Les 35 heures : funeste erreur

Posté le 28 janvier , 2010, 12:00
7 mins

La loi Aubry II du 19 janvier 2000 vient de fêter son joyeux dixième anniversaire. En fait, c’est la loi Aubry I qui avait institué les 35 heures, le 13 juin 1998. La loi Aubry II avait été un premier bricolage essayant d’en atténuer les effets pervers. Plusieurs autres bricolages ont suivi depuis…

La durée du travail est passée de 39 à 35 heures payées comme 39. Elle offrait donc aux salariés une augmentation de 10 % de leur salaire horaire. Mais elle ne leur offrait pas une augmentation mensuelle ni annuelle de leurs revenus, puisqu’on les obligeait à travailler 10 % de moins. Ils pouvaient faire dans certaines circonstances des heures supplémentaires. Mais ces heures étaient payées bien plus cher. L’employeur avait donc intérêt à embaucher un salarié. Le chômage devait ainsi régresser sans que le niveau de vie ne bouge.

La philosophie de cette loi est lumineuse. Le travail était devenu en France une « denrée » rare depuis 1970. Dans un souci égalitaire, il était donc nécessaire de partager le temps de travail. Comme on partageait les revenus avec les impôts. On voit ici la merveilleuse solidarité des gentils socialistes s’opposant à l’affreux l’égoïsme des vilains « ultra-libéraux ».

Sur le papier, c’est parfait. Une entreprise qui a 10 salariés doit en embaucher un onzième. Un pays qui utilise 20 millions de salariés va donc embaucher deux millions de chômeurs. Les revenus de l’ensemble des salariés vont rester identiques. Deux millions de chômeurs vont retrouver du travail. La Sécurité sociale n’aura plus à payer les indemnités de 2 millions de chômeurs. Sa branche chômage va retrouver l’équilibre sans augmenter les cotisations.

Avec les lois Aubry, une grande majorité de Français a cru qu’il était possible de gagner autant en travaillant moins. Et ils sont heureux de disposer de plus de loisirs. Ils peuvent regarder plus souvent la télévision, emmener leurs enfants à l’école, bricoler à la maison, cultiver leur jardin, ou aller passer un week-end chez leurs enfants. Une femme peut même envisager d’avoir un enfant tout en continuant à travailler. Les Français apprécient cette nouvelle vie en dehors du travail.

Mais, quand on produit autant tout en étant payé 10 % de plus, l’offre reste constante tandis que la demande augmente de 10 %
. L’inflation rétablit donc l’équilibre entre l’offre et la demande. Et cette inflation réduit de 10 % le pouvoir d’achat de tout le monde. C’est mathématique. Par l’inflation, les lois Aubry ont donc appauvri les Français. Ils gagnaient autant qu’avant, mais ce qu’ils achetaient coûtait bien plus cher. Comme toujours, ce sont les plus bas revenus qui ont été les plus touchés par cette réduction du pouvoir d’achat. Les cadres s’en sont bien mieux tirés. Les lois Aubry ont donc accentué les inégalités au lieu de les réduire… Un comble pour une loi socialiste !

Le pouvoir d’achat de tous diminuant, les clients sont moins nombreux. Au lieu d’embaucher, on licencie. Certaines entreprises, pour ne pas perdre leurs clients, ont demandé à leurs salariés d’être bien plus productifs. Ils y sont arrivés, mais parfois au prix d’un certain stress au travail.
De plus, le 19 janvier 2000, la monnaie unique, l’euro, venait d’être lancée. Il n’existe donc plus de droits de douane pour protéger les entreprises françaises. Les lois Aubry les ont rendues encore moins compétitives. Beaucoup déposent leur bilan ou délocalisent. Elles créent des emplois en Roumanie ou en Chine et le chômage grimpe en France. La part des exportations françaises dans le commerce mondial régresse depuis la loi Aubry.

Pour finir, une entreprise ne trouve ni facilement, ni rapidement le ou les salariés adaptés à son équipe. Les hôpitaux publics français n’ont pas encore trouvé toutes les infirmières dont ils avaient besoin pour pouvoir utiliser correctement leur matériel très coûteux. Ils coûtent cher à la Sécu.
Faire une même loi pour tous est une absurdité. On n’habille pas avec le même costume ceux qui mesurent 1,50 m et ceux qui mesurent 2 m. Même les vareuses Mao sont de tailles différentes. Il faut supprimer les lois Aubry et les remplacer par des lois adaptées à la diversité humaine. C’est tout à fait possible. Il suffit d’en avoir la volonté.

30 Commentaires sur : Les 35 heures : funeste erreur

  1. Laurent GROFFE

    26 février 2010

    35 heures, 3 heure ou 80, qu’importe. Amis de gauche et de droite salariés, la vraie question est : le patron travaille-t-il comme vous ? Le vrai problème de notre “cher et vieux pays” est que bien des patrons sont aujourd’hui de simples actionnaire qui viennent seulement vampiriser les revenus de leur entreprise sans s’investir dans l’action. De quoi faire basculer n’importe quel citoyen de l’extrême droite à l’extrême gauche, et inversement…

    Répondre
  2. bernard

    25 février 2010

    A Jaures,

    Lisez SVP mon raisonnement intitulé "la mecanique des 35H" et j attends que vou nous expliquiez  par un raisonnement solide comment la reduction du temps de travail peut resoudre  le probleme du chomage.

    Comment expliquez vous qu aucun pays au monde , autre que la france , ait utilisé un tel remede au chomage , d autant plus que la recette est particulierement facile a appliquer?

    REPONSE SVP !

    Sont ils tous idiots ? Somme nous les seuls intelligents ? l’ "EXCEPTION FRANCAISE" explique t elle que chez nous 1+1=3 ???????

    Comme je le demontre, la RTT augmente lel chomage avec retard ce qui explique que le gouvernement Jospin ait pu pavoiser en disant que les RTT avaient bien marché!  Helas c est maintenant que les effets desastreux s en font sentir et pour  tres longtemps (indefiniment meme)  malheureusement.

    IL EST TOTALEMENT FAUX de dire que les 35Hont ete vidées de leur substance : elles existent bien toujours, soit en jours de RTT ( 20 jours RTT dans beaucoup d entreprises! (et meme plus que ce que demande la loi Aubry) ) soit en  semaines de 35H. Ne constatez vous pas que partout la majorite des employes prennent 8 ou 9 semaines de conges? Sauf bien sur des cadres,surtout dans le privé, qui pousses, par les imperatifs des clients a satisfaire et des marchés a garder,  font encore des semaines de 50 a 60H ( c’etait mon cas). Ne constatez vous pas que dans les entreprises les gens sont continuellement absents ? Qu au mois de mai, a noel … etc .. etc…… toute activité est quasiment arretée? Comment voulez vous que cela marche!

    Il est pour moi evident  que si les entreprises francaises n avaient pas les 35H la plupart d entre elles s en tireraient beaucoup mieux face a la concurence.

    Dans l attente de vos arguments.

    BERNARD

     

     

     

    Répondre
  3. Bernard

    22 février 2010

    La mecanique des 35H

    Demontons la mecanique des 35H :

    1. Loi RTT
    2. les entreprises son contraintes d’embaucher de plus de personnel pour honorer le carnet de commande (meme production )
    3. ce qui induit une augmentation du cout du travail de 10% (+10% sur la masse salariale du fait de l’embauche , mais aussi tout ce que l entreprise achete et les services qu elle paye augmente evidemment dans la meme proportion )
    4. qui induit une augmentation des prix de vente (10%)
    5. qui induit un chute des ventes ( +10% sur un produit ===> -20% a -40% sur les ventes (axiome commercial bien connu) )
    6. Qui induit chute de la production (-20% au moins)
    7. qui induit suremploi et difficultés financieres de l’entreprise
    8. qui induit reduction du personnel ( de 20% si ce n est pire)  ( ou meme faillite !!!)
    9. qui induit importations massives de produits etrangers ………. pertes de marchés ……. faillites……..balance des paiement negative………. etc…………etc) 

    Noublions pas que tous ces "steps" sont etalés dans le temps , bien evidemment , chaque cause induisant un effet avec retard puisque, bien evidement,  on temporise au maximum avant  d augmenter les prix de vente, puis on attend au maximum avante de debaucher. Donc l effet reel de la RTT s etale disons sur 5 a 10 ans …. au bout desquels on a …………. CREE DU CHOMAGE …. meme si la premiere année on a un petit peu embauché. (en phase finale on doit deaubaucher largement plus que que ce que l on embauché

    C EST EXACTEMENT CE QUI S EST PASSE FRANCE.

    MEME LES QUELQUES EMBAUCHES QUI ONT SUIVI LES RTT SONT DU AUX 35H MAIS LES MILLIONS DE CHOMEURS ACTUELS SONT EN FIN DE COMPTE EUX AUSSI LARGEMENT DU AUX 35H.

    Autres raisonnements

    Tous les pays du monde souffrent plus ou moins du chomage, seule la France a adopté le systeme de RTT pour reduire le chomage :

    • Tous les autres pays du monde sont ils des imbeciles ????????????
    •  M Aubry a essayé de convaincres d autres gouvernements (pourtant de gauche) de faire pareil : aucun n a voulu ! (sont ils idiots????????)
    • Pourtant si cette recette marchait ce serait "le PEROU" : un simple decret et …………magie !!!!!!!!!! ……………le chomage baisse !!!!!!!!!! 
    • Qui aurait le culot d aller dire aux gouvernants des pays en grande difficulté : "c est tres simple juste un petit decret et tout le monde a du travail chez vous !"
    • Les RTT n ont pas institue la partage du travail puiqu ils ont maintenu les salaires … pour partager le travail il faut bien evidemment reduire les salaires …..ca, ca pourrait peut etre marcher    (partage du travail == meme masse salariale pour plus d employés)

     

    Preuve par l’absude

    La preuve par l absurde et largement utilisée en mathematiques pour detecter le raisonnement faux..

    Si on suppose qu en reduisant le temps de travail on  reduit le chomage cela implque que l on peut reduire le temps de travail a zero …………… alors qu obtient on ? 100% de travailleurs ou 100% de chomeurs ? ……………….. Je vous laisse deviner!

    abrogation des 35H

    Helas personne n ose le faire et en suivant le raisonnement inverse du precedent on voit que l effet met 10 ans a se faire sentir et passe par une augmentation temporaire du chomage pour arriver dans quelques années a nouveau a un chomage faible et a une economie francaise enfin restaurée.

    (merci Martine Aubry!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!)

    MAIS NE FAUT IL PAS FAIRE CET EFFORT POUR NOS ENFANTS !

    POUR MOI NOUS N AVONS PAS LECHOIX  et comme le dit le proverbe

    "NECESSITE FAIT LOI"

    Ma conclusion

    POUR BIEN RAISONNER SUR LES 35H (comme sur n importe quel phenomeme physique ou social ou ecologique ) il faut tenir compte des effets de RETARDS entre les causes et les effets.

    Répondre
  4. sas

    19 février 2010

    A l insue de leurs pleins grés…..

    …..egrainer en permanenece les funestes erreurs de nos princes…..

    ……tous enarques, polytechniciens,hec,sciences po et toutes nos brillantes usines a burnes…..

    CA VOUS FATIGUE PAS ,,,??????

     

    Le diable, chacun le sait, n’a pas de plus grande ruse que de faire croire quil nexiste pas !

     

    sas

    Répondre
  5. Anonyme

    9 février 2010

    "En effet, la durée du travail en France est dans la moyenne des pays européens: on travaille un peu plus en Angleterre et en Italie, un peu moins aux Pays-Bas et beaucoup moins en Allemagne. Chaque pays, avec sa spécificité, a vu baisser sa durée du travail de 25% en un demi siècle. La France qui travaillait un peu plus que la moyenne européenne a rattrapé son retard ces 30 dernières années alors que les Etats-Unis ont stagné. (chiffres consultables sur LesEchos.fr)."

    La question, Jaures, n’est pas de savoir si nous sommes dans la moyenne ou non, mais elle est de savoir si notre temps de travail relativement aux rémunérations (coût réel pour l’entreprise, pas uniquement ce que l’employé percoit bien entendu), à la progression de la productivité et à une parité donnée pour notre monnaie est-il tenable et bon pour notre économie et donc pour la population? A l’évidence non. Il n’y a qu’à jeter un oeil à ce graphique pour s’en convaincre ( http://www.jpchevallier.com/ext/http://sd-1.archive-host.com/membres/up/2107676425/200812145IFE.gif ). On y voit très bien l’impact hautement nocif du choc socialiste Jospin-Aubry.  Que s’est-il passé, que constate-t-on sur le graphique? Les entreprises francaises ont massivement investi à l’étranger et les entreprises étrangères ont réduit leurs investissements en France, ce qui nous permet in fine d’ôter définitivement le peu de crédibilité restant à Jaurès lorsqu’il ose affirmer des niaiseries du type "Les 35h étaient une bonne mesure, une réponse pertinente à un moment donné et qui a donné des résultats positifs"

    "A gaoland.net: Cher ami, avec le chômage et le temps partiel subi le temps de travail global diminue de fait. Cela est-il votre modèle économique et surtout social ?"

    Non bien-sûr.

    Répondre
  6. grepon

    4 février 2010

    "On ne peut en effet cautionner un système bancaire à qui l’on autorise de prêter l’argent qu’il n’a pas (principe des réserves fractionnaires). On ne peut tolérer qu’un état souverain se fasse spolier le droit régalien d’émettre la monnaie. On ne peut tolérer que ce même état emprunte son argent à un cartel de banques privées moyennant le paiement d’intérêts élevés qui creusent la dette, argent qui n’est donc plus disponible pour le bien de la communauté. Ceci pour tenter de vous faire comprendre que vous raisonnez en fonction des règles injustes que vos élites vous ont imposées. Je pense qu’il faut sortir de ce cadre de raisonnement."

    Euh, ceux qui on insiste faire des prets abusives aux insovables, c’etait les Democrats.  Ceux qui font des deficites collossales sans honte, quitte a detruire la monnaie, c’est encore les Democrats.   Ceux au lit avec les banquiers, et interpenetres par les banquiers (Rahm Emmanuel, chief of staff d’Obama, Geitner qu Tresorie), et finance par les Democrats(Obama et Dodd deuxieme et premiers politiciens du monde les plus remuneres par les banques) ils s’agit de…devinez qui ???  

    Pour ce qui en est de vos efforts a a jetez des aspersions sur tous et toutes, Democrat ou Republican, sur base qu’il y a de l’argent dans les affaires politique….mais nous somme ebahi par votre naivite.   Pour l’idee qu’il n y a pas de difference important entre candidats Democrat ou Republican, encore la, il suffit de regarder sur quoi ils insistent a legiferer, et/ou a promettre ou appliquer leur veto ou oppositions.   Ca n’a pas ete plus noir et blanc de ma vie d’adulte.

    Apropos de "des regles" que nos "elites" nous ont imposes, alors la, vous projetez.   L’elitisme est mode d’organisation, et un valeur, et d’aillieur un mot d’origine franco-francais que vous avez "perfectionne" sur des siecles, et qui fait partie de l’aire que vous respirez depuis votre petit enfance.  Aux etats unis, dans la culture et valuers qui reigne ici, il y a bien moins de "power distance" entre gens de different niveau hiearchique qu’en France, ou le hierarchisation a outrance en tout, est effectivement une des pires entraves a l’efficacite de toutes vos organisations, publiques ou privees qu’importe.   Allez tutoyer votre medecin si vous ne croyez pas, ou depassez votre chefaillon ou celui d’un colleague dans un aute department pour directement discuter d’une idee ou lancer un dialogue multifonctionnel sur un problematique ou opportunite quelquonque.   Allez parlez avec le chef de votre chef pour voir.  Ici, c’est -attendu= a ce que ce genre de communication et action spontanee ce fait…et quelqun qui insiste rigidement dessus est regarde comme suspect(d’incompetence ou de jeux de pouvoir contraproductif pour les buts de l’organsation).    Et pendant ce temps ci, les franchouilles imaginent que a l’autre cote du l’atlantique nous sommes mene par le nez par nos "elites."     Projection.   C’est l’envers en evidence, au moins pour ceux qui connaissent bien sur les deux civilisations.  

    Répondre
  7. grepon

    4 février 2010

    "Alors voilà: il n’y a pas de pauvres aux Etats-Unis, ormis quelques alcoliques, tout le monde bénéficie d’excellentes prestation de santé, les rares chômeurs sont des fainéants, les 30 000 morts chaque année par armes à feu sont tous des délinquants,… Et tout le reste n’est que propagande."

    C’est plus vrai que vous pouver imaginer.   La ou se trouvent une frequence accrue des pires cas des types de problemes que vous citez ci-dessus, c’est les recoins ou la politique Democrat a etait le plus poussee.   Une evidence ici sur le terrain.    L’etatisme sucent la responsibilite individuel et les capacites des individus, a s’occuper d’eux memes, de leur familles et proches, de leurs biens, et de leur responsibilites civiques et citoyen.   Aujourdhui, ils essaient de redoubler cette insanite.

    Répondre
  8. Patriote

    4 février 2010

    A Grépon,

    Sans vouloir vous offenser, je pense que vos remarques sont bien le signe d’un manque de recul évident. Vous ne remettez jamais en cause le système qui, chaque année, génère de plus en plus de misère à travers le monde

    On ne peut en effet cautionner un système bancaire à qui l’on autorise de prêter l’argent qu’il n’a pas (principe des réserves fractionnaires). On ne peut tolérer qu’un état souverain se fasse spolier le droit régalien d’émettre la monnaie. On ne peut tolérer que ce même état emprunte son argent à un cartel de banques privées moyennant le paiement d’intérêts élevés qui creusent la dette, argent qui n’est donc plus disponible pour le bien de la communauté. Ceci pour tenter de vous faire comprendre que vous raisonnez en fonction des règles injustes que vos élites vous ont imposées. Je pense qu’il faut sortir de ce cadre de raisonnement.

    Quant à la prétendue opposition entre républicains et démocrates, ou pour ce qui nous concerne, la droite et la gauche, il est important de souligner que les candidats à l’élection présidentielle ne sont que les poulains sur lesquels misent les vrais détenteurs du pouvoirs, à savoir les financiers et les industriels(multinationales). Vous pouvez le vérifier vous même, si vous avez suffisament de conviction politique et d’ambition, essayez donc de vous porter candidat, vous vous apercevrez qu’en politique, plus que partout ailleur, le nerf de la guerre, c’est l’argent!

    Répondre
  9. BOUCHET

    3 février 2010

    Les fameuses 35 heures, ah merci Martine d’avoir plonger la France dans la merde car c’est vous qui lorsque vous étiez au pouvoir avec tonton avez vider les caisses de l’Etat mais çà jamais vous ne le reconnaitrez vous êtes tous trop lâche au PS.
    Qu’ avez vous fait pendant que vous étiez au pouvoir, aucune réforme, et il y en a un qui a oser le dire à Mr Eyrault c’est Mr Fillon lors d’un débat à l’Assemblée " Vous dès que le gouvernement propose quelque chose vous dites systématiquement NON, et vous ne proposez RIEN"

    Répondre
  10. BOUCHET

    3 février 2010

    Les fameuses 35 heures, ah merci Martine d’avoir plonger la France dans la merde car c’est vous qui lorsque vous étiez au pouvoir avec tonton avez vider les caisses de l’Etat mais çà jamais vous ne le reconnaitrez vous êtes tous trop lâche au PS.
    Qu’ avez vous fait pendant que vous étiez au pouvoir, aucune réforme, et il y en a un qui a oser le dire à Mr Eyrault c’est Mr Fillon lors d’un débat à l’Assemblée " Vous dès que le gouvernement propose quelque chose vous dites systématiquement NON, et vous ne proposez RIEN"

    Répondre
  11. Jaures

    3 février 2010

    Ami Patriot, vous perdez votre temps avec Grepon. Son discours me rappelle celui de Georges Marchais parlant de l’URSS: "Il n’y a pas de chômage, tout le monde a un logement, les ouvriers controlent leurs usines,..Tout le reste n’est que propagande".

    Alors voilà: il n’y a pas de pauvres aux Etats-Unis, ormis quelques alcoliques, tout le monde bénéficie d’excellentes prestation de santé, les rares chômeurs sont des fainéants, les 30 000 morts chaque année par armes à feu sont tous des délinquants,… Et tout le reste n’est que propagande.

     

    Répondre
  12. grepon

    3 février 2010

    "Les Etats-Unis plus riches mais plus riches en quoi?"

    Erm..plus grandes maisons, mieux equipes, sur des terres plus important.  Plus grande voitures, mieux equipes.  Pouvoir d’achat plus important.  Plus de maisons par personne.  Profile demographique saine.  Nos universites de deuxieme classe mieux equipe que vos meillieurs.  Dettes hors-bilan(genre acquis sociaux etc) bien moindre par rapport au PNB.   Et bien sur l’arme et l’armement accrus sur les decennies sont toujours la.   La France et L’Europe sont a nu sans les Etats-Unis sur le plan de la securite.  Nous sommes suffisamment riches (pour l’instant) pour proteger le monde entier, ou presque, des agressions militaire.  Priez a ce que l’impose americain peut continuer ainsi, car, encore, vous etes A NU.

    "Pensez-vous que les milliers de personnes qui se sont vues saisir leurs biens et qui se sont retrouvées à la rue ont le sentiment d’être riches?"

    Curieuse conception de la propriete!   Depuis quand es ce quelqun ayant emprunte la somme entier necessaire pour achete leur maison, et leur voiture etc, sont vraiment les proprietaires des maisons achete, jusqua la paiement des dettes en question?   En contrapartie de la somme prete par la banque, il y a toujours une guarantie pour…et generale cette c’est LA MAISON elle meme.

    "Pensez-vous que les milliers de personnes qui n’ont pas accès aux soins médicaux ont le sentiment d’être riches? "

    Tout le monde ici a acces aux soins medicaux, et d’aillieurs les meillieurs soins medicaux de la planete et de tout les temps, majoritarement developpe ici par notre immense industrie de la sante.  Les reportages que vous suivez reclamant que XX millions de personnes n’ont pas de couverture assurance sont a cote de la plaque.   Les non-assures recevent des  soins "gratuitement" aux hopitaux du compte PARTOUT aux etats unis, y compris fameusement les immigres illegaux.   La qualite et rapidite des services qu’ils recevent sont de tres bon niveau pris en consideration qu’ils n’ont rien paye.   Difficile a decerner ce genre faits-par-terre depuis la France entre les lignes du Monde Diplo ou autres presse-aux-ordres.

    "Pensez vous que les milliers de chômeurs et de travailleurs précaires ont le sentiment d’être riches?"

    En comparaison avec =votre classe moyenne=, oui.  Mais evidemment ils ne savent rien de la France.   Leurs ambitions aux plan de la richesse sont determine en rapport avec le moyen d’ici, et/ou les plus riches et plus pauvres qu’ils choississent eux meme de se comparer avec.   A ca, il n y a pas de solution qui marche. 

    "Pour ce qui est de votre armée, qui est certe la plus puissante du monde mais qui s’enlise souvent dans des "bourbiers" (Vietnam, Afghanistan), elle vide plus vos assiettes qu’elle ne les remplies!"

    Ah oui, le Vietnam, que les medias et Hollywood ne cessent d’explique comme ayant ete une defaite.  Curieux, le Vietnam du Sud a perdu APRES le retrait de grande majorite des forces americaine etaient parti, APRES que le Congress americain a CHOISI de laisser tomber ce pays.  L’ennemi dans ce conflt n’etait pas sur le terrain autant que chez nous.   Pour ce qui en est de l’Afghanistan, c’est une tout petite occupation de rien du tout.  La guerre proprement dite a pris quelques semaines, mais bien sur les medias continuent a appeler ca une "guerre".   Pfft.  

    "Enfin, d’un point de vue plus général, je pense que nos "élites" n’ont pas trop de soucis à se faire quant à l’hypothétique remise en question de leur légitimité par les peuples."

    Belle systeme de controle que vos elites ont installe sur vous.   Chez nous, nous resiston a l’expansion du gouvernment centrale sur nos vies.  De ce fait, L’Amerique a des chances d’exister dans 50ans, avec le meme Constitution d’aujourdhui, et le meme superiorite sur le reste du monde dans tant de domaines.   Voyez, la liberte, ca marche.   La planification centrale, ca tue un pays.

    "A lire les différents commentaires, je constate qu’ils parviennent aisément  à vous faire entrer dans leur jeu, c’est à dire à prendre position pour l’une ou l’autre des solutions que eux seuls proposent en réponses à des problèmes qu’ils ont eux-même créés. Le théâtre de Guignol que sont nos pseudo-démocraties occidentales, avec leurs partis politiques prétendus opposés, rencontre encore beaucoup de succès auprès de la masse à la consciense anesthésiée par le sport et les médias."

    Curieuse observation.  Ici, les Republicans votent en bloc contre la nationalisation du secteur sante, et les Democrats votent en bloc pour.   Mais vous dites que les parti politiques  en occident sont pas reellement opposer les uns  aux autres.    La liste de vaste programmes etatiques sur lesquelles les Democrats s’oppose fondamentament aux Republicans(et de plus en plus avec la population dans son entier) est longue.   Mais ils et vrai qu’en france et en Europe vos partis sont presque tous a gauche.  Certains sont de la gauche internationaliste.  Meme vos partis "d’extreme droite" sont mieux decrite comme etant de la gauche = nationaliste=.   Puis il y a les partis de "droite" qui sont a gauche des moderes de notre parti Democrat.

    "A mon grand regret, je ne constate aucune prise de recul, aucune vision d’ensemble et peu, si peu, d’esprit critique…"

    MDR!   Vous n’avez pas encore montre le moindre signe d’avoir le minimum de connaissance sur le sujet pour juger le niveau de "recul" de vos interlocuteurs.  Comme exemple, revenons a votre commentaire sur les gens qui se trouve a la rue car ils ont perdu "leur" maison.  Dites moi, si j’emprunte  de l’argent pour acheter des actions, et ensuite mes revenus ne suffisent pas a repayer le pret comme j’ai promi aux banqueir, et que le prix des actions que j’ai achete sont plus bas que au moment ou je les ai achete…ca fait de moi le responsable de propre faillite.   Avoir des reserves, c’est le sense commune.  Et si jamais vous pensez que les prets aux pauvres ont ee du "pret abusive" sachez que ca c’etait la politique de notre parti de gauche, alors que notre parti de droite trouvait ce programme tres dangereux.   Ce qui a ete le cas, et ce n’est pas fini.   Ca va empire, mecaniquement, surtout parceque les Democrats continuent a verser de l’essence sur le feu.

    Répondre
  13. Patriote

    2 février 2010

    A Grépon,

    Les Etats-Unis plus riches mais plus riches en quoi? Pensez-vous que les milliers de personnes qui se sont vues saisir leurs biens et qui se sont retrouvées à la rue ont le sentiment d’être riches? Pensez-vous que les milliers de personnes qui n’ont pas accès aux soins médicaux ont le sentiment d’être riches? Pensez vous que les milliers de chômeurs et de travailleurs précaires ont le sentiment d’être riches?

    Pour ce qui est de votre armée, qui est certe la plus puissante du monde mais qui s’enlise souvent dans des "bourbiers" (Vietnam, Afghanistan), elle vide plus vos assiettes qu’elle ne les remplies!

    Enfin, d’un point de vue plus général, je pense que nos "élites" n’ont pas trop de soucis à se faire quant à l’hypothétique remise en question de leur légitimité par les peuples.

    A lire les différents commentaires, je constate qu’ils parviennent aisément  à vous faire entrer dans leur jeu, c’est à dire à prendre position pour l’une ou l’autre des solutions que eux seuls proposent en réponses à des problèmes qu’ils ont eux-même créés. Le théâtre de Guignol que sont nos pseudo-démocraties occidentales, avec leurs partis politiques prétendus opposés, rencontre encore beaucoup de succès auprès de la masse à la consciense anesthésiée par le sport et les médias.

    A mon grand regret, je ne constate aucune prise de recul, aucune vision d’ensemble et peu, si peu, d’esprit critique…

     

    Répondre
  14. Patriote

    2 février 2010

    Etrange monde que le nôtre où certains gobent le message hypocrite et mensonger de ceux qui les exploitent!

    Le progrès technologique, qui n’est autre que la recherche du ou des moyens de se libérer du travail, ne devrait-il donc se traduire, à terme, que par le chômage pour certains et un labeur accru pour les autres…?

    A moins que certains nous mentent et ne garde que pour eux seul les fruits de ce progrès….

    ….à réfléchir….

    Répondre
  15. Jaures

    2 février 2010

    Je rigole toujours de ces riches étrangers qui, de leur villa de Houston, nous donnent des leçons de vie.

    Cher Grepon, regardez autour de vous: il y a beaucoup de misère à soulager, de pauvreté et de détresse. Nous avons la nôtre aussi, certes, mais elle n’a rien à vous envier.

    Si vous voulez deviser avec ceux de votre monde, prenez un correspondant Villa Médicis. Il partagera probablement les idées que vous vous faites de la France, de l’Amérique et du Monde tel qu’il advient.

    Répondre
  16. grepon

    2 février 2010

    "En plus, aux Etats-Unis, vous n’avez même pas l’excuse des conquêtes sociales."

    Erm, nous sommes bien plus riche que vous, bien plus libre que vous, n’avon en aucun cas des problemes demographique catastrophique au niveau (irreparable) que les votres, et bien sur nous disposons encore du plus puissant armee du monde.   Ca coute la peau des fesse sur des decennies a construire, tout ca, et ca ne va pas etre detruit du jour au lendemain.  Chez vous, le pourrissement fait son travail depuis des decennies de ca, et a tout l’aire d’etre concretement irreversible, du moins en calculant a partir des elements visibles aujourdhui.   L’Amerique va se debarasser de l’influence perfide Administration Obama, et beaucoup des Democrats a la source de la crise financiere vont tomber avec, en Novembre de cet annee.    Et L’Euro, vous le donnez combien de temps encore?   Les dettes "hors bilan" de pays europeens ne peuvent pas etre payes, a moins qu’un miracle technologique imprevu ne vient transformer la productivite de vos economies de facon spectaculaire.   Il y a toujours cette possibilite la.

    Répondre
  17. Jaures

    1 février 2010

    Les 35h étaient une bonne mesure, une réponse pertinente à un moment donné et qui a donné des résultats positifs.

    Mettre aujourd’hui les difficultés de la France (qui, certes, en a, mais pas plus que les autres) sur le dos des 35h est une supercherie.

    En effet, la durée du travail en France est dans la moyenne des pays européens: on travaille un peu plus en Angleterre et en Italie, un peu moins aux Pays-Bas et beaucoup moins en Allemagne. Chaque pays, avec sa spécificité, a vu baisser sa durée du travail de 25% en un demi siècle. La France qui travaillait un peu plus que la moyenne européenne a rattrapé son retard ces 30 dernières années alors que les Etats-Unis ont stagné. (chiffres consultables sur LesEchos.fr) .

    A gaoland.net: Cher ami, avec le chômage et le temps partiel subi le temps de travail global diminue de fait. Cela est-il votre modèle économique et surtout social ?

    Répondre
  18. Anonyme

    1 février 2010

    C’est toujours une délectation que de lire les commentaires emplis de démagogisme économique de notre ami syndicaliste Jaures.

    Si vraiment les 35h furent la panacée que nous décrit Jaures, alors nous devons admettre que la meilleure facon de résoudre une bonne fois pour toute les soucis d’emploi et de revenus que connait notre pays, serait de continuer dans le sens des 35h. Ben oui, soyons logique: 39h => 35h = effets positifs alors 35h => 31h effets doublement positifs. Vive 2012 et la victoire de la gauche pour que je puisse une fois encore voir mon revenu progresser de 10% en travaillant moins et me réjouir de voir mes amis retrouver un emploi.

    Oyez braves gens, l’économie, la politique, tout est simple, faisons confiance à Jaures l’imprécateur.

    Répondre
  19. Jaures

    1 février 2010

    Croyez-vous cher grepon que vous, Américains, avez des leçons à donner d’endettement de l’Etat et des ménages ?

    En plus, aux Etats-Unis, vous n’avez même pas l’excuse des conquêtes sociales.

    Répondre
  20. grepon

    1 février 2010

    "Quitter l’Europe-Titanic avant qu’il ne sombre c’est être lucide. Mais malheureusement ce n’est pas à la porter de tous, il n’y a pas assez de canots de sauvetage et où aller ??? Grepon pourrait nous le dire."

    C’est effectivement difficile.   Pour ceux qui ont des connaissances techniques ayant un valeur sur le marche, peut-etre les possibilites ne sont pas aussi restreint que ca.    Il y aussi, genre, le Canada, qui a beaucoup moins de chances a sombrer au point ou va tres clairement la France.   Malgre le socialisme, ils ont moins de problemes demographiques (declin de naissances oui, influx d’immigrants anti-occidentaux en moins), ils ont du petrole, gaz, forets et mineraux a exporter, et ils sont a cote des Etats-Unis, faisant enormement d’affaires ainsi, tout en economisant de depenses militaires.

    Ou bien, apprendre l’espagnol et traverser le Rio Grande pour trouver un job simple au Texas, en attendant a ce que les Demoncrats s’attaque a une loi d’amnestie pour illegaux.    Le jackpot, un Green Card….puis, apres la citoyennete donne, importez le reste de sa famille.

    Répondre
  21. Gregoire

    1 février 2010

    Grepon a tout à fait raison. La France s’enfonce dans la misère et l’Europe suit. En plus il y a des risques de conflits avec les populations importées. Une décennie grand maximum mais sans doute beaucoup moins. Soyez certains que les banlieues vont flamber à nouveau, mais cette fois pas seulement les voitures mais aussi les habitations !! Il y a du souci à se faire. Quitter l’Europe-Titanic avant qu’il ne sombre c’est être lucide. Mais malheureusement ce n’est pas à la porter de tous, il n’y a pas assez de canots de sauvetage et où aller ??? Grepon pourrait nous le dire.

    Répondre
  22. grepon

    31 janvier 2010

    "Les conquêtes sociales n’ont pas d’impact négatif sur l’économie."

    MDR!   L’europe dans son entier sombre doucement, et le stress, et "crise" que vous ressentez tout autour de vous est le resultat guarantit de l’etatisme.    L’economie est le resultat de decisions prises par individus et/ou familles.   Vos moyens de controle, vos impots, vos souventions, vos interdictions, que vous n’arretez pas d’empiler ont reduit la liberte a telle point que la joie de vivre s’est barre.    Vous ne vous reproduisez plus suffissamment pour payer les massives dettes cachees que vous avez empile sur le temps avec vos promesses de pensions, soins gratuites, et limites a la productivite tutti-frutti(genre les lois Aubry, difficulte de virer facilemement, fonctionnaires a vie, et j’en passe).   C’est a ce point la que "les conquetes sociale" ont eu un impact negatif sur l’economie:  Ils ont supprime le but meme de l’economie pour la majorite des acteurs.   Ainsi la France et l’Europe sont devenu un continent de depressifs sans espoir pour l’avenir.   Le baby-bust est un resultat on ne peut plus naturel de la tyrannie gauchiste.   Ineluctablement, mecaniquement, ca implose les promesses menteuses des socialistes.    Le socialisme peut avoir l’aire de marche pendant une generation ou deux, mais pour le troisieme et quatrieme qui sont sense paye la note…ils ne peuvent pas.   Les seules qui s’en sort a peu pres bien sont ceux de la premiere generation, qui vivent sur le dos du deuxieme, qui eux risque vivere assez longtemps pour voir leur monde tyrannique ceder un une horreur bouffant leurs enfants et ceux des tres peu de petits-enfants, genre 0,3 par grande-mere, qu’ils ont pu voire ne.    Franchement, tout europeen sense a interet se guarntir une sortie rapide et sure.   La "paix sociale"(deja tres realitif)  y durera pas plus qu’une decennie a la vitesse qui vont les choses actuellement.

    Répondre
  23. Anonyme

    31 janvier 2010

    @ Jaures l’ étroit

    Pourquoi, vos chiffres seraient ils plus exacts que les miens! Les miens n’ étaient qu’ une réponse au fait que selon vous seule la France sous Jospin avait eu une croissance positive dans la fin années 90 ce qui est faux.

    Jospin et sa peite maison de l’ île de Ré, c’est a mourir de rire, pour un trotskyste c’est une réussite et la seule.

    Aprés lui le déluge, c’est ainsi que se résume l’ héritage laiisez par vôtre Pompadour socialiste.

    Répondre
  24. Anonyme

    30 janvier 2010

    Bonjour,

    je trouve injuste de s’en prendre à M. Jospin qui de son temps ne fut pas le moins malhonnête de nos politiques. Il a été battu et rebattu largement ces dernière années par les menteurs qui nous gouvernent.

    Je trouve que le débat droite gauche sur les 35 heures n’a pas lieu d’être. Que ce soit les socialistes de droite ou les socialistes de gauche, les mensonges et la désinformation demeurre. sur ce sujet. De surcroit il n’y a aucune alternative aux 35 heures en terme d’offre politique car il n’y a pas de libéraux en France.

    Le terme de libéral ou d’ultra libéral n’a pas de sens quand on parle de politique française.

    Une politique libérale consisterait en autres à supprimer l’ensemble des niches fiscales, l’ISF et d’instaurer une flat tax sur l’ensemble des revenus.

    Adieu l’administration fiscale et tous les pimpins qui viennent nous redresser car tout serait plus simple… mais cela ne se fera pas car l’état est à son propre service, là où il y a des enjeux de pouvoir il légifère pour s’approprier davantage de prérogatives au détriment des libertés des citoyens de ce pays.

    Le mot simplifier est l’ennemi de l’état mais l’allié du libéralisme car il offre visibilité, transparence et connaissance au plus grand nombre. Chaque citoyen est alors capabled’exercer sa liberté et la responsabilité qui va avec.

    L’actualité de ces dernières semaines prouvent que l’état est à son propre service :

    – les retraités de l’état sont en train de faire main basse sur les cotisations des salariés privés, déjà au bord de l’explosion

    – la mise en place de la taxe carbone compléxifie la fiscalité en France

    – la loi sur la burqua est malheuresuement nécessaire dans le contexte de non affirmation des règles évidentes de ce devrait être la démoncratie occidentale européenne

    – les traders de l’état ont "perdu" 143 milliards de déficit en 2009 et s’apprêtent à en perdre 150 millaird en 2010. Jérome Kirviel est un amateur, qu’il retourne à ces chères études de trading !

    – L’état donne en permance des lecons de morales au privé sur sa gestion alors qu’il n’y a aucun exemple de bonne gestion, en tout cas peu.

    – les effectifs de l’état sont tous à la hausse depuis 20 ans, les budgets aussi, et l’offre hospitalière, éducative et administrative est aujourd’hui médiocre…

    – le modèle socail français est le meilleur du monde, c’est pour cela que tout le monde le copie aux 4 cins de la planète.

    Sinon concernant les salaires et l’inflation, les salaires ont peu augmenté, l’inflation a grignoté les faibles augmentations, les français ont l’impression qu’ils dépensent de l’argent, mais ils ne se rendent pas compte qu’ils vivent à crédit…pour plus longtemps j’espère !

    Dans l’attente de vous lire

    Le roi de la pomme de terre

    Répondre
  25. Jaures

    30 janvier 2010

    François, vous raisonnez par sophisme. La gauche ne s’accroche pas au cadavre des 35h. La gauche explique que cette loi , de fait, n’existe plus. Si la loi était totalement abrogée, cela n’aurait, en l’état actuel, aucune conséquence mais le Pouvoir ne pourrait plus l’utiliser comme bouc-émissaire.

    Par contre, il serait intéressant d’évaluer sainement l’impact qu’a eu cette loi dans un contexte donné pour voir quel serait son efficacité en période de fort chômage comme c’est actuellement le cas. De fait, beaucoup de travailleurs sont actuellement en chômage partiel subi (problème d’ailleurs européen) comment doit-on gérer cela ?

    Répondre
  26. Jaures

    29 janvier 2010

    Siniq, vos chiffres sont faux: moyenne de l’Espagne de 1997 à 2001: 3,3% et 3% en France (OECD. Si vous avez les références de vos 5% je demande à voir). Mais l’Espagne partait de bien plus loin

    Rappelons que pour la même période, la moyenne de la zone euro était à 2,5%. Si Jospin était un "branquignol", il l’était, finalement, moins que les autres.

    Pour l’Irlande, le cas est particulier puisque ce pays disposait de fortes subventions (payées entre autre par la France), lesquelles n’ont servies qu’à baisser les impôts et à spéculer. Aujourd’hui que la bulle a éclatée et que les subventions se tarissent, les entreprises filent "à l’anglaise", les déficits font passer la France pour vertueuse et le chômage (non indemnisé) atteint des sommets.

    N’oublions pas également la part importante du PIB que la France consacre à sa défense. Il s’agit d’un choix politique qui a un coût.

    Ceci montre que 35h ou pas, emplois jeunes ou pas, CMU ou pas,…l’économie française a plutôt bien fonctionné.

    Les conquêtes sociales n’ont pas d’impact négatif sur l’économie.

    Répondre
  27. françois

    29 janvier 2010

      Si les 35 heures ne sont qu’un slogan et ont été vidées de leur substance, pourquoi la gauche s’accrohe-t-elle? Si c’était vrai, leur suppression ne changerait rien. Chiche qu’on essaie?

    Répondre
  28. Anonyme

    29 janvier 2010

    @ Jaures l’ étroit,

    Dans la même périodes, l’ Irlande avait une croissance de 10%, l’ Espagne d’Aznar 5% ce qui fait que le socialiste qui el suivit garda la même direction économique.

    Vôtre idôle n’ était qu’ un branquignol.

    Répondre
  29. IOSA

    28 janvier 2010

    Vil pain…. vile pinte… (Domi quoi) va manger du nain ( le lapin qui veut niq…. tout le monde) dans pas longtemps !

    IOSA

    Répondre
  30. jaures

    28 janvier 2010

    Comme d’habitude, Tremeau remplace la réalité par ce qu’elle aurait dû être selon son bréviaire de libéral néoconservateur.

    Tout d’abord, les 35h n’ont absolument pas créé d’inflation: en 1994,1995 et 1996, avant les 35h, l’inflation était respectivemment de 1,7; 1,7 et 2%. En plein 35h, sous Jospin, l’inflation a été de 0,5  en 1999, 1,7 en 2000 et 1,9 en 2001. C’était d’ailleurs la moyenne européenne.

    Rappelons également qu’après les réformes successives qui ont vidé les 35h de leur substance, l’inflation n’a pas baissé et le chômage a augmenté.

    Les 35h n’ont absolument pas baissé le niveau de vie moyen des Français dont beaucoup ont pu retrouver un travail grace aux 3% de croissance annuelle durant les 5 années Jospin. Par contre, la forte augmentation du SMIC a pu engendrer un sentiment d’injustice pour ceux dont le salaire moyen augmentait plus chichement.

    Enfin, même si on peut toujours discuter des modalités d’une loi, dire que celle-ci a provoqué une pénurie d’infirmières est un comble alors que l’on projette d’en supprimer des milliers de postes !

    Ce qui provoque la pénurie dans une profession, c’est sa pénibilité conjointe avec sa faible rémunération. 35h hebdomadaires, pour une infirmière, quand on connait un peu ce métier, est un horaire pertinent. Il est vrai que les socialistes n’ont pas eu le temps de recruter le personnel nécessaire à ce nouvel horaire (peut-être a-t-on voulu faire trop vite). Mais quand on voit la situation actuelle dans les hôpitaux, les attentes des patients, la promiscuité dans les couloirs, le stress du personnel débordé, l’énervement des proches, la violence qui s’installe, tout cela au nom d’économies, on se dit qu’il est peu probable que le métier d’infirmière redevienne attrayant.

    Enfin, qui peut dire que ce sont les 35h qui ont créé le stress au travail ? Les vagues de suicides (Renault, France Telecom) ne datent pas de 2000 ou 2001 mais de 2009 !

    Les 35h ont dés 2002 été vidées de leur substance en baissant le taux de rémunération de la 36ème à la 39ème heure (heures sup à +10%) et les réformes successives allongeant notamment la durée légale du travail ont même instauré un régime plus favorable aux entreprises qu’avant 1997.

    Aujourd’hui, les 35h n’est plus qu’un slogan que le gouvernement ressort régulièrement quand ça va mal: si cette loi était si funeste, il aurait suffi de l’abroger et l’économie aurait immédiatement redémaré emmenant Sarkozy à 70% de popularité !

    Mais la vie n’étant pas celle que Trémeau décrit, Sarko préfère garder la peau de la loi Aubry pour l’agiter de temps en temps en criant:" Le voilà le coupable !".

    Pour combien de temps encore ?

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)