Les socialistes se dopent toujours à l’impôt !

Posté le septembre 12, 2012, 12:00
4 mins

Dimanche 9 septembre, François Hollande a tenté de reprendre la main, après un été de chute dans les sondages, en répondant longuement aux questions de TF1.

Disons-le d’emblée, c’est plutôt raté. Les critiques n’ont pas manqué, que ce soit à droite ou à gauche. Et 59 % des Français se disent mécontents du début du quinquennat socialiste.

Cependant, la prestation de François Hollande n’en reste pas moins intéressante.
Tout d’abord, on constate que, lorsque le président socialiste veut se donner des airs de « président de combat », il singe Nicolas Sarkozy. Curieux pour un homme qui doit l’essentiel de sa victoire à l’anti-sarkozysme.

Accessoirement, cela m’inquiète, car François Hollande pourrait être tenté, comme son prédécesseur, de détourner l’attention en menant des combats aventureux en politique étrangère. Et on risque d’avoir en Syrie des résultats pires encore que ceux de Nicolas Sarkozy en Libye…
Mais, étudions plutôt les annonces de cette soirée.

Tout d’abord, il paraît que les couacs gouvernementaux, c’est fini ! Dommage, ça nous amusait bien. Mais je ne suis pas inquiet. D’ici quelques jours, l’équipe gouvernementale pléthorique devrait reprendre son passe-temps favori !

Ensuite, François Hollande a annoncé un effort fiscal supplémentaire de 20 milliards d’euros, soi-disant prélevés sur les « riches » (en réalité, les classes moyennes), à qui le président demande un effort de « patriotisme » – après les avoir cloués au pilori pendant des mois ! De qui se moque-t-on ?

Au demeurant, en matière de patriotisme, l’État se doit d’être exemplaire – c’est bien le moins qu’on puisse lui demander
! Eh bien, dans les annonces de di­manche, il n’est question que de 10 milliards d’euros d’économies. Deux fois moins que les efforts demandés aux Français.
Plus grave, le chef de l’État n’a rien précisé sur ces sources d’économies… Ah si ! Il a expliqué à qui il ne demanderait aucun effort (il ne compte pas baisser le poste « pensions », ni les budgets de l’éducation, de la sécurité et de la justice) ! Dans ces conditions, même la traditionnelle « variable d’ajustement » des socialistes, que constitue le budget de la Défense, ne suffira pas à satisfaire à ces microscopiques volontés d’effort budgétaire.

Décidément, pour les socialistes, le changement, ce n’est pas maintenant ! On en reste toujours aux formules obsolètes : ils financent avec notre argent les promesses irresponsables qui attirent leurs électeurs…

15 réponses à l'article : Les socialistes se dopent toujours à l’impôt !

  1. obachiwa

    16/09/2012

       F              oui je sais et c’est pour cela que je parle de vote et non-vote. Hollande a ete elu avec tres peu. S’il y avait eu moins d’abstentions et de votes blancs,  il ne serait pas passe.

       Mais Sarkosy n’aurait pas du etre present au second tour, et franchement il n’aurait pas du etre la du tout.  Apres du Chirac sans en voir la fin, les francais ont cru que sarko etait  l’ hirondelle qui annoncait le printemps.

       Or, s’ils avaient eu encore un tant soit peu de culture, ils auraient su que ce n’est jamais le cas. Et ils auraient su aussi qu’on juge l’arbre a ses fruits.  Et l’arbre sarko, ce n’est que du fruit  pourri. On le voit parce que c’est aussi evident que le nez au milieu de la figure. Et en parlant de nez, celui de sarko a une taille inedite.

       Il ne fallait pas etre grand clerc pour connaitre la direction generale du PS au pouvoir et naturellement, est venue s’y greffer une clique d’incompetents, de has been riches etc.. tout cela etait previsible avec seulement un peu de bon sens et de reflexion.

       C’est pour cela aussi que je parle d’invariante fonctionnelle: avec les francais, on prend les memes "entubeurs" et on recommence, mais on descend chaque fois plus bas. C’est desesperant de voir une France qui a les moyens de sa reussite et qui s’acharne a sa propre destruction.

    Répondre
  2. HansImSchnoggeLoch

    16/09/2012

    F, j’en suis conscient. Je n’ai repris que le jargon officiel des « dépenses fiscales », tout en sachant que ce n’est bien sûr pas un manque à gagner mais un manque à piquer. Ne vous en faites pas, F, je sais où je crêche et je sais aussi à quoi m’attendre de ce pays. Vous avez toutefois bien fait de souligner ce fait.

    Répondre
  3. F

    16/09/2012

      Hans, vous êtes victime de la propagande. Une niche fiscale n’est pas une dépense mais un manque à gagner.
      Sa suppression augmente les recettes mais n’est en aucun cas une économie.

     
     

    Répondre
  4. LAHURI

    15/09/2012

    @ HANS……..

    Bien sur ce que zigotos ne reculeront devant rien.

    Rappelez vous la phrase d’Audiard :" les cons, ça ose tout, c’est meme a cela qu’on les reconnait"

    Répondre
  5. F

    15/09/2012

      Obachiwa, il y en a quand même pratiquement la moitié qui n’ont pas voté pour lui ( en ne parlant que des suffrages exprimés). Il me semble que ceux là ont le droit de gémir…

    Répondre
  6. HansImSchnoggeLoch

    15/09/2012

    < > La décision de marcher à budget constant combinée à la réduction des dépenses rognée sur les niches fiscales on arrivera à plus de 10 milliards d’économie. C’est ce qu’appelait la grande dame de lille une réserve inépuisable grâce à l’extension de l’assiette de l’impôt. La prochaine grande trouvaille des socialeux sera la fixation des prix à la carte suivant le niveau des revenus de chacun de nous. Des prémices s’annoncent déjà avec les prix d’EDF. Au lieu d’un croûton de pain faudra-t’il bientôt acheter des AK47 et les munitions avec ce qui nous restera dans la poche?

    Répondre
  7. obachiwa

    15/09/2012

    Mais je ne peux toujours pas comprendre pourquoi cela represente un tel probleme. Il arrive en effet, exactement ce qui devait arriver, le peuple, par son vote ou non-vote, a donne l’autorisation au gouvernement actuel, d’agir comme il le fait. C’est tout. Donc, pourquoi gemir aujourd’hui? Sarkosy avait dit aussi, exactement, ce qu’il allait faire, et personne ne l’a ecoute ou n’a voulu voir. Le pays est dans une situation catastrophique, d’abord et avant tout par l’aveuglement, la betise, la surdite… des francais. Eh bien, c’est pire aujourd’hui, parce que l’aveuglement, la betise et la surdite des memes francais sont une invariante foncionnelle comme dit l’autre. Alors, y’a plus qu’a subir maintenant, et a payer. Heureusement pour moi, je suis pauvre…

    Répondre
  8. F

    14/09/2012

      @ Hans

      Rigolo quand on juxtapose les deux infos pour la même année: Budget constant et économie de 10 milliards…
      La comptabilité socialiste est décidément quelque chose de très particulier qu’on ne peut probablement comprendre que quand on est tombé dedans quand on était petit…

    Répondre
  9. HansImSchnoggeLoch

    14/09/2012

    Quinctius, j’avais poublié de préciser que les augmentations d’impôts des socialeux vont en partie financer les projets insensés dont les « emplois d’avenir ». Avec le « redressement productif » du sieur de Montebourg toute leur charlatanerie n’est-elle pas exprimée avec des mots ronflants et pompeux? Dans la foulée pourquoi ne pas appeler un tas d’excrément une masse potentielle de croissance végétale ou un rejet de matière non assimilée. On peut décorer la médiocrité avec de somptueux rubans, il en restera toutefois l’odeur, un peu comme le tas d’excrément dans une sapinière. Les socialeux sont capables de tout, comme les islameux, il ne faut surtout pas les sous-estimer dans leur créativité destructrice. PS: Derrière tout socialiste ne se dissimule-t’il pas un agent potentiel de la STASI?

    Répondre
  10. LAHURI

    13/09/2012

    Si vous ne voulez pas que l’on vous pique vos revenus, une seule solution : faites comme nombre de parasites et ne produisez plus rien. Vivez du social et, pour agrémenter un peu la bouffe, faites, mais pas trop, un peu de black.

    Vous atteindrez alors vous aussi le nirvana si cher à certains en regardant, bien peinard, les cons allez au boulot pour vous.

    Et, si vous vez quelque scrupule en pensant que ce comportement ne permettra pas de faire perdurer le système, vous aurez au moins la satisfaction de voir dépérir,comme vous, les parasites. Jojo compris.

    Répondre
  11. quinctius cincinnatus

    13/09/2012

    @ Jean l’Alsacien

    c’est ce que j’avais dit dans un précédent post … le discours politique de droite comme de gauche doit toujours se lire avec une grille " non conformiste "
    merci d’avoir mis de nouveau le doigt sur ce mensonge budgétaire

    Répondre
  12. HansImSchnoggeLoch

    12/09/2012

    C’est beaucoup plus pernicieux, F, les socialeux prévoient de rester à budget constant l’an prochain, c’est cela qu’ils appellent une réduction des dépenses. Ce qui veut dire en langage clair qu’il n’y aura que du brassage d’air. Par contre les augmentations d’impôts seront elles bien réelles. Amen!

    Répondre
  13. F

    12/09/2012

       Monsieur Rouxel, à propos des économies, il ne faut pas oublier que les socialistes appellent les niches fiscales des "dépenses". Je ne serais pas autrement surpris que les "économies" ( qui sont par définition une réduction des dépenses) ne se traduise dans leur esprit tordu par un rabotage ou une suppression des niches. Ou comment appeler "économie" une augmentation des prélèvements fiscaux…
       
             On parie?…

    Répondre
  14. Anonyme

    12/09/2012

    Dieu Merci, les socialistes sont déjà morts !

    Il ne reste plus qu’à les enterrer…..

    Alleluia.

    Répondre
  15. quinctius cincinnatus

    12/09/2012

    " les socialistes se dopent toujours à l’impôt " et … " ladroite" se shoote  aux prélèvements confiscatoires

    en France , Monsieur Rouxel  , il n’y a ni gauche ni droite, seulement ceux qui prélèvent l’impôt : d’anonymes percepteurs à gauche , des Fouquet à droite tous deux assurant somptueusement le financement de la gabegie républicaine et nationale

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)