Les gaspillages de l’État

Posté le février 11, 2020, 9:32
3 mins

L’État français serait-il trop riche ? On pourrait le penser au vu des nombreux gaspillages à son actif :
Il y a des petits gaspis, comme celui dont je viens d’être l’heureux bénéficiaire.

En effet, comme tout acheteur d’une propriété, je suis soumis à ce qu’on appelle faussement « des frais notariaux » qui sont en fait, en grande partie, des taxes d’État.

La semaine dernière, j’ai été convoqué chez mon notaire et là, bonne surprise, il me dit : « Vous avez gagné au loto. » Je ne comprends pas tout de suite et il me remet un chèque de 2 069,45 €.

Les taxes dont je parlais transitent en effet par un compte spécial et l’État vient s’y approvisionner.

Cela faisait plus de 5 ans que j’avais payé et, malgré des relances chaque année, la somme n’avait jamais été retirée !

Or, la loi est très claire : après ces 5 années, la somme m’est restituée. Ce n’est pas beau l’administration française ! C’est un peu le « Pas assez cher, mon fils » de la publicité : se mobiliser pour si peu, ce n’est pas intéressant pour notre État obèse.

On peut se poser la question de combien d’autres dysfonctionnements de ce genre sont capables nos fonctionnaires de Bercy et surtout jusqu’à quel montant.

Après une courte réflexion, je me suis dit que cet argent, finalement, ne m’appartenait pas et j’ai décidé d’en faire don à une association, en l’occurrence le Cercle Frédéric Bastiat, dont le but est précisément, entre autres, de dénoncer la mauvaise gestion d’un État irresponsable.

Et puis, il y a les gros gaspis, que je veux dénoncer régulièrement et, pour commencer, ces trois récents :
– Un rapport de la cour des comptes dénonce les fraudes aux retraites versées à l’étranger : sur les 6,5 Mds € versés, on peut estimer cette fraude à 15 % soit un milliard d’euros par an (20 Mds€ depuis 2000). Au moment où notre Premier ministre cherche des solutions pour équilibrer le budget des retraites, en voici une.
– Fin 2019, EDF a fait l’une de ces opérations financières dont l’opérateur public a le secret : il a revendu pour 1,7 Mds€ sa participation dans le nucléaire américain GENG – qu’il avait payée 4,5 ! Un gaspillage de 2,8 Mds€ donc, que nous retrouverons prochainement sur notre facture d’électricité !
– Le « chèque » de 17 Mds€ fait par Emmanuel Macron pour augmenter le pouvoir d’achat des gilets jaunes est allé, en grande majorité, sur des comptes épargne, alors que l’État a dû emprunter cette somme.

En attendant la suite !

2 réponses à l'article : Les gaspillages de l’État

  1. quinctius cincinnatus

    17/02/2020

    l’ Etat ne gaspille pas il investit … à pertes

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    13/02/2020

    François Hollande pour une fois cocu ( de la présidentielle ) ne perd pas une occasion d’ enfoncer chaque jour un peu plus Emmanuel Macron pour son incompétence … en politique … Ses blagounettes qui sont autant de vacheries commencent à remotiver les demi soldes du P.S. … un retour assuré à la case départ dans quelques mois d’ autant qu’ on voit L.R. qui reprennent du poil

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)