L’erreur de la hausse de la TVA

L’erreur de la hausse de la TVA

Le gouvernement a décidé d’augmenter la TVA au 1er janvier 2014. Cette augmentation a, en principe, pour but d’alimenter le crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE).

La fiscalité française comporte trois taux de TVA :

– Le taux normal qui va passer de 19,6 % à 20 % (ce qui devrait apporter 2,6 milliards).

– Le taux intermédiaire qui concerne les hôtels, les restaurants, les entreprises de transport, ou de rénovation de logements sociaux. Il passera de 7 % à 10 %.

– Le taux faible, qui touche les produits de première nécessité. Ce taux ne sera pas augmenté et restera à 5,5 %.

Cette augmentation annoncée de la TVA a déclenché de vives réactions.

Le gouvernement a donc été obligé de faire machine arrière dans plusieurs secteurs, ce qui entraîne un manque à gagner de 1,6 milliard d’euros. La TVA va même baisser pour les travaux de rénovation des HLM, passant de 7 % à 5,5 %.

J’ai dit que l’argent récolté par cette hausse de la TVA serait, en principe, affecté au CICE. Mais, comme les caisses de l’État sont plus que vides, de nombreux observateurs pensent qu’une partie de l’argent récolté ne sera pas redistribué au CICE.

De toute façon, peu d’entreprises vont bénéficier du CICE. L’immense majorité d’entre elles vont subir une augmentation de la TVA s’accompagnant d’une augmentation des autres impôts ou charges salariales.

Donc l’immense majorité des PME seront obligées d’augmenter leurs prix. Elles vont ainsi devenir encore un peu moins compétitives. Le vide industriel, qui détruit déjà la France, ne fera que s’aggraver.

Comme les prix vont augmenter, le pouvoir d’achat des Fran­çais va diminuer. Les entreprises situées en France auront encore un peu moins de clients. Elles vont donc disparaître.

Pour finir, un rapport de 275 pages, dont le texte est difficile à comprendre, suggère qu’il faut embaucher les étrangers travaillant en France, non plus avec leurs salaires étrangers, mais avec les salaires français. Ce qui va augmenter fortement les coûts salariaux des entreprises. François Hollande vient de dire à propos de ce rapport : « Ce n’est pas du tout la position du gouvernement. » Qui croire ?

La France a choisi d’abolir les droits de douane qui protégeaient ses entreprises et les prix augmentent plus rapidement en France qu’en Alle­magne. Un gouvernement qui décide d’augmenter la TVA en même temps que d’autres impôts ne peut qu’aggraver le chômage.

Par contre, un gouvernement qui augmenterait la TVA, en réduisant les charges qui pèsent sur ses entreprises, aurait totalement raison. Car il donnerait aux entreprises l’argent dont elles ont besoin pour pouvoir baisser leurs prix. Comme elles sont soumises à la concurrence étrangère, les prix baisseraient automatiquement en France, au lieu d’augmenter.

C’est la politique fiscale qu’ont adoptée les Pays-Bas ou la Suède. Et le chômage y a pratiquement disparu.

Pourquoi les responsables économiques français refusent-ils de copier ces pays ? 

Partager cette publication

(5) Commentaires

  • MINUX75 Répondre

    Par le passé, à chaque fois qu’il y a eu une hausse de la TVA, il y a eu une hausse concomitante du chômage, cela ne laisse aucun doute, le but de ce gouvernement est bien de FABRIQUER DU CHÔMAGE de toute pièce en utilisant la hausse de la TVA. En général, dans les 24 heures qui suivent la hausse de la TVA, le chômage augmente mais les résultats statistiques n’arrivent que 1 mois plus tard, on peut donc s’attendre à de mauvais chiffres sur l’emploi & la croissance pour JANVIER.

    Après la question est le recouvrement. Combien mets t’on de temps pour retrouver le taux de croissance antérieure à l’augmentation de la TVA, Il faudrait regarder les courbes d’augmentation de la TVA/CHÔMAGE par le passé, il semble qu’un minimum de six mois est nécessaire. On peut donc s’attendre à une année 2014 désastreuse aussi bien sur l’emploi que sur la croissance et ce d’autant plus que la hausse de la fiscalité n’est pas finie, nous ne sommes qu’au début de l’année.

    Il y a deux pactes sur l’emploi, le faux et le vrai. Le faux vous le connaissez, il est dans tous les journaux et sur la bouche de tous les ministres. Le VRAI est en fait très simple, le gouvernement augmente la TVA et les entreprises fabriquent du chômage.

    10/01/2014 à 17 h 59 min
  • DESOYER Répondre

    Augmenter la TVA en baissant les charges des entreprises obligerait le gouvernement à baisser les dépenses publiques: croyez-vous qu’un gouvernement socialiste puisse le faire?

    23/12/2013 à 16 h 20 min
  • banro Répondre

    « Pourquoi les responsables économiques français refusent-ils de copier ces pays ?  »
    Parce que les socialistes n’ont que la partie gauche du cerveau qui fonctionne -à peu près- normalement !

    20/12/2013 à 18 h 21 min
  • Marquais Répondre

    Pas une erreur, la tva est la seule taxe qui frappe les  » bidules » importés, et freine un peu la folie de la consommation sans nécessité !
    Par a

    19/12/2013 à 9 h 56 min
  • MEROU Gérard Répondre

    Idéologie, stupidité de fonctionnaires déconnectés du réel. Comme on croule sous les fonctionnaires, on croule aussi sous la stupidité.

    18/12/2013 à 23 h 06 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: