Les entrepreneurs affichent leur soutient au rapport franco-allemand prônant l’assouplissement des 35 heures, remis à Emmanuel Macron.

Posté le novembre 24, 2014, 11:32
3 mins

6658521-remaniements-a-bercy-l-elysee-et-matignon-reprennent-la-main

Les 35 heures ont été un mauvais projet pour tous. Cette nouvelle étape d’assouplissement de la durée du travail est attendue. Nous saluons le fait que le pragmatisme économique l’a enfin emporté sur le dogmatisme élitiste habituel sur ces sujets.

En renchérissant le coût du travail, les 35 heures sont venues ébranler notre compétitivité, multiplier les restructurations et les délocalisations qui sont un véritable fléau que nous n’avons pas réussi à endiguer.

Certains déconnectés des réalités proposent le retour aux 32 heures ! Qui peut croire que la réduction de la durée du travail se traduira par des emplois supplémentaires ? N’a-t-on pas tiré les leçons de l’histoire ?

Les entreprises ne créeront des emplois que si le coût du travail diminue. Autrement, elles iront s’implanter ailleurs, dans les pays à faible coût de main-d’oeuvre. Voilà la réalité. A cet égard et pour lutter contre cette situation, le seul moyen pour s’en sortir est de lutter contre les obstacles qui entravent le développement de nos entreprises. Nous nous félicitons de la prise à bras le corps par Emmanuel Macron de ces réalités.

Les 35 heures ont joué contre l’emploi et se sont retournées contre les salariés. Assouplir ce contre-sens économique est sain. Y mettre fin est souhaitable et nécessaire.

Nous faisons un bilan simple des 35 heures : des conséquences négatives sur l’emploi, un ralentissement de la croissance ; une majoration du coût du travail ! Bref, tout l’inverse de ce qui avait été prévu. Au lieu de les attribuer au développement de nos entreprises, les marges de productivité de nos entreprises ont été absorbées par ce surcoût considérable.

La loi doit être souple. Nous continuerons à nous battre pour défendre l’esprit des entreprises et revenir sur cette loi qui est une mauvaise loi pour tous, salariés et entrepreneurs. Assouplir les 35 heures, c’est tout simplement prendre en compte les réalités économiques et lutter contre le travail au noir qui n’a cessé de se développer ces dernières années.

Ce rapport a le mérite de démontrer qu’il convient de ne plus faire des lois hexagonalo-hexagonale. Ne pas prendre en compte la concurrence étrangère en continuant d’augmenter les contraintes des entreprises alors que c’est le moment pour libérer l’économie, est un piège majeur que nous nous tendrions à nous-même !


Guillaume CAIROU,
Président du Club des Entrepreneurs

44 réponses à l'article : Les entrepreneurs affichent leur soutient au rapport franco-allemand prônant l’assouplissement des 35 heures, remis à Emmanuel Macron.

  1. eureka06000

    02/12/2014

    soutient ?
    On écrit un soutien !!!

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      02/12/2014

      en effet ! est il utile d ‘éTayer un soutien ? !

      Répondre
  2. HOMERE

    26/11/2014

    Ah…vous me faites de la peine inutilement…
    Collectivités locales 170 Milliards € en 2005 représentant 40% en volume du budget de l’Etat,multiplié par 3,5 depuis 1985 alors que les prix ont été multipliés par 1,7 et le PIB de 2,6.Ces dépenses folles représentaient 8% du PIB en 1980,elles représentent 11,1% en 2012;
    Les dépenses folles des régions se sont accrues de + 86,4% de 2002 à 2012 alors que les départements ont vu leurs dépenses s’accroître de 77,5% et les communes de seulement 40,4%.
    Ces dépenses folles ont servi à faire des écoles alors que la démographie est,en France déclinante.En réduisant le nombre d’élèves par classe on a ainsi multiplié le nombre de classes.On a construit aussi des stades inutiles,des halls de sports dans des communes de moins de 250 habitants,des espaces verts partout et n’importe où, des lotissements inoccupés,des plans d’eau et autres gadgets coûteux et inutiles……
    Sur le personnel pléthorique de la fonction publique territoriale :
    36000 Communes en France,10000 en Allemagne,8000 en Italie. 5,5 millions de fonctionnaires en France soit 90 Agents pour 1000 Habitants alors qu’en Allemagne on compte 50 Agents pour 1000 Habitants.
    Les Allemands sont ils moins soignés et moins considérés qu’en France ? non bien sûr !!
    Enfin,notre beau pays a compté plus 800000 Agents territoriaux en quinze ans…..
    Si vous voulez je peux aussi vous parler des salaires,de l’AME,du chômage et des inepties typically frenchies

    Répondre
    • Jaures

      26/11/2014

      Vous mélangez tout, cher Homère.
      Le collectivités locales ont certes augmenté leurs dépenses mais elles représentent l’essentiel de l’investissement public.

      Après, on peut comme vous le suggérerez de passer de salles de classes aux normes de sécurité, d’espaces verts, de médiathèques, de théâtres, d’écoles de musique, de centres de loisirs, de crèches, de gymnases, de stades, de maisons de quartiers, de centres de gériatrie, de maisons des jeunes, de piscines, …

      Bref, vous pouvez vivre dans une ville digne de la Roumanie de Ceausescu, cela vous coûtera moins cher.
      Montez donc une liste et présentez-vous aux prochaines élections municipales. Avec un tel programme, vous devriez faire un triomphe.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        02/12/2014

         » l’ essentiel de l’ investissement public « , certes mais pour une grande partie parfaitement improductif , sauf pour certains ego !

        Répondre
  3. HOMERE

    25/11/2014

    Je ne suis pas un fada des 35 H et ajoute que le problème est plus global pour restaurer l’économie.
    Un on économise un max sur les collectivités dévoreuse de budgets/gadgets,
    Deux on rationalise à outrance les services de l’Etat,y compris en licenciant du personnel pléthorique,
    Trois,on baisse les salaires pendant une durée raisonnable,
    Quatre,on supprime l’AME,
    Cinq,on supprime les subventions aux associations bidons,
    Six,on fait une chasse à outrance aux travailleurs au noir et aux fraudeurs du fisc,
    Sept,on baisse les revenus des hommes politiques et on empêche ceux ci d’avoir deux emplois,
    Huit on associe l’aide de l’Etat aux investissements productifs,

    Bref que du beau du bon pour redresser ce pays de gabegie.
    C’est Jaurès qui va apprécier !!

    Répondre
    • Jacky Social

      25/11/2014

      @Homère: je ne suis pas d’accord avec le point 6. Pourquoi y a-t-il du travail au noir et de la fraude fiscale? Posez-vous la question. Encore une fois, je constate le refus mystérieux de changer un système qui a trop vécu et qui est complètement usé. A quand l’euthanasie de la social-démocrassie et l’avortement obligatoire de tous les projets marxisants? Quant au point 8, c’est aberrant. La seule vraie solution, c’est expulser l’état de notre vie privée et nos affaires. L’état oui lorsqu’on a besoin de lui pour ce que nous ne pouvons faire mieux nous-mêmes, mais sinon à éviter le plus possible dans les domaines qui NOUS appartiennent. « On associe l’étahahaha aux investissements productifs »: un, on aura rien à dire et deux, on sera en faillite après quelques mois. Merci l’étahahaha. Le point 3 est digne du nonsense à la Jaurès. Baissez votre salaire, Homère. Arrêtez de vous en prendre aux autres. Verdict: vous êtes un étatiste comme les autres. Vous faites donc partie du problème et non de la solution. Allez hop, à la trappe ! Venez avec des réformes, pas avec de l’étatisme soft.

      Répondre
      • euréka

        25/11/2014

        @ jackysocial

        lol Vous croyez que l’état américain n’aide pas du tout ses entreprises stratégiques ? comme Boeing ou les industries de l’armement ? Vous croyez que les Américains ne font pas intervenir les aides d’état dans la recherche et l’Energre ?
        Il y a un juste milieu et un équilibre à trouver.
        La production du gaz de schiste américain s’est fait avec le concours de l’état.

        Répondre
        • euréka

          25/11/2014

          oui je mentionne les Etats-Unis parce que je crois que c’est votre référence absolue en matière d’économie.

          Répondre
          • Jacky Social

            25/11/2014

            @Eureka: les USA sont « gouvernés » par Obamarx, un gauchiste de salon. Il est donc normal que l’Etahahahahaha soit associé à certaines activités comme le gaz de schiste qui appartiennent à l’économie privée. Je suis Républicain et Jeffersonnien (allez, parlez-moi de l’esclavage), et pas Démocrate (parlez-moi du KKK). Quant à l’Etahahahaha et Boeing, il s’agit de l’aéronautique, un domaine ayant trait à la défense nationale. Nous sommes dans un domaine hors marché, sauf au niveau mondial pour l’aviation civile et certains contrats militaires (les USA ne sont pas les seuls à exporter de l’armement – voir vos amis français et russes). Ne confondez pas tout: quand je parle d’évacuer cette pourriture qu’est l’Etahahaha-mêle-tout de nos vies, vous avez très bien compris mais une certaine mauvaise foi franchouillarde et chauviniste vous fait parler de choses qui sont du domaine de l’exception exceptionnelle. Il fallait évidemment que vous souleviez ce point comme pour miner mon propos. Et alors? Qu’essayez-vous de démontrer sinon qu’effectivement il y a des domaines où l’Etat peut se trouver, mais c’est loin d’être la règle aux USA. Par ailleurs, les USA ne sont pas nécessairement ma référence absolue en matière d’économie. Mais leur capacité de résilience en tant que « bootstrap » nation est épatante. Les USA sont un pays où tout est encore possible et cela, sans avoir à se farcir l’Etahahaha et ses Jupés à tous les étages. Par contre, la France et l’Europe ne sont JAMAIS ma référence en terme d’économie. JAMAIS. C’est trop con. Les gens croient que l’Etahahaha qui va les sauver. C’est cela. A mourir de rire, l’Etahahahahahaha…Ceux qui y ont cru sincèrement sont aujourd’hui sous les ponts ou émargent au secours populaire. L’Etahahahahaha…

    • Jaures

      25/11/2014

      Propositions de comptoir, cher Homère au casque d’airain.
      Vous ne donnez aucun chiffre. Vous n’analysez à aucun moments les effets de vos mesures.

      Quelles conséquences sur la demande intérieure vos baisses de salaires (lesquelles provoquent des reports d’investissements chez les ménages et les entreprises).
      Qu’est-ce qu’une « association bidon » ? Le total des subventions de l’Etat aux associations c’est 1,2 milliards pour plusieurs dizaines de milliers d’associations.
      D’un côté vous voulez supprimer des fonctionnaires, de l’autre vous souhaitez plus de contrôles fiscaux et d’inspecteurs du travail. Combien de postes supprimés ? Où ? Dans quels ministères ?
      Que veut dire « aide de l’Etat et investissement productif » ? Considérez-vous une embauche ou un plan de formation comme des investissements ?
      Aiderez-vous un investissement qui amène des suppressions de postes ?
      Vous supprimez l’AME mais si un étranger fait un malaise, on le laisse crever ? On ne répare pas un bras cassé ? On laisse quelqu’un se balader avec une maladie infectieuse (car s’il n’y a pas d’AME, le clandestin restera anonymement avec sa maladie) ?

      Bref, mon cher, ne soyez pas péremptoire. L’Economie n’est pas une science exacte. Il n’existe pas de mesure positive qui ne coûte rien et rapporte beaucoup sinon tout le monde l’aurait adopté et se serait fait réélire.
      Etayez vos arguments pour être crédible.

      Répondre
      • Jacky Social

        25/11/2014

        @Jaurès: je n’aime pas vos prises de position car elles sont en général de ggggôôôche. Mais ici, vous avez raison. Rien à redire. Homère est en contradiction. Ou alors il doit étoffer son propos et clarifier certains points.

        Répondre
      • euréka

        25/11/2014

        Jaurès, la France a réussi le tour de force d’avoir deux fois plus de fonctionnaires de l’EN que l’Allemagne tout en ayant un niveu d’éducation moins performant.
        Entre les tire-au-flanc, les syndicalistes, les dépressifs, les absentéistes professionnels, ce sont des milliers d’enseignants ou administratifs de l’EN qui ne sont pas à leur poste. C’est un scandale. Des millions de gosses sortent des études en ne sachant ni lire ni écrire.

        Quant à la supression de l’AME, vous vous offusquez , mais s’il n’y avait pas de clandestins il n’y aurait pas d’individus se baladant avec une maladie infectieuse. Alors Jaurès pourquoi ne pas mettre en place un système pour empêcher leur venue ?

        Répondre
  4. BRENUS

    25/11/2014

    Réponse à l’interrogation d’  » YVOIRCLAIR » : optez définitivement pour la seconde alternative. Raison majeure pour demander de dégager cet empoisonneur.

    Répondre
    • Jacky Social

      25/11/2014

      @Brenus et Yvoirclair: c’est très bien vu, vos réponses. Ce Jaurès est effectivement soûlant. Doctrinaire à l’extrême. Il vient avec des statistiques auxquelles il fait dire ce qu’il veut, alors que nous venons avec des constats contre lesquels il ne peut rien. Alors il détourne le sujet, normal, c’est un manipulateur hors paire de claques qu’il se prendrait si je l’avais devant moi. J’ai bien dit de claques, rien d’autre.

      Répondre
  5. Yvoirclair

    25/11/2014

    Jaurès, de deux choses l’une: ou vous croyez vraiment aux fadaises dont vous nous gavez à longueur de temps et, en ce cas, vous êtes un benêt de première, endoctriné par les « évangiles » que vous ont dispensés vos « formateurs » syndicaux ou/et politiques (et croyez-moi je sais de quoi je parle!). Ou vous êtes, au contraire, un de ces cadres syndicaux et/ou politiques, dangereux car intelligents et sachant distiller aux « masses » leur vénéneux prosélytisme pour mieux les tenir en laisse! Quant à votre comparaison (une fois de plus très faux cul!) entre les situations de la France, appliquant les 35 heures et la Grèce, l’Espagne ou le Portugal ne pratiquant pas cette ineptie et n’étant pas mieux lotis que nous pour autant, ne faites pas semblant d’ignorer qu’au départ nous ne jouions pas dans la même cour !!! De plus, il se pourrait bien que l’Espagne (que je connais particulièrement bien) grâce à ses courageux travailleurs et aux compétences de la plupart de ses chefs d’entreprise nous taille, très prochainement, des croupières si nous continuons à descendre la pente que nous savonnent les gens de votre bord !!
    Je n’ai pas le loisir de me répandre, comme vous avez le temps de le faire, sur les réseaux sociaux, d’autant que je ne cherche pas à convaincre qui que ce soit. Mais parfois la coupe est pleine et trop c’est trop !!!

    Répondre
    • Jaures

      25/11/2014

      Cher ami, croyez vous que j’interviens sur ce site pour convaincre ? Je cherche simplement à montrer que le monde n’est pas si simple que ne le prétendent les intervenants et éditorialistes visiblement peu habitués et enclins à la contradiction.

      C’est à dessein que je compare notre situation avec celles, par exemple, de l’Espagne et de l’Irlande, puisque ces deux pays étaient en 2007 cités en exemple par les libéraux. Relire à ce sujet les article de Tremaux sur ce site ou le livre de Pascal Salin « Français, n’ayez pas peur du libéralisme » (2007).

      Et l’Italie n’est pas une nouvelle venue en Europe. Elle n’a ni 35h, ni ISF, ni mariage pour tous. Sa situation est-elle meilleure pour autant ?

      Répondre
  6. zézé

    25/11/2014

    Si le gouvernement peut effectivement remettre les choses à leurs places : c’est-à-dire revenir sur cette idiotie les 35 heures – quelle bêtise ! il faut être gauchiste pour penser cela, réduire le temps de travail en pensant que l’on va avoir du temps pour dépenser son argent ! mais si on gagne moins on ne peut PAS dépenser plus – l’employeur ne va pas embaucher une personne en plus (pour réduire le chômage comme ils disent) alors que les charges sont élevées… et sont les mêmes et TOUT LE MONDE y a cru, sauf bien sûr ceux qui ont un peu de jugeotte…

    Répondre
    • Jaures

      25/11/2014

       » il faut être gauchiste pour penser cela, réduire le temps de travail en pensant que l’on va avoir du temps pour dépenser son argent ! ».
      C’est vous qui êtes gauchiste, alors, car les 35h n’ont pas du tout été instituées pour cette raison. Il n’y a que vous qui ayez pensé cela.

      Répondre
      • zézé

        25/11/2014

        Ah ah ah pauvre Jaurès !!!! non je ne suis mais alors pas du tout gauchiste, preuve s’il en était de vos blablabla imbus de votre personne ! vous n’y connaissez rien ! vous sortez des diatribes toutes faites alors …. basta !!! taisez-vous ! il n’y a que moi qui ai pensé cela ? vous délirez Monsieur ! si bien sûr que les 35h ont été conçues pour cela : pour permettre d’embaucher et pouvoir profiter du temps libre puisqu’il y avait 4h de moins pour travailler… et toutes vos théories sont sorties de votre cerveau bobo-gocho-….NON JE NE SUIS PAS GAUCHISTE vous voulez savoir ? et bien cherchez Monsieur ! je vous réponds rarement, mais je n’aime pas être insulté, car être traité de gauchiste par vous ! c’est une insulte à ma personne ! Monsieur !

        Répondre
        • Jaures

          25/11/2014

          Bienreçu, cher Zézé, je ne vous qualifierai plus de gauchiste.

          Le temps libre n’est qu’une conséquence des 35h, pas son but.
          A l’origine, la loi des 35h reprend les objectifs de la loi « De Robien » qui donnait des aides aux entreprises qui renonçaient à des licenciements en échange d’un partage du temps de travail. Il y avait alors près de 12% de chômeurs.
          La loi de 1998 tendait à généraliser cette démarche de partage du temps de travail mais négociée dans le cadre d’une réorganisation générale: cadences, flexibilité,…
          Le gouvernement d’alors constatait que l’évolution globale depuis plusieurs décennies était à la baisse du temps de travail parallèlement à la hausse de la productivité.
          Le fait est que la baisse du chômage a été importante (- 3,5 points en 5 ans) et la croissance élevée.

          Aujourd’hui, on constate que la durée globale du travail hebdomadaire est dans la moyenne européenne. Il y a plus de chômage en France mais plutôt moins de pauvreté qu’en Allemagne, R.U ou Italie.
          Les Allemands et Anglais payent leur baisse du chômage par une précarité terrible: contrats 0 heure, jobs à 1 euro, mini jobs,…

          Je ne dis pas que les 35h sont une réussite totale. Elles ont correspondu à un contexte et on été remaniées ensuite par les gouvernements suivants. Elles ne sont cependant pas un « boulet » pour l’Economie comme le montrent les résultats peu reluisant des autres pays qui ne les ont pas mises en place et qui sont bien loin de connaitre la prospérité.

          Répondre
  7. David

    25/11/2014

    La compétéitivité d’une entreprise se calcule par le ratio chiffred ‘affaires/masse salariale. Les 35 heures avaient comme objectif de créer de l’emploi, donc d’augmenter la masse salariale sans garantie d’augmentation du chiffre d’affaires. Le PS à l’époque pensait que libérer du temps libre aux salariés créeraient d’autres emplois issus d’une part de la nécessité d’embaucher davantage dans les entreprises par l’effet mécanique de la réduction totale du temps travaillé, et d’autre part de la création et du développement d’entreprises de service, notamment celles de loisirs pour occuper ceux qui disposaient de temps libre. Sauf, que cela a diminué la compétitivité de beaucoup d’entreprises, notamment dans l’industrie, et cela a aussi contribué à augmenter le coût du service public et de la santé. La meilleure illustration serait de se pencher sur l’organisation des hôpitaux publiques. Donc cette mesure a coûté cher aux entreprises privées et au contibuable (financement des 35heures, embauches conséquentes dans la fonction publique et territorriale). Si la France n’a pas sombré comme la Grèce et l’Espagne, c’est parce qu’elle bénéficiait encore des avantages de son passé en tant que 4ème puissance mondiale. Mais là aujourd’hui, n’est-elle pas en danger ? Tout ce qui contribuerait à réduire le coût du travail doit être accepté. Vous savez combien de temps travail un chinois, un indien, un brésilien ou un japonais ? L’exemple allemand est un mauvais exemple, ils sont dans des créneaux de produits à très forte valeur ajoutée, et de très grande technologie. Oui nous pouvons et devrions aller vers ces secteurs, mais il n’y a pas que cette solution, qui au passage me semble compliquée face à la concurrence féroce. Nous devons multiplier nos atouts, et cela passe par des sacrifices.

    Répondre
    • Jaures

      25/11/2014

      Allons, David, vous croyez que la France peut aligner ses salaires et avantages sociaux sur ceux de la Chine ou de l’Inde ?
      Préconisez-vous aussi le travail des enfants ?

      Vous touchez du doigt la solution: l’investissement, la recherche et la formation. Baisser les salaires et les cotisations, comme autrefois dévaluer, incite les entreprises à être uniquement compétitives sur les prix. Une entreprise qui compte sur les bas salaires avec une production à faible valeur ajoutée ne résiste pas à la première crise.
      Si votre idée est de transformer la France en pays émergeant je ne suis pas sûr que vous motiviez les Français pour cela.

      Répondre
  8. Boutté

    25/11/2014

    aux Suisses de ne pas tirer !

    Répondre
  9. jean baud

    25/11/2014

    Continuer à couper les cheveux en quatre dans le sens de la longueur comme vous persistez à le faire est dérisoire et consternant.Les 35 heures font partie des décisions irresponsables et irréversibles qui contribuent au sabordage de notre pays.Cette situation devenue indétricotable ne peut plus étre modifiée mais doit étre complétement balayée.Hélas cette usine à gaz sombrera dans la douleur à chaud comme toujours,car trop d’intérets se sont cristallisés
    Par ailleurs vous perdez votre temps à palabrer avec l’infiltré jaurés vous lui donnez vie,laissez le donc rabacher tout seul ses inepties!de guerre lasse il s’éteindra!

    Répondre
    • Jaures

      25/11/2014

      Il est sûr qu’avec des posts comme celui-ci le débat n’a pas franchement d’intérêt.
      Vous m’éteignez définitivement.

      Répondre
  10. 25/11/2014

    Monsieur Jaurés y dit pas mal de sotises. Mais il en dit tellement que c’est fatigant de le dessiller à chaque fois !

    Répondre
    • Jaures

      25/11/2014

      Affirmations arbitraires !
      Merci de me montrer en quoi ce que je dis est faux.
      Si c’était aussi simple, vous me réfuteriez au lieu de qualifier ce que j’écris de « sottises » sans le moindre argument à opposer.

      Répondre
      • euréka

        25/11/2014

        Que répondre à quelqu’un comme vous Jaurès qui êtes incapable de comprendre que partager le travail (avec les 35H) oblige les entreprises à alourdir la masse salariale et, les charges, et entraîne une diminution des marges, dévaluation qui à son tour empêche l’investissement et la R&D. Bref un lent dépérissement à moyen ou long terme.
        C’est ce que nous sommes en train de vivre, Jaurès.
        C’est tout de même insensé que la France qui n’est pas la dernière en matière de produits de luxe ait été forcée de
        jouer la carte du bas de gamme dans l »outillage, le matériel médical ou l’automobile. La France n’a pas su profiter de la forte demande des pays émergeants et c’est d’autant moins explicable que nous avons les meilleurs ingés du monde.
        Tous ces handicaps sont dûs à une économie inadaptée
        et rétrograde dans un monde devenu très concurrentiel.
        Vous trouvez normal qu’un ingénieur français gagne presque deux fois moins que son homologue brit ou allemand ? C’est un scandale.
        On en marre de ces pourritures de socialos qui ont conduit ce pays à la ruine depuis Mittérand, en empêchant les réformes que la droite voulait mettre en place (1995 les grandes grèves contre le Plan Juppé).
        Notre pays ne se relèvera qu’en dégageant de gré ou de force tous ces fossoyeurs de notre pays.
        Mais surtout, il faut éradiquer cette Droite qui a trahi et trouver de nouveaux leaders.

        Répondre
  11. Benzekri

    25/11/2014

    La France, un pays riche en nombre de pauvres*…
    « Restos du cœur : les Français ne sont pas des enfoirés !
    La 30e campagne démarre aujourd’hui. Malgré la crise, l’association de Coluche peut continuer à compter sur la générosité de ses donateurs »
    Peut-on être fier de cela?
    Cette opération ne devait pas durer. Initiée par Coluche afin d’éveiller les consciences pour s’attaquer aux racines du mal, au lieu de cela, la charité/mendicité sont institutionnalisées. Au lieu de lutter pour imposer un partage des richesses produites par les travailleurs et s’attaquer aux inégalités par une réforme fiscale ce qui s’appelle la SOLIDARITÉ, « les socialistes » s’adaptent au système libéral liberticide et producteur de plus de pauvres…
    Les Associations caritatives, dont les restos du cœur, n’arrêtent pas d’alerter sur la situation préoccupante de la France, pays parmi les plus riches du monde … Alerter les responsables politiques occupés à savoir comment prendre encore et toujours plus aux pauvres et à la classe moyenne pour gaver les riches!
    Les « socialistes » sont soit malhonnêtes soit naïfs pour laisser croire que ce sont les entreprises qui créent les emplois !
    Les patrons, acculés, avouent que sans demandes nouvelles des ménages et sans investissements/marchés de l’Etat, ils ne peuvent s’engager à « créer des emplois ». Les patrons viennent de mettre un terme à cette grande illusion qui voudrait nous faire croire que les avantages accordés par l’Etat « socialiste » – baisses des charges et réductions fiscales- le sont en contre partie de créations d’emplois…
    Ce sont donc – comme viennent de le reconnaitre les patrons eux-mêmes – la demande des ménages et les investissements publics qui créent de l’emploi.
    Et comment satisfaire les besoins en logement, en nourriture, en loisirs et culture avec un pouvoir d’achat qui ne cesse de baisser et pire encore avec un projet de gel des salaires et un « assouplissement » des 35 h?

    Le système libéral n’est pas fait pour assurer le partage des richesses, la justice sociale et une vie stable et paisible pour chacun(e).
    Et pourquoi empêche-t-on les citoyens de jeter un regard critique sur ces peuples et pays d’Amérique latine qui se portent mieux depuis qu’ils se sont débarrassés de cette dette/racket, de l’hégémonie des Etats-Unis et des organismes saigneurs des peuples comme le FMI… ?
    Les communicants aux ordres ne se privent jamais d’insulter et de traiter de tous les noms certains dirigeants de ces pays sans leur laisser le droit à la parole ! Ce fut le cas avec le Président de l’Equateur Rafael Correa lors de son passage en France…
    L’Équateur qui vient de ratifier le droit à l’asile politique pour Julian Assange…
    Le système libéral liberticide, guerrier et injuste donne à 1% de la population (les puissants) le droit de décider, d’user et d’abuser du patrimoine de l’humanité aux dépens des 99% « restants ». Jusqu’à quand… ?
    *Pourtant on peut lire dans le PRÉAMBULE DE LA CONSTITUTION DE 1947…. Elle garantit à tous, notamment à l’enfant, à la mère et aux vieux travailleurs, la protection de la santé, la sécurité matérielle, le repos et les loisirs. Tout être humain qui, en raison de son âge, de son état physique ou mental, de la situation économique, se trouve dans l’incapacité de travailler a le droit d’obtenir de la collectivité des moyens convenables d’existence.

    Répondre
    • euréka

      26/11/2014

      « *Pourtant on peut lire dans le PRÉAMBULE DE LA CONSTITUTION DE 1947…. Elle garantit à tous, notamment à l’enfant, à la mère et aux vieux travailleurs, la protection de la santé, la sécurité matérielle, le repos et les loisirs »

      Pas la peine de venir troller ici. Il y a assez d’assistanat en France. Selon vous, il n’y en aurait pas assez. ! Les gueux à la mentalité de gueux resteront des gueux.
      Le monde est ouvert pour ceux qui veulent réussir.
      Ce sont les escrocs qui proposent de la solidarité. en veux-tu en voilà, pour mieux voler le fruit du labeur de ceux qui se lèvent chaque matin pour aller bosser.

      Répondre
  12. BRENUS

    24/11/2014

    Je vote pour l’application ferme des 35 heures partout où cela est nécessaire et non effectif : fonction publique d’état, des collectivités diverses, des municipalités, à l’E.N. Etant entendu que les « 35 heures » par semaines soient annualisées (35×52- vacances légales) et qu’elles n’incluent pas les « droits a journées de maladies bidon » si chères à la fonction public de tout genre et aux profiteurs syndicalistes payés pour faire de la présence, poster sur ce site des aneries, et recevoir des remunérations indécentes par rapport à leur utilité.

    Répondre
  13. 24/11/2014

    Si les 35 h avaient multiplié les emplois comme prévu par la Madone des 35 h cela se saurait. On juge une décision politique a ses résultats. Il n’y a qu’a regarder l’Europe: de tous les pays adhérents aucun ne nous a copié et pour cause. Tous ont jugé que cette décision idéologique était complètement idiote. Nous n’avons cessé de décliner depuis. Il y a encore des Jaurès pour y croire…la bètise socialo gauchiste nous donne une idée de l’infini.

    Répondre
    • Jaures

      24/11/2014

      Il se trouve que quand les 35h ont été institués, le chômage a effectivement fortement diminué avec une croissance continue.
      Aujourd’hui que voulez vous dire ? Que la crise a été causée par les 35h ? Mais la France a-t-elle été la seule touchée ?

      Si vous observez les temps de travail en Europe, les 2 pays où la durée effective de travail est la plus élevée sont l’Autriche et la Grèce.
      http://www.regards-citoyens.com/article-comparatif-le-temps-de-travail-dans-les-etats-membres-touteleurope-eu-64251721.html
      Quelle conclusion générale en tirez vous ?

      Enfin, vous constaterez que l’Allemagne et la France ont une durée moyenne hebdomadaire de travail très proche (41,7 et 41) et que des pays bien plus touchés par la crise ont une durée moyenne plus élevée (Espagne, Portugal Italie).
      Se focaliser sur les 35h permet aux entreprises d’éviter de se poser les vraies questions, celles de l’innovation, de l’investissement et de la formation.

      Répondre
      • Boutté

        25/11/2014

        Vous faites penser à ces gens qui , voyant un agent de police se débattre au milieu d’un carrefour encombré commentent :
         » Pas étonnant qu’il y ait un embouteillage. Un flic est au milieu »

        Répondre
        • Jaures

          25/11/2014

          Merci pour cette superbe et éloquente allégorie.
          Tout s’éclaire à présent dans nos cerveaux embrumés !

          Répondre
  14. JEAN SANS PEUR

    24/11/2014

    REMETTRE LA SEMAINE A 44 H !
    VIRER TOUS LES FONCTIONNAIRES QUI NE FONT PAS PLUS DE 20 H ! ET ENCORE
    ET LA CROISSANCE REVIENDRA

    Répondre
    • Jaures

      24/11/2014

      On se demande pourquoi des universitaires écrivent des volumes de recherche économique.
      Tout est si simple sous la plume de JSP.: en 3 lignes et 2 mesures, il vous assure le retour de la croissance.

      Répondre
  15. Jaures

    24/11/2014

    Si les 35h étaient si néfastes à l’Economie, ce serait la France qui aurait dû être sauvée par l’Europe, non la Grèce, l’Irlande l’Espagne et le Portugal.
    Les autres pays vont-ils si bien que cela pour qu’on affirme si péremptoirement que nos maux viendraient des 35h ?
    Avant 1997, la France était-elle compétitive ? Le chômage y était-il inconnu ?

    Si les entreprises ne misent que sur la baisse du coût du travail pour garder des marchés, elles seront balayées sauf à s’aligner sur le niveau social des pays émergeant en divisant les salaires par 4 et en réduisant au minimum notre système social.

    Car la suppression des 35h n’apporterait pas grand chose aux entreprises. Déjà beaucoup ne les appliquent pas et celles qui ont besoin d’heures supplémentaires structurelles peuvent appliquer des accords qui permettent que celles-ci soient rémunérées seulement 10% de plus. Par ailleurs, les entreprises bénéficient d’aides substancielles (22 milliards par an).

    Si la suppression des 35h avait été un gage d’amélioration de l’Economie, elle aurait été effectuée depuis longtemps. Cela serait passé beaucoup plus aisément que la retraite à 62 ans.
    Mais prudente, la droite a préféré charger les 35h de tous les maux et les maintenir comme bouc émissaire pratique.

    Les entreprises, si elles veulent gagner les marchés, au lieu de pleurer sur les charges et les 35h, doivent miser sur la formation, la recherche et l’innovation sans espérer des taux de croissance à 2 chiffres en quelques années.
    Dans le cas contraire, 35h ou pas, elles ne survivront pas.

    Répondre
  16. Agathe

    24/11/2014

    Un des principes de base en politique : occuper les gens par du travail, sinon ils font la révolution.
    Les politiciens ayant jeté aux orties les principes de base, dans de nombreux pays, a Dieu va…

    Répondre
    • Jaures

      24/11/2014

      Vous croyez que les Parisiens ont pris la Bastille parce qu’ils s’ennuyaient à ne rien faire de la journée ?

      Répondre
      • Boutté

        25/11/2014

        Ils ont pris la Bastille parce que Louis XVI avait donné ordre

        Répondre
        • Boutté

          25/11/2014

          aux Gardes Suisses de ne pas tirer . Ils furent égorgés !

          Répondre
          • Jaures

            25/11/2014

            Ce n’est pas là l’explication d’Agathe de la Révolution.

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)