Les socialistes veulent créer de nouveaux pauvres

Posté le septembre 08, 2009, 12:00
6 mins

L’université d’été du Parti socialiste à La Rochelle s’est achevée. Et, après elle, un long texte d’un de ses responsables est sorti.

Premier point, politique : il affirme que « l’État-Providence a été mis hors-jeu » par Nicolas Sarkozy. Il est vrai qu’avec le « bouclier fiscal », tous ceux qui donnaient à l’État plus de 50 % de leurs revenus ont vu leurs impôts se réduire. Mais, de ce fait, au lieu d’aller chercher un domicile fiscal en Suisse ou à Monaco, ils ont maintenant tendance à revenir avec leur argent en France. Par contre, contrairement à ce qu’écrit ce socialiste, la France est pratiquement le seul pays d’Europe à croire encore aux vertus de l’État-Providence…

Les contraintes économiques sur les entreprises y augmentent régulièrement (la taxe carbone par exemple), tandis qu’en Espagne, on supprime l’ISF ou, en Allemagne, les charges sociales payées par les entreprises. La France traite même de « paradis fiscal » le Luxembourg ou la Suisse qui imposent moins leurs entreprises. La France veut au contraire absolument conserver l’État-Providence. Mais comme cela rend nos entreprises non compétitives, elle veut que les autres États de l’Europe copient son comportement. Il est évident que ces États n’ont pas envie de copier un pays qui cherche à être le champion du chômage en Europe (Il a encore fortement augmenté ce mois-ci).

Deuxième point, écologique : « Nos sociétés sont inondées d’objets inutiles, leur production et leur circulation même deviennent destructrices et polluantes ». Le « productivisme » est une invention du capitalisme pour voler notre argent. Il faut donc, par exemple, revenir à l’agriculture biologique (ce qui ferait chuter la production alimentaire de 80 %), prendre sa bicyclette plutôt que sa voiture, ou supprimer son portable, dont l’utilisation nous inonderait d’ondes toxiques…

Troisième point : retour au nationalisme économique.
« Il faut relocaliser les productions », donc « taxer fortement les importations de produits concurrentiels ». Il faut donc sortir du Marché commun. Et taxer les chemises chinoises ou les ordinateurs sud-coréens. Ce qui réduira notre pouvoir d’achat d’autant. Roosevelt avait eu un tel comportement en 1929. Il a rapidement aggravé de façon dramatique le chômage dans le monde entier. Et ainsi mis au pouvoir Hitler !

Quatrième point : l’échelle des revenus. Il propose pour finir un rétrécissement imposé par l’État de l’échelle des salaires de 1 à 7, (appliqué aussi aux joueurs de football). Il propose d’interdire le cumul des mandats ou le cumul d’une activité rémunérée avec celle d’une activité politique. (Seuls les fonctionnaires ayant une reprise garantie pourront ainsi se lancer dans la politique). Cette semaine Madame, Parisot, responsable du MEDEF, nous annonce calmement que 70 000 PME vont probablement être détruites en France cette année. Leurs dirigeants ont le plus souvent garanti avec leurs biens privés les emprunts qu’ils avaient dû contracter avant de déposer leur bilan. La France se transforme à grande vitesse en un vaste désert économique.

Quand l’État intervient trop dans l’économie, la production régresse automatiquement. La comparaison de l’Allemagne de l’Est et de l’Allemagne de l’Ouest avant 1989 en est un bel exemple, qui avait rendu obligatoire la construction du mur de Berlin. Quand, sur le plan économique, un individu a perdu sa liberté, il ne prend plus de risque. Le paysan chinois devenu fonctionnaire a produit deux fois moins de riz que le même paysan propriétaire de sa terre. La famine a alors tué des dizaines de millions de Chinois. Vive Mao !

Un dernier point, plus gai, avant d’achever ce triste article sur le socialisme après La Rochelle. Une nouvelle statistique vient de sortir. Les Français se mettent à acheter à nouveau, de la bonne nourriture en particulier. Ils le font en utilisant les économies qu’ils avaient faites au cas où ils auraient perdu leur emploi. Les grandes surfaces embauchent. La reprise se confirme donc…

9 réponses à l'article : Les socialistes veulent créer de nouveaux pauvres

  1. HansImSchnoggeLoch

    14/09/2009

    <<Vous n’avez trouvé que trois socialistes malhonnètes ?>>
    Désolé, j’avais oublié le collectionneur de montre, les spécialistes du sang contaminé et les pieds nickelés du carrefour du détournement. Je sais qu’il y en a certainement plus mais je ne les connais pas tous *).  J’applique donc la règle de précaution si chère au gouvernement de ce pays.
    *) Notez au passage la différence entre savoir et connaitre.

    Répondre
  2. HansImSchnoggeLoch

    14/09/2009

    Le socialisme est finalement mort et enterré après la dernière annonce de la ministre C. Lagarde. Voir l’article "L’argent ne fait pas le bonheur" sur le site:
    http://le12eliberal.over-blog.org/
    Plus
    social que cela tu meurs…

    Répondre
  3. Jaures

    14/09/2009

    Vous avez raison, Hans: la solution aux problèmes est de demander toujours moins. ainsi, les salariés n’obtiendront rien et tout ira pour le mieux…pour vous.

    Vous n’avez trouvé que trois socialistes malhonnètes ? Si vous saviez le nombre de délinquants qui ne sont pas socialistes !

    Répondre
  4. Daniel

    11/09/2009

    "Deuxième point, écologique : « Nos sociétés sont inondées d’objets inutiles, leur production et leur circulation même deviennent destructrices et polluantes ». Le « productivisme » est une invention du capitalisme pour voler notre argent. Il faut donc, par exemple, revenir à l’agriculture biologique (ce qui ferait chuter la production alimentaire de 80 %), "

    Chuter de 80 % ?   Chiffre ridicule et malhonnête qui sert à décrédibiliser les autres arguments. Honteux.  

    Répondre
  5. HansImSchnoggeLoch

    10/09/2009

    <<pas besoin des socialistes>>
    Que si, la plupart des problèmes actuels sont le fruit de leur acharnement à exiger toujours plus.
    Sans eux la vie aurait été beaucoup trop simple.
    Maintenant que la crise est là nous assistons à leur élégante dérobade: C’est Bernard Trémeau et ses articles ainsi que tous ces vilains traders et capitalistes qui portent l’entière responsabilité de ce qui est arrivé, pas eux bien sûr.
    Un intervenant a très bien résumé la situation en citant 3 personnages socialistes très connus avec la spécialité mafieuse caractérisant chacun d’eux.

     

    Répondre
  6. richa83

    10/09/2009

    """"""""
    prendre sa bicyclette plutôt que sa voiture, ou supprimer son portable, dont l’utilisation nous inonderait d’ondes toxiques…
    """""""""

    OUI, mais…
    si utilisation du vélo…cela signifie moins de voiture et donc à 20% de TVA sur chaque véhicule neuf…
                                         cela signifie une chute très importante de la consommation d’essence…taxée à??

    si moins de portables, parce que nocif, moins de vente de telephone  donc chute de la production des usines et moins de vente d’abonnement; donc moins de profits des fabricants et des opérateurs…

    Donc au total moins de revenus taxables pour l’état, et compte tenu des sommes en jeux, le bouclier fiscal va paraitre bien maigrelet.

    Répondre
  7. HansImSchnoggeLoch

    09/09/2009

    <<J’adore lire ceux qui se sont trompé durant des années continuer à expliquer ce qu’il faudrait faire pour sortir du trou où ils nous ont mis.>>
    Encore un adepte du sado-masochisme!

    Répondre
  8. Jaures

    09/09/2009

    Cher M Tremeau, pas besoin des socialistes, les pauvres sont là et chaque jour en voit de nouveaux apparaître. Et pas seulement en France. Partout en Europe ou en Amérique le chômage s’cccroit, les salaires stagnes et la pauvreté progresse. Pas plus en France qu’ailleurs. Au moins, en France, les chômeurs sont indemnisés. Mais, c’est pour eux une maigre consolation.

    J’adore lire ceux qui se sont trompé durant des années continuer à expliquer ce qu’il faudrait faire pour sortir du trou où ils nous ont mis.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)