Les entreprises ont besoin de stabilité

Les entreprises ont besoin de stabilité

Tout le monde semble enfin avoir compris que ce sont les entreprises qui mettent sur le marché les produits que nous consommons.

Ces entreprises peuvent être de grosses entreprises multinationales ayant leurs ateliers de production en Pologne ou en Chine, où le coût de la main-d’œuvre est bien plus faible qu’en Fran­ce, tout en gardant leurs centres administratifs chez nous.

Très souvent, seuls les ateliers fabriquant les pièces détachées sont installés à l’étranger. Et ces pièces détachées sont envoyées en France, où un atelier de montage les assemble.

Il existe aussi en France quel­ques petites entreprises spécialisées capables de fabriquer des produits achetés dans le monde entier.

Mais, dans le même temps, des milliers de petites entreprises françaises font faillite, car les coûts de fabrication sont bien plus élevés en France qu’ail­leurs. Telle est la dure réalité fiscale française.

Il semble aussi que les responsables économiques, politiques, patronaux ou syndicaux français aient découvert récemment que les entreprises ont besoin de stabilité fiscale.

Quand le responsable d’une entreprise construit un nouvel atelier, ou quand il apprend à ses salariés une nouvelle façon de travailler, il ne peut le faire que sur un temps très long.

Il a donc besoin que le gouvernement ne modifie pas sans arrêt la fiscalité du pays.

Ces modifications permanentes de la fiscalité font peur à tous ceux qui ont des capitaux et qui seraient prêts à investir dans une entreprise française. Actuel­lement, les investisseurs fuient la France et vont investir en Allemagne. Il y a une chute vertigineuse des investissements en France, ce qui ne peut qu’aggraver la non-compétitivité de nos entreprises.

Depuis quelques semaines, il semble que, du Président de la République au responsable syndical local, on ait pris conscience de cette nécessaire stabilité. Si les actes correspondent aux discours, les entreprises françaises pourraient donc retrouver des investisseurs, dont elles ont grand besoin.

Cette marche vers la stabilité va contraindre notre administration fiscale à changer totalement de comportement. En sera-t-elle capable ?

Bernard Trémeau

Partager cette publication

(20) Commentaires

  • quinctius cincinnatus Répondre

    les entreprises ont aussi et peut être surtout besoin d’investisseurs STABLES et non pas de hege-funds qui ne recherchent que le profit immédiat, et donc à court terme, de leurs actionnaires ( toujours plus de dividendes ) … en tout cas c’est ce qu’a bien compris la …. Chine ( république …. populaire ! )

    10/03/2014 à 13 h 48 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    LoveIreland,
    désolé j’avais oublié Jersey, Guernsey, l’île de Man et les îles au nord et à l’ouest de l’Écosse qui font partie du RU.

    07/03/2014 à 15 h 52 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    LoveIreland, avec votre dernier post je suis un peu confus.
    La monnaie officielle de l’Irlande (Eire) est bien l’euro?
    Le RU (UK) c’est bien l’Angleterre, l’Écosse, le Pays de Galle et l’Irlande du Nord (Ulster)?
    La Grande Bretagne (GB) c’est bien l’Irlande (Eire) + le RU?
    Qu’appelez-vous les Îles Britanniques, est-ce la GB ou le RU tout seul?
    Pls. get the mess straightened out?

    07/03/2014 à 11 h 21 min
    • Jaures Répondre

      Cher Hans, ne dîtes pas à un irlandais qu’il est britannique ! Cette appellation vaut pour les habitants de Grande-Bretagne, c’est à dire Angleterre, Galles, Ecosse.
      Pour le Royaume Uni il faut ajouter l’Irlande du Nord.

      07/03/2014 à 15 h 53 min
      • HansImSchnoggeLoch Répondre

        Mon post ne vous était pas adressé Jaures..

        07/03/2014 à 20 h 24 min
        • Jaures Répondre

          Mais j’y réponds quand même.

          08/03/2014 à 14 h 26 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        ne dites jamais à un Ecossais qu’il est Britannique, pas davantage qu’à un Gallois
        ce n’est pas que parce que il faut constituer une équipe de rugby costaude ( les LIONS …. » britanniques  » comme dit la presse mais française ) pour affronter les  » hémisphères sud  » que ces tribus et ces clans  » se sentent ….pour autant britanniques

        07/03/2014 à 22 h 43 min
        • LoveIreland Répondre

          Qu’entendez-vous par « Tribus » ?? nous ne sommes pas des cannibales

          08/03/2014 à 16 h 20 min
          • quinctius cincinnatus

            les tribus d’Israël n’étaient pas, du moins à ma connaissance,  » cannibales  » … la  » tribu  » étant par définition une agglomération de familles ayant un système politique commun, des croyances religieuses et une langue communes et tirant leur origine d’une …même souche … vous voyez donc qu’il n’y a pas lieu de vous indigner mais au contraire d’en tirer une certaine fierté comme pour moi d’avoir des  » origines  » …. bédouines !

            10/03/2014 à 13 h 55 min
    • LoveIreland Répondre

      Hello Hans
      Jaures a répondu tout-à-fait dans le sens où je l’aurais fait. Monsieur Tremeaux dans sa présentation parle bien de l’Irlande et particulièrement Dublin je me permets de vous rappeler la phrase suivante extraite de la réponse d’un intervenant ; – L’Irlande n’a pas introduit un plafond d’imposition bas pour les entreprises afin de concurrencer ses partenaires européens quand elle est entrée dans l’UE – et donc quand on parle de l’Irlande on se doit « malheureusement » exclure l’Irlande du Nord « Ulster » qui est restée Britannique. Je vous confirme donc qu’à part l’Ulster l’Irlande est à l’euro depuis le 1er janvier 1999
      Éirinn go Brách ou Irlande toujours
      bon week-end à vous

      07/03/2014 à 17 h 52 min
  • Marquais Répondre

    L’intérêt n’est pas d’émettre une opinion sur l’auteur mais de commenter éventuellement son article. Et sur ce point force est de constater qu’il semble tout à fait crédible !
    Un peu d’air et de liberté pour notre économie ne pourrait que lui être salutaire ! l’auteur mais bien

    07/03/2014 à 8 h 23 min
    • Jaures Répondre

      Je ne porte aucun jugement sur l’auteur que je ne connais pas mais sur le fait que ses articles comportent de multiples erreurs que M Tremeau ne corrige jamais.
      Par ailleurs, il a publié avant 2007 un article mémorable dans lequel il nous disait que sur le plan économique il fallait « imiter l’Irlande d’urgence ». Depuis, sur ce sujet c’est silence radio !
      L’Economie n’étant pas une science exacte, il importe que les thèses avancées soient systématiquement discutées. Refuser le débat ainsi entraine des fautes d’analyse grâves comme celle citée.

      07/03/2014 à 16 h 19 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        les fautes d’analyse sont d’autant plus graves qu’elles me laissent orthographiquement … circonflexe

        avez vous passé, vous et votre petite famille, de bonnes, d’agréables, vacances aux frais des syndiqués .?

        oui l’Economie n’est pas une Science ( exacte est superflu ) et l’on peut se passer d’économistes car comme disait Sa Gracieuse Majesté Britannique invitée par la crème académique ( ou l’écume ) de ces  » savants  » d’Oxford, de Cambridge, de la L.E.§ B.S. :

         » comment se fait il que personne n’ai prévu la  » crise  » ? « 

        07/03/2014 à 17 h 52 min
      • HansImSchnoggeLoch Répondre

        Votre parti socialiste fait aussi de nombreuses erreurs mais lui aussi ne fait jamais amende honorable et en plus se défausse toujours sur les autres.
        Et ses erreurs sont autrement plus douloureuses que celles de Mr.Tremeau.
        Balayez donc devant votre porte Jaures, quand ce sera bien « clean » vous pourrez revenir nous donner des leçons de propreté.

        07/03/2014 à 20 h 31 min
  • LoveIreland Répondre

    Monsieur Trémeau
    il n’y a pas très longtemps dans votre article « une amende de 1,7 milliard d’euros » vous déclariez ce qui suit :

    « Google Europe fait d’abord un premier choix. Elle choisit pour son siège social l’Irlande. Alors que l’Irlande est un tout petit État, ***n’appartenant pas à la zone euro***. Ce choix est uniquement motivé par la fiscalité irlandaise. »
    je vous ai répondu en vous disant qu’il était impensable que vous écriviez une telle absurdité savoir ; que l’Irlande n’appartient pas à la zone euro ! En l’occurrence surtout lorsqu’il s’agit de « DUBLIN » – vous n’avez pas pris la peine de me répondre pour au moins vous excuser de votre erreur ce fut la moindre des choses. Je suis Irlandaise et vous envoyant un mail je vous ai précisé qu’il ne faut confondre l’Irlande et les Îles Britanniques ; la encore « no réponse » Donc désormais je ne peux apporter aucun crédit à vos déclarations.

    06/03/2014 à 17 h 45 min
    • Jaures Répondre

      Lovelreland, j’ai également à de nombreuses reprises relevé des erreurs, des contradictions et des revirements chez M Tremeau qui ne daigne jamais répondre, justifier ou préciser ses articles.
      Je ne suis même pas sûr qu’il lise les remarques que nous écrivons.
      On a toujours raison seul sur son rocher.

      06/03/2014 à 21 h 43 min
      • LoveIreland Répondre

        Hello Jaures
        On gagne toutefois à descendre de son rocher afin justement d’étudier attentivement son sujet et en l’occurrence bien que je puisse comprendre que l’erreur est humaine oser déclarer que l’Irlande ne fait pas partie de la zone euro est impardonnable quand on écrit « les4vérités »
        Je me permets de rappeler la conclusion d’un intervenant que j’avais apprécié d’ailleurs et que je porte à votre connaissance :
        **Enfin, accuser un voisin et partenaire européen de dumping fiscal (car c’est bien là ce qui est suggéré dans cet article), sans connaître l’histoire économique de ce pays est scandaleux. L’Irlande n’a pas introduit un plafond d’imposition bas pour les entreprises afin de concurrencer ses partenaires européens quand elle est entrée dans l’UE. Cette politique pro-entreprise est une tradition en Irlande depuis la fin du protectionnisme. Oui, les entreprises, notamment américaines, en profitent et en abusent parfois en détournant la fiscalité ; mais ce n’est pas la faute du gouvernement irlandais. Il faut aussi le dire : si les géants des technologies de l’information et de la communication s’installent en Irlande, c’est aussi, en plus de la fiscalité, parce que les irlandais sont les plus qualifiés en Europe dans ce secteur. Ils sont les plus grands producteurs de logiciels au monde par exemple, et ce malgré le fait que ce soit un petit pays.

        En bref, avant d’écrire quoi que ce soit : RENSEIGNEZ-VOUS.

        Et la aussi comme vous le faites remarquer si justement Monsieur Trémeaux n’a pas pris la peine de se manifester il faut croire que son rocher est très collant !

        Bonne journée à vous Jaures

        07/03/2014 à 9 h 24 min
        • Jaures Répondre

          Si je partage votre déception à l’égard de M Tremeau, je pense pourtant que l’Irlande a effectivement joué un jeu trouble en encaissant d’une main les aides de l’Europe et en attirant de l’autre les sièges sociaux grâce à sa faible fiscalité.
          Cette politique a d’ailleurs montré ses limites: l’Irlande n’a gardé la tête hors de l’eau que grâce à l’aide massive de l’Europe et les sièges sociaux, à l’exemple de Dell, déménagent vers la Pologne qui offre de meilleures conditions d’accueil.
          A vouloir jouer au plus malin avec les multinationales on se retrouve vite gros Jean comme devant.

          07/03/2014 à 15 h 44 min
        • HansImSchnoggeLoch Répondre

          J’avais aussi interprêté l’établissement de firmes hi-tech en Irlande tout d’abord pour la compétence de la main d’oeuvre locale.
          Le fait que les taxes professionnelles soient extrêmement basses ne pouvait en second lieu que confirmer le premier choix.
          Pour être honnête il faut quand même ajouter que l’Ulster a aussi bénéficié de ces implantattons de firmes nord-américaines.

          07/03/2014 à 16 h 06 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      le bon docteur …. ratiocine , c’est là son moindre défaut et il n’est pas le seul … tout le monde le fait sur les  » 4 V²  » ; il n’y a donc pas quoi prendre la mouche pour ferrer une de vos excellentes truites fario

      07/03/2014 à 17 h 56 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *