelle ou une assurance en cas de problème. Lorsque je parlais de chomeurs, je parlais des demandeurs d’emplois en général.

    Répondre
  6. FabDANT

    28/09/2005

    Encore et encore et encore, Je vais devoir le répéter sans me lasser : CE NE SONT PAS LES CHOMEURS QUI CREENT LE CHOMAGE! Ce ne sont pas les pauvres qui créent la pauvreté, et de ce fait, ce ne sont pas non plus les riches qui créent la richesse (surtout s’ils ne travaillent pas non plus). De ce fait, ce que vous dites n’a aucun sens à part exprimer votre intolérance et votre narcissisme ethnocentrique, je m’explique : les étrangers sont les premières victimes du chomage parce qu’ils sont justement des étrangers. Par logique de préférence nationale qui est l’idée qui ressort bien avec MM. Gantelet, Grandpas et REd (par exemple cet argument sur « les fraçais qui ont payé un ticket « préférentiel » grâce à leurs ancêtres). Quand on vous lit, on a sutout la preuve que cet ethnocentrisme que vous chérissez tant marche bien car effectivement, les immigrés souffrent en premier lieu du chomage, sont de ce fait traités de fainéant qui ne veulent pas bosser et qui ne font pas d’effort et justifient de ce fait encore plus de sarcasmes des personnes nantis.

    Répondre
  7. TL

    28/09/2005

    Jabda vient de mettre le doigt sur une contradiction de l’immigration actuelle: ils quittent leur communauté pour notre pays, mais refusent un logement qui les couperait de leur communauté en France. Qu’est ce qu’ils font chez nous?

    Répondre
  8. jabda

    28/09/2005

    bonjour, pour revenir au débat initial (les logements sociaux), il est évident qu’avec certains immigrés originaires d’afrique qui pratiquent la polygamie et ayant parfois une quainzaine d’enfants, il leur sera difficile, sinon impossible de les reloger dans un seul appartement … sans parler de certaines familles qui ont refusés des « vrais logements » car ont les éloignaient de leur communauté et qui préferaient restées dans leur squat insalubre où elles craient ainsi un ersatz de village africain en plein coeur de Paris. Je n’est absolument rien contre tous ces immigrés venus travaillés en france dans le batiment (je suis moi même issus de l’immigration italienne de part mes grands parents maternels) et particulierement les portugais qui étaient (sont) de vrais bosseurs. Mais contrairement a vos théories économiques, beaucoup d’entre eux utilisaient une partie de leur salaire afin de construire une résidence dans leur pays d’origine où actuellement ils profitent de leur retraite bien mérité ! N’oubliez pas non plus que certains immigrés envoient une partie de leur salaire ou de leurs aides sociales dans leur pays d’origine (j’ai lu un article très instructif a ce sujet). C’est vrai qu’il y a beaucoup de délinquance chez les jeunes de banlieue (où j’habite) mais il ne font pas d’effort ni de langage, ni vestimentaire (on trouve aujourd’hui des costumes aux mêmes tarifs que des baskets de marque, après, c’est un choix) et de ce fait, ce sont eux qui s’excluent de la société. Enfin si ont réglait les vrais problèmes, en commençant par celui de l’ANPE qui aujourd’hui ne reprèsente que 7% des retour a l’emploi (2% si ont soustrait les emplois précaires). Avec des résultats aussi misérables et sans un contrôle plus important de l’immigration, il est évident qu’il va falloir payer de plus en plus d’argent ! Et que l’ont me parle pas de solidarité (légitime) quand il y à avant tout un réel problême de gestion de notre pays ! Bonsoir

    Répondre
  9. tl

    27/09/2005

    avez vous jamais été à votre compte fabdant?

    Répondre
  10. R. Ed.

    27/09/2005

    Ou avez-vous vu qu’un commerçant a droit au « chomage », quand ses affaires l’obligent à déposer le bilan ? Vous rêvez, ou quoi. Je ne suis pas commerçant, mais par contre, vous vous êtes sûrement un « coco », une espèce envoie de disparition, malheureusement une idéologie responsable en 4 décennies de 150 millions de morts (en effet, les 100 millions ont été revus « à la hausse »). Morts pour ne pas avoir voulu adopter cette merveilleuse idéologie. On va faire votre bonheur, et si vous ne voulez pas, couic/-

    Répondre
  11. FabDANT

    26/09/2005

    Cotisations sociales vont à la « Sécu ». On y finance retraités, chômeurs, accidentés du travail etc. La part des RMistes est faible dans ce que paie PAR TETE la population active. Demandez les comptes à l’Etat et vérifiez le calcul : pour « X » nombre de cotisants, et pour « Y » nombre de RMIstes, combien paye en moyenne ces X cotisants par personne pour financer le RMI? En contrepartie, le RMI représente un budget 100% consommé souvent en biens de nécessité. Donc il est facile de calculer aussi leur part taxée par l’Etat : la TVA (surtout sur les biens alimentaires). Les sans emplois travaillent à se trouver un projet d’avenir, ce n’est pas toujours évident. Leur rémunération est inférieure aux conseillers de l’ANPE (qui m’ont proposé de passer le concours) qui travaillent à aider ces sans emplois à se construire un projet. Etc etc Ayez bien en tête que notre société est faite de correspondances, de réseaux, de relations etc. Le commerçant qui se plaint de payer ses cotisations n’a qu’un regard centré sur lui même… et puis après il change d’idée en tombant au chômage

    Répondre
  12. FabDANT

    26/09/2005

    Dans l’ensemble, REd, il y a plus de commerçants que de RMIste, et les RMistes perçoivent une somme dont le financement ne provient pas uniquement des commerçants. De ce fait, par constat, d’autant plus que les RMIstes consomment tous leurs revenus, tout est réinjecté dans le circuit économique. Pour chaque commerçant (et chaque travailleur), un RMiste représente un poids infime. C’est ainsi! A l’instar de la belle mère de Blanch Neige, vous riez surtout de vous voir si beau en ce miroir. Riez de la supercherie. Peut être que vous êtes commerçant et que vous n’êtes pas content quand un RMIste vient dépenser dans votre boutique, cependant, je vous le dis bien sans rire (sauf de votre manque de compréhension), ce RMIste ne lui représente en définitive qu’une infime charge.

    Répondre
  13. R. Ed.

    26/09/2005

    J’ai lu sur un post et cela m’a bien fait rire: le commerçant est bien content quand le Rmiste vient dépenser « son » argent chez lui. Si on veut! En fait, le commerçant récupère une partie de l’argent qu’on lui a pris pour donner à l’Rmiste, et de sûrcroit, il lui donne de la marchandise. C’est logique, l’argent que reçoit le Rmiste, on l’a pris dans la poche de quelqu’un qui travaille.(par exemple, dans ce cas, le commerçant en question)

    Répondre
  14. grandpas

    25/09/2005

    Pour FabDANT, Voici une petite déclinaison Manus Manus Manus Manus Manum Manus Manus Manuum Manui Manibus Manu Manibus Je suis sûre qu’elle vous plaira

    Répondre
  15. FabDANT

    25/09/2005

    A Grandpas: pour le verbe « épeler », il s’agissait de le conjuguer soit avec accent, soit avec deux « L »? de plus, pour chercher la petite bête, vous écivez : « C’est peut être peut de chose », cherchez l’erruer. (je vous titille). Sur Terre, vivons comme des humains.

    Répondre
  16. FabDANT

    25/09/2005

    Pour ce qui est de la délinquance, elle m’apparaît très manifeste (c’est à dire visible, ce qui n’est pas un hasard car ces jeunes font exprès de déranger, de préférence des gens comme vous, mais ils sont effectivement assez égocentriques et connaisse mieux que vous dans vos discours très lointains les problèmes d’insertion). Les tournantes, c’est très graves. Souhaitons qu’il n’y en ait pas d’autres qui se cachent. C’est comme les grosses affaires de pédophilies. Beaucoup de jeunes vont en prison pour des broutilles qui sont à mille lieues de la criminalité : c’est comme pour ces trois mois de prison avec sursis requis contre un lycéen par les forces de l’ordre. Trois mois, c’est disproportionné. Heureusement qu’on ne met plus les marginaux sur le bûcher pour donner l’exemple et inviter la population à se soumettre par craintes des autorités toutes puissantes. Cela aussi participe à discréditer l’action des forces de l’ordre. L’agressivité des uns (jeunes déliquants désoeuvrés) et des autres (force de l’ordre) n’est pas un mythe, et il suffit d’une étincelle… peut être celle du FN, peut être celle du nationalisme, peut être celle de l’intolérance (réciproque) des uns envers les autres et que vous entretenez, c’est tout aussi manifeste qu’un resquilleur de la RATP.

    Répondre
  17. FabDANT

    25/09/2005

    Je vais vous faire la même remarque qu’à un anarchiste qui s’appelle « Ibubolo » (donc pas originaire d’ici) : au lieu d’apporter réellement des arguments consistants, ou d’attaquer mes idées, vous m’attaquez moi. Vous faites « attaque » puis « esquive » sans que vous vous préoccupiez franchement de réfléchir réellement à vos arguments! Faire « attaque-esquive », c’est se mettre en position de défi. Cela veut dire que quoi que je puisse dire, même avec cohérence et rigueur (pour ce qui est du contenu et non pas de la forme), vous n’aurez de cesse de m’attaquer partout, même sur des fautes de frappes et sur mon imparfaites mise en forme. J’essaie d’avoir raison, je ne le nie pas. Ce pourquoi, si à de bons arguments vous prouvez votre raison, je me ferai une joie de converger vers vos idées. Or, ce ne pourrait être le cas, car vos discours mettent d’emblée des généralités sur les immigrés dont je fais partie. Sans me connaître, vous vous faites déjà mes opposants. Mes idées convergent avec un ensemble de personnes sensées, puisque, elles, ne parlera pas de mener des politiques contre les immigrants en général et a priori, ne les connaissant pas encore et, en toute bonne foi, incapable de dire si celui-ci ou celui-là est voué au chômage ou à la délinquance. Pour le reste, on sera pas forcément d’accord… Oui, je suis sérieux sur ce taux de chômage, car, a l’instar de vous concernant le Japon (pourquoi ne m’y aventurais-je pas si vous avez des choses à m’apprendre?), l’économie est un domaine que j’ai poursuivi jusqu’en maîtrise. Alors, même si je n’ai jamais été major de ma promotion, j’en connais plus que la moyenne des gens. Le mécanisme est le suivant : imaginez que tous ces immigrés ne soit pas venus. Ces plusieurs millions de personnes qui constituent des consommateurs (sans épargne pratiquement : disons que 100% de leurs revenus est consommé en biens et services finals) font autant de débouchés en moins pour les producteurs en biens de nécessité. Qui dit moins de débouchés (croisez les courbes d’offres et de demandes sur tous les marchés), dit risque de stockage massif et de surproduction (la crise de 1929 était une crise de surproduction). De ce fait, pour rééquilibrer offre et demande de biens, il faut diminuer cette productivité, non pas par tête, mais en licenciant. Ou du moins, sans l’arrivée d’immigés, les embauches auraient étaient négligeables. Tout individu, tout immigré ou français, crée une demande, donc sollicite les appareils productifs. Lorsqu’il y a moins de monde, il y a moins de travailleurs, moins de consommateurs, moins de grandes entreprises. De ce fait, cher M. Gantelet (je n’ai jamais parlé dans une autre langue que le Français et vous me faites tout un fromage parce que je met un « r » à Monsieur…) vous me dites simplement des contre vérités. Je le répète une fois encore, CE NE SONT PAS LES CHOMEURS QUI CREENT LE CHOMAGE. Les mécanismes des marchés font que offre et demande se croisent à un niveau d’équilibre, compte tenu des contraintes (budgétaires, politiques etc.) et de la-dite « conjoncture » (tout un ensemble de facteurs, de valeurs et de paramètres immédiats). Rigoureusement, il n’y a aucunement lieu de penser que si les immigrés n’étaient pas venu, le chômage aurait été beaucoup plus bas en TAUX, et non en volume. En volume, il est évident que le chômage est moins « dense » dans les pays faiblement peuplés. En conclusion, il y a de toute manière plus fort à penser que, quelle qu’en soit l’aspect démographique de la France, son TAUX (et non son volume) aurait été de toute manière à peu de chose près le même (vus les crises pétrolières, les désaffections des emplois durs physiquement ou à une échelle hiérarchique médiocre, les rapports « patronat-syndicat » etc.)

    Répondre
  18. grandpas

    25/09/2005

    Pour FabDANT, Pour l’erreur de frappe sur votre pseudo était involontaire quoique répetée,toutes mes excuses. Pour le verbe E.P.E.L.E.R ,il s’agit d’un verbe du 1er groupe donc un verbe régulier comme arriver ou appeler,voici la conjugaison de ce type de verbe au présent de l’indicatif: J’arrive Tu arrives Il arrive Nous arrivons Vous arrivez Ils arrivent Toujours votre serviteur Je ne suis pas prétentieux à ce point(au sujet de la France). Un étranger doit respecter le pays qui les accueille, suivant ce vieil adage romain,cette fois je vous l’écris en en Français: A ROME VIVONT COMME LES ROMAINS. Pour votre information,la couleur des gens m’importe peu ce qui n’est pas me semble t il,votre cas. Il y a aussi des basques en Espagne. Pour vos déclinaisons en Latin,c’est quand vous voulez! VOX POPULI,VOX DEI Pour le webmaster, j’espére que ctte formule de forum restera tel quel,merci de bien vouloir me répondre.

    Répondre
  19. Gantelet

    25/09/2005

    Je souscris entierement a ce que dis GrandPas ci-dessus, et tout specialement quand il dit que vos arguments sont ecules. Vous me reprochez de ne pas envisager le debat dans sa dualite these/antithese… Mais permettez chez Monsieur (la encore vous bottez en touche quand je vous fais le reproche de ne pas employer le francais, langue officielle et unique de la Republique francaise; vous me sortez une facile lecon sur l’acceptation des autres langues… Or que diriez-vous si je me mettais a vous parler japonais ?) de vous faire remarquer qu’en l’occurence, ce sont vos idees qui prevalent en France depuis l’apres-guerre, et on en voit le triste resultat. La mise a l’index de « l’autre point de vue », il de votre fait et non du notre. Aussi votre intervention aurait-elle ete pertinente si le point de vue des personnes qui discutent sur LES 4 VERITES etait majoritaire en France, ce qui n’est de toute evidence pas (encore) le cas. L’incommunication est donc dans votre camp. Une fois encore, n’inversez pas les roles… Et puis deux choses pour conclure. 1) Vous dites: […]connaissant les TAUX de chomage actuels, il y a plus fort à penser que sans immigrés, c’est davantages de Français qui seraient à leur place, c’est à dire au chômage ? Vous relisez-vous avant de poster ? D’apres vous, sans les millions d’immigres qui chargent la barque chomage (et Secu) les francais seraient eux-meme au chomage ? Etes-vous serieux ? 2) Vous parlez des chiffres de l’insecurite qui ne feraient pas tout ressortir ? Je ne le vous fais pas dire… Je connais une jeune femme verbalise a 11h00 du matin pour avoir joue de la clarinette (instrument qu’elle etudiait) dans son propre appartement (motif invoque: tapage diurne !!!) a deux jours de la fete de la musique, et qui s’est donc vu notifier par le Tribunal de Police – auquel elle n’a meme pas ete convoquee – une amende de pres de 1200 fr. (chiffre de l’epoque). A cote de ca, que de « djeunes » qui volent a repetition ou agressent des gens dans la rue, et qui ne sont meme plus comptabilises dans les statistiques officielles de la police… Quant aux resquilleurs du metro, c’est l’impunite la plus totale. – je l’ai vu de mes yeux vu – un controleur s’est fait prendre a parti, traite de raciste pour avoir attrape un de ces djeunes, et j’ai vu des temoins qui n’avaient assiste a rien, venir en renfort des « pauvres victimes du racisme », pour agonir le pauvre agent de la RATP des pires reproches, de ceux que leurs ailleux n’ont certainement pas eu les tripes de sortir aux nazis… Je crois que vous vivez dans une realite pour le moins incomplete; sortez donc un peu et vous verrez qui n’apparait pas dans les statistiques de la police: le contrevenant routier, flashe donc sans plus de passe-droit, ou le djeunes delinquant qu’on ne se donne plus la peine d’attraper, attendu que son cas desormais juge insignifiant, n’a pas l’ombre d’une chance de deboucher sur une condamnation, aussi legere soit-elle… Dernier mot: attention de ne pas vous aventurer plus avant sur le sujet du Japon, c’est un sujet que je connais plutot bien…

    Répondre
  20. FabDANT

    24/09/2005

    Un crime est un crime et « la justice est aveugle » dit-on. Elle se fiche de l’appartenance sociale du criminel car elle ne peut se fonder sur des a priori. A vous de faire valoir vos droits lorsqu’on ne respecte pas votre maison, votre vie privée. Précisons que votre maison s’arrête à votre domicile et ne continue pas sur l’ensemble du territoire français. Ce en quoi vous seriez nationaliste, c’est de nous laisser croire que l’ensemble du territoire français vous appartient, même ses lieux publics, même le lieu où j’habite… Désolé pour Pirès et Lizarazu est basque… bon… Blanc, alors!

    Répondre
  21. FabDANT

    24/09/2005

    Quoi que j’ai envie de vous faire la remarque : comment écrit-on le mot « épeler » et comment le conjugue-t-on au présent de l’indicatif ? Quelques fautes de frappes…

    Répondre
  22. FabDANT

    24/09/2005

    Bah, moi je ne vous tient pas rigueur de m’appeler DENT. Vous l’avez fait en réaction? Je m’excuse.

    Répondre
  23. grandpas

    23/09/2005

    J’épele mon pseudo pour les personnes récemment opérée des mains: G.R.A.N.D.P.A.S. C’est peut être peut de chose,mais écrire sans trop de faute un nom est la moindre des corrections! Pour FabDENT, On a écrit le vilain mot »RACISTE »,soit si cela est votre dernier argument,il est bien pauvre et éculé. Pires est d’origine espagnol donc CHRETIEN ! Pour le nationalisme,je le laisse au supporter de football, car ,c’est le seul endroit où on a le droit d’exprimer le rejet de l’autre,PIERRE DE COUBERTIN est bien loin. Je terminerai par ceci,avant que vous ne le disiez: Islamophobe,si ce terme vous fait plaisir pourquoi pas!Quant à moi,j’aimerais que les invités raspectent ma maison Si cela n’est pas trop demander et pas trop « RACISTE ». La bêtise est le trait de parsonnalité le plus répandu chez l’être humain,mais quand c’est un homme blanc qui porte cette charge,il devient en plus « RACISTE »,les autres non. Quand un arabe tue un français,c’est un crime de droit commun.Quand un français tue un arabe en plus d’être de droit commun,il en plus qualifié de « RACISTE ». Pourquoi une telle difference? J’attends une réponse et non texte lapidaire sortit de je sais où. Juste pour le plaisir DOCTUS CUM LIBRO

    Répondre
  24. FabDANT

    23/09/2005

    Là où je suis d’accord avec vous, c’est que les hypothèses sont nécessaires à l’analyse. Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’on n’évalue pas une thèse sans sa contre thèse. Vous êtes partial et partiel, donc incohérent en refusant même d’imaginer et sous peser la contre thèse : connaissant les TAUX de chomage actuels, il y a plus fort à penser que sans immigrés, c’est davantages de Français qui seraient à leur place, c’est à dire au chômage ? Ayez la grâce de ne pas me reprocher d’avoir tronqué mon texte à cause d’une faute de frappe (j’ai appuyé sur la touche « tab » et ensuite sur « entrée », cela a validé le texte non fini). Cela n’a pas d’importance, puisque mes deux textes se suivent « mister gantelet » (on peut bien être Français tout en connaissant d’autres langues, non?). Un fois encore, donnez, lorsque vous évoquez des chiffres de délinquances, un tableau plus complet en parlant de tout ce qui n’est pas facile à attrapper : les parrains de la mafia, les hommmes de pouvoir corrompus, les taxes des terroristes basques, mon pote français qui a été accusé de viol (immunité? imprécision à qualifier certains viols ou à les prouver?) etc etc… et puis untel qui s’est fait « sauté » une contravention parce qu’il connaissait des policiers… Ces faits entre faiblement dans des tableaux statistiques car ils sont trop informels pour être mesurés avec précision : c’est exactement comme le fait que l’on sait avec certitude qu’il y a des yakuzas au Japon, mais il reste difficile de mesurer à quel point ils ont du pouvoir. On sait leur présence.

    Répondre
  25. FabDANT

    22/09/2005

    Granpas : Bah, c’est clair, en quoi les immigrés ne possèderaient pas sa part de xénophobes intolérants ? C’est bien ce que je dis : « françaises et français de toutes origines = même combat ». J’ai par ailleurs déjà discuté avec des « panafricanistes », qui sont encore un peu de gauche, mais qui sont en fait très nationalistes. Même discours, même logique. Pour un Pirès ou un français productif, combien de « personna non grata »? Tous les racistes forment la même espèce (mais je ne saurais pas le dire en latin, j’ai perdu toutes mes déclinaisons).

    Répondre
  26. sas

    22/09/2005

    Sas confirme , ici…que le problème de l’émigration officielle ou clandestine…et la délinquance générée n’est pas la problèmatique du « malien,albanais,chinois etc,etc,etc Le vrai problème est que les lois de la « ripoublique » sont votées et faites pour et par des droits communs…et que ce ne sont jamais au grand jamais les mêmes poches qui encaissent ,ni qui décaissent….en clais pour les « profanes » besogneux de la france du bas, la merde,la coexistence,la compétition salariale…EN TIRANT VERS LE BAS…et pour les grouppe du bâtiment, initiés, maçons et autres, délocalisés….les bas salaires…les charges allégées….les pas de contrats…pas d’obligations et la sous traitance de soustraitance de soustraitance….. C’est avec tous cela qu’il convient de finir….immédiatement RESPECTER L ORDRE NATUREL DES CHOSES…et accrocher les choses par le haut….faire la contre révolution…la reconquista….et choisir un chef naturel Rien ne saura resister à la France. sas

    Répondre
  27. Gantelet

    22/09/2005

    M. (et pas Mr. qui est de l’anglais, et vous vous dites francais ?) FabDant. Vous me demandez et je vous cite, « d’évacuer les assertions hypothétiques ». Mais comment faire pour demontrer ce qui doit etre et qui n’a pas ete fait ? Votre technique, vieille comme le Monde, consiste a dire « puisque vous ne pouvez le prouver, c’est que ce que vous dites est faux »… Et c’est ainsi que l’on a condamne a mort ceux qui disaient que la Terre etait ronde. Neanmoins, les evidences parlent a ceux qui ont des yeux pour voir, et des oreilles pour entendre: _ certaines prisons francaises sont remplies a plus de 80% d’immigres (qui ne peuvent meme pas se supporter entre « freres » d’ou la necessite de constituer des quartiers par nationalites maghrebines, le saviez-vous ?). _ le chomage touche plus de 18% de la population immigres: que ne retournent-ils pas chez eux ? _ une partie non-negligeable de l’accroissement des naissances en France est de provenance immigree: quand on remplace un champ mais par un champ d’ortilles, doit-on se frotter les mains de ce que le champ « est bien rempli » ? Rempli, certes, mais de quoi ? Quoi encore ? Voulez-vous que l’on reparle du rapport commande il y a quelques annees par Lionel Jospin, alors Premier Ministre, rapport immediatement enterre parce-qu’il montrait, chiffres a l’appui, que pres de 100% des viols en reunion (tournantes) etait le fait de ressortissants africains ou de meme origine ? Voulez-vous que l’on reparle des actes d’antisemitisme qui sont – comme l’a souvent repete les representants de la Communaute juive – pour leur ecrasante majorite, des agressions perpetrees par des arabo-musulmans ? Il ne s’agit pas de « stigmatiser » pour le plaisir, mais comme un medecin, de trouver d’ou provient le mal. On aime a traiter les francais de racistes, eux qui ont sur leur sol plus de 7% d’etrangers officiels, peut-etre pres de 10% en realite ? Quel pays au Monde peut en dire autant ? Et je me permets de le repeter: s’ils ne sont pas contents, qu’ils retournent d’ou ils viennent, de ces pays de cocagnes qu’ils ont quitte pour venir nous benir de leurs vertus. Dernier mot: vous me dites dans une phrase non-finie, « comment pouvez-vous savoir que… ». Je reconnais bien-la la vieille technique rethorique qui consiste a mettre son adversaire dans l’impossibilite de prouver ce qu’il dit quand il revient sur ce qu’il aurait fallu faire. Mais sachez cher Monsieur, que si je ne peux prouver que c’aurait ete mieux autrement (ce qui pourtant, parait evident quand on examine la situation socio-economique des pays ayant tot opte pour une politique prudente en matiere d’immigration) je vous defie formellement de prouver que ce qui est arrive est ce qui devait arriver de mieux. Vous ne le pouvez pas plus que moi le contraire, mais moi au moins, ai-je eu la courtoisie et l’honnetete intellectuelle de ne pas vous amener cet argument cynique. Et puis ayant ainsi brule votre cartouche, il vous est desormais difficile de parler de ce qu’il aurait fallu faire pour eviter la 2eme guerre mondiale par exemple, puisque selon votre pensee, on ne peut revenir sur les choses du passees… Attention donc, les arguments mal employes sont a double tranchants, et n’est pas Maitre Verges qui veut, ne perdez jamais cela de vue !

    Répondre
  28. FabDANT

    22/09/2005

    Cher Monsieur Gantelet, J’aimerais toutefois préciser, malgré mes positions contraires à vos agruments, que je suis heureux de discuter avec vous. Vous faites une chose qu’aucun professeur n’aura fait avec moi : reprendre point par point nos sujets de discussion. Je trouve qu’il est dommage de la part des auteurs des textes que nous commentons un tel manque de réaction. Il serait intéressant que B. Trémeaux réagisse aussi à nos points de vue, sans user de pseudonyme. Bien à vous.

    Répondre
  29. FabDANT

    22/09/2005

    … comment pouvez vous savoir que ce qu’aurait occupé ces dits Français ne serait pas ce chômage? Il me semble aussi qu’il faille faire dans l’explication de texte… L’écart de productivité entre un scolarisé et un non scolarisé est indéniable pour un poste qui nécessite des compétences apprises à l’école. Rien ne nous dit au contraire qu’un non scolarisé soit moins productif qu’un bac+4 sur un poste d’ouvrier spécialisé ou sur un travail de type « manuel ». Mais ce n’est pas ce que je disais dans mon précédent commentaire : je disais qu’il fallait, pour mesurer « toutes choses égales par ailleurs », que les personnes à comparer aient justement le même niveau scolaire. Autrement, la mesure serait biaisée. Donc, si les gens venant des PVD sont moins scolarisés, il est plus logique de les retrouver dans des emplois où ils seraient plus susceptibles d’apporter une bonne productivité. Dealers et autres sont aussi d’origine et de nationalité Française (c’est un fait avéré, sans possibilité de démenti). Les « poids morts », dont apparemment les RMIstes, sont aussi légions chez les originaires de France. Beaucoup de Français ont aussi éviter de se risquer à contrarier l’envahisseur Nazi. D’autres, à qui je dis chapeau, ont résisté. D’autres Français se trouvent n’avoir pas du tout ce « ticket » dont vous parlez. Un natif non délinquant qui n’a pas ce ticket n’est pas mon concurrent et nous serions sans doute amenés à coopérer pour peu qu’on arrive à clarifier les structures du système socio-économique dans son application réelle. etc… La cohérence passe par une démonstration. Que vous doutiez de mon « CQFD », je veux bien si vous argumentez vraiment vos propos. Or, l’ensemble de votre « contre argumentaire » n’est jamais étayé par des faits vérifiés ou vérifiables (comme les citations de vous que j’ai écrit dans mes commentaires précédents). Ou du moins, vous êtes incohérent car très partial et partiel en ceci : poids mort = ceux potentiellement productifs mais qui sont par exemple, dealers et autres (donc, pas les handicapés). Or, vous tirez sur les immigrés quand ils travaillent car ils occupent des postes dont les français ont été spoliés. Quand ils ne travaillent, ils vous coûtent chers. Certains sont dealers et exciseurs (c’est condamnable, rassurez vous, même aux yeux d’un immigré comme moi). Mais la criminalité et la délinquance a toujours été le fait de tous, au delà des appartenances ethniques. Suivant les cultures, les formes d’expression de la violence ou de la lâcheté sont variables, mais existantes. Vous le décrivez bien : le Japon est un pays très conservateur qui montre aussi de la xénophobie envers les immigrés coréens. A la fois vous semblez recouper leurs idées nationalistes, à la fois vous ne pouvez les considérer que comme des étrangers (qui vous considèrerez tout autant comme un étranger)dans une logique de compétition entre nations dominantes. Faut-il suivre ce modèle? La réussite économique du Japon est indéniable, mais « poids mort » ou pas « poids mort », la forte criminalité concerne au Japon de grands groupes et beaucoup d’argent et de pouvoir. Il n’y a pas beaucoups de petits délinquants qui font leur intéressant et qui sont énervants comme ici, certes, mais il y a des organisations mafieuses (on le sait, les « yakusas »). Vous ne semblez pas reconnaître (ou connaître) l’ampleur de la criminalité, du matérialisme, de la délinquance, de la corruption au sein de la communauté qu’on pourrait qualifier d’autochtone (sans aucune connotation péjorative). Il serait plus approprié dans votre analyse de faire le point sur « les poids morts français ». Moi, je n’y apprendrais rien de plus. Certes, luttons contre la criminalité et les situations de suprématie. Ne laissons pas ni les terroristes étrangers ni les terroristes basques installer si facilement un climat de psychose. Considérez-vous les basques comme Français, si ceux-là même se battent pour créer leur territoir dit « autonome » (donc, il y a des nationalistes en France qui ne veulent plus se considérer Français! C’est un fait)? Qui s’est battu pour la France en 39-45 ? De Gaulle, oui, à Londres (donc pas en France). Des gauchistes résistants, tolérants, méritent peut-être ce « ticket » du sacrifice pour la liberté. Mais la France s’est aussi construite (pas si loin que ça dans l’Histoire : le 19ème siècle) autour d’un pouvoir centralisé à Paris qui a fini par dominer les Basques, les Corses, les Bretons et autres indépendantistes. Du côté de l’Alsace et de la Lorraine on y parle encore Allemand. Certains patois sont menacés d’extinction. C’est la France qui a imposé la langue française de Paris et la nationalité française en Province. Ce sont les grands propriétaires (qui ont ce fameux « ticket » comme vous dites) qui ont chassé les paysans vers les villes pour pratiquer la production agricole intensive et capitalistique. A la rigueur, les paysans auraient pu bénéficier des révolutions industrielles, mais les grands exploitants ont réussi à s’imposer. Ces Français des Provinces qui sont « montés » à Paris, c’étaient des étrangers. Ces italiens et ces espagnols aussi. Ces polonais, ces algériens (autre extension Parisienne en province), ces vietnamiens (encore une autre extension impériale) sont aussi des étrangers venus à Paris qui représentait le centre de l’empire. Ils ont tous soufferts du chomage et de la pauvreté. ca, c’est l’histoire des vrais peuples, de la majorité des français. Lorsque vous conspuez ces immigrés africains, vous êtes contre cette fameuse histoire française, humaine. Moi, je parle de faits avérés. C’est ainsi que cela s’est passé. Ces immigrés africains, ils font exactement comme ces français montés à Paris lors de l’exode rurale. Et ô combien, les gens au pouvoirs les ont méprisés! Combien de prolétaires ont été traîtés comme des chiens! Ne me faites pas croire que votre discours parle en leur nom, celle de la France, vous n’êtes pas cohérents avec ces Français-là. Voilà tout!

    Répondre
  30. FabDANT

    22/09/2005

    Il ne s’agit pas, mr Gantelet, de me renvoyer simplement offusqué cette « incohérence » sans que vous ne parveniez encore à évacuer les assertions hypothétiques. Par exemple, vous dites « les immigrés occupent des emplois spoliés aux farnçais », or, tout en reconnaissant que la plus grosse part des chômeurs sont des personnes peu qualifiées et d’origine étrangère: comment pouvez-vous savoir que ce qu’aura

    Répondre
  31. grandpas

    22/09/2005

    Pour FabDENT, Je ne suis ni désabusé ni désappointé. Je me souviens d’une phrase entendue par une personne qui m’est proche sur son lieu de travail prononcée par une de ces »chances pour la France »: »nos vous envahirons et vous serez nos sujets ».Il est vrai qu’elle n’a fait que reprendre celles plus explicite d’un président d’un pays nord africain. Le comique de la situation est:l’employée de mairie ainsi apostrophée est d’origine sénégalaise,et dans ce cas elle ne faisait que son travail.Ou se trouve la haine? Qans le cas fort improbable où les 5 millions d’immigrés rentraient à la maison sans les allocations des services sociaux,ils auraient du mal à consommer. Enfin si les français sont des méchants,pourquoi restent ils? Pour un Zidane ou un immigré productif combien de « pernsonna non grata ». Travaillant dans un milieu à fort taux d’intégrés de seconde génération,je constate que la tolérence n’est pas leur premiére vertu. Quant à ces « çaifrancs » tous des racistes! VANITAS VANITATUM,OMNIA VANITAS

    Répondre
  32. Gantelet

    21/09/2005

    Cher Monsieur FabDant, Merci de votre reponse si… fleuve. Reprenons point par point: vous me taxez d’incoherence: ou en voyez-vous je vous prie. Je crois que votre grille de lecture doit etre inverse pour voir chez les autres, ce qui n’existe que chez vous. Vous soulignez le fait que j’ai un peu legerement mentionne le fait que je n’avais jamais entendu personne se plaindre du trop-plein d’immigres dans le batiment. Je vous accorde ce point, si ca vous fait plaisir. J’avais oublie SAS ci-dessus… et tous les francais qui ont, au cours des 30 dernieres annees, ete contraints de quitter le metier a cause de couts tires vers le bas, resultat de l’importation de main d’oeuvre. Quand SAS rappelle le fait, cela force a se souvenir qu’en effet, le secteur ouvrier du batiment est un secteur sinistre en realite. Si personne ne se plaint plus qu’il soit occupe par les immigres, c’est tout simplement qu’il y a eu « nettoyage ethnique » de la profession. Tout ca pour que de grandes societes de construction s’engraissent et versent des pots de vin aux « elus de la Republique » qui taillent lois et arretes prefectoraux sur mesure. Il ne faut pas reflechir si simplement je crois: il n’y a pas dans toutes les affaires un coupable et une victime; il arrive qu’il y ait un coupable-moteur (ici le grand-patronat du batiment), un coupable-pousseur (a la roue, trop de politiciens), et un coupable remorque (l’immigration excessive). Et face a ces trois coupables a degres divers, il y a une victime: le peuple du pays qui se voit spolie de ses emplois, et tenu de surcroit de cotiser au-dela du raisonnable pour assurer l’existance de ceux qui sont venus occuper leurs emplois. Que l’on ait besoin d’eux, d’accord dans une certaine mesure. Qui peut dire le contraire. Mais je le dis et le repete: eux ont bien plus besoin de nous que nous d’eux (sinon qu’ils aillent ailleurs, le Monde est vaste !) et point trop n’en faut. D’ailleurs, quand je parle de poids mort, vous feignez d’entendre (ou si vous avez mal compris, c’est peut-etre pire !) que je mets tous les immigres dans ce sac-la. Or relisez la phrase que vous commentez. J’y souligne une extraction (n’avais-je pas mis en exergue « je parle de ceux qui representent un poids mort, pas les productifs reels ») et non un tout. Quand je parle de « poids mort » puisqu’il faut perdre son temps a faire de l’explication de texte, j’entends comme toute personne saine d’esprits: les dealers, les voleurs, les incendiaires de voiture et d’immeuble – bref, tous ceux qui ont commis un delit ou un crime – les polygames et les exciseurs (qu’ils aillent donc vivre leurs coutumes chez eux), les traficants de medicaments (et croyez bien que la montgolfiere « Secu » se trouverait singulierement delestee comme par miracle), les « demandeurs d’asile » qui, a peine arrives en France, fomentent des troubles et diffusent des messages haineux vis-a-vis de la France. Voulez-vous que je complete la liste, ou vous faites-vous fort de trouver des justifications a ces centaines de milliers (voire ces millions) de personnes qui ne font rien pour la France, et au contraire, ne sont que des semelles de plombs et des pieges a loups pour notre pays. Pour finir, vous me dites que l’ecart de productivite francais/non-francais n’est pas demontree. Faux. On le sait bien, les personnes instruites sont plus efficaces que celles qui ne le sont pas, ne serait-ce que parce-qu’elles sont capables d’adaptation rapide, et de travailler sur les machines complexes (celles qui necessitent l’apprentissage de notice-annuaire telephoniques) utilisees dans la production de biens a forte valeur-ajoutee. C’est la logique qui veut ca, et la realite qui le prouve. Par ailleurs, je voudrais conclure sur une autre verite: un natif non-deliquant, n’a pas a etre mis en concurrence avec un etranger. Ses ancetres ont « paye » son ticket, certains sont peut-etre morts pour la construction de la France, il est heritier direct d’efforts accumules sur les siecles. Croyez-vous que des individus se saignent dans l’espoir de leguer leur pays a autruis qu’a leurs descendants ? Si vous le croyez comme certains chicaneurs, vous ne faites que donner raison aux pratiques seculaires qui se rencontrent dans tous les PVD, cette « sagesse » souvent sur-estimee qui consiste a ne s’occuper que de ses fesses en se disant que les suivants n’auront qu’a se retrousser les manches a leur tour. 90% de la planete pense comme cela, et on voit ce qu’il en est. D’autres, comme le Japon, pensent qu’il faut travailler dur, pour soi, mais aussi pour ceux qui viennent ensuite. Et le Japon sait defendre les interets de ses concitoyens, de ses fils et de ses filles. Et jusque dans les PVD, on l’admire. Et on l’envie. Et on le prend pour modele… Mais il est vrai que le Japon, ce n’est pas l’occident, et qu’au-dela de certains discours qui se situent « sur le terrain strictement economique » se profile souvent en fait, une notoire hostilite a l’egard des pays occidentaux. Une envie de « prendre sa revanche » et de voir, une fois le pays detrousse (dans tous les sens du terme), la France a genoux, et prete a recevoir son collier de servitude.

    Répondre
  33. FabDANT

    21/09/2005

    Granpas : Je ne sais pas si vos constats vous rendent plus heureux. Je vous sens plutôt désabusé et il me semble que vous attribuez les « causes » de votre malheureux désappointement à cette immigration post-gaullienne, au lieu d’observer ce en quoi ces immigrés sont au moins tout aussi malheureux que vous (quitte à l’être moins ici, autant qu’ils ne restent pas à moisir dans des contrées plus hostiles). « Qui peut vraiment connaître les causes de votre désenchantement sur l’état de la nation? », heureux celui qui vous le dira. Personnellement, cela ne me chagrine pas. Nous ne souffrons pas des mêmes maux et c’est affaire de point de vue. En l’occurence, même en tant qu’immigré, « heureux suis-je de connaître les causes à toute chose! ». Le dicton est juste dans mon cas (essayez peut être de me faire une citation latine sur l’excès de prétention). Je ne me vois pas conspuer les handicapés parce qu’ils ne vivent que d’aides sociales, je ne me vois pas conspuer les immigrés sans qu’en plus on n’apporte de vraies preuves sur leurs incapacités à travailler, je ne me vois pas conspuer les RMIstes (parmi mes connaissances)qui ne bénéficient pas dans l’immédiat du soutien financier de leurs parents aisés et « autochtones », etc. Diantre! Vous avancez vous-même l’explication à tout cela : c’est le fait que ces immigrés soit en situation difficile, irrégulière, qui fait qu’ils peuvent devenir coûteux. S’ils se régularisent, travaillent et consomment, cotisent et perçoivent, ils participent de droit à la bonne fluidité du circuit monétaire, économique etc. Un RMIste qui consomme tout son revenu n’est pas coûteux pour le commerçant qui lui vend des produits manufacturés en industries, faits avec des matériaux et du travail. Il faut des débouchés à tout cela. Enlevez dès maintenant tous ceux que Mr Sarkozy voudrez renvoyer chez eux, eh bien, tout ce que les producteurs locaux auraient pu leur vendre, ces stocks ainsi constitués n’auront pas de meilleurs débouchés si on les expédiait vers ces pays étrangers. Essayez d’enlever 5 millions d’immigrés (5 millions de chômeurs ?) et vous verrez la crise de sur-production qui s’ensuivrait. Cela serait une véritable catastrophe : il faudrait licencier en masse, plein de Français au chômage etc… Le chômage est une donnée qui échappe aux demandeurs d’emplois (ce n’est pas eux qui créent le chômage, bon sang!), parce qu’ils ne créent pas leurs propres emplois. Mais créer sa propre activité équivaut trop souvent à réussir les « 12 travaux d’Hercules », il faut être sacrément solide si on ne part pas avec un bon patrimoine (un capital) de départ. Avec un SMIC, il est difficile de se constituer un capital par l’épargne et les banques ont souvent raison de refuser un prêt à un ancien SMICard qui veut monter sa propre affaire. Ne montrez pas les immigrés du doigt comme source de décadence (économique, nationale). Incriminez cette énorme difficulté à créer sa propre activité, non seulement à cause de difficultés administratives (il est clair que dans notre système, les gens qui sont sous-scolarisés n’ont aucune chance de pouvoir créer une entreprise, mais il y a des immigrés scolarisés comme moi qui parviennent à évaluer les difficultés à mener une affaire) et, SURTOUT, à cause de la concurrence (l’hégémonie, même)des grandes entreprises dont nous dépendons tous fortement. Même si, comme le dit la pub, l’artisanat est le premier employeur de France, les places dans les grandes entreprises sont très prisées. Un artisan commence sa « carrière » au SMIC, alors que j’ai déjà perçu un salaire de 8000 francs en tant qu’employé de bureau pour un job d’été. En fin de carrière, le maître artisan gagne, nous le savons, beaucoup moins qu’un PDG. Ce genre d’inégalités et de difficultés dues à la concurrence (assez déloyale) des sociétés hyper-capitalistiques est le creuset des inégalités sociales. Vu son poids, l’artisanat devrait être plus au centre des politiques d’emplois. Au lieu de ça, on ne parle que des grandes entreprises qui avalent tout dans le cadre de la compétition internationale et des emplois « gadgets » que donne un autre grand employeur de France : l’Etat. L’artisanat concerne plus de monde, mais il est disséminé en petits ateliers (de plus sa tradition corporatiste le rend peu sensible aux évolutions sociales et technologiques). Les grands groupes sont des minorités mais elles ont une puissante image de marque et du pouvoir politique. BREF, je pourrais en parler encore longtemps, mais il nous faut parler de l’immigration. Ce que j’expose ici montre le peu d’emprise du facteur « immigration » sur la donne économique (et sur nos véritables soucis quotidiens). Si l’envie démange tant que cela à certains d’incriminer l’immigration dans une cause quelconque afin de justifier des politiques de fermeture des frontières aux étrangers, il faut le dire clairement au lieu de faire du blabla économique en parlant encore du chômage à toutes les sauces.

    Répondre
  34. grandpas

    21/09/2005

    Pour FabDANT, Si par le passée,un certain De Gaulle a fait venir les immigrés pour casser les éxigences salariales des Français,il me semble que ce n’est pas le cas en ce moment ou alors les avantages sociaux(RMI,CMU voirAME)les attireraient. Il est vrai qu’il est plus agréable de vivre à Paris avec tout ces petits priviléges même dans un immeuble pas trés moderne voir insalubre que dans une région du monde où il faut trimer un batelier de la Volga pour 100 euro par mois. De plus dés qu’un de leur enfant naît en ce pays,ils obtiennent ce qu’ils leur manquent(Papiers). Enfin ils trouvent parmis la population autochtone des idiots utiles qui pensent en les defendant racheter les errements de la colonisation et d’autres plus calculateurs et peut être moins niais qui espérent detruire la societe dans laquelle nous vivons. Quelque soit les raisons,on ne joue pas avec l’avenir! « FELIX,QUI POTUIT RERUM COGNOSCERE CAUSAS »

    Répondre
  35. FabDANT

    20/09/2005

    AU fait, je m’excuse de n’avoir pas préciser plus tôt mon changement de signature : Un immigré, c’est moi-même, FabDANT.

    Répondre
  36. FabDANT

    20/09/2005

    S’il y a autre chose dans mon discours qui vous semblerait manquer de précision ou que vous auriez mal compris, faites moi part de vos remarques, j’essaierai d’y répondre. J’avoue avoir dans mon style d’écriture une tendance à laisser des sous entendus, mais ils sont assumés et souvent compris (ma remarque sur les employeurs au « black » ne vous a pas laisser indifférent…). Arrêtez d’abreuver la France de cette pesante attitude qui signifie : » oui, immigrés, sans vous, la France aurait été plus dynamique, moins chômeuse, plus puissante, moins prolétarienne etc. » Vous ne le dites pas en ces mots précisément, mais: « l’immigration nous coûte cher », « la présence d’immigrés n’a donc rien réglé », « la France [avec] moins d’immigrés […] aurait bien mieux tournée ». Propos très éclairants au demeurant. Il y a dans votre commentaire trop d’assertions invérifiées et hypothétiques pour discréditer mon commentaire, aussi modeste et simplificateur soit-il (je l’avoue, puisqu’il faut essayer d’être concis). CQFD réitéré.

    Répondre
  37. FabDANT

    20/09/2005

    Essayez, cher Monsieur Gantelet, de voir pragmatiquement les secteurs et marchés sans attribuer d’étiquettes ethniques : il nous est difficile d’accréditer votre analyse qui suppose que ce « poids mort » représente les immigrés et que si, aux mêmes postes, on auraient trouvé des « non immigrés », la productivité aurait été meilleure et les coûts sociaux allégés ? En clair, il est inutile d’affubler les « immigrés » de l’étiquette « poids mort » car vous partez d’un présupposé non vérifié que la productivité factuelle d’un travailleur « étranger » est quasi-négligeable. Voudriez-vous mener une expérimentation empirique pour vérifier si un « non immigré » est plus productif qu’un « étranger », au même poste, avec le même niveau scolaire, c’est à dire en partant à égalité? Voyons! Un embaucheur prend un employé quelconque (quelle qu’en soit sa provenance sociale) et le maintien à son poste le trouvant suffisamment compétent! Si vous n’êtes pas d’accord avec cela, critiquez les patrons qui ne savent pas recruter ou les syndicats qui protègeraient les tirs au flancs… mais dans ce cas,les françaises et français de tous origines ont le même combat.

    Répondre
  38. FabDANT

    20/09/2005

    Cher monsieur Gantelet, J’affirme qu’on reproche aux immigrés de travailler dans le bâtiment dans l’idée qu’on reproche, dans l’ensemble de tous les secteurs, aux immigrés de coûter plus cher qu’ils n’apportent en croissance économique par le fruit de leur travail. En l’occurence, SAS parlait du « bâtiment (bouygues), du sentier etc… ». De ce fait votre intervention confirme vos doutes sur vos incohérences. La croissance démographique n’est pas A MON AVIS un but en soit, mais elle est bien recherchée par de nombreux analystes et il existait un réel besoin de main d’oeuvre moins apte à négocier contrats de travail et salaires face aux employeurs français. Aujourd’hui la tendance s’inverse et le chômage touche durement les populations peu qualifiées. Vous savez très bien où je veux en venir concernant les embaucheurs en majorité non immigrés (sinon il ne vous viendrait même pas à l’esprit de me demander où je voulais en venir…). Enfin, il est évident qu’un immigré qui travaille (dans n’importe quel secteur et en l’occurence le bâtiment) bénéfieciera d’un salaire lui permettant de se loger dans une HLM. De ce fait, mon idée reste appropriée et sans aucune incohérence aucune. Essayez, cher monsieur Ga

    Répondre
  39. grandpas

    18/09/2005

    Pour hugo, Je savais que les écolos étaient des niais mais vos propos me le confirment!Ils défendent envers et contre tout les gentils immigrés venus d’Anatolie et d’autres régions d’Asie Mineure,cela même qui déruisent nos belles forêts,puisqu’ils sont tous bucherons,encore une raison de ne pas vouloir de la Turquie dans l’Europe,cela serait plus dangereux que les pluies acides,regarder en Allemagne,il n’ y a pratiquement plus de jolie forêt,il est vrai que l’immigration ottomane y est plus forte que dans nôtre doux pays! Je comprends aussi pourquoi dans les années 50,les meubles étaient tous en formica et acier et que l’énergie nucléaire prend de plus en plus présente. Vous devriez prévenir le gay-marieur de Begles de ce fait,peut être changerait il sa position sur l’immigration. Je vous laisse,je dois scier du bois.

    Répondre
  40. sas

    18/09/2005

    A hogo…la réponse est simple et si il n’y avait pas d’immigrés en FRANCE et de turc dans la fillière bois…et ben tu sais quoi ?….on ferait comme avant et on bougerait notre cul…à se que je sache on à pas attendu après les turcs pour se chauffer au bois ….ca se saurait mon ami sas cqfd

    Répondre
  41. hugo

    18/09/2005

    erreur c pas marcel c RED

    Répondre
  42. hugo

    18/09/2005

    slt calimero , marcel et compagnie … je vais vous parler concret . allez voir l ONF et demandez leur dans quel etat serait la filiere bois en France sans les immigrants turcs ? 99 pour cent des bucherons sont turques ou d origine turque… surtout dans l est … alors c simple . je vous pose la question, si vous voulez pas d immigrants ; qui de vous ( calimero ou marcel ) prendra la hache et la tronconneuse pour aller en foret nous ramener le bois ? afin qu on puisse allumer la cheminee , ecrire ds des cahiers, lire le journal , et manger sur des tables en chenes …. ps : vous defiler pas faut assumer vos opinions.

    Répondre
  43. Gantelet

    18/09/2005

    Cher Monsieur, Vous nous parlez de la « croissance demographique » comme si elle etait un but ne soit. Cette croissance est comme vous le dites vous-meme essentiellement le fait de l’immigration, elle nous coute donc plus qu’elle ne nous rapporte. Je ne crois pas que l’on doive remercier qui que ce soit de cela. Vous avancez aussi que sans les immigres, l’economie francaise aurait ete morose. Economie fiction que ceci. Au demeurant, l’economie francaise est quand meme bien flapie, la presence des immigres n’a donc rien regle. Et j’ajouterai que si la France avait a charge moins d’immigres – je parle de ceux qui representent un poids mort, pas les productifs reels – l’economie, loin de se porter plus mal, aurait bien mieux tourne puisque plus d’argent aurait ete injecte dans les services marchands, et moins dans des depenses « de traitement social ». C’est la logique qui commande de n’y voir qu’une evidence. En outre, vous dites qu’il est reproche aux immigres de travailler dans le batiment ? Je n’ai jamais entendu personne tenir de tels propos. Parlez-vous sans reflechir ou essayez-vous de nous faire passer pour des incoherents ? Par ailleurs, si la France « fait venir » des bras pour sa construction immobiliere, sachez que ce n’est pas dans le seul but de batir des logements pour ceux qui les construisent. Ce n’est dans aucun pays comme ca, ni meme sur la Lune, assez de reverie! Quant aux « etrangers qui cotisent pour les retraites des francais » d’apres vos propres termes, sachez qu’ils ne cotisent que pour eux-meme, il ne leur est rien arrache pour le donner aux francais. C’est meme tout le contraire. Alors oui, si votre CQFD signifie bien « Ce Qu’il ne Fallait pas Dire », nous serons au moins tombes d’accord la-dessus… Au final, vous parlez du travail au noir, et des employeurs qui ne sont pas « blacks » comme vous dites… Pas seulement, mais honnetement, je ne sais que repondre a cela car je ne vois vraiment pas ou vous voulez en venir, et j’imagine que je ne suis pas le seul dans ce cas…

    Répondre
  44. Un immigré

    17/09/2005

    Tenons à préciser qu’effectivement ces squatters sont en situation très difficile. Leurs difficultés, au lieu d’agacer ceux à qui l’arrivée d’étrangers importune, devraient à la rigueur les réjouir car cela montre bien l’extrême problématique d’avoir à bien se loger en France, et pas seulement pour les clandestins. Même un smicard parfaitement en règle, au casier judiciaire vierge, a du mal à se loger. Cela dissuadera peut être de futurs clandestins à choisir la France comme terre d’accueil. S’il n’y avait pas eu d’immigrés en France, la croissance démographique aurait été nulle et l’économie bougonne. Beaucoup de secteurs auraient soufferts bien plus tôt du manque de débouchés. Prenez le bâtiment. Pourquoi reprocher aux immigrés d’y travailler si c’est dans le projet de construire des logements susceptibles de les accueillir eux-mêmes? Ceci les rend d’autant plus autonomes et fiers d’être en France, sans oublier qu’en travaillant à plein temps, avec une situation stable et déclarée, qu’ils payent aussi leurs cotisation sociales et qu’ils participent à financer les retraites de bon nombre de Français. CQFD Le travail au noir profite aux mauvais employeurs, sauf dans le cas où ils n’ont que des menus travaux à faire et de courte durée. Par exemple (un cas concret): un ami vous paye de l’avoir aider à restaurer sa salle de bain, croyez-moi que les offreurs d’emplois au noir sont loin d’être « blacks »…

    Répondre
  45. Gantelet

    16/09/2005

    A Marcel: Voila l’argument facile: vous etes bien content de trouver des immigres pour… FAUX ! Si nous avons besoins des emmigres « bon marche » comme vous le dites, c’est avant-tout parce-que nos cadres politiques nous ont rendu dependant de leur presence en nous prelevant pres de 50% de nos revenus. Moyennant quoi, nous n’avons plus les moyens de payer de vrais salaires directs a nos propres freres, nos compatriotes. Notre Etat denature appauvrit ainsi les francais pour « redistribuer » ce qu’on leur arrache, a ces etrangers que l’on dit « sous-payes ». Tellement sous-payes d’ailleurs que certains vivent confortablement sans travailler grace aux allocs diverses (et il y en a !) dans des HLM dont ils ne payent trop souvent pas meme le loyer. Voila la verite. Vous voulez en connaitre une autre ? Il a ete doctement calcule qu’un emmigre ne devient rentable pour la France qu’a partir de la 20eme annee de ses cotisations nationales, si encore il est asujetti a l’IRPP. Une certitude en carton pate de plus qui s’ecroule: tous ceux qui debarquent en France ne deviennent pas instantanement une « chance pour la France ». Autre idee forte: nos politiciens nous ont peut-etre artificiellement rendu « dependant » de leur presence, mais n’ont-ils pas, eux surtout, besoin de venir en France ? Qui paye qui, il ne faudrait pas l’oublier ! Et s’ils ne sont pas contents, qu’ils aillent ailleurs, la ou ils croient qu’ils seront mieux remuneres, et accueillis a bras ouverts. Je les y enjoins et meme, je les en prie… Un voeux pieux comme on dit. Un petit post-scriptum pour enfoncer le clou ? Les crimes les plus attroces n’ont certes pas ete commis au nom du christianisme (soutenir cela, est faire preuve d’une inculture crasse en matiere d’Histoire et d’Histoire des religions, mais c’est vrai que lire, ca fait mal a la tete…) mais encore, s’il faut revenir la-dessus, si la France a ete (chiffres etablis) pour 10% dans la traite des noirs, les pays arabo-musulmans, eux, en sont responsables pratiquement pour 100% puisque c’etaient eux qui les capturaient ou qui organisaient les marches aux esclaves aux barbaresques etc. Et je ne parle meme pas de la traite des blanches, des razzias, du piratage, de l’occupation de cotes et du ranconnage… A trop vouloir remuer la merde, elle va vous sauter au visage l’ami, vous surestimez vos connaissances et vos capacites intellectuelles. En outre, un peu de bonne foi serait aussi la bienvenue. Et puis ne parlez surtout pas des URGENCES hospitalieres: si elles sont desormais engorgees avec les risques que cela represente, c’est souvent la faute de familles africaines qui « considerent les urgences comme un dispensaire » suivant les termes d’un medecin-urgentiste interviewe cet ete sur France 2. Mon frere en a fait la dure experience cette semaine, mais ne vous en rejouissez surtout pas, cela pourrait vous arriver un jour prochain, a vous ou a l’un de vos proches.

    Répondre
  46. TL

    16/09/2005

    l’immigration: une chance pour l’Afrance

    Répondre
  47. Caliméro

    16/09/2005

    Bonsoir Marcel (petit soucis de frappe…..je recommence…) Je pense que vous n’avez pas saisis le sens des posts…. Je ne crois pas m’avancer beaucoup en pensant que ce qui nous désole ce n’est pas l’immigration constructive (les spécialistes de tout genre qui apportent une plus value au pays et qui d’ailleurs sont souvent mal récompensés…) mais l’immigration inutile et ruineuse pour le pays.En fait nous absorbons la sous qualification et le chômage des pays du sud…C’est de cette immigration là que nous ne voulons plus car nous n’en avons plus les moyens. De plus accueuillir des gens qui ne souhaitent pas s’intégrer, qui ne nous aiment pas (si si ça existe…)et qui veulent nous imposer des modes de vie d’un autre âge ne nous interesse pas. Quand aux croisades vous avez raison….mais c’était il y a 800 ans…Les islamistes en sont encore là…plus nous… Cordialement

    Répondre
  48. sas

    16/09/2005

    Arrête ton char marcel….c’est une chance de se faire soigner par un médecin sous payé de l’étranger….c’est sure lui aussi te soigne pour des maux que tu n’as pas…sauf que lui c’est la barrière de la langue qu’il ne franchit pas…expliquer tes problèmes en espagnol :pas facile…mais en biellorusse ou en dialecte indien ou cambogien…là y a plus photo..tu le laisse faire…de toute manière c’est la sécu qui régale….et la pietaille gauloise , »ils »s’en tapent(voir pour les vieux…) sas

    Répondre
  49. grandpas

    16/09/2005

    Pour Marcel, l’islam conquérante a étendu son influence toujours en douceur et rarement dans le sang ou alors que celui des mécréants donc rien de bien important selon votre vision des évenements. Il y a un certain katthab prêt à vous convertir à sa douce religion qui selon ses adeptes n’a aucun sang sur son coran. Il est vrai que cracher sur l’occident est trés à la mode et certainement moins dangereux!

    Répondre
  50. grandpas

    16/09/2005

    pour les sans papiers,il peuvent se faire soigner grâce à : l’A.M.E.pour les non-initiés en clair,l’Aide Médicale d’Etat.Gratuit pour tout le monde sauf pour les français qui eux payent une sécurité sociale de plus en plus chére et qui rembourse de moins en moins. Qu’il est dur d’être émigré en France,soupir!!!!

    Répondre
  51. Caliméro

    16/09/2005

    Bonjour monsieur R.Ed…., …par manque d’informations précises sans doute….et puis ça me ferait trop peur de connaître la vérité. Pourtant j’habite le 9.3…..je me dens un peu seul…. Bonne journée

    Répondre
  52. Marcel

    16/09/2005

    ALBORG ET RED, Sachez que l’imigration n’est pas une si mauvaise chose que ça.Si vous allez aux urgences vous serez bien content de trouver un doc étranger(et en plus sous payé) pour vous soigner, si vous voulez construire une maison vous serez bien content de trouver des portugais ou des nords africains(les français délaissent en majorité le boulot dans le BTP).Mais au faite ,vous êtes peut-être fan de Philippe de Villier? Et comme lui vous voulez une Europe chrétienne;dans ce cas votre point de vue est compréhensible,mais faites attention aux démagogues. PS:par pitié RED ne dites pas de bêtises,la campagne n’est pas touchée par « l’islamisation »,de plus ne confondez pas Islame et violence .N’oubliez pas que les plus grands massacres ont étés perpétrés au nom du christianisme(croisades,massacres des azteques,des incas,saint barth…)

    Répondre
  53. R. Ed.

    15/09/2005

    Bonjour, Monsieur calimero, Pourrais-je connaitre la raison pour laquelle vous avez tenu à couper la poire en deux ? Deux cents mille(s)par an ? Quatre cents mille(s) est beaucoup plus proche de la réalité, on peut même tabler sur le demi million sans grand risque d’erreur. Le pourcentage de musulmans(avec minuscule, ce n’est ni une race, ni une ethnie mais une religion) est compris entre, estimation basse (très très basse) 4 millions (estimation de Sarkolas Nicozy) et 12 millions, le chiffre de 20 millions étant même parfois avancé, ce qui me permet par déduction de dire qu’il y a 9 millions de mahométans en France. Chiffre qui s’accorde avec la quantité de viande hallal débitée annuellement en France (500 millions de tonnes, soit, pour 150 grammes par jour, 9 millions de consommateurs!!!)Sans compter les jours « oeufs, poissons, les nourrisons, et le mois du Ramadan !!!(et les sans-papiers, en grève de la faim). D’ailleurs, cela se voit de plus en plus que la France s’islamise, il suffit de se promener (le jour, par sécurité)dans toutes les banlieues des grandes villes de France. Et dans les petites bourgades rurales de la France profonde, ils sont là aussi , maintenant. Un grand merci à l’Hermite Errant, à Giscarabout et à (Chi)Racham le Rouge pour leurs époustouflantes prestations. Longue vie (pour les deux derniers) aux fossoyeurs de la France. Allah est grand et Dutroux est son prophète!

    Répondre
  54. sas

    15/09/2005

    Comme toutes les logiques et méthodes « maçonniques » ou du pseudo capitalisme à la française…ce ne sont pas les même « poches » qui morflent ou profitent…L’immigration, les alloc,l’assistanat,l’habitat, la délinquance, le bordel….c’est les français qui casquent collectivement (impôts,csg,délinquance journalière, etc,etc)….le travail des immigrés (souvent au black)…c’est le bâtiment (merci frère Bouygue)…le sentier (merci les « élus » du tissus)…la règle est simple et perpétuelle: les coûts collectifs pour les cons donc mutualisés…et les profits pour une poignée très « initiée »…Et c’est exactement pour cette même raison…qu’ils sont clandestins »officiels »..de notre monde politicorompus.c’est simple non. Que l’on me démontre le contraire… sas

    Répondre
  55. Alborg

    14/09/2005

    Salut R.ED Je te retrouve en pleine forme et ce que tu dis ici je ne pourrais pas mieux le dire, car j’ai ici des pensées identiques aux tiennes…. On ne sait pas où on va(et surtout pas nos politico-médiatiques au pouvoir) MAIS ON Y VA, c’est CA le plus important ! Pour les gens partisans du BOUGISME, l’important c’est que « ça bouge », et peu importe dans quelle direction ou les conséquences: voir la question de l’adhésion de la Turquie en « Europe », qui en est l’illustration la plus pathétique et la plus grotesque ….

    Répondre
  56. calimero

    14/09/2005

    Bonjour, monsieur Hugo… D’abord, je ne partirai surement pas à l’étranger sans un travail,( ce qui n’est pas le cas des 200.000 immigrants annuel en France), ensuite je ne ferai pas venir ma famille sans savoir où la loger (ce dont ne se soucient pas les dits immigrants).Enfin,notre pays est quand même formidable en ce sens que l’on incite des gens a venir chez nous de maniére illégale (puisqu’il n’y a pratiquement pas de sanction, qu’a terme, il y aura régularisation et accés aux aides sociales) en sachant qu’on ne pourra ni les loger, ni leur donner un travail. Ceux qui sont entrés dans les années soixante avaient un travail et on eut un logement.Quel est l’interêt aujourd’hui de favoriser une immigration qui somme toute est plutôt inhumaine?

    Répondre
  57. sas

    14/09/2005

    Ce n’est pas l’égalitarisme qui tue les pauvres , c’est la stupidité….surtout lorsqu’ils sont ontrumentalisé par « des gros malins »…style BORLOO SAS

    Répondre
  58. hugo

    13/09/2005

    « il existe ainsi des millions de Français qui attendent. Mais comme nos responsables socialo-égalitaristes sont très généreux, ils autorisent de nombreux étrangers à venir en France. Ils font des regroupements familiaux ; ils donnent des visas dans tous les consulats, ils ne mettent pas à la porte les sans papiers. Au lieu de réduire les exclus du logement, on en augmente volontairement le nombre. » votre jugement est faussé Mr le journaliste par votre vision trés etroite de la situation. vous dites ils ont auorisé de nombreux etrangers a venir en France : c’est faux Rapel : etape 1 de l’immigration : un besoin accru en mains d’oeuvre pour faire tourner la machine économique nécessite l’apport de mains d’oeuvre étrangère. etape 2 : les immigrants sont encouragés a venir ! ils viennent seuls au départ pour tater le terrain , puis ensuite font venir leur famille , ce qui est tout a fait normal ! alors pourkoi leur en vouloir? si vous mr le journaliste venez a travailler a letranger resteriez vous seul ou alors installerais votre famille a vec vous ?

    Répondre
  59. sas

    13/09/2005

    Petit rectificatif à mr mascle….SI VOUS ETES PROPRIETAIRE PROFANE effectivement vous risquez comme moi….de vous retrouver avec un locataire mauvais payeur,sans droit ni titre pendant…14 ans…et si comme dans mon cas votre mauvais payeur squatteur est le filleuil de Mehaignerie ex garde des sceaux et franc maçon aussi….c’est 8 procès…des millions d’avocat…la mise en cause des services de la préfecture et des services de gendarmerie(justifié puisque l’etat sera condamné pour faute lourde…à…à…20 000 euros, et moi j’aurais perdu 3millions de francs….car le profane n’a jamais droit à l’argent…lui Un vrai système d’enculés… sas

    Répondre
  60. R. Ed.

    12/09/2005

    Mes commentaires ne « passent » plus. Un nouveau censeur peut-être? Un « bobo » ? Un « bien pensant »? Peut-être sont-ils trop réalistes ou trop criants de vérité ? Va-t-on savoir ? Je pense que dans l’europe qui se construit il va falloir tenir compte « des extrémistes blonds » qui veulent que leur patrie reste leur patrie et non pas un melting pot de sous développés. Quel % d’envahisseurs allons-nous devoir supporter avant que ne se provoque la rupture ? 15 % ? 20 % ? 30 % ? 40 % ? 100 % ? Il est un fait que si l’ouverture béante de nos frontières aux afro-maghrébins musulmans se poursuit, nous allons au-devant d’une société mono-ethnique et mono-culturelle. Adieu alors à cette société poly machin et merveilleuse que nous promettent Sarkolas Nicosy et consorts. Amen ou plutôt : Allah Akbar, c’est en bonne voie, encore un peu de patience. Que le pet soit sur le petdophile !!!

    Répondre
  61. Bourbaki

    12/09/2005

    Les propriétaires fonciers raisonnent comme certains commerçants exerçant leurs activités en zone touristique : ces derniers travaillent deux mois par ans et veulent vivre grassement toute l’année, quant aux premiers, ils voudraient que leur F4 leur rapporte autant que le salaire d’un smicard ! Et vous vous étonnez que ce système ne fonctionne pas ! Les nantis ne sont vraiment pas ceux que vous croyez, mais vous avez de la chassie plein les yeux.

    Répondre
  62. monsieur Mascle

    12/09/2005

    Il y a un grand manque de logements sociaux en France car louer son appartement SANS RISQUE est devenu presque impossible. Cessont de voir les bailleurs commes des riches égoistes qui ne pensent qu’à l’argent.Il existe aussi des gens qui ont travailles toute leur vie pour devenir proprietaires et qui voudraient simplement récolter les fruits de leur travaille en louant leur logement.Mais la loi ne les protège pas ou très peu contre les locataires indélicats ou mauvais payeurs,donc ils ne louent pas ou vendent.Nombres de logements pourraient ainsi être loués et réduirent le nombre de mal logés.Ne nous trompons pas de victimes,ni de combat.

    Répondre
  63. LESTORET

    12/09/2005

    Le logement des « cas sociaux » c’est comme le tonneau des Danaïdes; on n’arrivera jamais à loger tous ces sans logis ou mal logés et si par hasard on y arrivait, de nouveaux immigrés viendraient vite avec ou sans papiers remplacer ceux qui auront été logés pour renouveler le parc des demandeurs de logements. Autrefois les compagnies d’assurances et les mutuelles plaçaient leurs capitaux dans la construction d’immeubles locatifs, comme le faisaient aussi une catégorie de petits détenteurs de capitaux. La législation sur les loyers a tellement réduit les droits des propriétaires qu’il ne se trouve plus personne pour désirer remplir ce rôle même si la pierre est toujours un placement de bon père de famille. C’est bien cette législation — mise en place et confortée par tous les gouvernements de droite comme de gauche — qui est la cause de la situation actuelle d’une part et aussi la tendance très nette des tribunaux à favoriser le locataire même malhonnête, sans parler des difficultés pour exécuter une décision d’expulsion quand au bout de plusieurs mois on finit par l’obtenir.

    Répondre
  64. janot51

    11/09/2005

    Il semble bien que les futurs logements sociaux soient les logement construits avec le régime de défiscalisation de Robien. C’est un moyen pour l’Etat de faire financer par les investisseurs en herbe les logements sociaux. Cependant, les loyers sont plafonnés tellement haut que pour le moment, ces résidences sont pas accessibles aux revenus faibles. La hausse des prix rogne la rentabilité locative des ces appartements, qui pour certains ont été construits dans des zones où la demande locative est faible (Montauban, Agen, Castres, Revel pour le Sud-Ouest). Et s’il n’y avait pas de locataire ? Et si on assistait à des reventes forcées de ce Robien ou à mise en gestion par des organismes public type OPAC ? Alors oui, ces Robien deviendraient des logements sociaux. Oui d’accord avec vous : la bulle immobilière actuelle fait des ravages sociaux Mais elle fera des ravages économiques certains lorsqu’elle éclatera. Ce n’est plus un secret pour personne… Son éclatement n’est pas souhaitable mais peut-on l’en empêcher ? Janot51 http://janot51.over-blog.com

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)