Les DOM-TOM, au bonheur des fonctionnaires

Posté le août 15, 2010, 12:00
3 mins

Une étude de l’Insee vient de jeter un joli pavé dans la mare bien irriguée de la fonction publique, en comparant le niveau des prix dans les DOM-TOM avec les avantages accordées, en termes de rémunération, aux fonctionnaires de l’Etat et des collectivités locales.

Ces avantages, à l’origine destinés à compenser la cherté de la vie dans les départements et territoires d’Outre-Mer où ces personnels administratifs étaient appelés à servir, ont enflé au fil du temps, jusqu’à devenir absolument sans rapport avec la perte de niveau de vie qu’ils étaient censés corriger.

Plus incroyable encore : les fonctionnaires originaires des îles en bénéficient comme les métropolitains !

Selon l’Insee, « Le niveau général des prix à la consommation était globalement supérieur de 13 % en Guyane, de 9,7 % en Martinique, de 8,3 % en Guadeloupe et de 6,2 % à la Réunion. » En regard, les salaires des fonctionnaires sont de 40 % supérieurs aux Antilles, et de 53 % à la Réunion.

Encore ces informations doivent-elles être complétées. Aux sur-rémunérations s’ajoutent en effet des primes très généreuses, comme celle dont les fonctionnaires bénéficient pour s’installer, déménager ou aménager, les congés payés supplémentaires ou les trajets aériens payés par l’Etat, sans parler des avantages fiscaux, ni des pensions royales servies à quelques 25 000 retraités de la fonction publique.

Ces privilèges ont pour conséquence de déséquilibrer les économies locales. Les salaires élevés des fonctionnaires incitent les commerçants à hausser leurs prix, ce qui appauvrit les salariés du secteur privé, dont les salaires suivent d’autant moins que la fonction publique attire les cadres, ainsi dissuadés de créer des entreprises : en Guadeloupe, le tiers des salariés travaille pour la fonction publique.

Selon l’Insee, le coût pour l’Etat des sur-rémunérations tournerait autour de 800 millions d’euros.

Reste maintenant à savoir si le gouvernement en tirera les conclusions qui s’imposent.

Louis Samagne

7 réponses à l'article : Les DOM-TOM, au bonheur des fonctionnaires

  1. bande de jaloux.

    08/09/2010

    je suis fonctionnaire professeur et j’approuve totalement la "surémunération" dans les DOM. Je trouve scandaleux d’être payé 1800e en début de carrière en métropole. Et puis vous n’avez qu’à passer les concours exigeants du capes et/ou de l’agrégation si vous voulez avoir le même salaire J’ai bossé dans le privé et je ne regrette pas d’avoir passé les concours de l’enseignement!

    Répondre
  2. sas

    21/08/2010

    L emerite des fonctionaires des dom tom….

     

    lE FR7RE PR2FET LA CRAVATTE ange manciny ……touchera t il lui sa prime de 30 000 euros ????? en plus du traitement et des menus primes diverses et variées nottament les bonification de retraitre…..

    Critères pour la prime :

    – avoir obtennue des baisse significative sur la délinquance et la sécurité…en martinique pêau de bal pas un jour sans braquage…même dégyuisées les states parlent….

    -avoir obtenue et conservé de bon chiffres en matière de délinquance routières…pas une semaine sans morts ici

    – avoir contribueé au developpement economique et favorisé le retour a l embauche……arf,arf,arf

    AYANT CONTRIBUE ET PARTICIPE DE MANIERE ACTIVE A LA SEDITION LOCALE DES FONCTIONAIRES RETRAITE DE LA DERNIERE GREVE DE MAI 2009 et ayant même arboré le tee shirt rouge des tueurs economiques protégés….

    JE PENSE QU IL NE PEUT PRETENDRE A LA PRIME ….mais qui sait un opportun critère maçonnique de dernière minute lui permettra il une PWOFFYTASSION SUPPLEMENTAIRE;…..digne dess economie de comptoires

    SAS qui a dit

    Répondre
  3. SAS

    18/08/2010

    LES 40%. LES DEMENAGEMENTS/REENMENAGEMENTS: LES LOYERS GRATOS OU 10 % DES LOYERS? LES ASSURANCES? LES PRËTS? LES CHARGES MINORES ou inexistantes?les billets et vols gratuits?, les vehicules ? les personnel de maison ou jardin?LA FONCTION PUBLIQUE FRANCAISE LE MONDE  OU TOUT EST GRATUIT ETC?ETC?ETC?ETC et j en passe….

    .UNE VERITABLE HEMMORAGIE la france est ruinée et pillée methodiquement par tous les bouts par la racaille maçonnique installée aux postes clées et de manières scientifiques….

    3 000 000 milliards de deficites donc de dettes……VOILA CE QUE NOUS COUTENT TOUTES CES GABGIES CONCERTEES ET ORGANISEES….

     

    …..y a t il encore un gaulois bosseur dans la salle….pour payer ca ???????

     

    ma réponse est N OOOOO N N N N NNNN   ;…..et plus les français comprendront qu ils sont traient par une maffia organisée moins ils paieront et plus ils diront nononnonononnnnnn.

    sas bravo a la dénotation et fini le AAA DE CIRCONSTANCE…..ils auraient même pu attendre la vennue du FN aux affaires pour dénoter…

    Répondre
  4. Anonyme

    16/08/2010

    "Reste maintenant à savoir si le gouvernement en tirera les conclusions qui s’imposent."

    Ma réponse: évidemment jamais.

    Quelle incroyable naïveté!

    Répondre
  5. sas

    16/08/2010

    ……comme précisé en d autres lieux , les enfoirés de l insee touchent aussi la prime maudite, insanes, inequitable,deloyale,arbitraire,injuste,……..

    mais la ripoublik locale fonctionant comme une maffia hors droits et constitution dans ces îles……juste un apparat de département pour voter,programmer les transferts financiers et sociaux…..puis les capter sur place le tout en rinçant abondament les barons initiés voteurs de france….

    …..n’est pas là les deniers de judas…malheur a celui qui touche ca…

    sas

      Mensonge d’Etat : Eric Woerth ne vivrait qu’avec 112 euros
    Ajouter à mon journal

     

    Eric Woerth voleur, il est aussi menteur et maladroit! Il déclare à sa banque ne vivre qu’avec 112 euros par mois, preuve qu’il vit largement avec de l’argent au noir venant des mallettes d’argent et de sa femme…

    Eric Woerth est de nouveau la cible de révélations troublantes du site d’information Mediapart. Celui-ci reproduit, lundi 16 août, un document signé par le ministre en 2008, durant la campagne municipale, pour obtenir un prêt bancaire.


    Comme nombre de candidats, le ministre, maire sortant de Chantilly (Oise), a contracté un prêt bancaire pour couvrir ses frais de campagne, avec l’assurance d’un remboursement par l’Etat s’il dépassait les 5 % de suffrages. Eric Woerth a sollicité un emprunt de 6 500 euros.

    Pour ce faire, il a rempli un document indiquant son identité, ses emprunts en cours, ses revenus et le montant de ses impôts. Or, selon le document reproduit par Mediapart, le ministre aurait déclaré un revenu de 3 000 euros mensuels. Pire : il déclare n’avoir que 112 euros par mois de revenu disponible une fois remboursés ses différents emprunts, soit un endettement de 89 %. Il omet par ailleurs de déclarer combien il paye d’impôts sur le revenu.

    AU MOINS 16 000 EUROS MENSUELS

    Des déclarations qui paraissent très improbables : en tant que ministre du budget, Eric Woerth gagnait à l’époque environ 14 000 euros par mois, auxquels il faut aujouter 2 000 euros en tant que maire de Chantilly. Et même avant 2007, Eric Woerth, député et maire, gagnait environ 8 500 euros par mois. Il paraît d’ailleurs étrange que le Crédit agricole, auprès duquel Eric Woerth a souscrit cet emprunt, ait pu ignorer sa fonction.

    Mediapart s’interroge également sur l’accord par l’établissement bancaire de l’emprunt compte tenu des déclarations du ministre. La banque n’a pas souhaité commenter l’information, pas plus qu’Eric Woerth. Quel intérêt avait le ministre à minimiser ses revenus ? Pourquoi faire une fausse déclaration ? D’autant que sur le document remis à la banque, Eric Woerth se déclare "ingénieur cadre technicien" et pas député.

    Cette nouvelle affaire intervient trois jours après une autre révélation de Mediapart. Le site affirme que le ministre a remis, en 2008, la Légion d’honneur à Bernard Godet, le comptable qui a certifié ses comptes de campagne pour les municipales ainsi que ceux de son micro-parti, l’Association de soutien à l’action d’Eric Woerth. L’entourage d’Eric Woerth avait alors dénoncé une "énième provocation sans fondement […] utilisant toujours les ressorts de la calomnie".

    Lundi, le cabinet d’Eric Woerth dénonce un "acharnement", expliquant que "ce prêt est adossé à la garantie de remboursement de l’Etat après validation des comptes de campagnes (…) et non aux revenus du candidat". Par ailleurs, ajoute l’entourage du ministre, "le Crédit Agricole connaît parfaitement la réalité des revenus d’Eric Woerth, celui-ci étant client de longue date de cette banque". Enfin, il demande : "Sauf erreur, depuis quand quelqu’un qui cherche un prêt bancaire minore-t-il ses revenus?". Des affirmations qui ne répondent cependant pas à l’interrogation sur les motifs qu’avait le ministre à minorer son statut et ses revenus dans sa demande de prêt.

    Répondre
  6. IOSA

    15/08/2010

    Bof !…. 800.000.000 d’euros c’est que dalle, l’autre dingo à l’ Elysée en dépense davantage dans les diverses aides données aux copains et autres assos sans but déterminé…Et celà en moins d’une journée.

    Donc celà ne sert vraiment à rien de chercher une chèvre ailleurs…lorsque celle-ci est devant nos yeux.

    IOSA sans emploi, inconnu des rg, des services de police, des assedics….et aussi de la caf.

     

     

    Répondre
  7. Leslie J

    15/08/2010

    Qu’y-a-t-il de si extraordinaire dans le fait que les fonctionnaires ultramarins bénéficient eux-aussi de primes tout comme les métropolitains ?

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)